ArenaNet bloque la vente de gemmes dans la boutique belge de Guild Wars 2

Depuis quelques jours, les joueurs belges ne peuvent plus acheter de gemmes dans la boutique de Guild Wars 2. ArenaNet confirme aujourd'hui leurs hypothèses : le studio anticipe manifestement un durcissement de la législation belge sur les jeux d'argent et les loot boxes.

Depuis quelques jours, les joueurs belges de Guild Wars 2 signale sur Reddit leur impossibilité d'acheter des gemmes dans la boutique du MMORPG : les tentatives de paiement se soldent toutes par un message d'erreur indiquant qu'une « erreur est survenue » et invitant l'acheteur à réitérer sa tentative d'achat plus tard. Et parallèlement, l'utilisation d'un VPN (simulant donc une autre situation géographique) permet de valider sa commande, quand bien même l'acheteur renseigne une adresse physique en Belgique.
Assez rapidement, les joueurs y ont vu un lien avec les récentes mises en demeure de l'autorité de régulation des jeux d'argent en Belgique, enjoignant plusieurs exploitants de jeu en ligne à faire évoluer les modèles économiques à base de loot boxes de leurs jeux.

ArenaNet bloque la vente de gemmes dans la boutique belge de Guild Wars 2

Si la boutique de gemmes de Guild Wars 2 ne repose pas strictement sur les mêmes pratiques commerciales que les loot boxes et semblent relativement distinctes des mécaniques des jeux d'argent, ces gemmes s'achètent néanmoins avec de l'argent réel et permettent d'acquérir de l'or à un tarif fluctuant en fonction de l'offre et de la demande. De quoi, peut-être, effrayer le service juridique du studio ArenaNet.
Et après quelques jours d'interrogation, le développeur vient de confirmer les hypothèses émises par les joueurs : « afin de nous conformer aux modifications de la législation belge, l'achat de gemmes, de l'Ultimate Edition et de la mise à jour vers l'Ultimate Edition [qui intègrent des gemmes] a été désactivé pour les résidents belges. Nous continuons à étudier d'autres solutions plus flexibles et présentons nos excuses pour tout désagrément ».

À l'évidence, les prises de position de l'autorité de régulation des jeux d'argent en Belgique portent leurs fruits et peut-être au-delà des attentes initiales puisque manifestement, ArenaNet ne faisait pas partie des studios initialement ciblés par l'autorité, pas plus que ses pratiques commerciales ne semblent avoir de similitudes évidentes avec les mécaniques des jeux d'argent. Pour autant, les micro-transactions sont dans le collimateur des autorités de régulation et ArenaNet anticipe peut-être un durcissement plus drastique qu'on ne l'envisageait des législations européennes sur le jeu d'argent, dont le champ d'application pourrait être étendu aussi aux jeux vidéo et leurs modèles économiques -- sans forcément se limiter aux seules loot boxes.

Réactions (50)


  • En chargement...

Que pensez-vous de ArenaNet ?

12 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (17 évaluations)
5,9 / 10 - Assez bien