La Chine remporte la finale mondiale de Summoners War

À la surprise générale, c'est L'est, le joueur chinois, qui a remporté le titre mondial, avec des picks pas forcément des moins dénués d'intérêt.

C'est un scénario pour le moins inattendu qui s'est déroulé samedi dernier à la Mutualité à Paris dans le cadre de la finale mondiale de RTA de Summoners War pour l'année 2019. Devant une foule qui est restée aussi bouillante que le théâtre qui servait d'écrin à cette compétition jusqu'à l'élimination du joueur de chez nous, Rosith, c'est effectivement le joueur chinois L'est qui a pris le meilleur de son adversaire en finale, au terme d'un tournoi des plus surprenants.

En effet, dès les quarts de finale, l'Europe créait la sensation avec Rosith éliminant Tree, l'un des candidats nord-américains, avec un Antarès qui n'en finissait plus de jouer, et surtout Baus qui éliminait en 2 manches sèches le grandissime favori de la compétition, l'Australien Diligent, malgré la différence incontestable en termes de nombre de monstres, surtout en terme de monstres LnD de rang 5*. De son côté, L'est achevait le vétéran L.A.M.A. dans le duel asiatique entre la Chine et Hong Kong (non, pas d'incident diplomatique à déplorer).

En demi, malheureusement, l'Europe devait rendre les armes. Baus subissait la loi de l'Américain Thompsin dans un match très serré où la fée eau, pourtant trois étoiles, s'est retrouvée au coeur des débats en raison de sa puissance suite à l'introduction de son second éveil. Le match valait son pesant de cacahuètes et surtout la quatrième manche, où Baus l'emporte en punissant une erreur de Thompsin, du moins, une erreur aux yeux de la plupart des observateurs. De son côté, Rosith devait s'avouer vaincu face à L'est après avoir pourtant mené 2-0 face au joueur chinois, qui n'hésitait pourtant pas à jouer des monstes aussi "accessibles" qu'Elucia ou Belladeon sous leur forme 2ème éveil.

La finale opposait donc Thompsin à L'est, les États-Unis à la Chine, un jeune homme qui voulait améliorer la vie de sa mère et de sa femme face à un jeune homme extrêmement timide qui n'entendait que "pouvoir se reposer pendant une semaine" s'il remportait le chèque de 100 000 dollars promis au vainqueur. Ce dernier match de la journée a donné malheureusement raison à bon nombre des détracteurs du jeu : L'est l'emporte, de son propre aveu, principalement parce qu'il a été chanceux. Tous les jets de dés virtuels des différents matchs ont été en sa faveur ou presque : il résistait aux sorts sensés immobiliser ses monstres ou les endormir, et ses monstres jouaient plus souvent qu'à leur tour grâce aux fameuses runes violents.

Bien sûr, il aurait pu en être de même du côté Thompsin, et le résultat n'aurait pas changé l'amertume dans la bouche des observateurs, mais il reste quand même dommage que la chance ait pu jouer un tel rôle, car le score finale de 3-2 pourr L'est ne reflète pas vraiment la physionomie du match.

L'événement en lui-même fut cependant un grand succès et peu de fans trouvaient à redire à l'organisation : entre les nombreux goodies distribués, y compris une des figurines coréennes collectors pour chacun des spectateurs, ainsi que des tickets repas et boissons pour que chacun puisse se sustenter gratuitement au cours de l'après-midi, la plupart des commentaires se voulaient élogieux (on suppose qu'il y aura quelques grognons pour râler de n'avoir eu qu'une 9-tail au lieu d'une Valkyrie). Même votre serviteur n'a pas eu l'occasion de trouver à redire sur la présentation de l'événement, puisque Com2uS a clairement tiré les lecons de la finale européenne il y a deux ans et n'a cette fois pas laisé Jiraya parler anglais, suppléé dans le domaine par Aayley, qui ne s'est pas trop démonté malgré son manque de connaissance du jeu.

Bref, les enfants, si un autre événement SW passe pas loin de chez vous, mangez-en. C'est vraiment top.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Summoners War ?

53 aiment, 17 pas.
Note moyenne : (71 évaluations | 2 critiques)
5,1 / 10 - Moyen

62 joliens y jouent, 69 y ont joué.