Critiques de mc salo

  • 17 août 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    12 personnes sur 18 ont trouvé cette critique utile.
    Je n'étalerai pas de confiture vidéo-ludique. Pour faire simple, je suis un assez gros joueur de MMO mais plus autant qu'avant. Ce qui peut être dû à plusieurs choses : le vieillissement, la lassitude, et le manque de magie des jeux qu'on nous propose. Pour être honnête, je pense qu'il y aura un peu des trois dans l'avis que je vais vous proposer.

    Ma tour : 4770k, 16go ram, gtx560 et ssd

    Lors de la phase de création du personnage, j'ai été agréablement surpris : du morphing et des modèles assez convaincants dans les deux factions. Mes premiers moments en tant qu'Exilé (la faction des gentils) ont été... déroutants. La musique qui coupe pendant le premier écran de chargement donne l'impression d'un produit mal fini. Tout de suite après, j'ai été littéralement agressé par l'aspect lourd de l'interface et de la navigation peu intuitive.

    Je décide de poursuivre et commence donc à mouvoir mon perso en vue de la première quête de combat. Les mouvements sont fluides et les animations nombreuses sans êtres exagérées. La barre d'endurance pour le sprint, le double-saut, les bonds d'esquives et le ciblage rendu non obligatoire constituent à mes yeux une vraie plus-value. Le gameplay s'annonce prometteur...

    J'ai cependant un peu de mal à adhérer à l'univers et à trouver mon chemin dans le vaisseau surpeuplé de PNJ. Je réussis à m'échapper du vaisseau pour arriver dans une zone de progression crédible et assez vaste. Je déplore cependant l'accumulation de quêtes, défis et missions de vocation, s'enchaînant sans cesse et ne me laissant aucun répit. Je suis très vite retombé dans la peau d'un robot : prendre quête sans lire, cliquer sur flèche pour aller au bon endroit, ramasser/tuer/activer/désactiver les x machins trucs... Aucun plaisir, si ce n'est celui de courir d'un point A à un autre point B en faisant pop des défis infinis en permanence.

    Je finis par arriver à la capitale des Exilés, Thayd, qui est immense mais mal foutue. Beaucoup de latence malgré la configuration correcte, j'ai l'impression que mon PC va planter à chaque fois que je fais tourner la caméra autour de moi. J'y découvre l'horreur d'un artisanat vraiment opaque que je laisse tomber assez vite d'ailleurs. De même avec le housing que je trouve sympa sans m'y attarder.

    Je continue à pex gentiment en découvrant de nouvelles cartes, il y a une impression de guerre assez plaisante et je croise beaucoup de joueurs, alliés comme ennemis. La communauté  me rappelle énormément mes premiers pas sur les rivages d'Auberdine à l'époque ou chaque rencontre se soldait au minimum par un échange de buffs et de saluts courtois. Ce qui revigore tout de suite mon envie de jouer. Je remplis consciencieusement ma liste d'amis au gré des aventures / donjons / discussions de zone. Et je finis par intégrer une guilde super sympa.  On arrive enfin à finir la première instance du jeu. Le PvE est un vrai régal et ça fait du bien !
    Tous les défauts que j'avais pu relever furent oubliés, avec tout un tas de franches rigolades autour de moi.

    Étant à la base un joueur PvP, je décide de monter quelques niveaux en faisant quelques BG. Le matchmarking semble être broken et le gameplay rendu illisible par les télégraphes. Comme j'essaie de jouer fufu, c'est la croix et la bannière pour rester plus de 10 secondes dans le teamfight afin de me placer derrière ma cible. Sans parler des portées des casters qui illuminent tout sur un rayon de 1 km.

    Quatre niveaux plus tard, l'envie de jouer m'a complètement quitté.

    J'y avais cru.
    Publié le 25 juin 2014 à 10:21, modifié le 17 août 2015 à 19:06
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    3 personnes sur 24 ont trouvé cette critique utile.
    J'ai noté ce jeu 4/10 pour son côté banal mais beau.
    Je suis arrivé au niveau 20 sans grande difficulté mais l'envie de continuer m'avait déjà quitté.

    Graphiquement, c'est réussi ; les persos sont bien modélisés, les animations sont globalement réussies. Les effets graphiques sur/sous l'eau sont vraiment plaisants. Dommage de voir des noms de pnj énormes et de toutes les couleurs partout à l'écran.
    Techniquement, il n'y a rien à dire ça tourne bien et pratiquement à fond sur une config pc obsolète. Optimisation : 20/20

    J'ai été vraiment déçu par l'inutilité des traits raciaux (qui sont seulement utilisables hors combat) et la présence de six races pour deux factions. Sinon voilà, rien de révolutionnaire, un arbre de talent bordélique, des quêtes lassantes, un background faiblard, des cartes étriquées, 20 mobs au m² avec un repop de 1 minute.

    Je ne suis pas allé bien loin dans le jeu, c'est vrai.
    Mais arrêter en plein trial rend la chose évidente : je ne suis absolument pas conquis.

    Je dois cependant féliciter Trion Worlds pour avoir sorti un jeu fluide et sans bugs.
    Publié le 9 juin 2012 à 11:24, modifié le 25 juin 2014 à 12:42
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 déc. 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    5 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    [Critique originale : mars 2010]
    Le jeu n'a pas la profondeur d'un "EVE Online" mais il a le mérite d'être agréable à jouer.

    Le background futuriste est sympa et certains détails rappelleront le regretté Tabula Rasa. Tout d'abord, en ce qui concerne le gameplay mais aussi en ce qui concerne les classes (quatre au total) . On commence avec un petit tuto sympa qui permet de se faire la main vite fait. Ca prend cinq minutes pour un joueur moyen.

    Vous arriverez ensuite sous un dôme et vous n'en sortirez pas !

    Si, pour vous, gambader dans la nature et explorer est un aspect primordial alors je ne vous conseille pas de l'acheter pour l'instant. En dehors des battlegrounds (environ six scénarios) , des donjons, et de l’arène interne où tout le monde entre pour s'affronter, le seul contact que vous aurez avec le monde extérieur sera la douce image que vous en aurez à travers les "vitres". C'est peut être temporaire car on peut voir qu'un extérieur a été modélisé au-delà du dôme.

    En ce qui concerne le stuff, il est pratiquement le même pour tout le monde sauf au niveau apparence. Sa personnalisation est assez plaisante (système de teintes beaucoup plus réussi que sur TR) . Lors de la création du personnage, vous aurez aussi l'opportunité d'avoir un visage unique : on retrouvera du morphing pour certains réglages (yeux, front, menton, lèvres, oreilles, joues) .

    PvE : il se résume à quatre niveaux de difficulté qui se débloquent au fur et à mesure de votre progression. Prévu pour quatre personnes, ni plus ni moins. Si vous n'avez pas de potes avec qui grouper, vous aurez toujours la possibilité la recherche de groupe.
    Le PvE rémunère rarement mais permet de leveler de manière régulière et de rassembler des composants qui serviront à crafter des améliorations... (pas encore abordé dans le jeu) .
    Les donjons sont limités à 10 minutes. Avec un boss de fin.

    PvP : Plein de bg disponibles. Ca mitraille dans tous les sens.

    Classes : on retrouvera trois spécialisations pour chaque classe. Vous avez un point de skill tous les deux levels jusqu'au lvl 26 (maximum de points de talent = 13, lvl max = 50) . C'est essentiellement le niveau qui fera la différence sur le terrain. Vu que le stuff ne joue qu'un rôle très accessoire.

    Gameplay : MMOFPS, pas d’auto-ciblage, tout le monde a un jetpack pour voler plus ou moins longtemps. Les CD sont vraiment courts, ce qui donne du rythme aux parties. Tout le monde a également un Restore skill. Animations agréables, jolis effets visuels et sonores.

    Conclusion : un genre de Team Fortress à la sauce Tabula rasa, très soigné graphiquement, pas buggué avec néanmoins un nombre limité de fonctionnalités. Sans prétention, mais fini et efficace. Parfait pour le casu qui veut s'amuser sans trop se prendre le melon.

    Mise à jour (juillet 2012) : passage en F2P. Petite communauté de casuals. Sorties des dômes possibles mais inutiles à vrai dire... Toujours sympa pour se changer les idées quelques heures mais pas plus... Artisanat inutile. Le contenu AVA (guilde contre guilde) n'est plus vraiment exploité du fait du manque de joueurs et d'objectifs. Les sorties à l'extérieur du dôme sont désormais possibles mais bien dénuées d'intérêt.
    Publié le 14 mars 2010 à 09:50, modifié le 4 déc. 2015 à 21:57
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 17 août 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    47 personnes sur 56 ont trouvé cette critique utile.
    Grâce à EVE, j'ai enfin découvert un véritable MMORPG, qui, avec une durée de vie monumentale, incite fortement les joueurs à jouer en groupe.

    La politique de CCP :

    + Les développeurs annoncent ce qu'ils envisagent de faire et restent à l'écoute des joueurs.
    + Pas de boîte à acheter, deux extensions gratuites par an, un abonnement et puis c'est tout.
    + Serveur unique : des crashs très, très rares, très stable, un melting-pot de joueurs, toutes nationalités confondues.

    Le fond ET la forme :

    + Votre perso continue de progresser même quand votre ordinateur est éteint ! Ce qui met casual et hardcore gamers sur le même pied d'égalité !
    + Système financier tout simplement ahurissant de précision et de réalisme : les joueurs sont les seuls à faire varier les cours.
    + Pas de classes, pas de races, seulement des castes et des ethnies  pour renforcer un background déjà bien conçu. Le joueur peut TOUT faire. Du trader jusqu'à l'explorateur, du diplomate jusqu'à l'industriel, du scientifique jusqu'au militaire. On peut soit être un peu de tous ceux là ou juste se spécialiser à l'extrême.
    + On retrouve les mêmes possibilités au niveau des vaisseaux : pas de modules liés quand équipés, on peut les revendre, les recycler, les donner, les prêter. Les possibilités de fits sont infinies.
    + Système d'alignement à tous les niveaux (individu, corporation, alliance) avec les autres joueurs / alliances / PNJ.
    + Le PvP est une réalité dans EVE, il EST l'histoire du jeu. Les alliances officieuses ou officielles, les trahisons, les non-dits, les mensonges, les contrats. Même si les joueurs ne s'en rendent pas compte, ce sont eux les vrais acteurs de ce monde. Tout le monde fait du RP sans s'en rendre compte. Et c'est dans EVE que vous aurez l'opportunité de voir votre personnage prendre de l'importance et gagner sa notoriété. Il aura une histoire et un rôle à jouer dans cet univers gigantesque, froid et riche.
    + L'erreur n'est pas permise : pas de respawn, si tu meurs, tu perds ton vaisseau et les types qui t'auront buté, après avoir dansé sur tes restes fumants, n'oublieront pas de récupérer un maximum d'items.

    + Bande originale soignée.
    + Interface complète : calculatrice, explorateur web ingame, bloc-notes, chan vocal intégré...
    + Le jeu est graphiquement grandiose. Les effets de lumières sont bluffants. L'impression d'immensité est bien là.

    - PvE solo assez rébarbatif : on parle à l'agent, on accepte la mission, on va faire la mission, on rend la mission. Et rebelote. Il faut quand même souligner que CCP a même pensé à créer des divisions (sécurité, transport, commerce, etc. ) dans les corporations PNJ afin que le joueur isolé puisse choisir le type de mission le plus adapté. Le PvE en corporation est bien plus intéressant et n'exclut pas un peu de PvP (wormspace).
    - Gameplay : à mon sens, le plus gros défaut du jeu. On fait tout au clic. Même le déplacement.
    - Système d'assurance : dissuade complétement le joueur PvP débutant de sortir un vaisseau Tech II alors qu'il a passé une quantité phénoménale de jours pour "maxer" les skills (ship, armement particulièrement longs à monter).

    Pour conclure :
    On peut se sentir seul et largué dans cet univers ou l'assistanat n'existe pas, même en étant dans une corporation. C'est à vous de faire votre route. Vous commencerez au milieu de l'espace, un tutoriel en français à faire et une fois fini... vous choisissez vous-même vos activités. Une liberté d'action absolue et grisante.
    Publié le 2 nov. 2008 à 06:47, modifié le 17 août 2015 à 19:54
    47 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    5 personnes sur 19 ont trouvé cette critique utile.
    Je vais faire preuve de pragmatisme :

    Les quêtes publiques : que du bonheur, plus de mauvais esprit !
    J'aime vraiment le level design des zones et le charisme dégagé par les avatars.
    L'animation des avatars n'est pas mal faite mais reste incomplète.
    L'interface, au début pique un peu les yeux, même si elle est pas trop mal foutue.
    La personnalisation des avatars est un peu décevante.
    Gros problème au niveau des réglages raccourcis/interface.
    Bestiaire très limité...
    Manque d'ergonomie et d'esthétique de l'interface.
    Métiers peu accessibles (on n'en saisit pas toujours l'utilité).
    Manque de communication au niveau des canaux de discussions. (pas top pour un MMO).
    Les scénarios sans originalités font mourir le Rvr à petit feu.
    Crashs serveurs lorsque il y a de part et d'autre beaucoup de joueurs connectés.
    Le coup du trajet en hélico instantané ==> c'est con mais ca enlève le petit côté exploration du survol des zones.
    Carte du monde pas vraiment claire.

    On se rend vite compte que l'engouement n'est engendré que par la nouveauté du jeu mais s'efface rapidement quand on se rend compte qu'il n'y a pas de grande différence avec wow au niveau des mécaniques de jeu. Tout le monde en bg, et zéro RvR.

    Au final trop de défauts pour trop peu de qualités et d'innovation.
    Publié le 24 sept. 2008 à 08:09, modifié le 25 juin 2014 à 18:58
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 17 août 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    11 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    [mise à jour de la critique publiée le 11 mai 2008]

    J'ai joué trois ans à World of Warcraft. Je faisais partie de ces assoiffés de WoW.

    Avant l'extension Burning Crusade, WOW était assez bien ficelé : un bon background, une population homogène sur les deux continents, des classes complémentaires.

    Après l'extension, le bilan est mitigé : un gros déséquilibre au niveau de la répartition des joueurs (on met tout sur l'Outreterre... ceux qui veulent raider sur les anciennes capitales ennemies, ben on leur fout des crashs serveurs dans la tronche, ça les calmera).

    La politique de Blizzard ? Celle du nombre, celle de l'argent.
    En gros, plutôt que d'apporter des extensions qui améliorent le jeu en profondeur, on me jette de la poudre aux yeux en me faisant gober ça à coups de niveaux supplémentaires et de nouvelles compétences, nouvelles classes, nouveaux continents, encore plus de facilités pour t'équiper...

    Tout est bâclé, saccagé par des pingouins qui n'ont jamais joué, je suis sûr, et qui ne veulent qu'une chose : votre oseille.

    Quand on voit la différence de "progression" des stuffs pré et post Burning Crusade, je me permets d'envisager le pire. Le système d'artisanat est en fait vraiment inutile, passé soi (tout est lié).

    Ils auraient pu faire de vrais changements : disparition des factions, vols de ressources/housing de guilde, création d'une vraie économie, rémunération équivalente en XP, gold et points d'honneur pour les joueurs PvP...

    Mes craintes en tant que simple mortel de joueur : que tous les nouveaux MMO prennent WOW en exemple (là, on n'est pas dans la merde).
    Publié le 11 mai 2008 à 08:14, modifié le 17 août 2015 à 20:04
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques