La mort du fun

2/10
Tellement de choses à dire au sujet de ce jeu... j'y joue depuis des années, et j'y joue encore aujourd'hui, mais objectivement il est mauvais. Il y a deux axes problématiques qui se dégagent.

A) Les développeurs

- désintérêt des admins pour le jeu : le développement se fait au ralenti depuis des années. Des années pour coder des nouveautés, des années pour corriger des bugs. La quasi totalité des innovations est mal pensée, si bien que certaines sont mortes nées - le codage des péchés, par exemple. Plusieurs campagnes de publicité devaient être faites, mais qui n'ont à ma connaissance jamais été suivies d'effet.
Il y avait bien eu un espoir au moment de l'annonce de la sortie de l'application mobile, mais comme prévu ça a rapidement tourné au fiasco. En l'absence de refonte du jeu (et il a grandement besoin, je vais y venir) , en l'absence de publicité, elle ne pouvait que faire un flop.

- un défaut de stratégie : le jeu souffre de son plateau trop grand pour un nombre de joueurs trop faible. C'est un gros problème structurel qui ne fait qu'empirer à mesure que le temps passe, et qui détériore tous les pans du jeu. Il existe encore quelques grosses structures avec un gros lot de personnages, mais les villes avec seulement 20 personnages sont devenus la règle, avec parmi eux des personnages en retraite (en pause) ou morts. De ce fait, si vous voulez vous déplacer d'une grosse ville à une autre grosse ville, vous allez devoir traverser un véritable désert pendant plusieurs jours.
Pour tenter d'arrêter l'hémorragie, les admins ont mis en place un système de multis déclarés. Chaque joueur ayant la possibilité d'incarner plusieurs personnages différents. Le problème de cette technique étant que les joueurs se dispersent : au lieu d'avoir 100 % de leur de temps consacré à un personnage, ce temps peut être divisé par 5, voire plus (je vais y revenir) .

- incapacité à faire respecter son propre règlement : il n'existe pas de système anti-triche automatisé. Tous les contrôles se font manuellement. Et c'est un véritable problème, car en termes de multis, nombreux sont les joueurs qui ne les déclarent pas. De même, il n'y a plus de modérateurs sur les forums. De ce fait, les joueurs se lâchent : vous avez un lot de trolls qui agissent en toute impunité, et des règlements de compte sans personne pour siffler la fin de la partie. L'ambiance sur les forums est devenu délétère, à base de dénonciations de multis (vrai ou non) et de critiques sur les rôlistes.

B) Les joueurs

Voilà qui me permet d'aborder le second point, les joueurs eux-mêmes.

- le far-west : comme je l'ai dit au-dessus, un grand nombre de joueurs ne respectent pas les règles. Il y a des circonstances atténuantes, car qui dit villes vides dit difficultés pour les joueurs les plus impliqués dont les personnages font de la politique, à gérer les provinces. Beaucoup sont tentés de déposer des multis non déclarés dans certains coins pour assurer un minimum de production. C'est aussi pratique, car ils peuvent utiliser ces multis pour les faire voter pour leur personnage principal, voire à leur faire dire combien le personnage principal est doué si jamais il devait être critiqué. Un joueur s'est vu éradiquer 37 multis, dont sept faisaient partie du Conseil Comtal sur 12.
Si vous avez eu la "chance" de voir les coulisses de la politique, vous pourrez vous rendre compte d'à quel point le multi est répandu. A la Grande Prévôté de France (GPF) , qui est une sorte de service de renseignement royal, j'ai tout bonnement halluciné devant la masse d'informations disponibles via des copiés-collés, où chaque mouvement d'un personnage même le plus inoffensif peut être scruté. C'est simple, en tant que Comte, je disposais de moins d'informations que certains personnages qui n'étaient pourtant pas physiquement présents dans ma province.

- des joueurs névrosés en politique : quoi que vous fassiez, vous allez donc tomber sur des personnages omniscients. Ça ne se limite pas aux multis. Ainsi, si un personnage se retrouve en difficulté sur le RP, il suffira au joueur de sortir un élément hors-contexte, glané on ne sait où et comment. Un copier-coller d'une information, d'une parole qui devrait normalement s'envoler et hop, le tour est joué. Bien que le personnage en question ne devrait pas être en mesure d'avoir accès à ces informations. Certains joueurs n'hésitent pas non plus à mentir en HRP pour justifier d'une situation RP. Tous les moyens sont bons. J'ai parfois eu la sensation de faire de la politique IRL à voir comme tous les coups sont permis.
De même, si vous espérez pouvoir devenir Comte quand vous avez un emploi du temps limité, abandonnez tout de suite l'idée. Il faut bien comprendre que certains joueurs sont habitués à faire des listings, à travailler sur Excel, etc. Tout indique que c'est comme avoir un second boulot. Les joueurs vous tomberont dessus au moindre retard, à la moindre erreur, la pression est dingue. RP, votre personnage sera considéré comme un nul (pourquoi pas) , mais en revanche ce qui motivera cette critique sera uniquement votre supposée manque d'implication.
J'ajoute que si vous tentez de faire autre chose de qui se fait habituellement en politique, genre de vouloir vendre un produit à 16 écus au lieu du prix de 14 écus pratiqué habituellement, dans le simple but d'envenimer les relations avec le voisin, et bien ce ne sera pas compris, et là encore, vous serez pris pour un nul qui n'a rien compris au game. On ne change pas des années de pratique de jeu, avec des mecs qui se relayent depuis des dizaines d'années aux mêmes postes, comme ça d'un simple claquement de doigts mon bon monsieur !

- peu de diversité : l'immense majorité des joueurs impliqués font la course aux titres. Princesse de Machin, Comte, Baron, Dame de Truc. Ça semble être leur seul but.

- des joueurs démobilisés : ainsi, dans certaines provinces, il devient difficile de trouver assez de personnages pour monter une liste en vue des élections au prochain Conseil. Et quand bien même vous y arriveriez, vous aurez ensuite le plus grand mal à les garder mobilisés. Il n'est pas rare qu'un Conseil tourne réellement avec 4-5 personnages. Si vous êtes maire, et que vous contactez les artisans de la ville, vous obtiendrez peu de réponses. Etc. etc.

En conclusion, j'y reste parce qu'il y a un petit lot de joueurs avec qui je m'amuse et dont les personnages sont intéressants. Autrement, j'aurais fui depuis des années.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Les Royaumes Renaissants ?

165 aiment, 92 pas.
Note moyenne : (269 évaluations | 30 critiques)
6,1 / 10 - Assez bien

155 joliens y jouent, 310 y ont joué.