Rétrospective : les temps forts d'Elder Scrolls Online en 2020

Chaque année, Elder Scrolls Online embarque les joueurs dans une nouvelle contrée pour les immerger dans une histoire inédite. Tout au long de 2020, le Chapitre Greymoor nous conduisait à découvrir les sombres secrets de Bordeciel.

Depuis les origines de la licence, la série des Elder Scrolls s’attache à immerger les joueurs dans une histoire, dont le décor est le vaste continent de Tamriel. Si The Elder Scrolls Online se démarque de ses prédécesseurs solos (les événements du MMORPG se déroulent bien avant ceux des opus précédents de la série), il en reprend néanmoins les codes de la licence : une solide trame narrative se déroulant à Tamriel, mais que le studio ZeniMax Online enrichit et fait vivre durablement en y ajoutant régulièrement de nouveaux chapitres, au gré de mises à jour régulières (des extensions et des ajouts de contenus).

TESOGreymoornews.jpg

Depuis 2017, Elder Scrolls Online évolue au gré d’un nouveau Chapitre tous les ans, entrecoupé de packs de contenu déployés peu ou prou chaque trimestre : l’extension Morrowind nous invitait à (re)découvrir les contrées d’Elder Scrolls III ; en 2018, l'Archipel du Couchant et les Haut-elfes étaient au cœur de l’extension Summerset ; et l’année suivante donnait le coup d’envoi de la Saison du Dragon dans l’extension Elsweyr, en référence à la patrie des Khajiits. Comme de coutume, le dernier pack de contenu d’une extension introduit la saga de la suivante et en février 2020, le DLC Harrowstorm (intégré au chapitre Elsweyr) ajoutait deux nouveaux donjons et posait aussi les bases du « Cœur noir de Skyrim » du nouveau chapitre Greymoor.
Tout au long de l’année 2020, l’extension Greymoor d’Elder Scrolls Online a ainsi fait écho au cinquième opus de la série des Elder Scrolls (Skyrim) pour conduire les joueurs dans les contrées nordiques de Bordeciel et les embarquer dans un sombre récit – contrecarrer les desseins d’un seigneur vampire et l’empêcher d’asservir les terres gelées de Bordeciel !

Et comme les fins d’année sont propices aux rétrospectives et que 2020 a été riche en ajouts dans Elder Scrolls Online, nous revenons sur les temps forts de l'année écoulée dans le MMORPG de ZeniMax Online.

Mars 2020 : Harrowstorm

Dès le déploiement du DLC Harrowstorm en mars 2020, les joueurs d’Elder Scrolls Online ont pu commencer à se familiariser avec l’atmosphère et les premiers événements du « Cœur noir de Skyrim ». Le prologue nous conduisait à Daguefilante, pour y retrouver la demi-géante Lyris Titan, combattante émérite déjà croisée dans la version de base du MMO, figure emblématique des peuples nordiques, et qu’on retrouve ici soucieuse de la menace que représentent les sorcières de Crève-Nève, au Nord de Bordeciel.
Ce sera le thème du premier donjon pour quatre joueurs du DLC : une énigmatique tempête magique balaye le lieu (changeant les habitants de Bordeciel en monstres), les sorcières en sont à l’origine et il faudrait mettre fin à leurs agissements. Le donjon Crève-Nève conduit à combattre les sorcières les unes après les autres avec leurs sbires, jusqu’à affronter la plus puissante d’entre elles, Mère Ciannait.

Le prologue à Crève-Nève se poursuivra dans les profondeurs souterraines de Griffernoire, l'un des hauts lieux emblématiques du prochain Chapitre Greymoor.

Le second donjon du DLC, le Sépulcre profane, n’est pas en reste. S’il nous mène à la frontière de Bordeciel, à Bangkoraï dans le nord de Martelfell, il s’inscrit dans la thématique du chapitre à venir : des mercenaires draugriens nécromanciens ont envahi le site funéraire du Sépulcre profane conçu pour contenir un mal ancien, et livrent des dépouilles aux sorcières. Il faudra prêter main forte à Shélaria, dernière membre de l’ordre de la Vigie du bûcher dédié à la protection du lieu, pour déloger les nécromanciens et leurs troupes de loups garous et de morts-vivants avant de se confronter au boss local, le chef des Draugriens.
À noter que pour y parvenir et explorer les moindres recoins du Sépulcre profane, les joueurs devront manier le grappin – nouvel objet ajouté aux mécaniques d'Elder Scrolls Online avec la précédente mise à jour Dragonhold.

Enfin, Harrowstorm introduit la quête prologue du Cœur noir de Skyrim. Disponible gratuitement dans le jeu de base de The Elder Scrolls Online, il permettra d'explorer le monde souterrain de Bordeciel pour profiter d'un avant-goût du Cœur noir de Skyrim.

Pour en bénéficier, il suffira de récupérer le lanceur de quêtes gratuit intitulé « Quête de prologue : La conspiration des sorcières » dans la Boutique à Couronnes en jeu puis rendez-vous à la Guilde des guerriers de Daguefilante, Guet de Davon ou Guet de Vulkhel (selon votre Alliance) pour parler à Lyris Titan afin d'accepter la première des deux quêtes, intitulée « La conspiration des sorcières ».

Juin 2020 : Chapitre Greymoor

Les extensions de bon nombre de MMORPG visent généralement à étoffer les contenus de haut niveau. The Elder Scrolls Online a cette particularité que ses chapitres reposent sur une histoire qui s’inscrit dans celle de l’univers du jeu, mais qui est néanmoins autonome. La trame du chapitre est donc accessible aux nouveaux joueurs comme aux vétérans – le chapitre a sa propre zone de départ et Greymoor intègre en outre un tutoriel spécifique pour accueillir efficacement les nouveaux venus.

7a2b03e4a0dd0f73b5a8c13f1bc300f8.jpg

De quoi être embarqué derechef dans le scénario du chapitre (qui promet une trentaine d’heures de jeu) et dans l’exploration de ses nouvelles contrées : Bordeciel Occidental et sa capitale Solitude aux allures gothiques (qui rappellera des souvenirs aux joueurs de Skyrim), la cité de Morthal, et les territoires souterrains de Griffenoire investis par les  vampires.
La trame narrative du chapitre promet son lot d’intrigues, de complots et de rebondissements (notamment articulés autour du jeu trouble du haut-roi Svargrim de Bordeciel, et plus tard du seigneur vampire Rada al-Saran), le tout sur fond de menace vampiriques et de la Horde Grise, cette ancienne armée de vampires et de loups-garous. 

Parallèlement à la ligne de quêtes principale et sa série de quêtes secondaires qui ponctuent les nouvelles zones, le chapitre déploie également six antres et six world bosses, deux donjons publics et des événements inédits (les Tempêtes Faucheuses), mais aussi une nouvelle épreuve, l’Egide de Kyne.

On retiendra peut-être plus particulièrement que Greymoor intègre une nouvelle catégorie d’objets, dits Mythiques. Des objets pensés pour être particulièrement puissants, mais utiles uniquement dans certaines conditions précises et affichant des atouts et des inconvénients. En d’autres termes, les objets mythiques n’ont pas vocation à devenir indispensables dans un build idéal, mais se révéleront particulièrement efficaces dans certaines situations précises. Au joueur de faire les choix opportuns selon le contexte.
Et pour les joueurs adeptes d’activités alternatives plus paisibles, le nouveau système d’Antiquités de Greymoor valorise l’exploration et la réflexion via des mini-jeux. Dans l’univers de jeu, les joueurs pourront trouver des pistes permettant d’activer un premier mini-jeu dans lequel il faudra trouver des indices, en temps limité – plus les indices trouvés seront nombreux, plus la localisation de l’Antiquité sera précise. Un second mini-jeu doit ensuite permettre de déterrer l’Antiquité à l’aide d’un outil indiquant si l’on se rapproche ou s’éloigne de l’objet convoité.

66d37b711e3d0451790c22eb44c30363.jpg
ec8515fab5e08454e4427c403c2528d2.jpg

Septembre 2020 : Stonethorn

Le troisième pack de contenu de Greymoor, Stonethorn, poursuit la trame narrative du Cœur noir de Skyrim notamment en explorant deux nouveaux donjons, Bastion-les-Ronce et le Jardin de pierre – ils reposent l’un et l’autre sur des mécaniques de gameplay originales.

032bcb14a5677c26b08a1a83af14f635.jpg

Le bien nommé Bastion-les-Ronce conduit le joueur à s’infiltrer dans la forteresse de Dame Ronce, une très ancienne vampire particulièrement puissante et qui y assemble son imposante armée de morts-vivants. On pourra notamment compter sur l’aide de la vampire Gwendis, membre de la maison Corbeguet animée par de nobles idéaux et adepte d’une cohabitation pacifique avec les mortels.
Dans le Bastion-les-Ronce, en plus d’une cohorte de monstres, les joueurs feront face à cinq bosses dont l’imposant Vaduroth qu’on ne pourra vaincre qu’en retournant ses propres compétences contre lui. C’est seulement après l’avoir vaincu qu’on affrontera Dame Ronce en personne, avant que son armée ne déferle sur Bordeciel. Le donjon est la promesse de récompenses d’envergure : des ensembles d’équipement, des objets de collection, des titres, une peau, du mobilier, etc.
Parallèlement, le donjon du Jardin de Pierre prend la forme d’un laboratoire d’alchimie ayant servi à Arkasis à mener de sombres expériences pour la Horde Grise – qui ont notamment conduit à la conception de loups garous améliorés par l’alchimie. Là encore, le donjon encourage les joueurs à faire preuve d’un peu de créativité : pour venir à bout de l’engeance du lieu, il faudra exploiter les ressources du laboratoire pour se changer soi-même en Behemoth loup-garou...

Novembre 2020 : Markarth

TESOMarkarthzone.jpg

Plus encore que les précédentes extensions d’Elder Scrolls Online, Greymoor s’articule autour d’une histoire (le Cœur noir de Skyrim) et le pack de contenu Markarth en est la conclusion. Dès le prologue du DLC, on retrouvera Gwendis de la maison Corbeguet pour en apprendre davantage sur la menace que représente la Horde grise...
Au total, le DLC promet plus d’une dizaine d’heures de jeu supplémentaires et de récit qui conduiront les joueurs dans deux nouvelles contrées de Bordeciel, les zones de la Crevasse et Markarth (tantôt des zones montagneuses escarpées, tantôt un prolongement souterrain des cavernes de Griffenoire), où il faudra notamment mobiliser les peuples crevassais pour affronter la Horde grise – et finalement vaincre le Cœur noir de Skyrim.

TESOMarkartharene.jpg

Et le DLC n’est pas que narratif puisqu’il ajoute aussi l’Arène du Creux du Vateshran, une nouvelle arène solo (la première depuis l’Arène MaelStröm en 2015) qui repose sur des mécaniques originales.

Dans l’Arène du Creux du Vateshran, les joueurs sont confrontés à trois portails menant à différents domaines d'Oblivion qu’il faudra explorer successivement, chacun avec leurs spécificités et leur boss. Les trois portails pourront être explorés dans l’ordre de son choix mais en considérant que leur difficulté est croissante – il appartient donc aux joueurs de les ordonner judicieusement en fonction de leurs forces et faiblesses, et de leurs attentes en termes de récompenses.

***

Comme tout MMORPG, Elder Scrolls Online bénéficie de mises à jour gratuites. Le jeu fait ainsi très régulièrement l’objet de correctifs et d’optimisations – le client a par exemple été drastiquement optimisé pour réduire le volume de données à télécharger et le poids des patchs (avec la Mise à Jour 25). Les rééquilibrages sont aussi régulièrement à l’ordre du jour, comme la refonte de la ligne de compétences de vampire (Mise à jour 26) qui décuple la puissance des vampires mais au risque d’être conspué par les habitants de Tamriel. Les améliorations de « qualité de vie » des joueurs sont aussi au rendez-vous, comme l’ajout de l’outil d’itinéraire des personnages pour faciliter les déplacements dans les maisons de joueurs (Mise à jour 27) ou la refonte de la gestion des collections d’objets afin de mieux les organiser de son inventaire (Mise à jour 28).

Mais on le comprend, le point fort d’Elder Scrolls Online reste sa capacité à immerger les joueurs dans un monde qui évolue sans cesse, qui vit au travers de ses personnages et qui fait en sorte que le joueur en soit l’un des acteurs. L’année 2020 a été particulièrement riche en la matière, gageons que 2021 suivra le même modèle pour nous embarquer dans de nouveaux récits.

Réactions (4)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Greymoor ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.