Critiques de Laneis*

  • 3 nov. 2020
    J'ai énormément apprécié Star Wars Galaxy of Heroes, j'y ai passé un nombre d'heures incroyables.
    Le fait est qu'il faut bien identifier deux périodes, très différentes dans leur approche :
    - Celle de mes débuts de la fin 2016 jusqu'à la mi 2018 ;
    - La période actuelle courant de l'été 2018 à nos jours.
    La faute à un changement de game director, et un changement notable dans la politique de monétisation du jeu.

    Commun aux deux périodes :
    Un jeu riche et très complet. Beaucoup de petits détails mécaniques et de subtilités à comprendre pour maîtriser le gameplay.
    D'un premier abord presque simpliste, il est en fait très riche, et tout au long du "leveling" qui prend plusieurs mois tout de même, on découvre beaucoup de modes de jeu, attractifs, variés et vraiment sympa. 
    Graphiquement jolie, la collection de personnages proposés est immense. Au début, on peut avoir le sentiment qu'on ne débloque rien avant des mois, c'est sans compter qu'à partir d'un certain moment, les personnages se débloquent vraiment vite en les collectionnant depuis plusieurs modes de jeu.

    Phase 1 :
    On s'y éclatait à proprement parler, malgré une monétisation intense (F2P) : l'astuce, la sociabilisation (guilde, chat d'arène, etc.) et la pugnacité pouvaient remplacer le porte-monnaie sans problème.
    Cela rendait le jeu encore plus passionnant (et le jeu m'a fait découvrir Discord ) .

    Phase 2 :
    Un parfum de déclin, peut-être dans les téléchargements, mais surtout de direction financière. Le jeu a intensifié le besoin de passer à la caisse à coup de centaines d'euros pour rester compétitif, prenant exemple sur ses concurrents plus récemment sortis, donnant une (fausse ? ) impression de fin précipitée. Drôle de choix. On parle quand même d'un jeu, où même en investissant 100 euros par mois, on ne pourrait plus rester compétitif (comprendre : arène, débloquer les nouveaux personnages, etc.) . Je ne parle pas du G13 indispensable dans tous les modes de jeu, ou les prérequis en puissance fixes pour entrer dans les events, a contrario de la "phase 1".
    Un équilibrage totalement secondaire, rendant encore plus obsolète 99 % des 150 personnages proposés. Dommage !

    D'une note de 9 sur 10 pendant les deux premières années, le jeu mérite difficilement plus que la moyenne aujourd'hui, vu que la diversité a disparu dans tous les modes de jeu, la monétisation est devenue elle aussi trop intense et grossière pour être supportable.
    Publié le 3 nov. 2020 à 15:54, modifié le 3 nov. 2020 à 15:57
  • 3 nov. 2020
    Quel jeu ! BattleTech fait maintenant partie de mes favoris.
    J'ai eu du mal à m'y mettre, un petit peu rebuté par le tour par tour, très lent de mes premières missions.
    Le pli est vite pris, ce n'est pas un jeu d'action frénétique, mais de placement, d'observation, et d'optimisation.
    Le rythme est lent, c'est certain, les tours adverses sont parfois longs, et j'ai l'impression de me retrouver devant un CIV5 en fin de partie.
    On peut accélérer les animations via l'écran de configuration - l'option a été une découverte capitale pour mon appréciation du jeu.

    La campagne solo est excellente. L'histoire est sympathique, et nous plonge comme il faut dans le lore de Battletech.
    Les graphismes sont chouettes sans être fous. Cependant les robots sont remplis de détails, très bien modélisés, et il y a toujours un petit détail sur le terrain avec effet graphique très agréable.
    Je recommande fortement, passé des premières heures compliquées, pour réussir à comprendre toutes les subtilités des armes, et des indications de l'écran, on prend son pied !
    J'étais très familier des jeux MechWarrior en temps réel (MW2, MW4, MWO, MW5) , cela aide à jouer, mais même avec ces connaissances, cela a été dur dur au début.

    La courbe d'apprentissage vient avec la montée en difficulté du jeu, le sentiment est excellent, les deux se compensent bien.

    Un jeu mature, créé par des passionnés, avec plein de choses et de subtilités à maîtriser, comme dans le bon vieux temps. La prise en main vient vite cependant.
    Je suis comblé, c'est pile le genre de jeux que j'adore maintenant que j'entre tranquillement dans la quarantaine   (j'ai de plus en plus de mal à apprécier les FPS, pourtant mes premières amours) .
  • 5 sept. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 7 ans.
    4 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Salut à tous,

    Lancé sur ce jeu depuis une petite semaine, je retrouve avec familiarité l'univers de MechWarrior. Je suis très accroché et je ne crois pas avoir l'intention de le quitter. Sceptique sur un nouveau modèle F2P, dont je suis peu amateur, force est de reconnaître que celui-ci est vraiment très agréable. Il donne même envie d'encourager les développeurs (pour ma part) en participant au financement de cette bêta, via les divers cosmétiques proposés. Si bien qu'aujourd'hui, mon petit groupe habituel de potes du net nous nous retrouvons tous les soirs dessus. Et on accomplit des miracles en ne voyant pas le temps passer.

    Ne surtout pas faire l'erreur de croire qu'il s'agit d'un MMO : on se trouve ici en face d'un jeu de Team Deathmatch et de capture de point en 12 contre 12. On peux composer son clan et lancer des parties en solo, en groupe de 4 ou de 12 et forcément dans la même escouade (pas comme dans BF3 pour ne citer que lui). L'ambiance en jeu est très sympa, la communauté m'a vraiment agréablement surpris, majoritairement anglophone mais plutôt mature et accueillante.

    Le moteur de jeu retenu est le CryEngine 3. Il ne fait pas des miracles ici, la qualité des décors et du terrain est correcte mais loin d'être aussi mirobolante que celle de Hawken. Ça reste joli, surtout une fois sur le champ de bataille avec des effets de lumière, diverses explosions et surtout les très beaux modèles de MECH implémentés et bien animés. Si bien qu'une fois avoir participé à plusieurs parties et tout pris en compte, il est très sympa graphiquement. On se retrouve avec un jeu qui est parfaitement fluide dans n'importe quel type d'affrontement, aucun lag réseau et ne crash absolument pas sur ma config (cg ati 7970 I7 970). Même constat pour mes amis avec config plus modeste (mais l'un d'eux connait des plantages, mais RAS coté perf).

    C'est très jouable, à peu prêt équilibré. Le joueur sent vraiment une courbe de progression et d’apprentissage : en bidouillant son Mech (grande partie du plaisir et très chronophage) ; Le maniement se révèle très subtile : le positionnement, la visée, l’anticipation, tendre des pièges font partie intégrale du gameplay, au même stade que le "skill" pur et dur d'un FPS classique. Ainsi ? on se retrouve avec plus de composantes à travailler pour progresse. Et si l'une fait défaut, on peut la compenser par une autre. Le fait que le jeu soit très nettement moins nerveux qu'un Hawken ou qu'un Quake-like laisse la part belle à la stratégie, et ça me change de manière très agréable.

    Coté équilibrage, tous les gabarits de Mech sont mis à l'honneur. Et même si l'on pourrait croire qu'un Mech de catégorie léger ne servirait à rien se tromperait lourdement. Le joueur qui en piloterait un retrouverait un feeling beaucoup plus proche d'un FPS classique, et peux/va très vite faire un carnage contre les catégories plus lourdes qui seraient isolés. Eux sont généralement plus orientés tactique / placement / ou précision pour les builds snipers. Mettre 4 secondes pour faire demi tour en Atlas avec un moteur STD330, on apprend vite à essayer de penser à son placement avant de se mettre à défourailler. On se retrouve avec un nombre de "build" hallucinant en comptant toutes les variations de châssis et toutes les armes / moteur / armes disponibles. Et pour une fois, il y a plein de trucs viables, même dans les build "exotiques".

    Un mot sur la boutique F2P : Celle-ci propose certaines variantes de robots et uniquement certaines (et aucunement plus fortes, juste fourni d'origine avec une skin personnalisée) , toutes les autres sont achetables via l'argent IG. L’équipement n'est pas achetable autrement que par ces crédits gagnés IG, tout comme il est impossible d'acheter des crédits via de l'argent réel.

    Investir dans le jeu a donc un intérêt mais jusqu'à un certain point. Notamment, je vous encourage à le faire au début pour agrémenter l'expérience de jeu passé les 3/4 premières heures de jeu. Notons que l'argent gagné et dépensé pour acheter une arme / munition l'est pour toujours. Ainsi plus un joueur est ancien, plus se faire n'importe quel build avec un châssis neuf devient accessible. Le joueur a déjà tout en stock pour s’équiper, ce qui détruit un peu leur modèle F2P plus les joueurs auront d'heures de jeu au compteur.

    Bref ! Gratuit, joli, complet, accessible, mais néanmoins "complexe", moi j'adore pour le moment.

    Des défauts car il en faut : L'interface de lancement de jeu est juste archi mal pensée, pas intuitive au possible. Je déclare officiellement la guerre aux interfaces web de lancement de jeux, surtout quand elles sont si mal conçue. C'est le même concept que l'UI de lancement de BattleField3 en moins pratique.
    Publié le 5 sept. 2013 à 00:13, modifié le 5 sept. 2013 à 00:32
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques