Son personnage valorisé 1,3 millions est vendu 500 euros : il poursuit NetEase et le vendeur

Un joueur chinois dispose d'un personnage valorisé à 1,27 millions d'euros, le prête à un autre joueur qui le vend par erreur pour 500 euros. Le propriétaire engage des poursuites contre le vendeur et l'exploitant NetEase. 

Les MMO peuvent parfois être le théâtre d’histoires rocambolesques et le South China Morning Post en propose une nouvelle aujourd’hui. On y apprend qu’un joueur chinois de Justice Online disposait d’un personnage valorisé à 1,27 millions d'euros – l’histoire ne dit pas comment le personnage peut valoir une telle somme, mais ce serait manifestement le montant dépensé par le joueur pour que le personnage atteigne à la fois un niveau de compétences et d’équipement aptes à susciter la convoitise de ses pairs.
Le personnage aurait manifestement été « prêté » à un autre joueur pour qu’il puisse le jouer (le faire progresser encore un peu plus ?). Mais plutôt que de jouer le personnage, cet utilisateur aurait tenté de le revendre à son propriétaire initial pour 388 000 yuans, soit environ 50 000 euros. Manque de chance ou de clairvoyance, le personnage aurait en fait mis en vente pour 3888 yuans (500 euros) et aurait alors été acheté très rapidement par un joueur tiers, attiré par la bonne affaire – le vendeur explique l’erreur de montant par un étourdissement suite à de trop longues sessions de jeu excessif.

Cour de justice du Sichuan

Manifestement plutôt mécontent d’avoir perdu son personnage si chèrement acquis, le propriétaire initial engage alors des poursuites à la fois contre son « ami » ayant perdu le personnage et contre NetEase qui exploite Justice Online en Chine.
L’affaire a finalement fait l’objet d’une médiation en ligne (une procédure disponible dans les juridictions chinoises pour désengorger les tribunaux) : le juge aurait ordonné à NetEase d’annuler la transaction pour restituer le personnage à son propriétaire légitime, mais qui aurait néanmoins été condamné à verser 90 000 yuans (11600€) à l’acheteur, qui pensait de bonne foi acheter le personnage à un prix attractif et qui se retrouve privé de cette manne.

Et comme toute bonne histoire se doit d’avoir une morale, les juridictions locales du Sichuan rappellent sur les réseaux sociaux qu’il est déconseillé de trop dépenser dans les jeux en ligne et MMORPG – tout en soulignant néanmoins l’efficacité de ses services en matière de protection des patrimoines numériques. Tout est bien dans le meilleur des mondes !

Réactions (56)


Que pensez-vous de NetEase ?

3 aiment, 7 pas.
Note moyenne : (10 évaluations)
4,2 / 10 - Médiocre