La Chine pourrait rouvrir ses frontières aux consoles

Depuis juin 2000, les consoles de Microsoft, Nintendo ou Sony étaient interdites de commercialisation en Chine pour raison de santé publique. Avec l'essor économique du jeu vidéo, Pékin envisagent de rouvrir ses frontières aux machines de salon.

Si en Occident, les consoles de jeu accaparent encore près de la moitié du marché du jeu vidéo, les machines de salon restent une plateforme de jeu très confidentielle en Chine. Et pour cause, la commercialisation des consoles de Microsoft, Nintendo et Sony est interdite sur le territoire chinois depuis juin 2000 - quand bien même elles sont toutes au moins partiellement assemblées en Chine, à partir de pièces importées, avant d'être réexpédiées à travers le monde. Officiellement, le gouvernement chinois motivait cette interdiction par des raisons de santé publique (les jeux consoles étaient jugés trop violents pour la jeunesse chinoise), même si moins officiellement, sans doute fallait-il plutôt y voir des mesures protectionnistes devant laisser le champ libre à l'exploitation de consoles conçues par des groupes locaux.
Las, aujourd'hui, aucune console chinoise ne s'est réellement imposée (et les consoles de Nintendo et Sony se vendent manifestement fréquemment en Chine, au marché noir) et l'ex-Empire du Milieu milite pour une ouverture moins stricte au marché international.

L'industrie du jeu vidéo est en plein essor en Chine (générant, dit-on, un tiers du chiffre d'affaires mondial de l'industrie vidéo ludique et plus de 60% du chiffre d'affaires de l'industrie du jeu en ligne) et à l'heure où le jeu online est de plus en plus présent sur console, la Chine envisage de rouvrir ses frontières aux machines de salon.
Si rien n'est encore officiel, le South China Morning Post se fait l'écho de notes indiquant que sous conditions (s'implanter localement et se plier aux procédures de vérifications des jeux que mènent les autorités locales), les Wii U, PlayStation 4 et autres Xbox One pourraient être officiellement commercialisées et promues sur le territoire chinois.
Si les consoliers indiquent aujourd'hui ne pas avoir de projets précis quant à la vente de consoles sur le marché chinois, on imagine qu'ils pourraient aisément se laisser séduire par son potentiel économique.

Réactions (12)


  • En chargement...