Critiques de Lescar d'Ariste

  • 15 déc. 2020
    1 personne sur 3 a trouvé cette critique utile.
    Les Royaumes Renaissants - ou si vous préférez Renaissance Kingdom - m'accompagnent depuis une douzaine d'années. Douze ans, c'est énorme me direz-vous. En suis-je addict pour autant ? Juste comme il faut... sans excès  ! Parce que c'est ça le secret des RR : on peut y passer, s'y installer un temps, y trouver son compte ou s'y investir pleinement. A chacun selon son envie et le temps qu'il souhaite y consacrer.
    C'est vrai qu'en 12 ans, les choses ont évolué et que pour certains, elles ne l'ont pas fait assez vite. Ils se sont lassés. Moi pas.
    J'y suis venu par curiosité, j'y suis resté par plaisir et j'y suis encore aujourd'hui pour ces raisons. Sans complexe. Je me connecte souvent pour quelques minutes, j'y passe parfois plusieurs heures... Il y a toujours quelque chose à faire, à dire, à vivre dans les Royaumes.
    Au tout début, son slogan m'avait plu : «  Le Moyen-âge tranquille  » . Tout un programme  ! Pourtant son ancienne interface n'était pas terrible. Mais c'était la promesse d'une uchronie comme je les aime, une période où l'Histoire reste encore à écrire. Pour qui aime écrire bien sûr. Moi je n'avais pas envie de casser du gros méchant et je n'étais pas fasciné non plus par les élevages de poneys. Mais j'en connais qui aimaient beaucoup ça et qui sont eux aussi tombés sous le charme.
    On peut aussi faire ça dans les RR... Être paysan, artisan, vagabond, soldat et même prêtre, on choisit son destin et on le vit à fond avec ou contre les autres. Car derrière les personnages, il y a des joueurs et pas des algorithmes.
    Et ça fait toute la différence  !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques