gamescom 2018 - Debrief du jour 3 et coups de coeur

L'équipe JeuxOnline fait son débrief de la troisième journée de salon à la gamescom 2018, à Cologne. Une journée riche en découvertes et interviews, avec nos coups de coeur personnels du salon.

L'édition 2018 de la gamescom continue de battre son plein jusqu'à samedi, mais pour les professionnels du secteur, le salon se terminait ce jeudi. Nous avons donc affronté ce troisième et dernier jour de salon pour obtenir quelques nouvelles informations et infos exclusives qui seront publiées dans les jours à venir. 

Dans cette troisième vidéo, nous allons faire un récapitulatif de nos déambulations de la journée, et partager notre avis sur notre coup de coeur personnel du salon.

On commence avec une courte description de Stratrail Destiny, un jeu multijoueur ou verront s'affronter d'énormes vaisseaux spatiaux, dans le genre de World of Warships, avec des possibilités d'évolutions un peu différentes dans le long terme, mais actuellement trop vide de contenu pour se faire une réelle idée de la qualité du titre. Suit une visite chez Bulwark Studios pour une découverte d'une licence de Games Workshop totalement inédite en terme de jeu vidéo : Warhammer 40k Mechanicus, où les développeurs ont eu quelques libertés pour créer une profondeur de lore qui plaira aux fans. On reste dans de la machine avec une visite chez Paradox, dont les halls publics, pour tester avec le patron de Harebrained Schemes le futur add-on de BattleTech, nommé Flashpoint et discuter un peu de la licence et de sa traduction. Puis un bon rendez-vous chez Capcom pour tester Devil May Cry 5 et Resident Evil 2, deux excellents jeux qui semblent montrer que Capcom souhaite revenir sur le devant de la scène, après un excellent Monster Hunter ; une visite éclair chez CD Projekt pour voir Cyberpunk 2077 en action, et où l'équipe JOL, qui a participé à deux sessions différentes a pu constater que la partie qu'on a vue n'était pas préprogrammée, les deux s'étant déroulées différemment et étaient jouées en direct, avec les choix du public dans la salle. Et on termine les rendez-vous prévus avec une visite chez Goblinz Studio pour Robothorium, un donjon crawler indé qui met en scène des robots dans un jeu qui se veut narratif -- à voir ce que ça donnera après un test un peu plus approfondi. Ma fin de journée s'est, quant à elle, conclue sur une longue discussion et présentation de Dual Universe, que j'avais vue la veille en vitesse, car Novaquark m'avait contacté la veille pour savoir si j'étais intéressé par une présentation du MMO plus en profondeur. Et... je le dis clairement, Dual Universe est mon coup de coeur du salon. C'est un MMO spatial qui ravira sûrement les joueurs les plus investis dans la création de l'univers. J'y reviendrais plus en détail dans un article à venir, mais le jeu m'a sidéré par les possibilités immenses et variées qu'il offre.

La journée de Dilmax était tout aussi chargée, avec d'abord une visite chez Crucial Ballistix pour voir ce qu'ils proposent au niveau gamme de produits, avant de passer lui aussi voir Warhammer 40k Mechanicus. Ensuite, ici aussi encore une grosse surprise avec une interview vidéo exclusive de Richard Borzymowski, le producteur de Cyberpunk 2077 que vous pourrez découvrir sous peu sur le portail. Découverte aussi de Two Point Hospital, l'héritier spirituel de Theme Hospital, et de 4sight avec une mécanique de jeu assez originale, un mélange des genres avec des duels qui mettront le skill du joueur en avant. Puis visite de Kalypso, pour Shadow Awakening, dont la sortie est proche, un HnS démoniaque, suivi du nouveau Assassin's Creed: Odyssey chez Ubisoft avec un affrontement qui envoie du lourd contre Medusa (spoiler alert). Il a aussi profité d'un créneau libre pour tester Life is Strange 2, Aeria n'ayant eu que la présentation et l'interview, sans pouvoir mettre sa main dessus et fin de la journée avec Blizzard pour HearthStone avec une présentation un peu légère, mais une discussion avec le responsable assez intéressante quant à l'équilibre des cartes.
Son coup de coeur, c'est la techno RTX de chez Nvidia qui va booster les rendus visuels qu'on aura dans les futures générations de jeux vidéo. Mais son coup de coeur jeu, c'était le nouveau Forza, avec la gestion des saisons qui vont s'alterner et forcer les joueurs et s'adapter et adapter leur voiture.

 Aeria, en outre des visites croisées avec Seiei et Dilmax, s'est rendue chez Electronic Arts pour tester le nouveau Battlefield 5, avec d'excellentes sensations. Puis direction Ubisoft pour voir Starlink, une nouvelle franchise originale qui va associer nouvelle technologie et goodies, qui ravira les plus petits et les grands dans un monde vaste. La nouvelle technologie d'Ubisoft a été spécialement développée pour ce jeu : chaque goodie qu'on installe sur la plateforme associée à la manette fera apparaître instantanément l'objet dans le jeu. Bref, de la collection de jolis goodies qui apportent du contenu en jeu -- à noter qu'avec un seul kit, deux joueurs peuvent jouer sur la même console. Puis, visite de The Settlers, qui est bien dans l'esprit du jeu original avec des mécaniques remises au goût du jour. Puis, un nouveau jeu tactique avec Mutant Year Zero (édité par Funcom), l'adaptation du jeu de rôle du même nom des années 80, assez original et sympathique pour finir par la même présentation de Hearthstone.

Son coup de coeur, sans aucun suspens, est Cyberpunk 2077. Les interactions dans les décors, la vie dans la ville, les détails, tout est à un niveau extraordinairement élevé. Et la présentation n'était pas du tout préprogrammée, dans la mesure où les deux présentations dévoilaient des choses différentes.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de gamescom 2018 ?

3 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,9 / 10 - Assez bien