Critiques de Rift

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

40 personnes ont trouvé cette critique utile.
Au début, j'ai surveillé Rift de loin. Je le considérais comme un MMO de plus, sans vraiment m'intéresser à son contenu ou à son système. Pour tout dire, si je n'avais pas été un fan des Palladium Books et de leur jeu de rôle sur table éponyme, je serais sûrement passé à coté. Et un jour, Trion a proposé Rift Lite, la version gratuite pour tester le jeu jusqu'au niveau 20. Autant le dire tout de suite, ça n'a pas été le coup de foudre immédiat. Certes le jeu est beau, les effets chatoyan...
Publiée le 26 sept. 2012 par Cthulhoo.
2 personnes ont trouvé cette critique utile.
Avec la nouvelle extension, Rift n'est plus un free to play. Pour atteindre le niveau maximal, il faut désormais payer. Et cette extension est loin d'être une bonne nouvelle. Quelques nouveaux mobs, mais beaucoup ont été recyclés (d'ailleurs sur Rift, il y a vraiment beaucoup de mobs qui sont réutilisés un bon nombre de fois, boss compris) . Niveau JcJ, rien de nouveau. Pas même un nouveau champ de bataille, le néant total. Peut-être que ça viendra plus tard (on peut toujours rêver) , mai...
Publiée le 21 nov. 2016 par Wakomo.
  • 17 déc. 2016
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par
    Avec cette nouvelle extension, STARFALL PROPHECY, Trion dévoile clairement son objectif : nous faire payer toujours plus pour pas forcément un meilleur contenu.
    Il vous en coutera 40€ environ pour accéder à cette mise à jour et il faudra ensuite débourser un peu plus pour débloquer certaines fonctionnalités comme l'emplacement des sacs ou autres...

    Gameplay :
    J'ai toujours aimé le gameplay pour ce jeu, il change un peu avec des talents dits "légendaires" et on va devoir revoir et travailler nos arbres de talents pour être performant.
    Par contre, le nouveau stuff ne comporte plus (ou peu) de stat secondaires et un nouveau système de fragments planaires a été mis en place pour l'attribution des stats. Les fragments  vont du palier 0 à 6 et peuvent se monter jusqu'au lvl15 pour chaque emplacement (tête, torse, jambes, etc.) .
    Ici, Trion a fait très fort car c'est un véritable gouffre financier pour obtenir des fragments d'un palier correct et ensuite de les monter, de quoi relancer l'achat des Rex (environ 10€) dans le shop.

    Crafting :
    Les métiers passent du niveau 450 à 525 mais n'apportent rien d'extraordinaire mis à part un équipement de base pour commencer les donjons. Le nombre de recettes est très limité : par exemple, il y a des runes (améliorations des stats pour une pièce d'armure) uniquement pour trois pièces différentes. Les compos de craft vendues par le pnj sont très chères.
    Auparavant, le crafting était plus riche en diversité et plus intéressant.
    Bref, vous l'avez compris, le crafting est devenu useless : ne comptez pas sur ça pour vous faire quelques PP (monnaie du jeu) à l'hôtel des ventes !

    Economie :
    L' économie marche au ralenti sur Rift, il est très difficile de vendre quelque chose à l'hôtel des ventes mis à part quelques compos de récolte (minerais ou plantes) ou une essence lootée par chance. Là aussi, Trion a bien réfléchi à son système économique laissant le choix aux joueurs de farmer des heures ou de passer par la case shop.

    Quêtes :
    Elles sont intéressantes et nous permet de progresser tranquillement vers le lvl 70 tout en nous faisant découvrir les trois nouvelles zones qui sont particulièrement bien réussies. Seul aspect du jeu qui est positif !

    PVE :
    Pour ce prix, le contenu est plutôt pauvre, trois nouveaux donjons (pour cinq joueurs) mais aucun raid 10 ou 20 de proposés à ce jour. De quoi frustrer les guildes actives en PVE HL qui ont envie de taper du boss.

    JCJ :
    Rien de nouveau, on retrouve ici les mêmes champs de batailles.

    Events:
    Originaux pourtant au début de Rift, les events de zones n'ont pas évolué : ce sera toujours fermer six failles et tuer 100 mobs.
    Pas de nouveau World Boss à tuer en groupe ouvert comme l'excellent Volan sur Ashora.
    Pour les events saisonniers, les quêtes n'ont pas changé depuis quatre ans et donc pas de nouveaux HF.

    Dimension et Role play :
    Non testé car pas intéressé.

    Stabilité :
    Quelques bugs de quêtes ou d'affichage sont présents comme à chaque sortie d'une nouvelle extension mais rien de bien méchant.
    Par contre, ce qui est plus gênant, ce sont les plantages intempestifs du jeu qui gâchent notre plaisir. En effet, le moteur graphique du jeu est un peu vieillot et ne prend pas en compte les possibilités des dernières cartes graphiques.
    Les serveurs de Trion ne sont pas toujours au top, lorsqu'on est nombreux sur une zone (event ou autre...) , il y a souvent d'énormes lags.

    En conclusion, Trion nous propose une extension assez décevante et très incomplète au niveau contenu et on perçoit clairement une nouvelle stratégie commerciale plus agressive.
    Espérons qu'ils se ressaisissent rapidement pour nous offrir un contenu plus riche car on ressent un gros mécontentement au sein de la communauté de Rift.
    Publié le 17 déc. 2016 à 11:53, modifié le 17 déc. 2016 à 13:12
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 21 nov. 2016
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Avec la nouvelle extension, Rift n'est plus un free to play. Pour atteindre le niveau maximal, il faut désormais payer. Et cette extension est loin d'être une bonne nouvelle.

    Quelques nouveaux mobs, mais beaucoup ont été recyclés (d'ailleurs sur Rift, il y a vraiment beaucoup de mobs qui sont réutilisés un bon nombre de fois, boss compris) .

    Niveau JcJ, rien de nouveau. Pas même un nouveau champ de bataille, le néant total. Peut-être que ça viendra plus tard (on peut toujours rêver) , mais pour l'instant, rien.

    Au niveau des quêtes, il n'y en a pas suffisamment pour pouvoir monter ses niveaux. Après avoir fini toutes les quêtes histoire, les quêtes annexes, les quêtes "carnage" (tue 10 fois ce mob) , et les quêtes quotidiennes répétables, en plus d'avoir fait un grand nombre d'aventures instantanées, quelques parties de JcJ, quelques évènements mondiaux sur les trois premières cartes, je suis arrivé à environ 10 % d'xp sur le niveau 68, la prochaine quête se débloquant au niveau 69. Et le gain d'xp étant particulièrement fastidieux, il va maintenant me falloir farmer comme un fou pendant des jours avant de pouvoir atteindre le prochain niveau. Même pas assez de contenu pour assurer une progression de niveaux normale (à moins bien sûr de dépenser plein d'argent pour payer un abonnement et acheter des potions de boost d'xp) .

    Il y a aussi beaucoup de bugs et autres petits problèmes (comme par exemple dans la nouvelle ville centrale, un escalier ou, quand tu veux monter à cheval, ou au moins avec la monture nommée Opie, tu restes bloqué à la première marche, il faut sauter sinon tu ne passes pas... Et ce type de bugs de décor qui entrave les déplacements n'est pas vraiment nouveau et je suis prêt à parier qu'il ne sera jamais corrigé) . Il y en avait déjà pas mal avant cette extension qui n'ont jamais été corrigés et ne le seront probablement jamais non plus (genre le cheval qui saute tout seul quand on passe sur un tapis, ou quand on arrive sur certains téleporteurs à cheval, une marche devant te fait sauter et arriver trop loin, il faut revenir en arrière avec précaution, ou le pont en glace avec des arêtes pointues que quand ton cheval passe dessus, il saute et tombe 30 mètres plus bas, le genre de choses qui, à force, deviennent franchement pénibles) .

    Les nouvelles aventures instantanées. Je m'attendais à une nouvelle zone comme ça avait été le cas pour les 2 autres qui existent, mais non. Ce sont juste des failles comme il y en a partout qui s'enchainent sur différents "plans" (de l'eau, du feu...) avec un boss "sac d'hp" de temps en temps. Certes, le jeu s'appelle Rift, mais ils auraient quand même pu faire un effort.

    Et pour conclure, deux nouveaux donjons, et un nouveau raid, sachant qu'avec le gain de niveau, les autres existants vont devenir sans intérêt, aucun doute que ça va très vite devenir lassant.

    Bref, un retour au payant, une volonté vraiment très forte d'inciter les joueurs à passer au cash shop juste pour évoluer normalement, un nouveau contenu qui a visiblement été fait dans un souci constant du moindre effort, je regrette amèrement d'avoir pré-commandé cette extension. Avec un peu de chance, ils vont essayer de se rattraper avec les prochaines mises à jour, mais pour l'instant, je déconseille au plus haut point de payer pour ça.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 8 nov. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    2 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Milsilver
    Bonjour.

    Je me permets aujourd'hui de faire ma première critique sur un jeu que j'ai découvert récemment : Rift. Je suis nouveau sur ce jeu et je fais cette critique pour vous donner mon avis à moi, débarquant dans l'univers de Telara, afin de peut être donner envie de se lancer à d'autres joueurs même si ce n'est que pour découvrir.

    Tout d'abord mon impression générale : Rift a pris énormément de chose des autres MMO et a réussi à les réadapter dans son univers, ce qui au final donne un jeu vraiment sympathique, ou je passe du bon temps. On arrive dans le jeu avec une création de personnage plutôt "basique", ne permettant pas grand chose, mais au moins de personnaliser un petit peu son personnage. S’enchaîne ensuite le choix d'un archétype (Clerc, Mage, Voleur, Guerrier) , suivie d'une spécialisation (ou rôle) comme l'Invocateur pour le mage.

    Et c'est là que Rift devient sympa dans la gestion de l'arbre de talent, on dispose de 3 spécialités au choix parmi une quinzaine (voir plus) et personnalisable à souhait, n'étant pas un expert du jeu à l'heure actuelle, je me suis contenté de prendre un rôle prédéfini et de mettre les points d'âme recommandés, mais je sais que si je souhaite faire quelque chose de spécial plus tard je pourrai (j'ai d'ailleurs pris un deuxième rôle qui me sert de test).

    On arrive donc dans le jeu, dans une phase de tutoriel qui nous guide plutôt bien dans le jeu. Le visuel rend bien, quoique les couleurs sont un peu ternes, mais c'est un problème réglé très rapidement avec SweetFX (je précise que je joue en qualité Ultra et tout à fond) , ce qui au final donne un jeu très jolie graphiquement.

    En finissant le tutoriel, je découvre le système de failles, que j'adore, mais qui je pense doit être lassant à la longue (les joueurs confirmés de Rift pourront me le dire dans les commentaires) , et plus particulièrement les failles Cauchemar, spécialité de la dernière extension, Nightmare Tides, qui a fait souffrir mon ordinateur avec le nombre de personnes présentes (une centaine environ, obligé de réduire en Moyen) , je ne critique pas le jeu pour ça, aucun jeu n'est capable d'être optimisé pour du PvE à très grande échelle, mais c'était une expérience intéressante et qui m'a rempli les poches de pleins de monnaies différentes dont je ne connais pas encore toutes l'utilité (mais qui me permettent d'acheter du bon équipement à un marchand planaire de temps en temps).

    Au niveau des quêtes, j'ai essayé de suivre au début le déroulement de l'histoire mais j'ai fini par lâcher à un certain moment, ça vient peut être de moi mais je n'arrive pas à suivre les quêtes correctement.

    L'artisanat est, de ce que j'ai entendu et vu, plutôt présent dans le jeu, surtout à haut niveau (et plus particulièrement avec la sortie de l'extension récente). Je monte actuellement des métiers de récolte afin de me faire une base de ressources pour mes futurs métiers, c'est long et pénible mais j'y arriverai.

    Au niveau du PvP, la seule forme de PvP que j'ai pu réellement testé c'était dans les aventures instantanées (un mode ou l'on est transporté dans une zone ennemie avec quelques personnes de sa faction) , ou j'ai croisé quelques joueurs que j'ai pas hésiter à tuer. Ambiance sympa, même si mon groupe était plus la pour les quêtes et que j'étais le seul à PvP. Il y a bien entendu les duels et j'ai cru comprendre qu'il y avait des bg à haut niveau également, donc le PvP semble être plutôt bien implanté, même si Rift se consacre énormément à du PvE.
    Pour le 1 en politique, c'est parce que je n'en ai pas vu pour le moment et je n'en ai pas entendu parler, peut être existe-t-il un quelconque système politique si c'est le cas faite le moi remarquer dans les commentaires.

    Un Cash Shop est présent mais n'est absolument pas envahissant, sauf peut être pour les emplacements de sacs, mais tout le reste peut être obtenu (ou tout du moins la grande partie du shop) en jeu.

    Je pense avoir fait le tour de mes débuts sur Rift, je vais donc conclure. Si vous hésitez, et bien n'hésitez plus, télécharger le (c'est gratuit en plus) , essayez le et vous vous ferez vous même un avis. Certains amis ont détesté le jeu pour X raisons, d'autres ont adoré. C'est un jeu qui n'est pas tout jeune, et qui je pense peut continuer longtemps comme ça vu la tournure prise. Je ne suis pour le moment pas très haut niveau (20 pendant que j'écris cette critique) , mais j'ai pris le temps de découvrir les différentes fonctionnalités du jeu, excepté les donjons ou je n'ai jamais pu trouver de groupes.

    Soyez indulgents dans les commentaires c'est ma première critique, je ne savais pas trop comment l'écrire, j'espère que ça fait pas trop gros pavé et je suis ouvert à toute suggestion.

    Bon jeu à vous !
    Publié le 8 nov. 2014 à 17:04, modifié le 8 nov. 2014 à 17:05
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 19 août 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    0 personne sur 11 a trouvé cette critique utile.
    Déçu et décevant...

    Alors comme tout le monde je commence mon perso, lvl10, 20... 60 ouf... déjà 1 mois. J'enchaîne les donjons, les failles, les événements, les quêtes... Trois mois plus tard, j'ai un équipement que l'on trouve à l'hôtel des ventes pour 500pp tout compris (armes... ) , dégouté ! Maintenant que je devrais logiquement être plus fort, je me fais [détruire] par de petites invasions que j'allumais sans difficultés avant. Je ne scelle plus certaine failles et me fait tuer en seul coup systématiquement par certain boss, non je ne suis pas en mal de rez. Je ne comprends pas non plus, bref il vaut mieux rester sans équipement.
     
    Le décor est bien, réaliste par rapport à certains. Mais à part ça : il y a trop de bugs, trop de lags, trop de MAJ, trop cher (free to play mdr) ,  trop long, rébarbatif à souhait. Ce jeu est à moitié fini et si on ne met une usine a gaz d'addons, c'est injouable. Des invraisemblances, des incohérences, des aberrations, une logique nulle (y'en a pas) , ne cherchez pas l'histoire. Si vous n’êtes pas abonné, (oui je sais c'est gratuit) vous verrez que ce jeu est trop foutage de gueule, même si malgré tout vous en êtes à vos 50€/mois.

    [... ]
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 30 mai 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    1 personne sur 13 a trouvé cette critique utile.
    Point Positif : Graphiquement, c'est très beau.

    Point Négatif : Cash Shop.

    Ce jeu est tout simplement payant, le mode free to play n'existe pas, dès le début du jeu on vous propose d'acheter des crédits via une carte de crédit pour pourvoir se stuffer.

    J'ai tenté l’expérience en me disant que si j'arrive à atteindre le niveau 60, ce système d'achat d'équipement pour le T1/T2/T3 sera différent ! Grande erreur que j'ai faite, je me suis aperçu en arrivant dans la capitale au niveau 59 que même le stuff ultime des raids s’achète aussi à partir de crédits !

    A fuir pour les gamers qui veulent jouer gratuitement. Pourquoi galérer trois mois pour avoir un stuff équivalent à une personne qui peut l'obtenir en moins d'une journée !
    Un bon attrape-nigauds pour les joueurs débutants et puis au bout de deux semaines de pex intensif, on se rend compte que ce jeu est une arnaque totale !

    Ils sont fort, le jeu passe d'un abonnement mensuel à la gratuité mais sous une forme de mode de payement finalement en passant par la boutique... donc l'économie de ce jeu est morte. 3/10 pour les graphismes et le contenu des maps.


    Investissez-vous seulement si vous voulez jouer pour vous sinon passez votre chemin.
    Publié le 30 mai 2014 à 15:16, modifié le 30 mai 2014 à 15:18
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 25 mars 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    8/10

    Bien

    Par
    Ce jeu est particulièrement bien fait car on y peut facilement utiliser le PvP (champs de bataille). Ce jeu est très coloré (les couleurs sont vives). L'aide peut aussi être facilement utilisé, j'y ai fait plusieurs personnages : 6. La commercialisation n'est pas mal non plus, le craft aussi, on peut fabriquer des armures de potion... Le monde aurai pu être un peut plus actif, je ne sais pas trop comment expliqué ça ! Je reviens au niveau du craft, je pense qu'ils auraient pu mettre un peu plus de matériaux dans les régions. Rift et globalement bien !

    Je trouve aussi que il n'y a pas une vrai histoire, il n'y a pas de but précis. Mais j'ai été satisfait depuis le début de Rift. Je pourrais rajouter que le système de crédit n'est pas des plus favorables au jeu. Dans Rift, il y a plus beaucoup de monde et il ne sont pas très accessibles. Le tutoriel est bien réussi et il t’explique tout ou presque les détails sont bien faits, bien réalisés. Il y a un peu trop de bug (ça rame) , c'est tout ce que j'ai à dire bon je vais vous quitter au revoir !

    Joueur : Dolgare
  • 4 janv. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    7 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    J'ai beaucoup hésité avant de teste ce fameux MMO appelé le clone de WoW mais j'ai fini par craqué et là...

    World of Warcraft ne vaut pas un clou mais Rift, certes pauvre en PvP est un excellent jeu PvE. La difficulté et bien là, les combat ne sont pas du tout chiant (il faut beaucoup bougé et non resté sur place comme sur WoW). Le leveling est super agréable entre les quêtes assez variées et les "Rift" (espèce de portail d'où pop de mob a tué) ou les attaque en masse de mob sur les villes, il y a de quoi faire.

    Système F2P très honnête (en gros la boutique = quelques bonus d'xp et des stuff a Skin) , les "classes" à acheter dans la boutique reviennent à payer l’extension à laquelle elles sont liées (ce qui n'est pas obligatoire pour profité a 100 % du jeu).

    Personnalisation complète et ouvrant à des dizaines de possibilités pour nous améliorer et choisir sa voie (tank heal dps).

    L'abonnement optionnel n’apporte que quelques point boutiques tous les mois et quelque bonus non obligatoire pour la progression. Un joueur F2P terminera sa progression une semaine plus tard qu'un joueur VIP donc il n'est vraiment pas obligatoire de payer.

    Honnêtement, n'écoutez pas les joueurs qui se croient numéro un et qui parlent sans savoir ou les tests de JVC et allez dessus pour vous faire votre propre opinion (ou attendez un LFG sur Rift).
    7 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 27 oct. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    6 personnes sur 8 ont trouvé cette critique utile.
    Rift est un excellent jeu au contenu classique (elfes, nains, humanoïdes, dragons, etc) , mais très dynamique.

    L'expérience :

    Du lvl 1 au lvl 60, vous ne vous ennuierez pas. Chaque zone a son propre cachet avec souvent une faction dont il faut monter la réputation, au moins un donjon à faire. Il y a également des aventures collectives à la volée pour pex, des événements de zones (invasions) soudaines et prenantes. Le fil de l'Histoire est parfois un peu difficile à suivre, puisque vous pouvez être conduit à faire des quêtes locales (carnages = tuer une quantité de PNJ d'une certaine sorte - hors Histoire) , ou bien à participer à des événements de zones qui gomment temporairement votre aventure (pendant le leveling).

    Côté équipement, les quêtes, les donjons, les BG et les événements de zones planaires (invasions) vous permettront de vous équiper en "bleu" (voire de l'épique de votre niveau) très correct. De même, les quêtes carnages vous donneront parfois du butin d’équipement, ainsi que les compos nécessaires pour monter vos métiers (c'est une façon discrète de vous faire obtenir certaines compositions pour vos métiers afin que vous progressiez aussi sur ce plan).

    Au niveau 50, pas mal de bonnes surprises quant au développement de votre personnage : des aventures en solo ou à deux s'ajoutent (les chroniques) , un nouveau système d’expérience (harmonisation planaire) apparait explicitement. Et bien sûr, le tout vous emportant dans différentes directions : anciennes zones HL, ancienne extension (l'ile de Braise - utile pour finaliser vos métiers) et évidemment d'aborder l’extension Storm Legion). Au total, au niveau 50, toutes les zones de Mathosia sont accessibles, une île apparait plus deux continents... le monde s’agrandit d'un coup !

    Tout est fait pour vous conduire au niveau 60. La montée de niveau n'est pas pour autant facile. Il vous faudra faire un véritable effort pour arriver au niveau 60, environ un mois en jouant régulièrement.

    Au 60, vous devrez vous équiper pour aborder les activités HL nombreuses (donjons, raids, défenses de forts contre des forces planaires) et les fermetures de différentes sortes de failles (mineurs, majeures, métiers, raids). Les donjons se font en mode normal, puis en mode expert. Le PvE de Rift n'est pas facile quand on découvre. Les boss de donjon proposent un challenge. Des personnages non optimisés ont peu de chance de terminer un donjon en mode expert. Un minimum de compétence et d'équipement sont requis. L'apprentissage des stratégies est obligatoire (sinon "one shoot" même en stuff épique palier II).

    Les personnages :

    Les classes sont classiques : clerc, mage, voleur, guerrier. Néanmoins, il s'agit d'archétype. Vous pouvez faire beaucoup de choses avec chacune de ces classes. Un mage peut être heal ou DPS ou assistant. Le jeu a quatre fonctions possibles en groupe : tank, heal, DPS et assistant (le rôle consiste à diminuer la puissance des adversaires et à augmenter temporairement celle de ses alliés). On peut choisir jusqu'à 6 rôles. Les rôles sont composés de trois âmes chacun. Les âmes sont des orientations qui apportent des sorts de certains types. On dispose d'assez de points pour combiner les âmes et se donner un profil bricolé - selon vos vues. On peut aussi suivre des profils tout fait. Au départ, c'est un bon choix que de suivre les conseils pour comprendre les mécaniques de jeu qui ne se dévoileront que peu à peu.

    L’expérience se poursuit au niveau 60 (l'harmonisation planaire). On gagne des points pour remplir des arbres (3 niveaux) selon les plans (terre, air, feu, eau, vie, mort et même un dédié au PvP). Du coup, un niveau 60 tout neuf n'aura finalement pas du tout la même puissance qu'un lvl 60 confirmé (même s'ils sont également équipés). Grosso modo, l'harmonisation planaire conduit à donner progressivement un niveau supplémentaire à un personnage. On gagne des statistiques générales et secondaires, de la rapidité, des sorts (puissants) , de tp (qu'on a pas autrement) , etc.

    Le personnage peut être personnalisé (vêtements, teintures etc) , disposer de beaucoup de pets (montures etc). Les métiers sont plutôt utiles (vous pouvez en avoir jusqu'à neuf sur un seul personnage). Le système d’échange du jeu (le commerce) fonctionne très bien. Si vous vous en servez intelligemment, vous ne serez pas pauvre.

    La communauté est comme partout. Un point particulier a signalé : il y a des canaux de communication selon les niveaux (au niveau 60 vous participez à tous). Le premier canal que vous connaitrez est le 1-29. Il est souvent désactivé (mute) chez les joueurs sérieux. La raison étant que beaucoup de discussion hors univers s'y tiennent... un canal pourri en somme. Pour le reste, il y a toutes sortes de guildes et de gens, vous y trouverez forcément votre compte.

    Le jeu solo comme le jeu collectif est très facile. Un peu d'attente pour les donjons experts HL (lvl 60) du fait de la difficulté susmentionnée.

    Un élément important est aussi l'existence de dimension. Une dimension est un lieu virtuel auquel vous pouvez accéder à tout moment. C'est un havre de paix dans un monde tumultueux. Vous pouvez l'aménager et le partager avec qui bon vous semble.

    Je pourrais dire encore pas mal de choses positives, mais je m'en tiendrai là.

    Pour ce qui est du coût, c'est à vous de voir. Le F2P et le système de commerce autorisent un jeu sans payer. La boutique reste facultative. L'abonnement annuel est finalement avantageux pour 7-8 euros mensuel.

    Maintenant, il reste un très gros point noir :

    Le jeu n'est pas stable. On subit beaucoup de déconnexions, de bugs graphiques en tout genre, du lag. Selon les jours et des mises à jour, vous pourrez passer votre temps à vous déconnecter-reconnecter (reboot inclus) , rendant l’expérience de jeu difficile.

    Trion a des équipes sympas, mais pas au niveau des exigences techniques de fiabilité/stabilité/robustesse pour un jeu en ligne massivement multijoueur. Il ne s'agit pas d'une simple histoire de configuration, de mises à jour de vos pilotes, etc... Le niveau technique de l'équipe Trion est malheureusement faible. La réactivité inexistante malgré le fait que le support technique de niveau I-II, les MJ et les commerciaux sont eux, très bien. Les soucis sont clairement localisés dans l'arrière boutique. A vous de voir si vous voulez faire des raids, des failles, des donjons, des bastions, des tp, en ayant la crainte du plantage.

    Le paradoxe est qu'on peut jouer tout à fond dans une région sans souci, puis se mettre en moyen ou minimum pour d'autres afin d'esquiver les problèmes... et les avoir tout de même.

    Conclusion, un très bon jeu mais techniquement peu fiable, ce qui peut gâter très vite votre expérience et vous donnez l'envie d'aller voir ailleurs. Pour rappel, Blizzard (WoW) a toujours fait très attention à ce point là. Ce n'est pas pour rien que beaucoup de gens sont restés. Le jeu est très fiable, les déconnexions arrivent mais ne durent pas. Les soucis graphiques sont gérés et vous pouvez en oublier la partie informatique des choses. C'est sur ce point précis que Trion échoue. Peut être que Rift est un jeu trop ambitieux graphiquement et donc qui conduit à avoir une expérience en yoyo (concrètement).
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 3 oct. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    15 personnes sur 17 ont trouvé cette critique utile.
    Parce qu'il a connu une lente agonie après son démarrage fulgurant en 2011, Rift passerait presque pour un aîné dans le marché des MMORPG. Pourtant le jeu est encore jeune et a récemment beaucoup changé dans la forme (moins dans le fond) , du moins assez pour s'en refaire une idée.

    Il y a un an, Trion sortait presque dans la confidence une extension à son jeu "Storm Legion". Une extension plus destinée à flatter sa base de joueurs qu'en conquérir de nouveaux. Quelques mois plus tard face à ce succès plutôt mitigé, Trion a concédé un changement radical dans son modèle économique en passant le jeu F2P et petit à petit, le jeu a repris des couleurs en terme de fréquentation.

    Si vous avez quitté Rift quelques mois après la sortie, c'est donc à "Storm Legion" que vous jouerez, une extension du monde qui prend corps dès le niveau 50.

    Le jeu va vous proposer beaucoup d'alternatives et va essayer par ces différents contenus de coller au mieux à vos attentes, c'est un bon point pour lui. C'est aussi la base des jeux "theme park". On le ressent tout de suite en phase"de pex". Elle pourra être courte comme longue jusqu'au 60, selon que vous pexiez en enchaînant les mobs dans des aventures instantanées (une fausse innovation dont Trion est friand qui consiste en un groupage/tp immédiat pour du farming en open world) , ou que vous pexiez en suivant la narration des quêtes. Notez que la narration des quêtes est classique et redondante, des PNJ statiques vous racontent leur vie mais les quêtes ont l'avantage de vous en dire plus sur ce monde atypique au background qui a su se densifier avec Storm Legion. Les donjons sont nombreux, variés et se débloqueront par palier de 10 niveaux. Ils constituent une première approche au PvE de Rift qui est l'un des mieux conçus du marché actuel. Notez également que entre deux activités, vous pourrez sans trop d'attente vous lancer dans des warfronts type équipe bleue contre équipe rouge, je reviendrai sur le PvP plus loin.

    La découverte de l'ambiance et des décors est une expérience qui peut paraître déconcertante ou totalement enthousiasmante. L'ancien monde dit "vanilla" peut paraître d'un design suranné qui se cherche un peu entre le steam punk mal assumé et la fantasy old school. Mais l'extension elle, regorge d'endroits superbes et pleins de caractère dés le niveau 50. Ici le design est plus cohérent et n'hésite pas à marquer sa différence en personnalisant les deux continents. Dans l'un, jungle et cités en ruine et dans l'autre, vastes désolations sauce dark fantasy. Ce parti pris artistique fait beaucoup pour le charme de Rift. Tripler la surface jouable du monde, c'était l'argument marketing de Trion à la sortie de Strom Legion, on peut regretter que tant d'efforts aient été délivrés pour créer deux vastes continents qui ne servent qu'à la phase de jeu très éphémère du pexing et que seule la curiosité personnelle poussera les joueurs à retourner visiter.

    Rift est beau. Quand on est à peu près seul dans un endroit et qu'on pousse les graphismes à fond, je peux vous dire qu'on en prend plein les yeux. Les personnages sont plutôt typés et amplement personnalisables (surtout via le cash shop, mais bon c'est le jeu). Vous pourrez jouer à la Barbie en habillant et déshabillant votre alter-ego via un système de garde robe très permissif. Le jeu est même trop beau pour son moteur graphique vieillot et mal optimisé. Le Gamebryo ne tire pas avantage des multi-coeurs et se laisse vite dépasser par l'affichage des joueurs. Il n'est pas rare de souffrir de clipping dans Rift ou de chutes drastiques de FPS en cas de stress d'affichage, malgré une bonne machine. Un défaut majeur auquel Trion essaie de palier sans trop de succès il faut le reconnaître

    Si vous vous êtes bien amusé avec votre Barbie, vous pourrez encore plus vous amuser en lui construisant une maison, car Rift comporte depuis "Storm Legion" un système de housing instancié parmi les plus complets du marché. Une activité trop chronophage pour que j'ose y planter un orteil et à mon goût un peu trop confidentielle et donc égocentrique. Mais hé, le contenu est là, plutôt bien fait, à chacun donc de s'en servir ou pas.

    J'ai parlé du Cash shop, on peut dire qu'il est devenu un élément central du jeu. Il ne vend rien qui puisse vous rendre le meilleur et en ce sens, le modèle F2P de Rift est plutôt respectueux des joueurs. Mais l'ennui c'est que le cash shop est tellement bien fourni qu'il en devient la principale fenêtre de valorisation du joueur, parce que tout peut s'acheter via son interface que vous dépensiez des platines, des jetons, ou des euros. C'est un défaut à mon avis, surtout quand on réalise que le hasard des loots impacte peu la vie du joueur. Vous jouez, amassez des jetons, puis vous achetez... rares seront les pièces d'équipement utiles que vous looterez (sauf dans les raid).

    Les raids justement et le pve général représentent le principal atout de Rift. Tout amène le joueur à ce lancer dans les raids plus tard comme dans tout MMO old school façon WoW, EQ, LotRO. On touche ici du doigt le end game du jeu, excellemment fourni, bénéficiant des plus beaux environnements graphiques et des meilleurs scripts pour l'IA des mobs. Raider dans Rift était un challenge pour "vanilla", un peu moins pour "Storm Legion" mais Trion alloue beaucoup de ressources pour renouveler son parc (trop même). L'open world HL est orienté optimisation de l'équipement via des quêtes répétables réparties dans trois grandes zones HL ou vous farmerez sans fin les réputations de faction requises pour acheter des consommables incontournables en raid.

    Il est difficile de trouver une motivation dans Rift quand on ne raid pas ou si l'on est pas fan de PvE hardcore. Mais le casual gamer aura de quoi s'amuser immédiatement car le monde est quand même dynamique. Si les failles d'invasion qui faisaient le sel de "vanilla" ont un peu perdu de leur raison d'être, elles sont toujours là et mobilisent encore des joueurs d'autant quelles se sont étoffées. Les Événements de zone qui rythment les assauts en open world peuvent être assez poussifs à force de répétition, mais de temps en temps vous occuperont une heure et c'est déjà pas mal. Seul affrontement épique non instancié, le colosse Volan vous offrira un beau moment de PvE comme je n'en avais pas connu depuis EQ. Dommage que Trion n'ai pas multiplié ces expériences.

    Me reste à aborder un dernier aspect du jeu qui est aussi hélas le dernier intérêt affiché de Trion, le PvP. Depuis la release, le pvp de Rift s'est développé au ralenti, avec l'ajout de deux seuls nouveaux BG et l'apparition d'un étrange match "tri-faction" en complet décalage avec le background.
    Pourtant la mécanique pvp n'est pas si mauvaise, déjà parce que le gameplay est dynamique et réactif avec beaucoup de sorts instantanés et un GCD raisonnable et puis parce qu'il permet encore de tâter du gameplay soigneur (qui se perdra dans l'avenir des jeux). Beaucoup d'efforts ont été consentis pour que le stuff pèse le moins possible dans les performances du joueur et ce, à la limite de supprimer la progression verticale qui a encore cours en PvE.
    Parce que le PvP manque cruellement de prétextes à l'open world et se pratique essentiellement en instance, les serveurs PvP toutes localisations confondues sont plutôt déserts. A la décharge de Trion, le PvP était déjà un casse tête à développer à cause de la combinaison des rôles qui permettait de créer sa classe hybride et qui nécessite sans cesse des équilibrages et ajustements, mais à sa charge trop peu de ressources ont été consenties pour alimenter en contenu la communauté PvP (qui bouge encore les membres, je la vois dans le coin).
    Cependant si l'on fait son deuil d'un jeu open pvp ou d'un open RvR, on peut espérer du contenu un peu moins casual et plus orienté groupe dans l'avenir de Rift, assez en tout cas pour y trouver une alternative aux MOBA les moins e-sport ou autres jeux au PvP casual tel qu SWTOR.

    Je me rends compte du pavé que j'ai rédigé, mais c'est bien parce que Rift est un jeu riche de contenu, même trop riche. Il pourra en désorienter plus d'un mais la communauté est là pour vous aiguiller (pas vous aider, faut pas déconner non plus). C'est une communauté plutôt mâture en ce qui concerne le PvE et beaucoup moins en ce qui concerne le PvP. Si vous êtes allés au bout de ce pamphlet vous êtes prêts à installer le client qui se stream très vite. Le modèle F2P n'est réellement pas une arnaque. Me concernant je n'ai dépensé que 20€ en 4 mois depuis mon retour mais je contribue à l'économie du jeu en achetant des crédits avec des platines. Le cash shop n'est pas P2W et est bigrement tentant pour ses fluff items si vous êtes un peu kikoo comme moi.

    Rift c'est un beau jeu, certes un peu désuet dans son approche theme park mais rafraîchissant par son design particulier. Un peu comme un bourgeois bien gras, il va vous engraisser de tous les contenus a satiété jusqu'à l'indigestion. Jeu à progression verticale par excellence, il commence à souffrir d'un phénomène d'empilement que Trion compense en facilitant l’accès aux vieux contenus comme le fait Blizzard. Techniquement à la ramasse pour ses ambitions graphiques, il va néanmoins vous scotcher si vous avez une bonne machine + sweetfx. Le jeu n'est pas vraiment noob friendly mais peut s'appuyer sur une communauté à l'écoute. Le jeu n'est pas du tout PvP friendly encore une fois, mais ses bases reposent sur un gameplay solide et sa communauté bien que d'un niveau inégal, ne vous fera pas de cadeaux en espérant vous faire plaisir.

    Ça se teste... plus longtemps qu'on ne le pense.
    Publié le 3 oct. 2013 à 16:23, modifié le 3 oct. 2013 à 16:31
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 mars 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    3 personnes sur 23 ont trouvé cette critique utile.
    Bonjour à tous,

    Après quelques semaines de jeu j'ai décidé de mettre fin à mon abonnement, et oui, ça a été rapide...

    Rift, des failles, des invasions de zones, sympa comme idée, en tout cas j'ai été bluffé au début, mais juste au début.

    C'est un peu comme le téléshoping, ça a l'air sympa, mais en fait, c'est tout bidon, et ça coûte cher...

    Environnement visuel :

    Plutôt sympa au premier abord, on sent qu'il y a eu un peu de travail de ce côté là, chaque zone a une identité propre (certes, très cliché, mais elles ont le mérite d'exister) , sauf que d'une zone à une autre, on passe d'une zone type montagneuse à une zone type western minier... euké, très logique tout ça (du coup, on perd vite l'identité initiale de Rift, celle qu'on nous présente dans la cinématique d'introduction, et les zones du tutoriel).

    Encore une fois, pas d’interaction avec l'environnement, c'est du banal, du déjà vu, comme dans n'importe quel autre MMO.

    Gameplay :

    Le gameplay est relativement classique, des sorts, des temps d'incantation, des statistiques d'une banalité affligeante, des macros, des barres de raccourcis, un cooldown général, des points de vie, de la mana, de l'énergie... enfin, vous aurez compris, du WoW en somme.

    On retrouve le même gameplay par classe que sur (et oui encore une fois, navré) Wow... tout est identique, j'ai vraiment pas eu de mal à le prendre en main, j'avais l'impression de jouer à une copie de Wow (avec quelques addons) en terme de gameplay, oui, ils ont même pompé des idées d'addons de Wow (exemple : les pop-up pour certains skills avec leur icône quand elles sont utilisables).

    Les déplacements sont classiques, comme sur n'importe quel autre MMORPG du même genre, rien de nouveau, tout ce qui traduit le gameplay (interface, mouvement, caméra etc. ) est tout ce qu'il y a de plus original, aucune réelle nouveauté sur ce point.

    Histoire :

    Bah l'histoire, l'histoire, euh, oui, sans doute, je suis arrivé niveau 50, et là j'me suis rendu compte, mince, j'ai rien suivi de l'histoire, et en faisant le bilan de la chose, j'ai fini par me demander, qu'est-ce qui m'a mené à, au final, n'avoir rien suivi de l'histoire ?

    C'est simple, on enchaine des quêtes sans réelle trame scénaristique, on nous cite des noms de personnes que nous n'avons jamais rencontrées, on ne sait même pas d'où elles sortent ni ce qu'elle font dans l'histoire... du coup, effectivement, j'ai arrêté de lire les quêtes, ça devenait rébarbatif et je n'y voyais aucun intérêt, puisque de toute façon on me parlait de choses totalement étrangères (et pas du tout intéressantes... ).

    Leveling :

    Ah ça va vite, très vite, tellement vite que je suis arrivé au niveau 50 alors que j'avais toujours des quêtes de niveau 38 à faire, le calibrage entre le niveau du personnage et le contenu qui l'entoure est juste merdique, pour peu que vous fassiez un peu de donjon, un peu de pvp, quelques failles, et bim vous avez dépassé le niveau de la zone, et là des petits malins vous sortent "Mais y a le mentorat ! ", bah oui tiens le mentorat, pourquoi je vais m'embêter à gagner de l'expérience si c'est pour au final descendre mon niveau pour pouvoir continuer à avoir un peu de challenge dans la dite zone ?

    Surtout que si vous tagez en mentorat, vous allez vous retrouver dans une instance de votre niveau de mentorat, et donc récupérer des récompenses d'un niveau plus bas que votre vrai niveau... "Supayr".

    C'est simplement une idée issue d'un paresseux qui s'est rendu compte que le calibrage xp/progression scénaristique était juste foireux et qu'il fallait tout retravaillé, du coup bim ! "Mentorat". (Qui consiste en somme à rabaisser son niveau, tout simplement. Pour ceux qui auraient loupé l'information plus haut).

    D'autre part les quêtes, ah les quêtes, c'est du vu, revu, re-revu. Tuer X loups, rapporter 3 plantes... Et ça n'en fini pas, toujours les mêmes quêtes qui reviennent sans cesse... bref.

    La communauté :

    Alors là, c'est le pompon, au départ j'avais vraiment l'impression d'avoir en face de moi des gens matures, ouverts d'esprit et sympas, et bah... non.

    J'ai eu le malheur un soir d'énumérer les qualités et défauts de Rift, en essayant d'être objectif, et là bim, j'me suis ramassé tous les fanboys du coin en pleine face, avoir osé comparer Rift à Wow, quel malheur... Alors vous me direz "Faut pas se baser sur quelques péons", oui sauf qu'ils sont nombreux ces péons là, et pas grand-monde pour vous soutenir, donc forcément, on en déduit qu'il sont encore plus nombreux qu'il n'y paraît, surtout que de jour en jour ça a empiré, à croire qu'ils se sont passé le mot !

    Il y a beaucoup de gens immatures, très peu ouvert à la critique et au débat, si vous avez le malheur d'avancer des idées contraires, vous êtes immédiatement pris pour cible.

    J'ai même été menacé par MP par quelqu'un qui a créé un personnage juste pour l'occasion, c'est dire la puérilité de la chose...

    Ne parlons pas des guildes, d'une inutilité affligeante, le seul intérêt de rejoindre une guilde : Les bonus de guilde et trouver quelques personnes pour grouper une fois HL et se faire des raids/donjons et encore...

    Faites bien attention à la communauté, elle est très fourbe et hypocrite (oui, ça critique quand vous n'êtes pas là, et miraculeusement ça se tait quand vous arrivez).

    Alors certes, je ne suis pas des plus sympathiques au premier abord, je le reconnais, mais juger quelqu'un sur quelques phrases prisent à la volée, quand même, un peu d'ouverture d'esprit que diable ! (Attention, bien écrire IG est une marque de prétention ! )

    Le PvP :

    Bien... bien, c'est classique, de la capture de base, possession de relique, rien d'original...

    Tiens d'ailleurs, le Codex, par exemple, un battleground qui consiste à capturer différents points de la carte, oui c'est bien, sauf qu'il n'y a que le dit codex qui compte au final, tous les autres points ne servent à... rien (ils ont pensé leur truc, sincèrement ? )

    Les donjons :

    Sympas au début, enfin le premier m'a vraiment plu, la zone change à mesure que vous progressez, sauf... que c'est le seul, ils sont très classiques, on avance, on tape, on avance, on tape, on tue le boss, et c'est fini.

    Le challenge réside sur le fait des stratégies, et uniquement ça, dès que vous la connaissez, ça devient facile, même trop facile parfois, j'ai notamment eu l'occasion de me retrouver seul face à un boss d'une instance, mes compagnons n'ont pas respecté la stratégie et sont morts, j'ai malgré tout réussi à finir le boss, sans aucun heal, et aucun DPS, c'est dire comme c'est difficile une fois la stratégie acquise, j'ai eu le même cas de figure sur une autre instance de niveau supérieur, une fois ça va, deux fois, on s'pose des questions...

    Et par dessus l'marché, ils osent nous resservir les mêmes donjons une fois arrivé au niveau 50, mais au lieu d'avoir des adversaires de niveaux inférieurs, ils vous remettent les mêmes mais au niveau 52, génial... (Ils se sont vraiment pas fait chier les mecs de Trion... )

    Les classes :

    Encore une fois de l'ultra basique : Guerrier/Voleur/Clerc/Mage.

    Alors oui il y a les arbres des âmes (sorte de spécialisations si vous préférez) , sauf que pas mal d'âmes sont pas top top, du coup, on se retrouve avec des archétypes identique en fonction de la classe choisie par les joueurs, du coup l'intérêt d'avoir le choix en terme de spécialisation disparaît, puisque si vous ne choisissez pas la bonne, vous serez obligatoirement moins compétent dans votre rôle...

    En revanche, il y a de bonnes idées dans ce domaine là, certaines âmes vous offrent vraiment des choses différentes, mais globalement, le gameplay reste encore une fois le même, ça ne change pas beaucoup.

    Un point complémentaire sur les classes : En ce qui concerne les "tanks", pour ceux qui apprécient jouer ce rôle, faites bien attention à votre choix initial, à plus haut niveau, les joueurs préféreront plus un guerrier pour telle instance, ou plus un clerc pour une autre, ou un voleur, du coup vous serez recalés, ou relégués à un rôle secondaire dans le meilleur des cas.


    En conclusion :

    Rift propose des failles, le reste, n'est qu'un assemblage d'idées pompées à droite et à gauche, avec quand même, une énorme inspiration sur Wow, vraiment, dès que le jeu démarre, on prend tout de suite ses marques, forcément, pour ceux ayant joué à Wow, c'est forcément plus simple, puisque l'interface même c'est du Wow un peu remanié histoire d'endormir le client.

    Même certains sorts ont les mêmes noms que ceux de Wow ! (Exemple "Voile mortel" pour ne citer que lui).

    Sans parler des caractéristiques, encore une fois pompées sur Wow, cherchez un screenshot de feuille de personnage, et regardez-les, vous verrez par vous-même (système de block/parry/dodge, Force/Dextérité etc... alors certes, vous me direz "on les retrouve dans plein d'autres RPG", oui, sauf qu'à force d'additionner les ressemblances flagrantes issues de Wow, on fini par penser que tout a été pris chez son concurrent... A de se demander si les dev de Trion ne sont pas des échappés de l'équipe de Wow... ).

    Donc au final, vous-vous retrouvez à jouer à Wow remanié sauce sci-fi sur fond d'héroïc-fantasy, et tout ça en payant plein pot ! (Il faut acheter le jeu, les extensions et payer un abonnement plein tarif ! )

    Le jeu propose de jouer jusqu'au niveau 20 gratuitement, pour ceux qui seraient curieux de voir la belle copie faite par Trion, ne vous gênez pas...

    Mais surtout, ne payez rien !

    Encore une fois, on nous prend pour des portes-monnaie, le pire dans l'histoire, c'est que beaucoup d'entre nous n'y voient que du feu et acceptent la chose.

    Bah non, il y a d'autres MMO à essayer, hors de question d'encourager ce genre de pratique, faites des choses originales un peu ! C'est quand même pas compliqué !

    Un joueur déçu, encore une fois...

    Et à titre informatif, je suis loin, très loin d'être un "pro-wow", c'est plus le genre de jeu que je range vite fait sous la pile, enfin, depuis BC en tout cas.
    Publié le 25 mars 2013 à 08:08, modifié le 25 mars 2013 à 09:46
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 sept. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    40 personnes sur 43 ont trouvé cette critique utile.
    Au début, j'ai surveillé Rift de loin. Je le considérais comme un MMO de plus, sans vraiment m'intéresser à son contenu ou à son système.
    Pour tout dire, si je n'avais pas été un fan des Palladium Books et de leur jeu de rôle sur table éponyme, je serais sûrement passé à coté.
    Et un jour, Trion a proposé Rift Lite, la version gratuite pour tester le jeu jusqu'au niveau 20.

    Autant le dire tout de suite, ça n'a pas été le coup de foudre immédiat. Certes le jeu est beau, les effets chatoyants mais il y avait un je ne sais quoi dans le déplacement des personnages qui me paraissant un peu mollasson. J'ai donc fait un peu joujou de temps à autres avant de découvrir les subtilités du jeu et de rester admiratif devant le boulot réalisé par Trion, le studio de développement.

    Tout d'abord, Rift à une belle enveloppe. Le rendu est splendide, chaque zone a une identité graphique qui lui est propre, les personnages sont assez détaillés et les animations, même si j'ai encore un peu de mal avec la course, sont tout à fait honorables. On évolue dans un monde de High Fantasy dans lequel la technologie le dispute à la magie.

    Ensuite, le monde de Telara est l'un des plus vivants qu'il m'ait été donné de voir. Constamment agressé par les failles et les invasions planaire, il y a toujours quelque chose à faire quelque part. Ces évènements locaux (fermer les failles) ou à l'échelle du serveur (invasion planaire) sont l'une des plus grosses composantes dynamiques du jeu. Une invasion non repoussée peut condamner pour un temps toute une zone, PNJs compris. On voit donc l'importance de participer à l'effort de résistance.
    Ce système d'invasion me rappelle d'ailleurs le défunt (mais regretté) Tabula Rasa et ses assauts réguliers sur les bases terriennes.

    Si combattre des envahisseurs d'outre plan ne vous intéresse pas, il vous reste toujours la possibilité de participer aux aventures instantanées. On retrouve ici les principes des quêtes publiques popularisées par Warhammer, ou des joueurs se regroupent le temps d'un instant pour remplir divers objectifs. Petite particularité ici, les objectifs sont répartis sur toute la carte et si une activité a lieu près de vous, vous avez la possibilité de sauter à pied joint dans l'aventure à tout moment.

    Pour faire correctement votre travail de défenseur de Telara, vous aurez besoin de maîtriser l'un ou l'autre des arts du combat. Si on retrouve ici le classique système Tank/DPS/Soutient/Soins réparti en quatre classes tout aussi classiques (Guerrier/Prêtre/Mage/Voleur) , le système de progression basé sur une combinaison de spécialisations (ou âmes) est tout bonnement révolutionnaire. D'entrée de jeu, je joueur est libre de choisir de 1 à 3 spécialisations propres à sa classe parmi 8 disponibles. Au cours de sa progression, il peut ainsi dépenser des points pour développer différents aspects de ces spécialisations et débloquer ainsi capacités et compétences.
    Le concept est simple et les possibilités quasi illimitées.

    Cerise sur le gâteau Trion a pris le parti de ne pas cantonner le personnage dans un seul rôle ad vitam aeternam. Il est ainsi possible de choisir plusieurs modèles (jusqu'à 6) chacun avec des spécialisations et/ou une progression différente, interchangeable à volonté. Selon les besoins et en fonction de ses choix, un voleur peut passer du rôle de soutient à celui de DPS ou même Tank. Fini d'attendre pendant des heures un hypothétique soigneur pour faire une instance donnée.

    En combat, les quatre classes ont des fonctionnement différents et demandent une certaine réactivité. Il faut donc être attentif à ce qui se passe et réagir au bon moment selon les conditions. Tout ceci donne un certain dynamisme au combat et fait que l'emploi judicieux des compétences est essentiel pour espérer survivre.

    Si vous voulez perfectionner la maîtrise de votre personnage, rien de mieux que la pratique. Et sur ce point, vous avez quelques choix qui s'offrent à vous.
    La majeure partie de votre progression sera sans doute en PvE. Le nombre de quêtes est assez conséquent et le fil directeur vous permettra de visiter Telara, découvrir son histoire et gagner en niveau de manière classique.
    Les plus aventureux pourront se risquer dans les aventures de groupe (3 joueurs et plus) ou même dans les quelques donjons qui parsèment la progression jusqu'au niveau maximum. Les plus aventureux pourront éventuellement se risquer au PvP mais arrivés sur le tard dans le jeu, l'expérience risque d'être plus frustrante qu'autre chose.

    Arrivé au sommet de l'échelle des niveaux, il reste encore de quoi faire. Donjons, évènements mondiaux, PvP (tri faction sur certaines cartes) , mais aussi succès et collections. Ces deux dernier éléments ont d'ailleurs de quoi occuper les joueurs de la catégorie Achievers pendant de longues heures.

    N'oublions pas l'artisanat qui représente également un aspect intéressant de Rift. chaque personnage peut choisir jusqu'à trois activités de récolte et/ou fabrication. si la plupart des artisans peuvent développer leur art sans aide, il existe une certaine synergie entre les divers métiers. Impossible d'enchanter de puissants objets ou de réaliser des recettes spéciales sans l'aide d'autres artisans. De plus, une bonne maitrise de votre art peut vous assurer un équipement de qualité lors de votre progression.

    Bref, Rift est un jeu classique par certains aspects, parfois old school mais innovant et révolutionnaire par d'autres. Il a de plus l'avantage d'être propulsé par Trion, une société dont l'équipe de développement est d'une activité et d'une réactivité incroyable à un tel point qu'une extension deux fois plus grande que le territoire actuel va voir le jour, et ce à peine un an après la sortie du jeu de base. Un beau coup d'éclat pour cet acteur récent dans le monde des MMORPGs.
    40 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 2 juil. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    20 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Cylnar
    Après quelques mois passé sur ce jeu, je me suis enfin décidé à publier cette critique, qui je l’espère sera utile aux gens qui ne connaissent pas Rift. Tout en essayant de rester le plus objectif possible.

    Je me suis intéressé à Rift à la base pour changer un peu d’air (j’étais sur WoW depuis 2008, après deux ans de GW).

    Tout d’abord, un premier point important à signaler : Trion, le studio qui produit ce jeu, sans être forcement le plus original, est pour moi, le meilleur en termes de qualité et de suivi.
    Pour preuve, la sortie de 9 patchs de contenu en un an, avec l’ajouts d’un bg, d’une instance, de plusieurs raids, d’une nouvelle zone (l’ile de braise) , des aventures instantanées (un genre de quête publique) , des chroniques (instances à 2 ou solo) , des événements mondiaux et saisonniers.

    Description rapide du jeu vu par ma pomme :
    Je ne vais pas répéter ce qui est écrit sur le site off et sur Rift JoL, quant à la description du monde, des classes, races, etc… Juste résumer ce que j’en pense.

    Le graphisme :
    La pâte graphique d’un jeu, c’est surtout une question de goût. Là, le style choisi est résolument mature et réaliste. Exit donc le style cartoon, manga ou BD qu’on peut voir ailleurs. Ici, une armure ressemble à une armure (pas à un déguisement de carnaval) , une épée à une épée (pas à un couteau de cuisine de 3m de long) , une maison à une maison, etc…
    Il y a des paysages magnifiques, faisant de l’exploration un vrai plaisir. J’ai un faible pour la capitale des gardiens, Sanctum, que je trouve magnifique, ainsi que 2-3 régions, pèle mêle le désert des Sables-chatoyants, la forêt colorée de Bois d’argent (la noob zone des gardiens) , les cimes enneigées du Pic du Pin de fer.

    L’Histoire :
    C’est sûr, de prime abord, le background peut sembler faiblard si on compare avec celui de Warcraft ou de LotRO. Mais après tout, il n’a qu’un an d’existence, et n’a ni Tolkien ni 20 ans (suis pas très sûr, les connaisseurs corrigeront d’eux même) de Warcraft derrière lui. Faut bien commencer un jour… Et puis, si on lit un temps soit peu les quêtes, surtout les « quêtes histoire » , on apprend déjà de quoi s’immerger suffisamment dans le monde.

    Les races :
    Si vous aimez les jeux où l’on incarne des boules de poils, des morts vivants, des hommes tigres, hommes chiens, hommes lézards, des gamines en string, des lutins verts, des blondes à forte poitrine, etc, passez votre chemin.
    Ici on a 4 races : les minus laids (les nains) , les humains, les elfes et les grands costauds gris (les bahmi).
    Du côtés des mobs, on reste dans du classique med fan, agrémenté de créatures planaires (les trucs qui sortent des failles) remplaçants avantageusement les orcs.

    Les factions :
    Au nombre de deux, les Gardiens (les bleus) et les Renégats (les rouges, surnommés les René). D’après ce que j’ai compris, c’est surtout sur la manière de combattre le grand méchant qu’ils s’opposent, ainsi que sur les origines de la catastrophe qui leur ait tombée dessus (les failles, tout ça).

    Les classes :
    En fait, ce sont plus des archétypes que des classes, au sens « wow » du terme par exemple. Je les trierai plus par type d’armure portée :
    - Guerrier, plaques
    - Clerc, mailles
    - Voleur, cuir
    - Mage, tissu

    L’interface :
    Entièrement modulable, c’est une des bonnes surprises du jeu. A l’exception notable de 2 choses particulièrement agaçantes :
    - La touche ² qui ouvre la fenêtre de chat : On ne peut pas réaffecter ou supprimer cette touche des raccourcis clavier. Du coup, il (m’) arrive souvent que le chat s’ouvre de manière intempestive en plein combat, et qu’on se retrouve comme un gland à écrire « &&&&&&éééééézzzzzzzdddd ( ( ( ( ( ( « au lieu de bouger et d’envoyer ses sorts ou ses coups.
    - Les raccourcis clavier s’affichent en &, é, « , ‘, (, -, etc… dans la barre de sort, au lieu d’afficher 1, 2, 3, 5, 6… Du coup, c’est fort peu pratique (wtf ! Où se trouve mon débuff offensif ! Ah bah sur la touche ‘ bien sûr ! ). Surtout pour quelqu’un comme moi qui a la vue qui baisse (l’âge n’épargne pas les gamers non plus).



    Après cette présentation, rentrons dans le vif du sujet.

    Le système d’âmes :
    C’est pour moi le point fort du jeu. Chaque classe possède en effet 8 arbres de talent, sélectionnables par 3. Si je prends l’exemple du clerc, la « classe couteau suisse » du jeu, et un peu l’équivalent du druide dans WoW, ça donne :
    - 1 âme tank (qui a la particularité d’être aussi un demi-soigneur)
    - 2 âmes dps càc
    - 2 âmes dps distance
    - 3 âmes soigneurs

    Bien sûr, chaque âme a ses particularités : Dot, HoT, monocible, multicibles, contrôles, soins directs, pause de boucliers.
    Sachant, qu’au niveau 50, vous avez 66 points à répartir dans 3 âmes, selon la répartition que vous voulez : 51/15/0, 51/10/5, 33/33/0, 38/28/0, 44/22/0, 32/28/6, etc. Bien sûr, il y a des paliers et des « must have » dans chaque combinaison d’âmes.
    Sachant encore, que vous avez la possibilité de disposer de six « spés » différentes (sur un autre jeu, il a fallut des années pour en avoir une 2e) , je vous laisse imaginer le nombre de combinaisons possibles (je suis mauvais en maths).
    En pratique, il y a évidemment certaines combinaisons à éviter, et cela peut paraître un peu compliqué pour un débutant. Pour palier à cela, le jeu vous propose, lors de la création de personnage, de choisir un archétype dans votre classe, qui vous indiquera où placer vos points sans vous prendre la tête, en attendant de bien maitriser ce système.

    Un autre point très important, induit par le nombre élevé de compétences débloquées au fur et à mesure de la montée en niveau, c’est le macrotage quasi obligatoire, sous peine de devoir se faire greffer une paire de main supplémentaire pour pouvoir jouer. C’est un des aspects critiquables de ce jeu, et si vous voulez pleinement profiter du gameplay, vous ne vous épargnerez pas un passage par les forums/blogs/guides afin de déchiffrer les arcanes du macrotage à la sauce Rift.

    Dans les points négatifs, n’espérez pas faire beaucoup d’instances et de BG pendant le leveling (à part peut être en début de soirée et les week end). Rift est surtout peuplé au niveau 50. Si vous êtes un fan de pvp, n’espérez pas trop non plus lutter à armes égales avant beaucouuuuuuppppp de BG, et l’acquisition de quelques rangs et d’un minimum de stuff. Vous ne serez avant cela qu’une victime sur pattes. Mais bon, c’est aussi une critique valable pour la plupart des MMORPG.


    Pour conclure, je dirais que Rift n’a rien à envier aux « gros » de sa catégorie. Moins de contenu qu’un WoW à cause de son jeune âge (quoique, wow à haut niveau se limite à 3 instances et un raid). Et une bien meilleur réalisation, à tout point de vue, que SWTOR (mais bon, ça c’est pas bien dur).
    Publié le 26 juin 2012 à 18:21, modifié le 2 juil. 2012 à 15:38
    20 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    3 personnes sur 24 ont trouvé cette critique utile.
    J'ai noté ce jeu 4/10 pour son côté banal mais beau.
    Je suis arrivé au niveau 20 sans grande difficulté mais l'envie de continuer m'avait déjà quitté.

    Graphiquement, c'est réussi ; les persos sont bien modélisés, les animations sont globalement réussies. Les effets graphiques sur/sous l'eau sont vraiment plaisants. Dommage de voir des noms de pnj énormes et de toutes les couleurs partout à l'écran.
    Techniquement, il n'y a rien à dire ça tourne bien et pratiquement à fond sur une config pc obsolète. Optimisation : 20/20

    J'ai été vraiment déçu par l'inutilité des traits raciaux (qui sont seulement utilisables hors combat) et la présence de six races pour deux factions. Sinon voilà, rien de révolutionnaire, un arbre de talent bordélique, des quêtes lassantes, un background faiblard, des cartes étriquées, 20 mobs au m² avec un repop de 1 minute.

    Je ne suis pas allé bien loin dans le jeu, c'est vrai.
    Mais arrêter en plein trial rend la chose évidente : je ne suis absolument pas conquis.

    Je dois cependant féliciter Trion Worlds pour avoir sorti un jeu fluide et sans bugs.
    Publié le 9 juin 2012 à 11:24, modifié le 25 juin 2014 à 12:42
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 22 mai 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    6 personnes sur 8 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Shonaya
    Tous d'abord je tiens à préciser que ma critique date de la sortie du jeu, et depuis que j'ai repris il y a quelques jours.

    Tous d'abord j'ai arrêter pour des raisons personnelles et le fait que j'ai arrêté n'a rien à voir avec le jeu en lui même !

    - Le système de classes :
    Toujours aussi amusant, toujours aussi fiable, on s'amuse autant à mélanger une classe avec une autre pour créer un build parfait, et ça c'est rare !

    - Pve :
    Qui pour moi tient largement la route avec des MAJ existantes et un support qui tient la route !
    Je tiens à préciser que Trion pour ma part est l'un des éditeurs qui aujourd'hui avec son peu d'expérience tient le mieux la route !

    Pvp :
    Certes peut-être lassant pour certains pour ma part je m'amuse autant, surtout avec leur "nouvelle zone de guerre". On tombe sur un guerrier, on ne sait pas exactement sa spé, faut anticiper c'est vraiment sympa.

    Environnement/Communauté :
    Même si pour ma part, c'est le point fort et à la fois la bête noire de Rift !
    Premièrement, je trouve les zones bien dessinées, bien agencées, système de failles bien sûr rébarbatif à l'excès mais toujours aussi fiable.
    Bien sûr, depuis, la communauté n'a pas augmenté mais a drôlement baisser ce qui fait que "bas level", on s'amuse nettement moins qu'avant (pour le jeu en groupe).
    Recherche d'instances très longue, etc etc.
    Même si j'admire la touche artistique, je dois préciser que je n'adhère pas à la façon dont sont dessinés les personnages, trop réaliste et trop froid à mon goût.

    Ma foi, n'empêche, ça ne m'a pas refroidi à l'idée de relancer un abonnement en attendant un certain jeu ^^.

    Compte tenu des efforts apportés par l'éditeur et les créateurs eux mêmes, avec bien sûr un éditeur "inconnu" à la sortie, bravo Rift, même s'il y a des "Failles", j'adhère encore et encore.

    Shonaya, cordialement
    Publié le 22 mai 2012 à 22:18, modifié le 22 mai 2012 à 22:20
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 27 mars 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    9 personnes sur 13 ont trouvé cette critique utile.
    Rift est un très bon MMO qui a pioché d'excellentes idées issues de nombreux autres MMO pour en garder 'le meilleur'.
    Il apporte ses spécificités concernant les batailles contre les failles et concernant la possibilité d'exploiter 5 rôles possibles pour chaque personnages ainsi que d'innombrables configurations d'âmes qui permettent à la fois de remplacer un de ses rôles précédents et qui rendent chaque rôle et chaque personnage unique.

    Les mécaniques existantes :
    - Des quêtes, donjons, raids, chroniques (instance seul ou à deux) , aventures instantanées (quêtes instantanées de groupes de joueurs) , invasions d'ennemis, events multi-joueurs, Champs de bataille, PvP sauvage, crafts, collections d'artefacts, collection d'exploits (hauts faits) , exploration et découverte de cairns, puzzle et énigmes à résoudre in situ.
    - Des outils de recherche de groupe efficaces pour les quêtes et donjons.
    - Des events 'monde' régulièrement proposés, des MAJ fréquentes et transparentes

    Les points forts :
    - Un graphisme pointu magnifique, un monde très plaisant à découvrir
    - Une jouabilité forte et des game-play variés bien conçus
    - Une interface par défaut claire et paramétrable
    - Les arbres d'âmes qui se combinent afin de fabriquer un rôle personnalisé. 5 rôles sont sauvegardables. Énormément de combinaisons à découvrir pour son personnage.
    - Le skin du perso est très paramétrable à la création.
    - La possibilité pour un personnage de ne pas être cantonné dans une seule fonction (exemple un clerc peut jouer tank, dps, heal ou une classe 'originale' de soutien sur un seul clic)
    - Une imprégnation dans le monde qui donne envie de s'y replonger rapidement
    - Un système de crafts complet qui perd pour certaines professions son intérêt une fois le HL découvert
    - Une gestion des tenues qui permet d'afficher 5 tenues différentes sauvegardées et de teindre son équipement
    - de nombreuses montures, familiers, objets funs...
    - Une communauté sympathique et des animateurs de la communauté française dynamique

    Les points faibles :
    - 2 factions avec chacune une seule capitale.
    Un reroll permet de découvrir l'autre faction mais toutes les zones sont explorées relativement vite.
    - La 'sempiternelle' course à la puissance quête, donjons raids ou rangs PvP qui limite le contenu intéressant une fois HL (une fois le dernier raid bien entamé).
    - Pas de Housing, pas de politique, un monde 'figé' qui évolue peu
    - Pas de coiffeur
    - Un rôle Play insuffisant compte tenu de l'animation qui pousse à explorer la mécanique de montée en équipement plus que d'exploiter l'intérêt d'un monde persistant.
    - Quelques mécaniques de confort manquantes (planification IG d'events, journaux de guilde limités... )
    - Toujours ces 'batailles improductives' pour les loots et le poids des guildes dans l'évolution HL qui nécessite une présence X soirs / semaine.

    Bref, Rift est un excellent MMO qui dépasse la plupart des mastodontes du marché par ses spécificités (arbres d'âmes, nombre de rôles jouables, events réguliers... ).
    Il pousse donc loin les standards du genre.
    L'achat et l'abonnement sont justifiés.

    il reste aussi dans ces standards des MMO actuels et donc dans leur limite (peu de politique, de développement du RP, d'histoire individuelle de son perso, trilogie heal / dps / tank + soutien, manque de contenu une fois le HL atteint, monde un peu statique une fois les quêtes réalisées).

    Je conseille Rift très fortement en espérant une génération de MMO qui passe un nouveau cap dans l'approche du jeu communautaire ouvert en groupe sur le net.
    Publié le 27 mars 2012 à 19:45, modifié le 27 mars 2012 à 19:49
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de Rift ?

641 aiment, 139 pas.
Note moyenne : (830 évaluations | 85 critiques)
6,8 / 10 - Bien
Répartition des notes de Rift
Répartition des notes (830 votes)

Evaluation détaillée de Rift
(512 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu