Pay to win

3/10
Ça va être assez court.

Le jeu est devenu pay to win. C'est-à-dire qu'il faut payer pour jouer avec les classes fortes du jeu. Seules 3 classes sont gratuites : le barbar, le sorcier et l'archer. Quand vous cherchez à grouper, vous vous retrouvez comme moi avec un groupe d'un barbare, deux sorciers et archer. Au final, pas de healer, pas de buff. En clair, les derniers donjons sont infaisables et très vite, vous comprenez que votre groupe fait avec des gens comme vous "c'est-à-dire des gens qui n'ont pas payé" ne peut pas réussir dans les donjons difficiles. En clair, tout le end-game du jeu.

Si vous souhaitez jouer avec votre perso et voir tout le contenu du jeu, il faudra payer ! Le jeu n'est pas un jeu cher mais d'un autre coté, c'est que du texte... Il n'y a pas de vidéo, d'animation, rien, juste du texte, donc triste sachant qu'ils gagnent de l'argent avec les publicités qui inondent le site... Enfin bon, j'ai été assez déçu de voir ma progression s'arrêter à cause du fait qu'il fallait que je paye à la base un perso OP ! Du coup, obligé de refaire tout en payant par mois pour jouer à nouveau au même niveau et cela avec mes cinq camarades... au final, on a tous arrêté de jouer car beaucoup ne pouvaient pas payer... et perso, j'ai surtout arrêté parce que je ne me voyais pas faire tout le jeu à nouveau... Vraiment très déçu. J'aurais préféré qu'on m'explique que le jeu était limité si on ne payait pas.


PS : on m'a dit qu'à une époque, on pouvait payer une classe 5 euros et le garder. Mais ce n'est pas le cas aujourd'hui, soit on est en mode premium, soit on ne l'ai pas. Dommage !
Je déconseille à toute personne de jouer à ce jeu s'il ne paye pas, car il sera vraiment déçu au late game du jeu et sera très frustré.

En espérant aider certains à rendre les choses plus claires. : )

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de World of Dungeons ?

14 aiment, 8 pas.
Note moyenne : (26 évaluations | 7 critiques)
5,0 / 10 - Moyen

17 joliens y jouent, 26 y ont joué.