Aperçu du serveur spécial Path of Pandora de Travian

Chaque année, Travian se décline temporairement sur un serveur « spécial » renouvelant l'expérience du jeu de stratégie. Path to Pandora est disponible, avec ses règles de jeu spécifiques.

Aperçu du serveur spécial Path of Pandora de Travian

Assurément, Travian se classe parmi les success-stories de l'industrie du jeu massivement multijoueur. On connait l'histoire : en juin 2004, Gerhard Müller (alors étudiant en chimie à l'Université de Munich) développe son jeu de gestion / stratégie sur son temps libre. Travian est conçu en PHP, jouable sur un simple navigateur web et rencontrera rapidement son public. À peine un an plus tard, en juillet 2005, il fonde le studio Travian Games avec son frère et aujourd'hui, Travian est distribué dans une centaine de pays en 50 langues différentes (dont le français) et revendique 150 millions de joueurs inscrits, alors que le groupe compte plus de 230 salariés et s'est lancé dans l'édition de jeux tiers -- comme par exemple Crowfall, le MMORPG d'ArtCraft Entertianment, que Travian Games distribuera en Europe.
Pour autant, le jeu Travian: Legends reste au coeur des activités du studio Travian Games. En septembre, le jeu fêtait son quatorzième anniversaire, et comme chaque année depuis 2013, cet anniversaire est l'occasion d'ouvrir un « serveur spécial annuel », unique, temporaire (pour une durée de 200 jours) et régi par des règles et mécaniques de jeu spécifiques -- des mécaniques jugées un peu trop radicales pour être déployées sur un serveur classique de Travian, mais néanmoins attractives pour les joueurs en quête d'un gameplay susceptible de renouveler l'expérience du jeu de stratégie.

Ainsi, après Scattered Empire en 2015, Rise of Alliances en 2016 ou Fire and Sand l'année dernière, Travian Legends se décline cette année sur un nouveau serveur annuel spécial, Path to Pandora.
Le serveur reprend certaines des composantes imaginées pour Fire and Sand : la carte s'inspire ainsi par exemple de nouveau de l'Europe médiévale et se divise en 87 régions susceptibles d'être conquises pour glaner des points de victoires -- l'Alliance qui disposera du plus grand nombre de points de victoire au terme des 200 jours d'exploitation du serveur l'emportera. Et comme l'année dernière, Path to Pandora ajoute deux nouvelles tribus jouables, les Égyptiens et les Huns avec leur style de combat et leurs unités de combat spéciales, qui s'ajoutent aux trois tribus jouables de la version classique de Travian, les Romains, les Germains et les Gaulois.

Travian: Path of Pandora

Mais pour pimenter cette nouvelle version du jeu, Path to Pandora ajoute aussi une dimension narrative à Travian et imagine surtout de nouvelles mécaniques de jeu, notamment dans le cadre des conquêtes de villages. Dorénavant, lorsqu'une tribu conquiert un village d'une autre faction, elle ne le convertit pas : par exemple, lorsqu'un conquérant gaulois investit un village égyptien, le village conquis conserve ses spécificités. Il reste égyptien, avec ses bâtiments et ses troupes égyptiennes quand bien même il appartient à l'empire gaulois du conquérant. De même, si un héros gaulois s'installe dans le village égyptien, les bonus gaulois qu'il prodigue s'appliqueront aux unités égyptiennes et si ce village en conquiert un autre, ce nouveau village conquis gardera lui aussi son peuple d'origine.
Un choix de gameplay qui s'explique notamment par la volonté de diversifier le gameplay en permettant à un même joueur de débloquer les spécificités des différentes factions au gré de ses conquêtes. Et plus prosaïquement, l'apparence des bâtiments de chaque faction vient de bénéficier d'une refonte graphique (selon le développeur, plus de 150 nouvelles créations sont été réalisées par l'équipe artistique) et les joueurs pourront donc profiter de cette diversité au sein de leur royaume, au fur et à mesure des conquêtes. Dans le même esprit, le serveur fait évoluer les mécaniques d'alliances et de coalitions : deux à quatre alliances peuvent former une coalition (exclusive, imposant donc des choix avisés et réfléchis) au sein de laquelle les alliances pourront échanger des ressources ou des troupes, et dès lors que le joueur choisit ses alliés, il ne peut échanger qu'avec eux au sein de sa coalition. On comprend aisément les enjeux de gameplay : nouer des alliances pour gagner en puissance, mais pas avec n'importe qui pour bénéficier du soutien des alliés les plus efficaces.

On comprend tout autant l'ambition affichée par ce serveur Path to Pandora : les vétérans doivent y trouver une expérience de jeu renouvelée qui s'émancipe d'une éventuelle routine, quand les nouveaux venus peuvent y voir l'occasion d'un nouveau départ (presque) sur un pied d'égalité avec les joueurs plus expérimentés.
Path to Pandora est d'ores et déjà disponible et tous serveurs confondus, selon le développeur, « près de 160 000 joueurs ont commencé à jouer », dont « environ 6 200 sur le serveur français ». Avis aux stratèges curieux qui voudraient donc (re)découvrir Travian via cette version Path of Pandora : les inscriptions sont toujours ouvertes sur le site officiel.

Cet article s'inscrit dans le cadre d'une campagne publicitaire commandée par Travian Games, et est rédigé sans contrainte éditoriale d'aucune sorte de l'éditeur, ni consultation ou intervention dans le fond ou dans la forme.

Contenu sponsorisé
Découvrez Travian: Path to Pandora : une expérience MMO unique, un monde extrêment vaste, des conquêtes de territoires, un système commercial entièrement géré par les joueurs...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Travian: Legends ?

24 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (44 évaluations | 6 critiques)
3,7 / 10 - Médiocre

49 joliens y jouent, 283 y ont joué.