THQ Nordic acquiert les licences de Kingdoms of Amalur et du MMORPG Copernicus

En 2012, après une faillite retentissante, les actifs de 38 Studios étaient mis en vente aux enchères. Les licences de Kingdoms of Amalur et Copernicus suscitaient l'intérêt mais ne faisaient pas l'objet d'offres suffisantes -- jusqu'à aujourd'hui.

THQ Nordic acquiert les licences de Kingdoms of Amalur et du MMORPG Copernicus

On se souvient du studio de développement 38 Studios -- et surtout du fiasco qui l'a accompagné tout au long de sa courte existence. Le studio était fondé par l'ancien joueur de baseball Curt Schilling qui y voyait l'occasion de concrétiser son « MMORPG idéal » : pour y parvenir, Curt Schilling levait plusieurs dizaines de millions de dollars d'argent public (notamment auprès de l'État de Rhodes Island, aux États-Unis, qui espérait en retour dynamiser son bassin d'emplois), avant que le studio ne fasse faillite notamment à cause d'une gestion administrative catastrophique et qu'une bataille judiciaire ne soit initiée pour recouvrer (en vain) les sommes investies par les autorités publiques dans 38 Studios.
Après la faillite de 38 Studios en 2012, les actifs du développeur étaient vendus aux enchères mais ni Kingdoms of Amalur (le premier RPG du studio), et encore moins Copernicus, le MMORPG inachevé du développeur, ne trouvaient preneurs. Les deux licences suscitaient certes de l'intérêt en 2013, notamment de la part de groupes chinois, mais les offres financières formulées étaient manifestement trop faibles.

On pensait dès lors les deux licences définitivement perdues et abandonnées, mais aujourd'hui, le groupe THQ Nordic annonce les avoir acquises. Le communiqué du studio suédois est particulièrement lapidaire : le montant de l'opération n'est pas dévoilé, pas plus que ses projets pour les deux licences -- si ce n'est son intention « d'évaluer l'opportunité de suites et nouveaux contenus ».
Elles ont quoi qu'il en soit l'une et l'autre une certaine valeur dans la mesure où, en leur temps, Kingdoms of Amalur était plutôt salué par la critique à sa sortie, et Copernicus suscitait un réel intérêt de la part des amateurs de MMO. Faut-il imaginer pour autant une reprise du développement du MMORPG ? Sans doute pas, tant la technologie et les mécaniques de jeu en la matière ont évolué depuis près d'une dizaine d'années. Pour autant, de nouveaux titres (en ligne, voire massivement multijoueurs) reposant sur l'univers d'Amalur pourraient être envisagés. On sera quoi qu'il en soit curieux de découvrir les projets de THQ Nordic suite à cette acquisition près de cinq ans après la mise en vente des licences.

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de THQ Nordic ?

3 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (3 évaluations)
5,6 / 10 - Assez bien