L'esport pour faire tomber les barrières culturelles entre les nations

En visite officielle en Suède, le président sud-coréen Moon Jae-in était invité à assister à des matchs de League of Legends et Summoners War opposant des joueurs suédois et sud-coréens : « la force est l'esport est de permettre de communiquer par-delà les différentes cultures ».

Depuis maintenant quelques dizaines d’années, l’esport est solidement implanté en Corée du Sud, et le sport électronique gagne régulièrement en popularité ailleurs dans le monde, que ce soit en Asie ou en Occident. Au point de contribuer à renforcer les coopérations entre nations ? Peut-être, si l'on en croit les relations entre la Corée et la Suède.

Il y a 60 ans, les deux pays initiaient des relations diplomatiques. Pour commémorer cette date anniversaire, le président sud-coréen Moon Jae-in était en visite officielle en Suède ce 14 juin (dans le cadre d'une tournée en Europe du nord), et notamment convié à visiter les studios d’Ericsson de Stockholm – la Suède et la Corée sont des « nations technologiques » et les deux pays misent actuellement sur le développement de la 5G, dont Ericsson est l’un des acteurs, et pour Moon Jae-in, la quatrième révolution industrielle (technologique) sera à la fois un facteur de croissance économique et de paix.
La visite était l’occasion de quelques démonstrations des capacités de la 5G (notamment des échanges en direct entre la Suède et la Corée), mais le président Moon Jae-in était aussi convié à assister à un tournoi d’esport en compagnie du roi de Suède, Charles XVI Gustave : le duo a ainsi assisté à des matchs de League of Legends et de Summoners War opposant des joueurs suédois et sud-coréens.

Moon Jae-in

Et si l’on en croit la presse locale qui se fait l'écho de la rencontre, l’événement a enthousiasmé le président Moon, jugeant le tournoi « incroyable » : « C’était ahurissant, maintenant je comprends pourquoi le monde entier aime l’esport. J’aimerais remercier tous les joueurs pour cette démonstration de leurs capacités sur scène. Je pensais que la Corée était la meilleure sur le terrain du jeu, mais maintenant je découvre que les joueurs suédois sont très bons également ».
Sur un plan sportif, le président Moon entrevoit même d’ores et déjà des convergences entre le sport électronique et le sport traditionnel, évoquant les échanges de l’industrie du jeu vidéo avec le Comité international olympique, dans l’optique d’intégrer l’esport parmi les disciplines olympiques (si un premier pas a été fait dans le cadre des Jeux asiatiques 2018, on sait qu’il y a encore du chemin à parcourir avant que l’esport puisse éventuellement intégrer les JO).

Mais sur un plan plus politique et économique, le président sud-coréen voit surtout l’esport comme une façon de faire tomber les barrières culturelles : « je crois que l’esport se développement rapidement et profitera du développement des technologies 5G. La Suède et la Corée sont des leaders de l’industrie du jeu et de la 5G, et ce qui rend cette tendance plus significative est que les fans de nos deux pays échangent et se supportent mutuellement. Martin "Rekkles" Larsson, célèbre joueur suédois de League of Legends, s’est rendu en Corée pour s’entrainer et se perfectionner, et il a aujourd’hui de nombreux fans en Corée. L’une des forces de l’esport est que nous pouvons communiquer par-delà nos différentes cultures ».

Si le discours du président sud-coréen est évidemment empreint de diplomatie (sa tournée en Europe du nord porte notamment sur le règlement du conflit entre Corée du Nord et Corée du Sud, et le président Moon estime qu'il se réglera par le dialogue et non grâce à l'arme nucléaire), il y a seulement quelques années, il aurait sans doute semblé incongru d’inviter des chefs d’Etats à assister à des matchs d’exhibition d’esport. Mais au même titre que ces mêmes dirigeants de toutes les nations ou presque assistent aux grandes compétitions sportives de leur pays et soutiennent leur épique nationale, dans les années à venir, on imagine que la pratique pourrait se normaliser aussi dans le cadre de l’esport et ses principales compétitions.