Nexon revend le studio Gloops pour une poignée d'euros

En 2012, Nexon s'offrait le studio Gloops, spécialisé dans le développement de jeux mobiles, pour 362 millions d'euros. Le géant asiatique revend aujourd'hui son studio (qui accumulait les pertes) pour une poignée d'euros. 

PYH2016060505500006100.jpg

En 2012, alors que l’industrie du jeu investissait massivement dans le jeu mobile, le groupe Nexon s’offrait le studio de développement japonais Gloops, spécialisé dans la conception de jeux mobiles. Et Nexon y investissait quand même la bagatelle de 36,5 milliards de yens (l’équivalent de 362 millions d'euros de l’époque).

Au cours de ces dernières années, Gloops a signé quelques jeux mais accumule les pertes (le dernier jeu du studio, ArkResona, doit fermer ses portes définitivement le 31 janvier prochain). Et alors que Nexon est aujourd’hui en pleine phase de restructuration, le géant asiatique vient de revendre au groupe GRDRIVE son studio de développement de jeux mobiles... pour l’équivalent d’un peu moins de cinq euros – Nexon revend les 540 parts du studio à raison d’un yen par action, soit un total d’environ 4,50€.
On précisera néanmoins que certains des actifs de Gloops (sa capacité de développement) avaient déjà été cédés au studio Myloops en octobre dernier pour 500 millions de yens (4,2 millions d’euros), avant que Myloops ne soit absorbé par Mynet (une autre filiale de Nexon).

Au-delà de la rentabilité de l’opération, la session de Gloops illustre sans doute l’évolution du marché mobile en Asie. Il y a quelques années, le marché du jeu mobile faisait figure d’Eldorado. Il est aujourd’hui saturé, imposant la production de titres de très grande envergure pour espérer surnager, et au prix de la disparition (ou presque) de nombre de studios à la production plus modeste – manifestement à l’image de Gloops.

Réactions (8)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Nexon ?

4 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (21 évaluations)
3,6 / 10 - Médiocre