Le MMORPG The Wagadu Chronicles lance sa campagne KickStarter – avec le soutien de Riot Games

Signé par le studio berlinois Twin Drums, The Wagadu Chronicles fait des choix originaux : un monde d'inspiration Afro-fantasy et un gameplay laissant la part belle à l'exploration et au roleplay. Le MMORPG lance sa campagne KickStarter avec le soutien de Riot Games.

e4ac43b83436765aa375d2ee84792fef_original.jpg

On peut aisément en faire le constat : nombre de MMORPG s’inspirent des mêmes types d’univers et adoptent des mécaniques de jeu parfois relativement similaires. Certains font néanmoins parfois des choix un brin plus originaux et c’est manifestement le cas du studio berlinois Twin Drums avec son MMORPG The Wagadu Chronicles.

Un environnement Afro-fantasy

Des choix originaux en termes d’environnements d’abord, puisque Twin Drums entend immerger les joueurs dans un monde Afro-fantasy, qui puise son inspiration dans les mythes et le folklore africain. Les sept classes jouables sont par exemple inspirées des traditions de différentes régions d’Afrique, les esprits des anciens sont omniprésents dans les mécaniques de jeu, tout comme les totems qui imprègnent la culture locale – les totems octroient des protections (les joueurs peuvent installer leur village via le housing à proximité d'un totem), mais suppose qu'on leur fasse des offrandes et ils ont des exigences en terme de comportements (par exemple, certains totems sont belliqueux et d'autres pacifistes, il appartient donc aux joueurs de choisir où ils s'installeront en fonction de leurs choix de jeu). 

Mais The Wagadu Chronicles fait aussi un choix atypique en termes de gameplay puisque le studio Twin Drums mise sur le roleplay – et à ce titre, le MMORPG se complète d’un jeu de rôle sur table dont le livre de lore et de règles est distribué gratuitement. Le développeur considère que le MMORPG n’a pas nécessairement besoin de reposer uniquement sur le grind et l’accumulation de puissance, et que les jeux massivement multijoueurs peuvent aussi faire le choix de l’immersion et des interactions entre les joueurs.

Un gameplay ouvert, interactif et immersif

Le développeur imagine donc des astuces de gameplay pour contribuer à l’immersion des joueurs. Par exemple, lorsque des joueurs échangent entre eux, le mode « Dialogue » s’active : un zoom sur le groupe de personnages et l’activation d’animations spécifiques qui renforcent l’émotion et l’implication des joueurs dans l’échange.

43dd76a8b36dfe9f4d8998d161f17193_original.jpg

Pour éviter le grind, des points d’expérience (des points de « mémoire » dans le jeu) sont distribués automatiquement chaque jour : un mercenaire gagnera de l’expérience au combat, mais un marchand ou un joueur qui se contente d’échanger avec les autres en gagnera également. Le développeur entend aussi récompenser les joueurs qui interagissent (qui joue le jeu du roleplay), et sanctionner ceux ayant des comportements toxiques – le studio n’entre pas dans le détail, mais précise avoir consacré beaucoup de temps et d’énergie au développement d’outils de modération efficaces.
Ces points de mémoire permettent de débloquer des compétences librement – les joueurs optent certes pour une classe jouable au début du jeu, mais au gré de la progression du personnage, il est possible de s’en affranchir pour débloquer des compétences sans restriction. L’univers de jeu intègre aussi des Ancêtres qu’on pourra croiser au gré de l’exploration du monde, qui peuvent octroyer des bénédictions : temporairement, une compétence aléatoire est débloquée, permettant aux joueurs d’élargir leur champ d’actions.

1d97962cf963fa1b56de66c2f716e5f4_original.png

Le jeu mise aussi sur l’artisanat et promet pléthore d’options différentes pour que les artisans puissent personnaliser leurs créations et les signer. Comme dans nombre de MMO, il conviendra aussi de récolter des ressources. Mais là encore, le studio entend éviter le grind et les joueurs n’auront pas à abattre des arbres par centaines pour obtenir du bois par exemple. Pour obtenir du bois, il faudra plutôt concilier avec les esprits de la forêt, leur faire des offrandes ponctuelles ou tenter de les contenter (planter une graine permettra d’obtenir leurs faveurs et d’obtenir davantage de bois que de simplement essayer de piller une forêt).
On comprend que l’esprit du gameplay de The Wagadu Chronicles se démarque un tantinet des classiques du genre.

Le soutien de Riot Games

Et pour concrétiser le développement du MMORPG, le studio berlinois vient de lancer une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Le studio espère lever 100 000 euros avant le 30 octobre – plus de 66 000 euros ont déjà été promis.

Parallèlement, le studio bénéficie aussi du soutien de Riot Games – on se souvient que le géant américain annonçait en juin dernier créer un fond de 10 millions de dollars pour soutenir les créateurs issus des minorités sous représentées, en leur apportant de la visibilité, des financements ou encore des technologies. Twin Drums fait partie des projets soutenus par le programme. Gageons que cette aide pourra contribuer à crédibiliser le projet.

Réactions (22)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de The Wagadu Chronicles ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant