NCsoft inquiète les investisseurs

Du fait d'une stratégie trop peu lisible et de MMORPG trop chers à développer au regard de leur rentabilité, NCsoft inquiète les investisseurs et voit son cours de bourse s'effriter (-59% en un an).

NCsoft inquiète les investisseurs
Carte sPvP

En Corée du Sud, NCsoft est incontestablement l'un des géants de l'industrie du MMO. Un statut de poids lourd renforcé par les lancements récents du groupe, entre le MMO d'arts martiaux Blade and Soul qui monopolise la tête du classement des jeux les plus joués dans les cybercafés coréens et le MMORPG Guild Wars 2 qui connait un certain succès en Occident. Et cet engouement se traduit jusque dans les chiffres puisqu'au dernier trimestre, le chiffre d'affaires du groupe coréen progressait de 23% au regard de l'année précédente.

Pour autant, NCsoft inquiète manifestement les investisseurs du secteur. D'abord parce qu'on peine à comprendre la stratégie de Kim Taek-jin, CEO de NCsoft, qui vendait ses parts du groupe à Nexon en juin dernier sans en expliquer la raison et refusant d'indiquer qui dirige réellement NCsoft aujourd'hui et si le studio est toujours vraiment autonome (on sait Kim Taek-jin peu à l'aise avec les médias et sa conférence de presse organisée la semaine dernière pour expliquer sa stratégie a manifestement peu convaincu les acteurs coréens : KB Investment & Securities en retient simplement qu'une « vente massive par un actionnaire majoritaire n'est jamais bon signe » ). Ensuite parce que si les résultats du groupe ont progressé au trimestre dernier, la croissance n'était pas aussi forte qu'escompter (12% en deçà des prévisions) au regard de l'investissement du groupe : Blade and Soul a coûté presque 40 millions d'euros et Guild Wars 2 (dont on ignore le coût de développement) a nécessité plus de six ans de conception.
En conséquence, la valeur de l'action de NCsoft s'effrite progressivement depuis un an, passant de 386 000 wons (278 euros) en octobre 2011 à 156 000 wons (112 euros) aujourd'hui.

Mais la principale source d'inquiétude des investisseurs tient à leur doute quant à la capacité de NCsoft à s'adapter aux nouvelles façons de consommer le jeu en ligne. NCsoft s'est imposé comme l'un des leaders de l'industrie du MMORPG traditionnels (des jeux payants, voire à abonnement comme Blade and Soul, s'appuyant sur des développements sont longs et couteux), là où la tendance actuelle laisse la part belle aux jeux free-to-play très accessibles et surtout aux jeux mobiles (peu chers à développer, lancés à la chaîne et qui connaissent une forte croissance actuellement en Asie - alors que NCsoft n'a que peu de projets en la matière).
On se gardera bien de spéculer sur l'avenir du groupe coréen, mais les doutes sont certainement symptomatiques des interrogations actuelles quant aux évolutions du marché du jeu en ligne. Le MMORPG pur et dur y a-t-il encore un avenir radieux ou sera-t-il supplanté par des titres plus modestes, voire du jeu mobile (dans lequel Nexon s'investit de façon très agressive) ? Réponse dans les mois à venir, sans doute, même si les mêmes interrogations se faisaient jour voici quelques mois à propos du jeu social et on constate aujourd'hui le résultat (la bulle du jeu social ne fait plus recette).

Réactions (43)


  • En chargement...

Que pensez-vous de NCsoft ?

41 aiment, 38 pas.
Note moyenne : (83 évaluations)
4,6 / 10 - Moyen