Critiques de TidouG

  • 22 déc. 2020
    0 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par TidouG
    J'ai découvert ce jeu via une bannière publicitaire à l'époque ou je jouait à kocholand. Cela ressemblait à kochonland. On fait de la culture, de l'élevage on fait travailler son perso, pour qu'il gagne des sous, avec lesquels on achète sa nourriture pour le nourrir, on passe des niveaux (paysans puis artisan puis érudit) . Mais c'est en fait bien plus et d'une très grande richesse en possibilités. Déjà, rien que de pouvoir voyager à travers l'Europe, la France par voix terrestre ou maritime, car oui, on peut voyager en mer. Mais il faudra déjà bien avancer dans le jeu pour avoir les moyens d'acheter un navire, et au début, il vaut mieux être un simple passager. Beaucoup de villes existante sont représentées dans le jeu, et sont regroupées en Comté ou Duché (un peu comme les régions) , que l'ont appelle provinces. Ces provinces sont elles-mêmes regroupées en Royaumes (comme le Royaume de France ou d'Angleterre) . Bref si vous voyagez, vous traverserez les villes (certes très similaires sur le plan graphique) vous permettant de rencontrer différents autres personnages et vous former un véritable réseau d'amis (aller en taverne permet de rencontrer des personnages qui sont dans la même ville que vous, et de passer une bonne soirée, à boire des choppes de bière ou manger un bon repas) . Chaque ville possède soit une forêt (produit du bois) , soit un verger (produit des fruits) , soit lac (pour pêcher du poisson) . Elle peut en plus posséder un port (pour les voyages en mer) ou/et être spécialisée dans la production d'un produit luxueux rare. On peut voyager, mais aussi si une autre ville nous plait plus que celle où on habite, on peut y déménager (il faudra transporter ses affaires par contre) .
    Ce jeu ne se joue pas totalement en temps réel, car beaucoup d'actions (enclenchées par un clic souris) sont plutôt résolues à la MAJ du jeu (comme les voyages à pied ou en général on passe d'une ville à la ville voisine en un jour réel) ou toutes les deux heures, ou encore au bout d'un temps défini par un compteur.

    Déroulement du jeu

    Maintenant quand on démarre le jeu, on commence avec pas grand-chose. Un peu d'argent, et du pain pour débuter. Il faudra réunir un peu de réputation et une petite somme d'écus (par du travail à la mine et quelques menus travaux à l'église) afin de gravir quelques niveaux et pouvoir obtenir un premier champs (on choisit une culture ou un élevage parmi les six possibles, et pour certaine ville une septième possibilité spécialisée dans le produit de luxe) . Félicitation vous voilà paysan (il faut en moyenne entre 5 et 10 jours pour avoir son premier champs) ! Ne reste plus qu'à faire fructifier ce champs (vous pouvez changer la culture ou l'élevage à volonté moyennant une petite somme, et acheter un second champs à tout moment du jeu) , gagner plus d'écus, s'habiller un peu plus et gagner en force, intelligence et charisme (car notre perso a ses caractéristiques qui peuvent augmenter suivant le type d'aliments mangés, et qui permettent d'obtenir plus d'avantages) , pour pouvoir prétendre à obtenir une échoppe et devenir artisan. Vous aurez alors à choisir un métier (huit possibles, et pour certaine ville, une neuvième possibilité spécialisée dans le produit de luxe) , vous permettant de produire de nouvelles denrées (nourriture, outils, habits, etc.) . Là encore, vous gagnez des écus, et vous vous habillez un peu mieux afin de finalement passer érudit et faire des études pour pouvoir vous spécialiser dans certains domaines du jeu (église, armée, médecine, état) , et pouvoir faire tourner des institutions, ou soigner des maladies.

    Très vite dans le jeu, il est possible d'intégrer la maréchaussée, la milice pour défendre votre ville ou Comté/Duché, ou encore l'armée pour défendre ou attaquer une ville, ou prendre le pouvoir d'une province ou d'une église, de se révolter pour renverser le maire en place, de devenir brigand (et détrousser les passants sur les routes, et éventuellement mis en procès pour ça si vous vous faites attraper) , ou encore faire le marchand ambulant en transportant les marchandises de ville en ville. On peut aussi devenir recteur d'université pour s'occuper des élèves et professeurs qui sont au niveau de l'érudisme. Ou encore être désigné curé d'une ville ou évêque d'un Diocèse. Ou chef de port et gérer le trafic portuaire de votre ville. Et en bonus participer à des duels en lice ou des tournois de tir à l'arc. J'en oublie sûrement pas mal d'autres, temps il y a tant de possibilités.

    Multijoueur

    La force du jeu, c'est son côté multijoueur. C'est un jeu à interaction entre personnages joués par autant de joueurs et très vite, vous aurez besoin de vous créer un petit réseau d'amis ou de connaissances pour évoluer dans certaines voies du jeu (compagnies de brigands, clans, et surtout si vous suivez un destin politique) . Ce n'est pas indispensable mais cela reste très nécessaire pour beaucoup de domaine. Mais comment rencontrer d'autres personnages ? Et bien il y a le courrier, que vous pouvez envoyer à n'importe qui, mais surtout, il y a la taverne (d'ailleurs vous pouvez en acheter une ou être nommé tavernier par un autre propriétaire de taverne) . Cela se présente comme un chat en temps réel et c'est un lieu de rencontres ou tous les persos qui sont dans une même ville peuvent rentrer pour se rencontrer et discuter. C'est pour moi la première accroche sociale d'un personnage. Ensuite il y a le forum pour y faire du Rôle play, qui est un autre lieu encore plus riche en rencontre entre personnages, mais j'y viendrai plus tard.
    Attention, dans ce jeu, on distingue bien le joueur et le personnage. Quand deux personnages sont amis, ce n'est pas forcement les joueurs qui les jouent, quand deux personnages se marient, ce n'est pas le cas des joueurs qui les jouent, et quand deux personnages sont ennemis ou se disputent, ce n'est pas le cas des joueurs qui les jouent. C'est un peu les prémices d'un jeu de rôle, et cette distance est souvent nécessaire pour éviter des conflits entre joueurs qui seraient un frein à la bonne ambiance. En revanche que deux personnages se détestes est parfaitement jouable au contraire (j'ai eu des très bons amis dans le jeu alors que nos perso respectifs se livraient à des batailles de fions ; ) .

    Politique

    Le pan politique dans le jeu est sans doute celui qui prend le plus de place (et d'émotions) . Car il est possible assez vite dans le jeu de se présenter à une élection municipale et d'être élu maire d'une ville (si on l'emporte face aux autres candidats) , et ainsi diriger la ville et nommer quelques adjoints. Ou une élection Comtal (ou ducale) et de siéger au conseil Comtal (ou ducal) de son Comté/duché. Vous serez alors parmi les 12 élus de la province et vous désignerez par vote le Comte ou Duc de la province (un très haut pouvoir politique) . Ce dernier nommera chacun des 11 autres conseillers à une fonction qui touchera soit l'économie (Baillis commissaire aux commerce, commissaire aux mines) , soit l'armée (capitaine) , soit la sécurité (connétable ou prévôt) , soit la justice (procureur ou juge, pour mener des procès) , soit la communication (porte parole) ou simple conseiller sans fonction précise (idéal quand on débute dans le métier) . Et le stade ultime politique c'est bien entendu être élu Roy/reine ou empereur, mais là c'est très compliqué et la grande majorité des personnages n'y arrivera pas. Les places sont très très chères.

    Le pan politique est un pan assez dominant dans le jeu, et c'est souvent ce pan qui peut être sources de conflits dommageables entre joueurs.

    Vous avez dit Rôle Play  ?

    Déjà il faut distinguer trois notions :
    - l'In Game (IG) , qui regroupe en fait tout ce qui se passe sur l'interface du jeu, toutes les actions que nous cliquons pour notre personnage et les résultats obtenus (instantanément ou différé suivant l'action) .
    - le Rôle Play (RP)  : c'est l'écriture, narrative et dialogue qu'un joueur fait dire ou faire à son personnage quand il raconte son histoire. Quand un personnage parle en taverne, ou sur un courrier, c'est RP par exemple.
    - le Hors Rôle Play (HRP)  : là c'est tout ce que dit non pas un perso mais un joueur. Par exemple un joueur demande comment on fait pour trouver le forum, C'est le joueur qui parle directement c'est HRP.


    La richesse de ce jeu, c'est le multijoueur nous l'avons vu. Et les interactions entre personnages passent donc par la taverne, le courrier, ou encore le forum. Et le forum (quand on s'inscrit au jeu, on a directement un compte forum c'est automatique) , c'est je dirait une très grosse partie, voire la plus grande partie des interactions entre personnages qui s'y passe. D'ailleurs, le forum pour accueillir et organiser une infinité de RP s'organise en sous forum par province et/ou institutions. Bref, si le forum n'est pas obligatoire pour jouer au jeu, il faut savoir que c'est le lieu d'écriture de RP d'interactions entre personnages le plus important. Ce qui est bien, c'est que tu ne seras pas jugé sur ton niveau d'écriture. Tu peux juste publier trois ou quatre lignes de RP si tu n'es pas à l'aise avec la plume (ou plutôt le clavier) ou écrire des pavés avec une syntaxe très élaborée. Il y en a pour tous les goûts et tout le monde peut écrire avec son niveau et son style. Pour cadrer ces RP et garder une cohérence dans les récits, il n'y a pas de maître du jeu. Cela est à la fois un inconvénient, car justement l'absence de maître du jeu donne des incohérences entre des récits de plusieurs joueurs, et un avantage, car cela laisse la liberté aux joueurs de raconter l'histoire qu'ils souhaitent pour leur personnage (dans la limite de la cohérence si possible) .
    En fait le maître du jeu du Rôle Play, c'est encore l'interface du jeu en lui-même, les actions faites et événements que vit le personnage dans le jeu (s'il se fait blesser dans un combat armé, alors souvent c'est ce qui sera ressortis dans un RP) .
    Mais encore une fois, ce pan de jeu RP, aussi riche puisse-t-il être, n'est en rien obligatoire pour jouer aux Royaumes Renaissants. On peut parfaitement se limiter à faire travailler et nourrir son personnage, et le faire évoluer tranquillement (à son pépère) .

    Mais ce jeu est-il génial ?

    Les Royaumes Renaissants, c'est un jeu ou j'ai fait en 15 ans de très nombreuses et riches rencontres ainsi que de magnifiques Rôle Play. Au cas où cela vous a échappé, c'est un jeu donc l'univers se déroule au début de la Renaissance puisqu'il se passe au milieu du 15ème siècle (il y a 552 ans pour être exact) .

    Je n'irai pas à dire que ce jeu est parfait, mais j'y joue toujours avec plaisir depuis 15 ans, et j'ai pu suivre ses évolution. Un jeu riche auquel j'ai de suite accroché, et donc j'ai encore certain pan à explorer (c'est pour dires toutes les possibilité qu'offre ce jeu) . Je ne mettrai pas la note maximale, car rien n'est parfait. Le jeu souffre actuellement d'un manque de joueurs, donnant l'impression de villes moins animées, mais cela devrait se résoudre avec la sortie de l'application et d'une bonne campagne de publicités, comme il y en a eu jadis. Certains conflits de joueurs peuvent aussi gangrener l'ambiance du jeu, avec des groupes de joueurs qui bloquent partiellement d'autres joueurs, mais c'est un peu comme tout autre jeu, et ce sont des acte occasionnels qui sont à mon sens compensés par une grande majorité d'interactions et d'échanges ludiques entre joueurs par le biais de leurs personnages. Et surtout ce jeu n'étant pas un de ses affreux «  pay to win  » , il est impossible à un joueur investissant des milliers d'euros dans des avantages de créer un déséquilibre dans le jeu. D'ailleurs il n'y a pas vraiment de gagnants ou de perdants, on fixe le destin ou les objectifs que l'on souhaite pour son perso et puis voila.

    Autre point noir du jeu, le traitement des bugs. Le système de gestion des bugs est souvent assez lent et une réclamation d'un joueur peut prendre parfois du temps, suivant la gravité du bug (évidement le jeu qui plante ou un bug qui bloque le jeu, va être résolu très vite) . Il existe des petits bugs gênants, mais ne rendant pas le jeu injouable, qui subsistent, et qui restent longtemps comme tel.
    Enfin la communication des développeurs est aussi souvent jugée insuffisante par la communauté, d'autant que l'interface du jeu et le forum parfois laisse place à d'autres plates-formes de communication tels que Facebook ou Discorde. Il y eu en 2017 une feuille de route de mise en place sur le jeu, pour suivre les évolutions, mais cet outil intuitif a été délaissé. J'espère qu'il sera réutilisé.
    Enfin, l'interface est souvent jugée vieillotte, mais ce n'est pas pour moi l'intérêt de ce jeu. C'est derrière la façade graphique du jeu que se révèle son vrai potentiel, et sa vraie richesse. Et ce potentiel, c'est aussi ce que nous joueurs, nous en faisons.

    Quoi qu'il en soit, je suis toujours très fan de ce jeu, qui m'a apportée et m'apporte encore depuis 15 ans de très belles expériences ludiques, et j'y prends toujours plaisir à m'y connecter chaque jour pour faire évoluer, agir, réagir mon personnage, à travers un univers post médiéval, qui se veut finalement être un peut l'uchronie de cette époque.

    Les Plus
    - Jeu multijoueur, plein de possibilités d'interactions avec d'autres personnages joués par d'autres joueurs (comme en taverne) .
    - Plein de voies et destinées différentes : en passant par la paysannerie (différentes cultures et élevages) et l'artisanat (une bonne dizaine de métiers d'artisanat différents) , politique (maire adjoint, conseiller, Comte ou Duc, voir Roy ou Reine d'un Royaume) , noblesse, brigands, religieuse, tavernier, érudisme, etc., armée, prévôté, maréchaussée, justice, économiste, fonctionnaire, marchand ambulant, marin (ou pirate) , etc. en plus peuvent s'y créer des métiers ou fonctions Rôle Play.
    - possibilité de ne passer que cinq minutes par jour sur le jeu à plusieurs heures suivant l'investissement qu'on souhaite y mettre.
    - possibilité (mais pas obligatoire) d'écrire du Rôle Play sur forum pour conter les aventures de notre personnage, et multiplier les interaction avec d'autres personnages. L'imagination n'a pas de limites)
    - Il n'y a pas de gagnant ou de perdant, chacun peut parfaitement y trouver son compte suivant la voix ou la destinée que l'ont souhaite faire suivre à son personnage.
    - ce jeu n'est pas un pay to win. On peut acheter des petits avantages ou autres mais rien qui déséquilibre le jeu, c'est principalement pour de l'esthétisme (tenues, décorations etc.) .

    Les moins
    - souffre d'un manque de joueurs, qui rend des villes peu animées. Mais ce souci devrait être bientôt réglé.
    - Service de gestion de traitement des Bugs particulièrement lent. Sauf cas de gros bugs qui bloquent le jeu, les petits bugs peuvent parfois traîner longtemps.
    - Manque de communication des administrateurs du jeu. On la déplore souvent, il y eu un mieux avec la feuille de route, j'espère que ce système va revenir (actuellement la communication passe moins par le jeu et son forum et plus par les plates-formes Facebook et Discord.
    - Blocages du jeu par certains groupes de joueurs. Comme tout jeu multijoueur, il y a des groupes qui peuvent bloquer d'autres joueurs dans leurs actions. L'arbitrage des administrateurs est parfois nécessaire. Mais ces blocages sont largement compensés par les très bonnes rencontres et moments de jeu que j'ai pu connaître.
    Publié le 22 déc. 2020 à 18:19, modifié le 22 déc. 2020 à 18:21
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques