Le CryEngine intègre les technologies SpatialOS

SpatialOS doit faciliter le développement d'univers réellement persistants et de MMO. La technologie du studio Improbable prépare son intégration au CryEngine. 

Chaque année, la GDC accueille les professionnels de l’industrie du jeu pour évoquer tantôt les tendances économiques du secteur, tantôt ses innovations technologiques. Le studio Crytek profite de l’événement pour annoncer les premières bases d'une intégration de SpatialOS à son moteur de jeu, le CryEngine.

new-game-project-x-to-offer-400-player-pvp-matches_ye4r.jpg

Les joueurs de MMO connaissent notamment SpatialOS pour ses ambitions : la technologie du studio britannique Improbable reposant sur le cloud doit notamment parvenir à démocratiser la conception de mondes virtuels réellement persistants, sur lesquels les joueurs ont une réelle influence (un objet abandonné dans l’univers de jeu y reste, au lieu de disparaitre après une poignée de seconde comme dans la plupart des MMO aujourd'hui, tant qu’un autre joueur ne l’a pas déplacé, par exemple).
Si SpatialOS doit encore faire ses preuves (à ce jour, peu de jeux l’exploitent réellement), l’intégration de la technologie au CryEngine est le fruit d’une collaboration avec le studio Automaton, qui s’attèle actuellement au développement de Mavericks: Proving Grounds (sorte de shooter MMO, reposant sur univers immense et accueillant un millier de joueurs). Mavericks utilise les deux technologies, le CryEngine et SpatialOS, et son développement est l’occasion pour Crytek à la fois de collaborer avec les deux studios et d’envisager l’intégration progressive de SpatialOS à son moteur. Si cette intégration doit encore être généralisée, on sera sans doute curieux d’en découvrir les fruits, que ce soit dans le cadre de Mavericks mais aussi dans d’autres jeux en ligne dont le développement pourrait être facilité à l'avenir. 


Que pensez-vous de Crytek ?

14 aiment, 10 pas.
Note moyenne : (24 évaluations)
5,6 / 10 - Assez bien