L'édition en question : Electronic Arts ferme son label EA Partners

Depuis 1997, Electronic Arts éditait les titres de studios indépendants (APB ou The Secret World par exemple) au travers de son label EA Partners. Il fermerait ses portes alors que le marché de l'édition est en pleine évolution.

Electronic Arts est incontestablement l'un des principaux éditeurs de jeux vidéo en Occident et le devait sans doute au moins partiellement à Tom Frisina qui initiait le programme EA Partners en 1997. On connait les ambitions d'EA Partners qui visait à conseiller, soutenir et financer des développeurs indépendants afin de les aider à lancer et commercialiser leurs jeux. Et nombreux sont ceux à en avoir profité, notamment au sein de l'industrie du MMO (avec plus ou moins de succès que ce soit Realtime Worlds pour All Points Bulletin, 38 Studios pour son RPG Kingdoms of Amalur ou encore Funcom pour The Secret World), mais aussi le studio DICE qui sera finalement racheté par l'éditeur et deviendra EA Dice pour travailler sur la licence Battlefield, Crytek (la série des Crysis), Epic Games (Bulletstorm) ou encore Left 4 Dead, entre autres.

On sait EA actuellement en cours de restructuration et à l'heure où l'industrie de l'édition est en pleine évolution (le poids croissant des jeux bon marchés notamment sur mobiles et réseaux sociaux participe au développement de l'autofinancement, tout comme, dans une certaine mesure, le financement participatif) conduit manifestement aujourd'hui, selon « plusieurs sources concordantes réunies par GameInformer, à la fermeture de d'EA Partners - tout juste quelques semaines après le départ de Tom Frisina d'EA, qui annonçait alors la création de sa propre structure de financement de studios indépendants.
La forme traditionnelle de l'industrie du jeu évolue et les mécanismes d'édition aussi. Notamment chez Electronic Arts.

Merci à Incan pour avoir partagé cette info sur nos forums !

Réactions (11)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Electronic Arts ?

13 aiment, 144 pas.
Note moyenne : (157 évaluations)
1,5 / 10 - Très mauvais