Contenu, évolution et population.

5/10
Je souhaite développer mon point de vue, dénué de nostalgie, en tant que joueur sur le jeu actuel et son évolution à travers le temps. Je mets en avant certaines choses qui ne vont pas, et d'autres qui vont.

A ses débuts, DOFUS était un MMO assez incomplet, mais avec bien des moyens de communiquer avec les autres. Ses valeurs fortes étaient le commerce, entraide, guildes, charme des graphismes, combats simples et tactiques sans être faciles, un contenu en terme d'univers assez présent, etc. Certaines ont été mises en valeurs et d'autres laissées de côté :

1. Une diversité très voire trop grande.

L'univers graphique de Dofus a toujours été très varié. C'est l'un des points forts de Dofus. A mon sens, la version 2. 0 est la réponse d'AG à la modernisation des jeux vidéo. Là où on avait des silhouettes et contours peu détaillés avant, on est passé à l'autre extrême avec trop de données visuelles et des graphismes trop "parfaits", bien que magnifiques.

Le contenu est de plus en plus grand, ce qui est une bonne chose bien-sûr. Mais entre les succès, le Kolizeum, la progression dans Frigost, les nouvelles zones toujours plus nombreuses, l'Almanax, les dopeuls et j'en passe, on n'a plus le temps pour admirer les graphismes pourtant très soignés (coucou Dramak, refonte Wabbits) et s'intéresser aux légendes. J'ai moi même perdu l'envie de m'intéresser aux dialogues des Dieux de l'Almanax. Leurs pavés de quinze lignes sans espace paraissent parfois presque aussi longs que le mien !

De plus, la population stagne voire baisse légèrement. Du coup, la densité de la population est plus faible, autrement dit on a de plus en plus de mal à se lier aux autres.

2. Orientation du jeu

Depuis quelques années on assiste à des MAJ qui visent à réduire les différences entre joueurs assidus et occasionnels. Quelques exemples : chasse au farm, donjons modulaires, limitation PA PM PO et exos, activités journalières. C'est appréciable, ce n'est plus la peine d'investir X heures par jour pour progresser.

Cependant, je dois noter la présence depuis tant d'années des dopeuls de temple. Ca fait 5 ans qu'on se farcit les mêmes monstres, sur les mêmes maps, qui utilisent les mêmes sorts mises à part quelques très timides mises à jour. J'appelle ça du farm. Des propositions ont été faites à ce sujet, j'en expose une : aller vers le "PvMm", des combats à 2 personnages contre 2 monstres ou plus.

D'où le point suivant, la politique d'Ankama Games est de toujours rajouter du contenu. Il faudrait enfin penser à améliorer le contenu déjà présent, la version 1. 26 avait fait un carton ! Les exemples sont légions :

- Revalorisation de maintes zones, point de vue PvM : sidimote, dragoeufs, scarafeuilles, pandala, Moon et bien d'autres. Quand je vois des donjons blop et RN désertés je me dis que Dofus a perdu quelque chose ;
- Redonner de la vie aux boucliers (j'ai pas dit up) , j'avais proposé de supprimer 1 ou 2 mains et d'autoriser les boucliers à tout le monde même en ava/pvm. Avec la suppression des anciens boucliers, remplacés par des nouveaux, tous égaux entre eux en jouant sur les différents éléments et en incluant les résistances critiques et poussée (exemple arbitraire 10 % feu, 15 fixes terre, 15 poussée) ;
- Dopeuls de temple, comme déjà énoncé ; etc.

J'ai du mal à comprendre l'équilibrage des classes, actuellement elles ont bien trop de diversité, ce qui conduit vers une uniformisation :
- L'exemple parfait est l'écaflip, au début basé sur la chance. Il est devenu un hybride entre soigneur et damage dealer aujourd'hui.
- Presque toutes les classes retirent des PM et/ou des PA, je pense que ça devrait être réservé à certaines bien choisies.
- Les classes dites "soutien" ont été remises en place avec la MAJ CaC, heu Lotof ! ?

Les classes actuelles n'ont plus de spécialisation. Qui tape, qui entrave, qui soutient ? On ne sait plus trop. Quand on voit le nombre de iops et crâ en kolizeum, il y a un problème quelque part.

Un autre point déplorable, la simplification abusive du jeu. Entre les succès, le rush de l'exp, le reset full sagesse et les récompenses bien trop variées de bien des aspects du jeu (par exemple, le koli, l'Almanax et les dopeuls donnent des kamas ET de l'XP ET des ressources intéressantes) , on aboutit à une contradiction déconcertante : ne faire que la même chose permet de développer son personnage en bonne et dû forme, en opposition avec la diversité du jeu.

Le commerce est de plus en plus détruit, entre les objets liés au compte toujours plus nombreux et les succès qui ont rendu presque toutes les ressources issues des montres abondantes. S'équiper se résume à courir après les galets. Dans le canal /b il n'y a presque plus que des bots.

3. Impérialisme du PvP

On assiste à une ampleur grandissante du PvP, mais cela se fait au détriment du PvM, quelques exemples :

- Modification d'une multitude de sorts, bénéfique en PvP certes mais gênante ou demandant un changement de gameplay en PvM (entre autres, ronce apaisante suite à la maj 6 PM, nerf du retrait PA du xélor, et bien sûr le sacrifice)
- Nerf des corps-à-corps. Je conçois que les combats de kolizeum étaient d'une sacrée bêtise, mais la baisse des points de vie des monstres est ridicule. Quand on voit un blérauve qui a perdu 500 pdv sur ses 6000 environ, on ne peut que l'avouer.
- Les rares mises à jour traitant du contenu déjà en jeu sont exclusives à deux aspects : koli et AVA. Moi ça me gave, le reste est sur la touche. Depuis les succès, il n'y a eu aucune retouche sur le PvM existant si ce n'est sur les boss FIII.

Le PvP et PvM sont censés s'équilibrer. Mais quand on voit tous les kolizetions dans toutes les recettes post 2. 0, je cherche encore cet équilibre.

4. Explosion du multicompte

Gros point noir de DOFUS : des possibilités très limitées pour un monocompteur. A part du koli, Almanax et dopeuls encore et encore, que peut-on faire avec un seul compte ? On n'a pas toujours cinquante amis présents et disponible sous la main. Plus personne ne demande un Kimbo au zaap, je trouve ça triste. Il n'y a qu'à regarder la recherche de groupe.

Du coup, de plus en plus de joueurs créent d'autres comptes pour pouvoir faire ce qu'ils veulent quand ils veulent, et donc de moins en moins de joueurs cherchent le contact des autres. La boucle est bouclée.

5. Les bas niveaux mis de côté

Une autre ombre au tableau, le peu de liberté des bas niveaux. Voici une petite liste non exhaustive de ce qui leur complique :

- Les points de vie des monstres. Des craqueleurs et des boomba à 1. 100pdv, des kanigrous jusqu'à 1. 900 pdv. Quelle corvée fastidieuse !
- Difficile de profiter de l'AvA !
- Suite à la MAJ CaC, bien que motivée par une source extérieure, les sorts ont été rendus plus puissants certes. Mais non seulement les pdv des mobs ont été au moins doublés, mais il aurait fallu en plus retoucher les équipements. La panoplie Abraknyde fait peur maintenant !

Quand on crée un perso, on commence par le BL. La tâche lui est compliquée, je comprends pourquoi que tant de gens court-circuitent les bas niveaux en mulant.

6. Changement de mentalité

Au début, on partait à la découverte du monde des 12. On jouait monocompte, on aidait un copain attaqué par des monstres, on aller droper en partageant les gains. On agressait les membres d'une guilde sans raison, juste pour faire la petite guerre, ça nous amusait. Aujourd'hui, un tel scénario sans animosité est impossible. Même pas 30 secondes et les insultes fusent, c'est "évident". La faute à qui ?

A mon sens, autant au fruit du succès du jeu qu'à AG. On assiste quotidiennement à un égoïsme et à manque de respect aigus et croissants. C'est depuis les traques, quelle erreur d'AG. Les caprices des joueurs sur les autres classes (entendre toute la journée "telle classe est fumée ! " est agaçant) , l'appât du gain, la volonté de gagner et la non tolérance des erreurs de ses alliés, tout cela est né avec les traques.

Monter un perso aujourd'hui ça veut dire quoi ? Rusher les levels. Avec les nombreux coefficients d'exp qui sont apparus (challenges, persos secondaires etc) , les joueurs n'ont plus qu'une idée en tête : exp. A cause de ça, le plaisir du jeu s'est fait absorber par l'appât du gain. Concrètement, cela implique non seulement un durcissement des interactions (combien de fois on se sera fait enguirlander suite à un chall manqué ! ) mais aussi des difficultés à trouver des partenaires, un scénario récurrent :

"lu, tu fais dj meulou avec nous ? Manque 1 perso"
"Ca xp pas, j'go RM"

L'entraide n'est plus ce qu'elle était. L'exemple actuel assez criant : AvA. Sur la plupart des serveurs c'est l'impérialisme de la même alliance depuis le début à peu de choses près. Les nombreuses "taupes" ne font que provoquer des conflits, c'était en effet la volonté d'AG qui a quand même affiché le mot "trahisons" sur son calendrier 2013.

Aujourd'hui, une guilde se résume à la conquête de territoires et à la défense de percepteurs. Autrement dit, cela se résume à faire la guerre. Je pense qu'AG ne voit pas clair sur ce coup, la cohésion des joueurs reste la force d'un MMO. J'ai vu passer beaucoup de sujets intéressants sur le forum officiel visant à valoriser le partage dans une guilde, mais les MAJ font tout le contraire en créant des alliances à mille voire deux mille membres. Je ne connais que très peu de monde dans la mienne.

Je suis satisfait de l'orientation globale du jeu, vers le déterminisme. Mais certaines points obscurs persistent : même si AG écoute ses joueurs avec une attention exemplaire, ce n'est pas toujours avec la bonne oreille. Je ne propose pas de solutions directes certes, mais différentes directives évidentes.
23 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Que pensez-vous de Dofus ?

2854 aiment, 506 pas.
Note moyenne : (3501 évaluations | 223 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2274 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9947 joliens y jouent, 12660 y ont joué.