Comportements racistes : 30 000 comptes suspendus depuis le début de l'année

Que ce soit du fait des comportements des joueurs ou de l'actualité outre-Atlantique, Blizzard se dit « solidaire de ceux qui luttent contre le racisme » et précise ses actions en la matière : 30 000 comptes aux comportements racistes ont été bannis depuis le début de l'année. 

On peut en faire le constat : les opinions sont aujourd’hui de plus en plus radicalisées et s’expriment, notamment sur les réseaux sociaux, de façon de plus en plus véhémente. Et si certains combats faisaient consensus il y a encore quelques années (comme la lutte contre le racisme), à l’évidence, ce n’est plus cas aujourd’hui et certaines opinions (racistes) s’expriment de plus en plus ouvertement – notamment sur Internet voire dans les jeux en ligne, incluant ceux de Blizzard.
Les exemples ne manquent pas : les pseudonymes et noms de guildes aux connotations racistes, les croix gammées représentées dans les univers de jeux créatifs ou encore les mobilisations de certains joueurs – il y a plusieurs semaines (bien avant la reprise du mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis), certains joueurs de World of Warcraft s’offusquaient par exemple bruyamment sur les réseaux sociaux que la prochaine extension WoW: Shadowlands du MMORPG permette de créer des Elfe de Sang à la peau sombre dans l’éditeur de personnage (ce serait une trahison du lore historique du MMO et de l’imagerie traditionnelle nordique des elfes).

Elfe de sang

Outre-Atlantique, le mouvement Black Lives Matter a replacé ces problématiques sur le devant de la scène et le président J. Allen Brack publie une note sur le site officiel de Blizzard pour souligner que le studio « est solidaire de ceux qui luttent contre le racisme, car le racisme est aussi dangereux que n'importe quelle pandémie pour les personnes concernées » et que Blizzard « se tient aux côtés de ceux qui luttent contre les structures sociales et institutionnelles qui favorisent les inégalités à l’encontre des personnes de couleur ».

On sait que Blizzard est souvent accusé d’adopter un comportement parfois opportuniste ou de privilégier ses intérêts aux détriments des joueurs ou d’une forme d’éthique (sur les forums officiels, certains joueurs rappellent notamment la position ambigüe du studio à l’égard des manifestants hongkongais face aux autorités chinoises).
Ici, J. Allen Brack semble vouloir faire la démonstration que le studio agit. Il souligne donc que les salariés de Blizzard sont sensibilisés aux problématiques raciales, que le département des ressources humaines fera notamment évoluer ses pratiques de recrutements (« où et comment » sont recrutés les salariés de Blizzard) et de soutien aux salariés.
Il indique aussi que depuis le début de l’année, « plus de 30 000 comptes ont été bannis » pour avoir adopté des comportements racistes et que des joueurs ont été temporairement suspendus pour ces mêmes raisons, pour un total équivalent à trois millions d’heures cumulées de suspension. Selon J. Allen Brack, ces sanctions ont permis de « considérablement améliorer l’environnement de jeu ». Et de poursuivre : au cours des deux dernières années, le studio a constaté « une réduction de 43 % des signalements pour mauvais comportements, et une réduction de 59 % du taux de récidive ». Et le studio n’entend pas s’arrêter là : toujours selon le président, les technologies d’intelligence artificielle et de machine learning déjà utilisées pour réduire la toxicité en jeu et les propos haineux, pourront être déployés dans d’autres secteurs à l’avenir.
Reste à déterminer si ce sera suffisant pour garantir en environnement de jeu serein et accueillant pour tous les joueurs.

Réactions (58)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

87 aiment, 79 pas.
Note moyenne : (170 évaluations)
2,9 / 10 - Mauvais