Twitch manipulé pour bannir les streamers du dernier débat démocrate de la présidentielle américaine

Les joueurs sont aujourd'hui des électeurs comme les autres et eux aussi sont courtisés lors des campagnes électorales. Twitch a néanmoins été manipulé pour perturber la diffusion du dernier débat démocrate de l'élection présidentielle américaine sur sa plateforme. 

Depuis déjà des années et de plus en plus aujourd’hui, les joueurs sont considérés comme des électeurs (presque) comme les autres et à ce titre, ils sont courtisés par les candidats de (presque) toutes les élections – il y a près d’une quinzaine d’années déjà, on se souvient des publicités à l’effigie de Barack Obama dans les versions Xbox et PS3 du jeu de course Burnout paradise ou de ces (avatars de) candidats arpentant Second Life pour y rencontrer des électeurs.
Aujourd’hui, les campagnes électorales ont massivement investi les réseaux sociaux et sans surprise, elles s’invitent aussi sur les plateformes estampillées « gamers » – à commencer par Twitch et ses millions de (jeunes) spectateurs. Plusieurs meetings de Donald Trump y ont déjà été retransmis (malgré l’hostilité du président américain à l’égard du patron Jeff Bezos) et il en va de même pour les débats des primaires démocrates qui se tiennent actuellement afin de désigner celui qui sera le principal opposant à Donald Trump pour la maison blanche.

Débat démocrate (présidentielle américaine)

Jusque-là la pratique n’a rien d’original. La campagne prend néanmoins une tournure moins classique quand il apparait qu’une dizaine de streamers américains (d'obédience démocrate) qui retransmettaient le dernier débat démocrate en date ont été bannis de Twitch.
Faut-il y voir une censure politique de la plateforme ? À l'évidence non, mais plutôt une manipulation dont Twitch a été la victime. La plateforme aurait reçu moult signalements pour « violation du copyright » de CBS News qui retransmettait le débat à la télévision américaine (sur la base du DMCA sur lequel s’appuie Twitch pour interdire sur sa plateforme par exemple la rediffusion de films ou séries protégés par le droit d’auteur). Des signalements émanant d’une organisation baptisée Praxis Political Legal, se présentant comme un cabinet juridique et ayant un site web corroborant l’assertion. Et suite à ces signalements, les streamers de Twitch ont donc été temporairement bannis, interrompant ainsi la retransmission du débat pour les abonnés de la dizaine de streamers concernés.

Après enquête, il s’avère que la requête n’émanait pas de CBS News et Praxis Political Legal est une structure qui n'existe pas : son nom de domaine a été déposé il y deux semaines, son site a été supprimé dans la foulée du débat et ses mails de contact ne sont plus fonctionnels. En d’autres termes, l’opération avait manifestement pour seul but de limiter l’audience du débat démocrate sur les réseaux sociaux et manifestement, l’opération était préparée.

Par voie de communiqué (rapporté notamment par Newsweek), Twitch fait acte de contrition, indiquant regretter de s’être laissé abuser, et remerciant au passage les internautes qui ont alerté ses équipes quant à la véritable nature de Praxis Political. Dans la foulée, les streamers ont été rétablis dans leurs droits de diffusion (mais plusieurs heures après la fin du débat). La plateforme réaffirme sa volonté de proposer un espace d’échanges sécurisé pour ses communautés d’utilisateurs et considère cette utilisation dévoyée de l’outil de signalements comme étant « inacceptable ».
Une enquête est en cours et on ignore encore si elle donnera lieu à des suites judiciaires. À l’heure des fake-news et des intrusions dans la vie privée des candidats, cet épisode permet néanmoins de prendre la mesure des moyens qui peuvent être parfois employés pour influencer le déroulement (censément démocratique) d’une élection.

Réactions (4)

Afficher sur le forum


Activités Aucune
Création Juin 2011
Pays d'origine États-Unis d'Amérique
Plus d'informations sur Twitch

Que pensez-vous de Twitch ?

15 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (20 évaluations)
5,5 / 10 - Assez bien