Et si on regardait plus en détails

6/10
Salut à tous, c’est Elune, administrateur de la communauté multigaming Without-ørigins, pour une critique du jeu Aura Kingdom !

J’ai participé au phases alpha et bêta de Aura Kingdom (niveau 50 maximum pour le personnage et 40 pour niveau maximum des quêtes pendant les divers phases) , le nouveau MMORPG Style manga d’Aeria Games, qui nous plonge dans le monde d’Azuria.

Mon incursion dans le monde d’Aura Kingdom a commencé par le système de création de personnage. Il y a huit classes qui se divisent entre mêlée, distance et magie qui sont disponibles, avec une neuvième classe non révélée en Europe. Chaque classe utilise une arme bien spécifique, épée, hache, canon, etc. et au niveau 40, la possibilité de choisir une deuxième arme se fait, qui est en faite le choix d’une deuxième classe.

Vous pouvez alors utiliser les deux classes en même temps pendant les combats, ce qui peut différencier un joueur d’un autre car les deux n’utiliseront pas forcément les même capacités. J’ai personnellement pris Double Lame (Dance-lame) et au niveau 40, j’ai choisi la hache (le berserker) en deuxième arme. Après le choix de la classe, vous devez « personnaliser » l’apparence de votre personnage.

Les options étaient relativement limitées avec le choix entre un certain nombre de différentes coiffures, de couleurs prédéfinies et de visages, etc… c’est à peu près tout. Les coiffures sont très détaillées et en harmonie avec le style anime, ce qui est plaisant visuellement. Comme beaucoup, je ne pense pas que par la suite les possibilités de personnalisation augmenteront ce qui est fort dommage…

Ensuite vous devez choisir votre Eidolon, compagnon, familier, il y a quatre variations à choisir pour votre classe. Celui-ci vous sera bénéfique selon ses capacités pendant et hors combat. En effet parmi les quatre Eidolons, certain seront plus des CAC (corps à corps) d’autre plus distance mono-cible ou multi-cible et encore d’autre plus support (soin, bénédiction, etc). On se procure sont premier Eidolon très vite dans l’histoire du jeu, je n’ai plus le niveaux exact en tête mais après quelque quêtes celui-ci vous appartiendra.

Les Eidolons sont votre plus grande source de dégât, les combats à leurs côtés ne dure que quelque seconde pour des monstres normaux, sans eux ce n’est pas vraiment plus dure mais l’on ressent facilement que l’Eidolon n’est pas présent. Pour ma part je trouve cela dommage que les Eidolons donne un si grand avantage dans les combats. J’espère qu’un équilibrage se fera car votre personnage est rabaissé en rapport à votre Eidolon mais je vous laisse découvrir ceci par vous même.

Mes premiers pas dans ce monde m’ont amené dans la ville du Port Skandia, une ville graphiquement jolie, néanmoins une ville peu grande. La zone était vivante, néanmoins l'on s'attend à plus de vivacité des PNJ, très peu sont en mouvement ce qui donne un aspect statique, coloré et agréable à explorer, particulièrement lorsque que je suis sorti pour explorer la zone plus en détail.

Par contre gros point négatif, ce fut la découverte des murs invincibles partout sur la carte. Je sais que les zones doivent être clôturées mais nombre de fois, je me suis heurté à des murs invisibles en pleine course ou en essayant de passer au dessus d’une colline au milieux de la carte.

Les quêtes ne sortent pas de l’ordinaire, récolter, tuer du mobs, etc. Mais ce n’est pas un MMORPG de type bash-mob, les quêtes donnent suffisamment d’expérience pour passer à la suite (bien que j’ai tout de même peur pour la suite et que cela deviennent l’inverse en arrivant dans les hauts niveaux à la manière de Eden Eternal). La seule « nouveauté » que l’on peut remarquer sont les quêtes « succès » qui débloque des titres. Ces quêtes démarrent souvent en ramassant un objet sur la carte, ensuite vous êtes larguez avec cet objet et devez trouver à quoi il sert et pour qui, rechercher par la suite le bon PNJ pour continuer « l’intrigue » .

Les combat sont assez facile au niveau de l’utilisation des compétences, cibler et appuyer sur les touches de compétence. En lançant un sort en étant trop loin de l’adversaire, le personnage se déplace automatiquement vers la cible, puis jette le sort quand l’adversaire était à portée (ce qui est sympa, mais peut aussi causer des problèmes si votre personnage « aggro » d’autre mobs sur le chemin).

Au niveau de l’amélioration d’arme et d’amure, rien d’extraordinaire, un parchemin de fortification d’arme et d’armure et quelques « cristaux » (je parle de ces cristaux juste après) suffisent à fortifier votre équipement. Les cristaux pour l’amélioration d’équipement s’obtiennent en sacrifiant de l’équipement. Certains diront que ceci va bloquer les joueurs pour améliorer leur équipement, mais je dirais qu'au moins l’hôtel des ventes tournera aux petit oignons et les ventes se feront facilement.

Le jeu est trop assisté malheureusement. Le mode auto-pilote pour se diriger vers l’objectif d'une quêtes peut certes bien nous aider pour avancer dans le jeu, mais celui-ci est trop présent. Pour ma part, j’aurais préféré que les objectifs se mettent en surbrillance sur une mini-carte et que je doive y aller de mes propres moyens, mais cela est mon avis personnel.

Je pourrais faire une critique plus poussée mais je m’arrêterais à une conclusion sur le jeu pour ne pas spoil : le jeu est graphiquement beau, les combats sont assez fluides, les compétences s’enchainent bien mais les visuels sont trop imposants et peuvent empêcher le joueur de bien se concentrer sur le combat.

Les zones ne sont pas très grandes dans le jeu ce qui est tout de même dommage, car rapidement le tour est fait. De plus, l’on arrive dans les « haut niveaux » rapidement. Bien que ne connaissant pas le niveau maximum, je ne peux pas dire si le jeu sera long.

Les Eidolons sont un outil agréable, mais assiste trop les joueurs, les combats sont trop simples à causes de cela. On voit déjà que le jeu reposera sur la collection des Eidolons, toujours plus rares et plus puissants ce qui est intéressant car cela oblige le joueur à farmer certaines quêtes pour obtenir les éléments nécessaires à l’invocation de l’Eidolon.

Je tiens à remercier Takius2 qui avait déjà fait une critique du jeux et une autre personne qui a fait une critique sur un autre site, dont je suis navré mais je ne me souviens plus de son pseudo, mais qui m’a énormément aidé au niveau structurel de la rédaction.

Merci et bon jeu à tous,

Elune
2 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Aura Kingdom ?

46 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (68 évaluations | 6 critiques)
5,3 / 10 - Intéressant

23 joliens y jouent, 50 y ont joué.