Critiques de Somnus Nemoris

  • 28 juin 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 8 ans.
    9 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    Les Phantasy Star ont, depuis l'épisode Dreamcast, connu des hauts, mais surtout des bas. Entre un épisode 3 franchement déroutant (mais pas mauvais) , un Universe désastrophique, et quelques passages PSP certes excellents, mais bien trop limités, on était en droit de se demander ce que pourrait bien nous réserver ce PSO2.

    Et bien personnellement, je suis conquis, et même plus que ça.
    Commençons par le commencement : la création de personnage. Les fans de PSO se retrouveront en terrain connu puisque le jeu propose les races ainsi que les classes habituelles à la saga. Par contre, la customisation du personnage est franchement hallucinante, je n'ai pas vu aussi poussé, sauf peut-être sur Aion et encore. On voit vraiment qu'ils ont voulu donner libre court à l'imagination des joueurs et éviter les clônes, et c'est réussi ! On peut y passer des heures à simplement modeler son personnage dans les moindres proportions. Un excellent point.
    Commence alors le jeu... Et là, si vous avez aimé PSO premier du nom, alors PSO2 est fait pour vous. On est balancé dans quelque chose qui semble extrêmement familier, mais totalement nouveau. Les décors sont beaux (quoi que répétitifs) , le jeu est d'une fluidité remarquable, et le gameplay... C'est simple, la Sonic Team a repris tout ce qui marchait dans le 1&2, tout ce qui marchait dans les épisodes PSP, les a mixé, et ça donne PSO2. On se retrouve donc avec un gameplay riche, facile à prendre en main mais terriblement exigeant dès qu'on avance un peu. Un mélange intelligent entre du Hack&Slash, du Devil May Cry, le tout avec une touche RPG. Ajouté à cela le retour des MAG, plus évolutifs que jamais, et vous avez une recette gagnante.

    Mais là où la Sonic Team a encore plus réussis, c'est sur les évènements et l'aspect communautaire. Là où avant, on devait grouper dans les lobby pour espérer croiser du monde avec nous, dans PSO2, ce n'est pas le cas. En effet, certaines maps (nombreuses) sont "ouvertes", du coup, on peut y croiser des joueurs, se joindre à eux (sans forcément grouper) pour basher du mob, mob qui apparaissent en plus grand nombre (ou en plus balèze) en fonction du nombre de personnes à proximité. De plus, des évènements viennent ponctuer les MAP, rendant le tout loin d'être prévisible. Entre les "attaques" "duel" "avoid" "escape" et j'en passe, on se retrouve avec une tonne d'évènements aux objectifs multiples (attaques de monstres, de boss, défense de PNJ, fuir sans se faire toucher par un ennemi intuable, etc. ) rendant le tout terriblement fun.

    Vous l'aurez compris, PSO2 est pour moi une surprise, une agréable surprise, une réussite sur tous les plans pour le moment, pour les fans du genre, c'est un must have !

    Les grandes inconnues resteront toutefois la boutique (il semble que pour échanger, il faille obligatoirement avoir dépensé de l'argent dans la boutique, par exemple) qui je l'espère ne sera pas trop intrusive (j'ai rien contre le fait d'acheter, mais je n'aime pas quand ça déséquilibre le jeu) , et la sortie européenne, qui semble bien loin.
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 2 janv. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 9 ans.
    11 personnes sur 18 ont trouvé cette critique utile.
    FFXIV a véritablement défrayé la chronique, aussi bien dans le monde du MMO que dans le monde du jeux vidéo.
    Défrayé la chronique car jamais un MMO tiré d'une grosse licence n'avait obtenu de si mauvaises notes "générales", mais c'est aussi le monde du jeux vidéo tout entier qui trembla de ces notes, car il s'agit tout de même d'un "Final Fantasy" numéroté !

    Deux mois après le lancement pourtant, le jeu se retrouve jouable, et agréable.


    La critique principale faite à FFXIV était son interface, ralentie, pas intuitive et surtout... ralentie ! (oui c'est voulu la répétition).
    Aujourd'hui, après deux mises à jours, l'interface reste peu intuitive certes, mais ne subit plus aucun ralentissement ni chargement, aussi bien dans l'inventaire (enfin trié) que dans la zone d'équipement. L'expérience en jeu change donc radicalement.
    Ajouté à cela Square Enix réduisant le nombre d'objets "+1+2+3", et augmentant le nombre d'emplacement disponible (en offrant un second servant aux joueurs, gratuitement) , on peut dire que des efforts considérables ont été fait !

    Le deuxième point sur lequel FFXIV a été grandement critiqué, c'est son contenu...
    Si aujourd'hui on ne note pas de grosses modifications à ce sujet, on peut toutefois dire que "y a du mieux". Oui, il y a du contenu end game (quelques boss) , et le scénario dévoilé au fil des rank est tout à fait acceptable et augure une histoire palpitante pour la suite. On note aussi l'ajout d'évènements in game, comme Noël ou encore la nouvelle année. Du "petit mieux", mais du mieux tout de même.

    La troisième grosse critique faites à FFXIV est son accessibilité... Cela commençait par la config demandée pour y jouer. Ici aussi des efforts ont été fait. Outre une optimisation du moteur graphique (réduisant les chutes de framerates) , on constate plus d'options graphiques, permettant ainsi aux "petites config" de jouer sans être obligées d'avoir une tonne d'effets visuels actifs. Bien sûr, une "grosse config" est toujours nécessaire, mais moins élevée qu'auparavant.

    La dernière grosse critique faites à FFXIV est son système économique. Auparavant, on pouvait errer dans un quartier servant durant des heures à inspecter des servants (pnj vendeur) pour espérer y croiser un objet précis... sans jamais le trouver... Aujourd'hui, les fonctions de recherches simplifient grandement la vie. C'est non seulement un grand pas en avant, mais cela garde son côté intéressant car on est toujours obligé de fouiner un peu si l'on veux dénicher le meilleur prix.


    Que dire donc de l'évolution de FFXIV... Un mot : positive !
    Oui FFXIV reste perfectible sur bien des points, oui FFXIV n'est en rien la suite de FFXI et on s'attendait tous à bien mieux d'un jeu issus de la saga, mais en 2 mois, les avancées faites sur le jeu sont considérables, et le tout a été réalisé par l'ancienne équipe de développement. La nouvelle équipe se retrouve donc avec un poids lourd sur les épaules, celui de faire mieux que l'ancienne équipe, sans dénaturer l'identité propre à ce Final Fantasy hors norme, mais véritablement génial.

    (PS : le 10/10 est pour relever un peu la note moyenne, s'il fallait être objectif, je dirais qu'il mérite entre 7 et 8 sur 10. )
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques