CD Projekt initie une procédure de notification et de retrait pour limiter la diffusion de ses codes sources

Suite à une intrusion dans les infrastructures de CD Projekt, le code source de Gwent est distribué sur les réseaux sociaux. Le développeur polonais a engagé une procédure de notification et de retrait pour en limiter la diffusion. 

On se souvient que récemment, le studio CD Projekt admettait avoir fait l’objet d’une attaque informatique au cours de laquelle le code source des jeux du développeur ont manifestement été dérobés. Les pirates réclamaient une rançon pour les restituer, faute de quoi ils seraient distribués (pour le code source Gwent) ou vendus aux enchères (The Witcher 3). CD Projekt a refusé de payer cette rançon et les pirates ont manifestement mis leur menace à exécution.

Gwent: Way of the Witcher

Depuis lors, le code source Gwent est manifestement distribué publiquement, notamment au travers de liens partagés sur Twitter, pointant vers des sites de torrents permettant de télécharger les fichiers dérobés. CD Projekt avait annoncé son intention d’engager des actions en justice contre les auteurs du piratage. Dans un premier temps, le studio semble vouloir limiter la propagation du code source de ces jeux : le studio a manifestement engagé une « procédure de notification et de retrait » (sur la base du DMCA, le Digital Millennium Copyright Act américain), visant à faire effacer les tweets qui partagent les liens concernés.
Le développeur polonais motive son action sur « l’obtention illicite du code source de Gwent: The Witcher Card Game » et la publication « sans autorisation de contenu n’ayant pas vocation à être rendu public ». Et les tweets concernés ont effectivement été effacés.

On imagine que ça n’arrêtera pas la propagation des fichiers concernés, mais on retiendra néanmoins que CD Projekt n’entend manifestement pas resté inactif et que les auteurs pourraient avoir à répondre de leurs actes, au-delà d’un tweet effacé.

Réactions (118)

Afficher sur le forum