Critiques de ledha

  • 7 avril 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    8 personnes sur 13 ont trouvé cette critique utile.
    Enfin ! Après des mois de gueulante, des infos distillées au compte goutte et des promesses a faire frémir de peur un président, l'extension tant attendue/miraculeuse/magnifique/tous les superlatifs que vous voudrez est arrivée.

    Cette fois, après avoir tué Kael'thas, Illidan, VashJ, Kil'Jaeden et d'autres, on s'attaque a Arthas, bref, le poid lourd des icônes de Warcraft.

    Alors que retenir de l'extension après quelques mois ?

    Tout d'abord, rendons a César ce qui appartient a César : il y a un gros effort fait dans les quêtes et le background (essence même du MMO a vrai dire). Cette fois, les pnjs ne vous considère pas comme le troufion, la bidasse ou le péon du coin, mais comme le PGM qui a écumé les continent et auquel on confie les missions de première importance. Ca fait plaisir quand même. Comme cité par les critiques précédentes, les graphismes, malgré leurs manques de polygones, vous foutent une claque a vous en décrocher les cervicales. C'est bien, c'est beau, c'est Blizzard, bref, rien a redire ou critiquer la dessus, on regarde et on la ferme, car les devs ont pondus de superbes choses vu leur moteur. Les zones sont variées, belles, mettent a mal notre ego, bien que troublantes : trouver des territoires rapellant les forêt d'Amérique ou l'équateur dans un continent sensé être gelé... enfin bon, les gars de Blizzards sont dévellopeurs, pas climatologues.
    Les quêtes mettent en avant le Background et le joueur : ici, c'est vous le héros qui délivrera les régions et massacrerra la bidasse par centaine. On sent un effort dans la volonté de varier les missions. Malheureusement, les missions ou l'on est aux commandes d'une machine surpuissante pour écraser les ennemis par légions et infliger des baffes a 100000 pts de dégats (dragons dans la désolation des dragons, tanks, etc... ) reviennent un peu trop souvent, comme un refrain pénible. C'est dommage, il était inutile de forcer sur le kikitoudur. On a toutefois de jolies cinématiques.

    MAIS, et le gros MAIS, ce sont les instances. Deja, on regrettera que certaine soient si courts et isolés : affronter Anub'Arak dans un donjon 74 a 5 joueurs dans un endroit paumé, et ce, en 20 minutes, y a mieux comme hommage. Mais surtout, sans vouloir faire le nolife, elles sont toutes d'une monstrueuse facilité.

    FRANCHEMENT, VOUS TROUVEZ NORMAL QUE TOUT LE CONTENU DONJONS/RAID EN NORMAL/HEROIQUE SOIT PLIE AU BOUT DE 3 JOURS PAR LES MEILLEURS GUILDES ?

    Moi, personnellement, non. Alors certes, ceux qui ne peuvent pas se permettre de jouer 15h par jour pourront enfin se mettre quelque chose sous la dent, mais la sensation reste amère. Quand on tue Malygos ou Sartharion, la première réaction c'est " bah, c'est tout ? ".

    Et oui, c'est tout. Alors, certes, on a 1 une classe, le chevalier de la mort, bien pensée et inventée. Certes, on a deux champs de batailles, et encore, l'un d'entre eux ne peut être disputé qu'a intervalles de plusieurs heures et se finit en 20 minutes, on a aussi les métiers uppés, mais...

    ... mais, quand un MMO se revèle être le leader du marché en termes de joueurs et de publicité (pour vous donner une idée, le très sérieux magazine "Challenges" l'a cité une dizaine de fois ces deux dernières semaines) , on attend mieux.

    Car bon, c'est bien joli cette extension, mais 5 mois après sa sortie, on peut toujours pas affronter Arthas, sensé être le point d'orgue de cette extension. Chaud quand même.
    On ne reviendra pas sur le chevalier de la mort, présenté il y a un an comme " la première classe héroique ". Depuis, les prochaines classes héroiques on en entend plus parler. Et le PvP se revèle toujours aussi déséquilibré avec le nerf et le up successif de toutes les classes.
    Et puis bon, les innovations graphiques et de gameplay... j'en veux pas a Blizzard, mais les ombres portées, les machines de sièges, les cinématiques, les modifications de zones, les effets pyrotechniques, ca existe depuis longtemps sur les MMO (Guild Wars, sortit en même temps, et considéré comme un "semi-jeux" avait deja tout cela a sa sortie). Alors bon, dans ce domaine, Blizzard n'a pas a prendre de la graine, mais carrément une plantation, qu'il pourra fumer ensuite s'il le faux. Car le résultat est loin, très loin de ce que demande un tel jeu. En espérant mieux, d'ici la prochaine extension, dans 1 an et demi. En espérant qu'il y aura quelque chose a faire pendant ce temps.

    Que retenir de 4 ans de wow ? Deux extensions, deux continents, 20 niveaux, 3 métiers, 2 races et une semi-classe. Dommage quand même.
    Publié le 28 avril 2009 à 19:01, modifié le 7 avril 2013 à 17:07
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 avril 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    16 personnes sur 17 ont trouvé cette critique utile.
    Guild Wars est le premier MMO que j'ai découvert, dès sa sortie, et même aujourd'hui, après quatre ans, après avoir joué a WoW, WAR ou AoC, j'y reviens, toujours, pourquoi ?

    Tout d'abord, les premiers points forts de GW, c'est l'emballage : les graphismes sont d'une excellente qualité, avec des paysages à couper le souffle et des effets spéciaux flamboyants. Certes, ce n'est pas du AoC, mais à la différence de ce dernier, GW n'est PAS PAYANT et surtout, ne demande pas de machine de guerre. J'y ai joué sur un windows 98, aucun problème, ca tournait de manière fluide et on profitait de graphismes, qui, même aujourd'hui, n'ont rien à envier à la concurrence.

    De plus, GW propose un énorme contenu pour son prix. Quatre campagnes PvE proposant en tout plus d'une cinquantaine de "coop" (sortes de donjons scénarisés) , plusieurs donjons de difficultées croisantes et durant parfois des heures. En plus de ça, pour les acharnés, des missions de défis qui portent bien leurs noms et les zones élites : urgoz, kanaxai, fissure, outre-monde (faites les sans farmer... ) , fournaise des lamentations...
    Et quand vous aurez fini tout ça, vous pourrez le retenter en mode difficile. Et attention, pas que ces zones citées, mais également tous les territoires explorables. Contrairement à WoW, les donjons possèdent un réel scénario, avec des trahisons de personnages, des révélations, des sacrifices, bref, de quoi faire un bon bouquin. On est au centre de l'histoire, et on sauve le monde un certain nombre de fois, c'est appréciable.

    (légers spoils)
    Ensuite, vient le PvP. Il s'agissait, à la base, de l'âme de GW. Toute la campagne PvE en était une initiation : missions où l'on doit disputer deux points de contrôle au blanc-manteau, puis, vaincre plusieurs équipes d'oubliés en un minimum de temps dans des arènes, tenir un fort sous les assauts ennemis, avant de passer par un duel contre sois-même.
    Parlons donc de ce PvP : on a droit aux arènes aléatoires, quatre contre quatre, avec différentes cartes et différents modes (mort subite, roi de la colline) , des combats de guildes, ou l'on doit défendre son chef de guilde contre l'adversaire, en utilisant catapultes et esquivant rivières gelées, coulées de laves et pièges vicieux (chaque hall de guilde ayant ses particularités). Le panthéon des héros, réunissant parfois plusieurs équipes de huit combattants pour des batailles bordéliques, avec encore différents modes (captures de la relique, défense du prêtre... ) , et dont les vainqueurs voient leurs noms annoncés a la face du monde.
    Les combats d'alliance, opposant Kurzicks contre Luxons, fouilluis, bourrins, et funs (le multi-language n'aidant pas) , les combats de héros, le fort trembleforêt et la carrière de jad...

    Le PvP est furieusement complet, comblant tout le monde : ajoutez a cela 10 classes, que l'on peut combiner, avec 1200 compétences, et je vous laisse imaginer les possibilitées qui s'offrent à vous.

    Bref, GW est complet. Malheureusement, il n'est pas parfait. Certaines idées auraient pu être mieux exploitées : les combats de polymocks entre joueurs auraient été très appréciés par exemple ! Mais le pire reste la communauté. En effet, les prix sont réglés par l'offre et la demande, d'où des déséquilibrages pénibles. Les armes sont vendues bien trop chères, mais surtout, la propsension qu'ont les joueurs à copier les "builds du moment" fait qu'il est parfois impossible de faire du PvP sans se faire rouler dessus par une armée de clones. Bien sûr, la communauté n'est pas éxécrable, mais on regrette les vertes années.

    Résultat ? Un jeu original, bien pensé, profond et complet, mais à qui il manque ce quelque chose qui en ferait un mégahit, et un plaisir de jeu parfois gaché par la communauté. Mais, aujourd'hui encore, le rapport amusement-qualité-prix est rarement atteint chez les MMOS.
    Publié le 25 avril 2009 à 12:32, modifié le 26 avril 2009 à 11:19
    16 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques