Critiques de Landes Eternelles

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

20 personnes ont trouvé cette critique utile.
Salut, voilà je joue depuis plus de huit mois aux Landes et je peux vous dire que c est un excellent jeux bien que c'est graphismes soit pauvre et que l'ambiance sonore ne soit pas des meilleurs, il se rattrape sur plein d'autres choses (de véritables métiers, guerrier, alchimiste, récolteur, forgeron, potioniste, necromancien, magicien et artisans et de plus vous n'avez pas à en choisir un mais vous pouvez tous les faires !!!). De plus, l'équipe de bénévole est très présente et font pas mal d'é...
Publiée le 30 août 2007 par Biffi.
8 personnes ont trouvé cette critique utile.
De son lancement en 2004 jusqu'à aujourd'hui, j'ai vécu ou observé le cheminement de ce jeu. Ses débuts étaient prometteurs, son évolution en dents de scie. Rien d'affolant pour un projet amateur, mais il vît en ce moment ses heures les plus sombres. Peut-on espérer une remontée ? Oui, avec un sérieux coup de barre et un changement à la direction, il peut être sauvé. Comme la plupart des critiques à son sujet sont dithyrambiques, filtrées à l'aide de lunettes roses, je m'attarderai au côté l...
Publiée le 3 déc. 2013 par Memnor.
  • 31 juil. 2014
    Par
    Joueur depuis 2006 sous le nom d'Eric, puis Enroth plus tard, en passant par Doghan actuellement, ces 8 ans de jeu m'ont beaucoup fait évoluer. Moi ? Pourquoi ? Le Rôle Play, avant tout. Il apprend à mettre en scène, mettre en œuvre, imaginer, et parler. Il apprend le respect des règles et d'organisation, car bien-sûr, il n'est possible de faire ce que l'on veut y compris dans un jeu vidéo.

    Le graphisme du jeu est le point le plus critiqué et ce qui choque en premier généralement, mais les joueurs ne prennent pas le temps de s'immerger dans le jeu, les graphismes ne sont pas si mauvais si on active tous les effets et textures, que l'on se place en plein milieu d'une allée d'arbres Irilionnais ou encore la placette de la Cité de Pierre Blanche, puis d'activer la vue dite première personne, et sans dire qu'il y a des endroits BIEN plus merveilleux !

    La jouabilité est le second point négatif, je ne suis pas d'accord car qui le veut s'habitue. Au début, certes ce n'est pas pratique, cliquer sur les lapins, rats et castors, j'avoue que cela relève par moments d'une bataille considérable quand on débarque, c'est déroutant. Une fois habitué, ça va tout seul ! Preuve en est, j'ai joué pendant 3 ans sur un ordinateur portable sans souris, uniquement sur pavé tactile, avec un personnage axé combat.

    Et même si l'on n'est que joueur occasionnel, les quêtes, l'exploration et tout le côté découverte du jeu méritent franchement le détour. Y compris le Rôle Play passager, qui n'apportera jamais rien au background du jeu, mais qui saura faire sourire le temps d'un soir, jouer au grognon, au type qui a eu la main légère sur la bouteille de vin, a l'homme mystérieux, au gars simplet sans grand courage mais qui au final sait se défendre, au contraire au gars qui se la raconte mais qui joue les couards à chaque final. Bref, jouer à ce jeu c'est se créer une seconde vie. J'ai énormément aimé, j'aime toujours, et j'aimerai tout autant dans 10 ans.

    A vous les studios.
    Doghan
  • 15 déc. 2013
    5 personnes sur 7 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Me voici me lançant dans la critique d'un jeu. Pour être plus précis, du jeu auquel je joue depuis plusieurs années. Difficile donc de faire, comme vous tous, une critique aussi pointue dans la mesure où ma capacité à comparer est plus que faible. Mais voici toute l'originalité du projet porté par l'association, un véritable lieu de plaisir et de partage.

    La communauté de joueur est diverse, avec des jeunes, des vieux, des francophones, d'autres pas (même si le langage imposée est le français, c'est chouette de voir des gars tellement intéressés qu'ils apprennent le français là... ). Apprendre à connaître les joueurs avec qui on s'amuse, et on découvre des différences bien au-delà de ce qu'on imagine en entrant ! Bref la définition du plaisir partagé selon moi.

    Pour ce qui est des graphismes, on serait loin de ce qui devrait se faire aujourd'hui. Sans doute, mais pour ma part, moi qui ne suis pas joueur, je me suis tellement senti trompé entre un trailer et la réalité des jeux que j'ai vu tourner, je ne le prend plus du tout comme gage de qualité.

    Quelques années de jeu, et l'envie de contribuer naît. J'ai d'abord apporté ma pierre à l’édifice en mappant. L’équipe a toujours été très abordable, malgré mon incompétence initiale. Un accompagnement pas à pas dans les projets proposés, avec des oui des non, enfin tout ce qui fait une relation saine.

    Au bout de quelques projets finalisés et mis en avant par les joueurs et les développeurs et l'animation, j'ai maturé mon "jeu de rôle", fournit un jeu partageable autour d'un avatar sulfureux.

    A ce jour, j'ai intégré l'équipe d'animation avec toujours autant de plaisir et de passion à voir les autres s'amuser. Bref la boucle est bouclée, le sens du partage est à la communauté des Landes Éternelles, ce qu'il n'est plus dans un monde technicisé, marqué par la domination d'une connaissance sur une autre. On s’éloigne de l'idée que l'avis des uns vaut plus que celui des autres, on s’évade.

    Ainsi va mon avis puisqu'il m'est offert de le partager, ni meilleur ni moins bon qu'un autre, il est et c'est déjà pas mal. A vous connaître et partager avez vous... Bientôt.
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 nov. 2013
    8 personnes sur 14 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    De son lancement en 2004 jusqu'à aujourd'hui, j'ai vécu ou observé le cheminement de ce jeu. Ses débuts étaient prometteurs, son évolution en dents de scie. Rien d'affolant pour un projet amateur, mais il vît en ce moment ses heures les plus sombres. Peut-on espérer une remontée ? Oui, avec un sérieux coup de barre et un changement à la direction, il peut être sauvé.

    Comme la plupart des critiques à son sujet sont dithyrambiques, filtrées à l'aide de lunettes roses, je m'attarderai au côté le plus sombre de ce jeu. Il n'en tient qu'à vous de lire un peu de tout pour vous faire une vision d'ensemble.

    "Landes Éternelles" est une adaptation francophone du jeu américain "Eternal Lands", qui lui s'en tire encore bien malgré son âge. La fuite de joueurs des dernières années n'est donc pas dû aux vieux graphiques ou à un système caduque, surtout lorsqu'on sait que nombre d'entre eux ont quitté pour... la version anglophone ! Ajoutez le fait que les plus gros problèmes ont commencé quand l'équipe française s'est distancé de l'américaine, cessant d'adapter leurs mises à jours pour ne faire que leurs propres projets, à leur façon... on peut en déduire que le potentiel du jeu en soi n'est pas en cause.

    Certains blâmeront la forte augmentation de la compétition depuis 2004, les MMORPG francophones gratuits se multipliant abondamment depuis. Le raisonnement ne tient malheureusement pas, et ce pour deux raisons : la compétition est encore plus forte en anglais, la version originale maintenant pourtant bien son plancher de joueurs. Ensuite, Landes Éternelles ne s'adresse pas au même public cible que les canons de la dernière décennie. Nous avons ici affaire à un jeu accessible aux petites configurations, en plus d'être multi-plateformes : soit PC, Mac et Linux. Vous connaissez beaucoup de canons des dernières années qui s'adresse à la même clientèle ? Moi non plus.
    Il faut aussi savoir que le jeu se veut un présumé refuge pour le jeu de rôle. Encore là, une clientèle qui n'exige pas la toute dernière technologie ou les graphiques à la mode. Alors, pourquoi désertent-ils ? Qu'est-ce qui cloche ?

    - Les peuples et leurs interactions -

    Landes Éternelles a plusieurs peuples, bien entendus repris de la version originale. Certains ont été scindés en deux, d'autres ont été effacés, alors que l'équipe en inventa aussi de nouveaux, sans jamais les avoir intégrés au jeu... créant très tôt d'énormes problèmes, à ce jour encore non résolus.

    L'histoire du jeu est basée sur la confrontation de peuples, équilibrés par des alliances précaires, qui essaient malgré tout d'être les seuls et uniques sauveurs face à des terres peu accueillantes. C'est ce qu'ils ont tenté d'intégrer dans le jeu, en vain depuis 2004. Les tentatives d'incorporer de la politique, des tribunaux, la diplomatie et une économie viable ce sont tous soldées par un échec.
    Si on veut un jeu basé sur l'équilibre des alliances, encore faut-il qu'elles existent toutes ! Hors ce n'est pas le cas. Certains peuples ont bien leurs 3 ennemis, mais 1 seul allié, d'autres 3 alliés mais aucun ennemi...

    Le plus étrange, c'est qu'il y eu une révision de l'histoire du jeu il n'y a pas si longtemps, mais que ces problèmes majeurs ne furent pas corrigés. L'heure aurait pourtant été à un assainissement des peuples et de l'histoire en profondeur, question d'enlever les cancres de l'évolution et de reposer sur un équilibre viable.

    Malheureusement, l'équipe refuse d'enlever ce qui devrait l'être. Elle a pourtant profité de l'occasion pour reconnaître officiellement la division des elfes en deux, acceptant d'inclure des histoires d'elfes noirs, de tout réviser pour faire comme s'ils avaient toujours existé, avec leur déesse "Lith"... (oui je sais... )

    - Les statistiques et les métiers -

    Il existe 6 statistiques principales que l'on peut augmenter au fil des niveaux, celles-ci influençant en combinaison les 12 statistiques secondaires. Le problème ? L'équipe a décidé d'en désactiver la moitié en 2004 pour d'obscures raisons ! Je peux comprendre que l'on puisse vouloir modifier un jeu à sa vision, mais on ne désactive pas des statistiques si on ne sait pas par quoi les remplacer, point.

    Au final, vous ne vous servirez vraiment que de "Force, Agilité et Volonté". Le résultat de cette bourde est que tous les joueurs se retrouvent avec le même profil de combattant, soit guerrier-mage. Aussi bien avoir gardé les statistiques de la version américaine, à défaut d'êtres parfaites elles apportent au moins de la diversité et différentes opportunités.

    Les métiers sont sous forme de compétences, chacune pouvant êtres montées en niveau, sans craindre pour un plafond ridiculement bas. Certaines sont néanmoins très coûteuses, toutes demanderont beaucoup de patience, et peu sont accessibles au tout début. (attaque, défense, artisanat, récolte, magie, nécromancie, alchimie, forge, potions... )

    Il faut être franc ici, vous ne commencerez pas par aller battre la campagne en accomplissant des hauts-faits ! Le combat, la magie et les potions coûtent cher, il faut des ressources monétaires pour vous lancer, vous n'aurez d'autre choix que de débuter par la récolte et ensuite l'alchimie. Vous avez intérêt à aimer les métiers sur les MMORPG, car ici, même les combattants doivent y passer régulièrement.

    - La magie et les soins -

    Pour lancer un sort, il faut en premier se faire tatouer une combinaison de runes pour en invoquer les pouvoirs. Chacune coûte plusieurs centaines de pièces d'or. Il faut aussi posséder les essences magiques qui seront consommées lors de l'incantation. Elles coûtent également chères et la facture monte vite, encore plus si on veut soigner les autres, ce qui nécessite plusieurs types d'essences... ajoutez ensuite les potions de magie.

    Les Landes n'offrent pas de sorts de base facilement accessibles pour les débutants. Les potions que l'on arrive à se procurer avec peine soignent de 5 points de vie, quand on commence avec 20. Elles ont aussi un cooldown. Les essences servant à lancer les soins sont parmi les plus puissantes et demandent un haut niveau d'alchimie pour leur fabrication, leurs ingrédients, un haut niveau de récolte. Pourtant, les essences de soin devraient être la première chose qu'un débutant puisse apprendre, lui permettant d'avancer et d'évoluer.

    Plusieurs ont été rebutés et on fuit rapidement ce jeu à cause de ce problème. On n'entre pas dans un nouvel univers, tout excité de l'explorer et d'affronter ses dangers pour... cueillir des fleurs et s'asseoir au dépôt pendant des heures pour faire des essences volcaniques ! Et n'espérez pas vous lancer dans la fabrication de potions pour débuter...

    - La jauge de faim -

    En plus de votre barre de vie et de magie, existe sur toutes les version du jeu la fameuse barre de satiété. Autrement dit, pour pouvoir pratiquer vos activités et vos métiers, vous devez manger régulièrement. Si elle tombe sous le niveau de zéro, vous ne pouvez plus travailler ni vous régénérer. Ce système vise à limiter la vitesse de production des artisans, mais comme toute action possède déjà un temps d'attente, nous avons 2 systèmes qui se chevauchent et nuisent drastiquement au jeu.

    Un débutant ne pourra pas se payer des potions nutritives, qui nourrissent bien et peuvent se consommer à bon rythme. Il devra au mieux se nourrir de fruits, le forçant à attendre entre chaque série d'objets (fabriquez 20 essences volcaniques en chaîne, patientez 25 secondes, refaites 20 essences, attendez encore 25 secondes).

    Les temps de fabrication des objets limitent déjà le rythme de production, la jauge de faim pourrait servir à beaucoup d'autres choses pour rendre les combats plus fluides. Certains peuples pourraient avoir une jauge de réserve pour se soigner, d'autres pour remplir la jauge de magie, certains pour un peu des deux... Au vues des débuts rebutants, ce ne serait pas du luxe !

    - Un forum désagréable -

    Cela n'a pas toujours été le cas, mais le forum officiel des Landes est désormais à éviter, c'est le moindre que l'on puisse dire. Certains membres de l'équipe réagissent au quart de tour et prennent tout personnel, se défoulant sur les joueurs.
    Oubliez le dialogue ouvert et la critique constructive... je me suis même fait tomber dessus pour avoir dit que les couleurs des habits, faits par les créateurs américains qui plus est, étaient franchement moches. Résultat : prise de tête, insulte et grand sermon sur la peine que je provoquais aux membres de l'équipe...

    Par contre, ne vous avisez pas de dire la moindre critique franche, car ces mêmes membres de l'équipe ne se soucieront pas de la peine qu'ils puissent provoquer en vous. J'ai vu un joueur faire une montée de lait tout à fait banale sur une mise à jour, sans insulter personne, sans briser les règles du forum. Il a simplement décrier que selon lui, ça ne faisait pas de sens.
    He bien, disons qu'il s'est fait recevoir royalement, humilié et rabaissé publiquement par un groupe de l'équipe officielle. Une situation commune ici.

    Le forum est mort à cause de ces membres... et l'administration ne sévit pas face aux sarcasmes, médisances et autres attaques de ceux-ci.

    - Absence de direction -

    Il y a trop d'amérindiens et pas assez de chefs ! L'équipe n'est pas sous la direction d'un chargé de projet ou de chefs d'équipes. Pour eux, tous les avis se valent, peut importe le domaine et l'expérience. Ils prennent toutes les décisions en collégialité, peu importe le savoir de chacun.

    En gros, chacun tire la couverte de son côté, avec des intérêts propres, et le jeu ne se développe pas selon une vision claire et établie. Ce mode de décision peut avoir ses bons côtés s'il est utilisé pour un domaine général, dont tout citoyen dispose d'un savoir de base acquis... mais pour un jeu, d'autant plus amateur... loin s'en faut.

    Voir des gens qui n'y connaissent rien en programmation avoir un pouvoir de décision aussi important que les programmeurs à ce sujet... où alors des jeunes n'ayant joué qu'aux Landes et n'ayant jamais ouvert un livre de Game Design, avoir le dernier mot sur l'orientation à prendre pour des systèmes clés... me sidère !

    Mais bon, nous n'en sommes pas à la première ambiguïté, puisque certains animateurs du jeu avouent publiquement ne rien connaître au jeu de rôle...

    - Le jeu derrière le jeu, l'animation invisible -

    Les animateurs sont extrêmement nombreux à la vue du ratio-joueur, et constamment débordés même si on assiste à peu de divertissements publics. Le problème est au niveau de la micro-gestion, de petites intrigues sous la table dont ils ne devraient même pas prendre part. Ils passent tout leur temps à gérer de petites histoires qui n'ont en fait aucun impact véritable dans la vie de la majorité des joueurs.

    Les gildes les plus actives sont en fait les gildes secrètes, obscures sectes ou regroupements criminels qui agissent dans le secret. Un nouvel arrivant ne verra que peu de vie dans cet univers gigantesque, les animateurs occupés à déplacer leurs pions dans l'ombre. L'impact de ces manigances... minimal pour l'univers et la majorité des joueurs.

    Il n'est donc pas étonnant que les animations ne soient pas aussi courues qu'on le souhaiterait, la plupart des joueurs ne se sentant pas interpellés. Le problème est que les animateurs semblent croire que toutes leurs intrigues sont évidentes et connues de tous... comme si les joueurs savaient ce qu'eux savaient.
    Quand vient le temps, après 3 ans de complots, de voir enfin la chute d'un grand maître de gilde... quel grand final ! Alors qu'en fait, aux yeux des joueurs, ils apprennent pendant la dite finale que le personnage en question dirigeait une gilde secrète... et l'impact si minime sur eux, qu'ils s'en foutent.

    Les ressources en animation sont définitivement utilisées à mauvais escient...

    - Attendre, attendre et agir... pour rien ! -

    Avant dernier mot sur l'animation, mais je tiens à le dire : faire attendre des joueurs de façon régulière sans le moindre respect ou mea culpa est simplement inacceptable ! Si on donne un rendez-vous aux joueurs, on se présente ou on présente ses excuses, point. Hors, faire attendre plus d'une heure ceux-ci est quelque chose de commun en ces lieux, croyez-le ou non.

    Quant aux animations, à quoi bon les faire si les joueurs ne peuvent avoir le moindre impact sur celles-ci ? Ce n'est pas une pièce de théâtre, mais bien du jeu de rôle. Lors de la chute du fameux chef de gilde et de sa fuite, l'un des joueurs eu la chance de l'intercepter et de le tuer alors que c'était clairement l'objectif. Au lieu de prendre en compte ce fait d'arme et d'en profiter pour faire de lui un héros, les animateurs ramenèrent à la vie le dit mécréant, pour ensuite instaurer des règles subites comme "l'obligation de le tuer à main nues" pour l'arrêter.

    L'ignoble personnage s'enfuit donc, comme s'il n'avait jamais été vaincu. Comment demander par la suite, sérieusement, aux joueurs de s'impliquer ? Mystère !

    - Le jeu de rôle -

    Sujet délicat s'il en est un, mais il ne s'agit pas ici de dire si ce jeu pratique un bon ou un mauvais jeu de rôle, ce serait trop subjectif et tout est question de goût. On peut par contre dire que la liberté est grande, très grande. Si ce fût une force à ses débuts, c'est néanmoins devenue une faiblesse au fil du temps. Je m'explique : trop de liberté tue la liberté.

    L'absence de direction et d'orientation volontaire, donna plein pouvoirs dans les mains des joueurs. Néanmoins, l'être humain étant ce qu'il est, les joueurs aux caractères les plus forts s'imposèrent et instaurèrent des règles non écrites, que l'on a dans toute société. Le soi-disant bon sens de ces chefs naturels, n'était en fait que des agenda spontanés de ce que devrait être le jeu selon eux, selon leurs désirs.

    Ce genre de redressement non réfléchit, voir aléatoire et changeant au fil des générations de joueurs, changea radicalement le jeu de rôle des Landes, pour le pire. Différents clans "officieux" et portant différentes visions s'entrechoquèrent, une vision s'imposa. Comme c'est souvent le cas, cette victoire fût celle des radicaux, éradiquant toute nuance ou différence dans le jeu de rôle. À partir de là, il fallait entrer dans le moule ou être tassé des cercles d'influences du jeu.

    Les joueurs plus souples, comme à leur habitude, ne voyaient pas l'intérêt d'en faire un combat. Ils migrèrent tout simplement en d'autres lieux, plus sereins et plus libres pour eux. Le jeu paya cher ce manque d'encadrement, il ne s'en relève toujours pas !

    À titre d'exemple au quotidien : le jeu à plusieurs sources d'historique, par exemple le site internet et la bibliothèque interne du jeu. Quand je l'ai remarqué, j'ai aussi constaté des différences entre les versions. Vous aurez compris que tous ne sont pas sur la même longueur d'onde, certains se basant sur différents historiques pour jouer, incarner leurs personnages, analyser le jeu des autres, etc.

    Quand j'ai signalé ce fait à l'équipe, demandant gentiment de trancher afin que nous ayons tous une seule et même source d'inspiration, d'écrire un message officiel à ce sujet, on m'a répondu que si je le voulais, je pouvais travailler sur une uniformisation des historiques, puis leur présenter. Néanmoins, je ne pouvais le faire seul, les Nains devaient écrire sur les Nains, les Elfes sur les Elfes, les Kultars sur les Kultars, etc.

    Ouch ! Un truc tout simple, une petite annonce, devenait quelque chose de très complexe. Je ne comprends toujours pas cette peur de se mouiller pour l'équipe, de trancher, puisque c'est son devoir. Pour que tous marchent dans la même direction, il faut UNE vision, UNE histoire, UNE interprétation de base. C'est le rôle de l'équipe de l'offrir aux joueurs, d'en être le maître d'orchestre. Chaque personnage analysera cette histoire avec ses propres yeux, mais chaque joueur pourra marcher côte à côte avec les autres !

    - Pas de partage -

    Il est bon de spécifier quelque chose d'important au sujet des personnages multiples : il vous est interdit de partager vos objets entre vos différents personnages ! Les Landes permettent l'ouverture de plusieurs clients simultanément sur le même ordinateur. Donc, pour éviter qu'un joueur mine par exemple sur 3 personnages en même temps, afin que le tout profite à un seul d'entre eux, on ne peut échanger. Pas de combats PvP entre vos personnages aussi.

    Pourquoi interdire ce genre de choses ? Probablement pour ne pas pénaliser les petites configurations, qui ne pourraient évoluer aussi vite que les grosses. La possibilité d'ouvrir de multiples clients est une aberration en soit, l'équipe perd d'ailleurs beaucoup de temps en vérifications de toutes sortes. Cela vient cependant de la version américaine, mais il faut connaître l'interdiction.

    Il n'y a pas non plus de système d'échange vous permettant de passer par l'équipe pour que ce soit correctement régulé. Ni d'options de payer en véritable argent pour vous permettre des échanges entre personnages.

    - Les gildes dirigent le monde -

    Le jeu se veut une confrontation de peuples, mais aux vues de certains problèmes, la confrontation a dérivé vers les gildes. Le principal problème est l'espionnage. Il est trop facile de créer des personnages de toutes races et d'avoir accès à tous leurs forums, en fait ce n'est même pas interdit. C'est incompréhensible !

    Si le jeu est basé sur les peuples et certaines alliances, pourquoi ne pas forcer les joueurs à choisir en tout premier, une alliance, puis ne leur permettre de se faire que des personnages de cette dite alliance ? L'espionnage serait de ce fait limité aux présumés alliés, un système toujours imparfait mais néanmoins déjà mieux.

    Les personnes ayant la même adresse IP devraient en l'occurrence s'entendre sur la dite alliance à choisir, mais c'est un faible prix à payer pour rendre au jeu sa dynamique de base. L'équipe possède les moyens de vérifier si la règle serait respectée, elle surveille déjà tout échange de toute façon. Quant aux tricheurs, nul pardon !

    Si les joueurs se sont retranchés sur les gildes, particulièrement les gildes secrètes, c'est afin d'avoir un meilleur filtre et un meilleur contrôle sur leur environnement et leurs compagnons. Cela se comprend, à la vue du nombre de faux personnages, mais le jeu ne s'en porte que plus mal.

    Avec la balance du pouvoir et de l'influence chez les gildes, la capacité d'influencer l'univers du jeu se retrouve désormais dans les mains d'une minorité. La majorité des joueurs, désorganisés et essayant de jouer correctement "le jeu des races" sont perdants. L'historique du jeu perds de sa valeur, les objectifs raciaux perdent de leurs sens. La confrontation n'étant plus basée sur... les Nains contre les Elfes par exemple, elle devient plutôt Mes amis contre Tes amis, prenant une orientation beaucoup plus personnelle... rien pour encourager au jeu de rôle cordial.

    Les dérives sur les canaux entre gildes, deviennent d'ailleurs de plus en plus courantes, aillant d'ailleurs nécessité une intervention officielle de l'équipe !

    - En conclusion -

    J'aimais ce jeu, j'y ai eu de bons moments, je m'y suis aussi fait des amis. Mais à la vue de ce qu'il est devenu, je dois lui mettre une note atroce. Je me suis battu pour lui, j'ai tenté d'éveiller les consciences et on m'a chassé. Certains esprits petits et serviles m'accuseront d'êtres en campagne de vengeance, je n'en ai cure. Ceux qui ont appris à réfléchir verront bien que cette critique est sévère mais juste, sans nécessairement l'endosser.

    Les Landes sont belles, mais imparfaites. Il n'y a pas que les graphiques qui clochent, et ce n'est pas une autre armure ultime du feu de dieu qui les sauvera !
    Modifié le 3 déc. 2013 à 22:26
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 21 nov. 2013
    5 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Je me présente vite fait, pour montrer mon point de vue et mon style du jeu, on est pas tout pareil. Je suis un joueur sourd qui s'amuse surtout en combat PvP, faisant parti d'une gilde, pratiquant le RP. Et surtout passer mon temps à discuter/jouer avec mes amis.

    Gameplay :

    ->PvE en solo : Tu peux progresser ton personnage, le faire évoluer, défier chaque monstre de plus en plus fort, etc. Tu peux aussi t'aventurer seul, au choix.
    ->PvE en groupe : Tu peux jouer en groupe, avec tes amis (ou alliés, RP parlant, bref ! ), il y a des gildes des combattants, c'est fun.

    ->PvP en solo : Tu peux défier les autres joueurs, les surprendre en zone mal fréquentée, les dépouiller... A tes risques et périls.
    ->PvP en groupe : Tu peux tendre une embuscade à un groupe d'aventuriers avec tes compagnons d'armes, élaborer des stratégies... Les gildes offrent quelques avantages.

    Contenu :

    ->Quêtes : Hmm... Disons, c'est un peu compliqué et tendu pour certains. Moi-même j'ai eu du mal, mais avec de l'aide des joueurs, j'y suis arrivé au bout.
    ->Monde : Rien à dire, beaucoup de coins à explorer, des endroits sympas, et il évolue constamment. Et des richesses cachées aussi... Bonne recherche d'avance !
    ->Artisanat : Au top ! Ils sont indispensables, ils créent des armures et armes, des items de combat (boost, soin, etc) , des objets pour la magie, nécromancie, etc ! Tout est lié.
    ->Commerce : C'est intéressant, on peut marchander entre joueurs ou PNJ, mais évidemment en général, les PnJ rachètent moins que les joueurs, histoire de pousser les échanges entre joueurs, et non pas jouer tout le temps seul. Mais le souci : On est peu nombreux, le marché est un peu difficile parfois du coup.
    ->Politique : Je dis mauvais, mais ce n'est que mon point de vue avant tout. Je participe rarement, soit en mode absent sinon. Ce qui m'ennuie est la passivité, ça parle, ça discute, mais y a trop peu de joueurs qui veulent se mouiller. Du coup on avance pas trop trop, je trouve. Dommage, je sais qu'il y a du potentiel côté RP. Et sinon, chaque peuple a un représentant, un juge, etc, y a de quoi s'activer.

    Roleplay :

    ->Animations : Au top encore ! Original pour commencer. Ils font vivre le jeu avec les events, des PNJ animés, ils sont à l'écoute des joueurs, dans le but de faire évoluer la communauté et les relations entre aventuriers (joueurs) / natifs (PnJ). Ils nous aident à monter des gildes, et pleins de choses.
    ->Histoire : Super bien préparé, côté BG peuples, côté BG natifs. Vous les joueurs, à vous de créer votre propre BG.
    ->Communication : Positif. Il y a un canal pour les nouveaux, toutes questions sont les bienvenues, nous sommes là en cas de besoin d'aide. Nous disposons également des canaux privés : 1/ lié au peuple, tu as créé un nain ? tu as un canal des nains, 2/ lié au gilde, tu rejoins une gilde, tu disposes d'un canal entre toi et tes confrères. Et nous pouvons aussi nous créer notre propre canal (ATTENTION : ne pas faire une bourde, les autres peuvent remarquer le numéro du canal et venir dessus, mais pas très grave, on peut changer de canal à notre guise, en faisant attention tout ira bien. Communiquer vocalement : je m'abstiens, étant moi-même joueur sourd, mais il y a la technologie à côté, je pense que c'est bon, ouais.
    ->Gamemastering : L'équipe recherche actuellement quelques personnes pour la programmation, les graphismes, etc. Ils sont tous des bénévoles, dans le but de contribuer à l'évolution du jeu, nous les joueurs, nous pouvons aussi à y participer, à discuter avec les admins et/ou anims.

    Immersion :

    ->Personnalisation : Être unique, ça se peut "RP parlant", mais côté gameplay, non. Le jeu dispose de plusieurs vêtements mais au début, tu as qu'un gilet, pantalon et bottes, couleur au choix. On peut pas avoir des tatouages, on peut "concevoir" des vêtements (un projet préparé par un groupe des joueurs qui a mis du temps), armez-vous de patience. La morphologie... On ne peut pas, à part sur demande d'un membre de l'équipe qui peut te transformer en un monstre ou animal (les skins déjà existants dans le jeu, j'entends), mais tout seul, non.
    ->Liberté : Voyager librement, on peut, sur les cartes existantes bien sûr. Mais sinon, couper les arbres, brûler des maisons, etc... ça non, on pourrait mais toujours avec l'accord des admins/anims, avec scénario bien tissé, le contexte, etc.
    ->Crédibilité : Règles physiques réalistes : pas vraiment. On est dans un monde fantastique et médiéval. Le temps a une influence pour certains, exemple : en jour, les gargouilles ne bougent plus et ne sont pas agressives, et en nuit, hop en chasse à la recherche d'une proie faible.
    ->Dynamisme : Pas mal dynamique, oui. L'histoire évolue, est modifiée par les actes des joueurs, les régions du peuple peuvent être améliorées en défense par exemple, etc...

    Technique :

    ->Visuel : Bon, ouais le graphisme est pas fameux, pas comme PS4, Skyrim, etc, n'importe. Mais si on regarde des jeux datant de 1990-2000, on peut dire que Landes Eternelles est assez bien foutu. Et après côté fluidité, c'est correct.
    ->Son : Je m'abstiens, joueur sourd.
    ->Technique : Les bugs sont peu nombreux. Très rarement dérangeant, l'équipe travaille en continu dessus. Il arrive que le jeu se crash, mais bien entendu, l'équipe entretienne toujours le jeu, chaque crash, ils pistent des erreurs et les corrigent et remettent en jeu, rien à dire personnellement.

    Accessibilité :

    ->Accessibilité : Un peu tendu pour les nouveaux qui viennent découvrir le jeu, encore heureux qu'il y a des joueurs pour aider et guider à leurs débuts. Je reconnais qu'il y a un cruel défaut, mais on s'y fait et ensuite tout est plus facile, capable de se débrouiller.
    ->Traduction : Le jeu est français, les joueurs peuvent aussi participer quand ils remarquent une faute ou autres, en signalant bien sûr.
    ->Support : Ce que j'ai pu constater, c'est pratique, beaucoup sont là pour aider à résoudre des problèmes rencontrés en cours d'installation ou dans le jeu, même les admins interviennent pour régler les soucis.

    Et vous, futurs joueurs ? Intéressés ? Hésitez pas à venir essayer ! On veut des nouvelles têtes !
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 15 nov. 2013
    5 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    Landes Eternelles, ou comment tomber malgré soi dans une marmite de roleplay.

    J'ai commencé à jouer en 2007, à l'époque pas spécialement attirée par le jeu mais plus pour comprendre l'intérêt qu'y trouvait un autre joueur que je connaissais. Les premiers pas furent étonnants, moi qui n'avait jamais fait de jeu de rôle en aucune façon. Étonnant peut-être, mais l'accueil des autres joueurs et leur patience ont fait que le roleplay est devenu mon intérêt central du jeu.
    J'ai beaucoup écumé durant 3 ans le jeu, avec un personnage qui arrivé au bout d'une belle histoire, a joué sa dernière scène.

    Je dois dire qu'en répondant à l'appel de cette mise à jour spectaculaire, je ne m'attendais pas, quelques années plus tard, à autant de changements dans le bon sens :
    - un jeu un peu plus joli, un peu, certes on ne sera jamais dans les graphismes qu'on retrouve un peu partout ailleurs, mais il y a du mieux.
    - beaucoup de nouveautés gameplay notamment dans la construction des compétences et attributs de nos avatars
    - des items nouveaux, beaucoup beaucoup
    - des cartes refaites à neuf, plus jolies, plus en adéquation aussi avec l'image des landes et des peuples qui y vivent, avec par dessus le marché, plein de nouveaux PNJ
    - des enrichissements au niveau artisanat conséquent qui poussent encore plus les joueurs à interagir entre eux pour obtenir telle armure recherchée etc...

    Bref, moi qui fin 2010 pensait avoir fait le tour du sujet, je me retrouve piquée dans ma curiosité, et bel et bien accroc comme au premier jour. N'hésitez surtout pas d'ailleurs à user du canal d'aide !

    Pour le reste, la communauté a toujours ce côté mâture agréable, avec des hauts et des bas. Le peuple elfe noir, dont mon avatar fait parti, est dynamique.

    C'est donc à nouveau pour moi, et certainement toujours pour d'autres joueurs qui n'avaient pas fait de coupure, un plaisir de venir prendre son petit shoot d'adrénaline et de théâtre sur Landes Eternelles. De se lancer dans des discours politiques passionnés, de traiter les voisins insulaires de toute sorte de quolibet, de s'enrichir pour mieux dépenser ensuite sa maigre fortune en espérant être la (ou le) meilleure dans une compétence. Tisser des complots ou simplement profiter d'un moment amical en buvant un verre de tekiltar, tout est possible, c'est à vous de choisir. Landes Eternelles m'a si bien initié au plaisir du jeu de rôle que je me suis lancée dans le jdr papier.

    Bref, tout le monde peut y trouver son compte, amis du craft ou de la parlotte, et rien que pour ça, chapeau bas à tout les bénévoles et la communauté qui ont permis à ce jeu gratuit de continuer son petit bonhomme de chemin.
    Modifié le 15 nov. 2013 à 19:21
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 19 août 2013
    2 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    J'ai joué 5 minutes et je suis parti en courant... mais après avoir passé plusieurs heures à lire le concept de ce jeu. J'ai adoré lire l'histoire de ce monde et j'étais enthousiaste. J'aime beaucoup ce concept de jeu à but non lucratif géré par une association de bénévoles non rémunérés. J'ai donc téléchargé le logiciel et je me suis inscrit. Il y a un site internet fort bien fait. Il est documenté et pédagogiquement performant. J'ai eu beaucoup de plaisir à tout lire. Le téléchargement du jeu est rapide.

    Et là... une horreur graphique datant de la préhistoire informatique m'a gelé sur place. Je me suis retrouvé 20 ans en arrière. C'est antédiluvien. Je suis parti en courant. Le RP est peut-être génial mais je me demande comment des joueurs peuvent se satisfaire de ce type de support. Grosse déception donc et amères regrets car encore une fois, le background du jeu est très motivant.

    Au niveau de la fonctionnalité du jeu, c'est complètement daté. J'avoue que mon attitude est certainement idiote mais il y a un tel décrochage avec ce qui se fait actuellement que ce n'est pas acceptable selon moi. J'ai lu les autres critiques sur ce forum des joueurs. Je suis surpris... ils semblent accro et passionnés. Si le graphisme ne compte pas pour vous, si vous êtes insensibles et que vous aimez la préhistoire de l'informatique, ce jeu est fait pour vous. On se retrouve au bon vieux temps de la console Atari et du Pac-man des débuts.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 12 janv. 2013
    5 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    Si vous avez un envie de faire des quêtes, des instances pour un stuff... Passez votre chemin. Ici pas de quêtes, pas de stuff "epic". La patience est le maître mot. Patience. Il va falloir apprendre, travailler, explorer, rencontrer.

    Si vous avez envie de de parler en "sms", en mode "geek"... Passer votre chemin. Ici vous apprendrez la langue de votre peuple, et le Role Play est de mise.

    Si vous avez envie de donjons instanciés... Passez votre chemin, ici on parcours en pleine nature à la recherche de quelqu'un, de quelque chose ou de rien. On se rencontre.

    Si vous avez envie de rêves, d'explorer les contrées reculées, de repousser une invasions de Gobelins, de pratiquer la magie ou la nécromancie, de récolter les matières les plus rares, d'assurer la sécurité des zones, de commercer, de converser, le mélanger les odeurs et les couleurs, de chasser, de fabriquer, de combattre, de faire de la politique, de flaner dans les landes, de servir un temple, de de construire une gilde, d'aller dans une école, de vous perdre dans les bibliothèques ou dans les labyrinthes, de voyager en bateaux, en télé porteur, de faire fortune... Si vous avez envie de vous évader. Oui évadez-vous, depuis combien de temps vous n'avez pas rêvé ?

    Bienvenue sur l'Île du Trépont. Tapez "gaelic [Votre message] et je viendrai vous accueillir pour vos premiers pas.

    Je suis gaelic, mon histoire s'écrit tous les jours avec la vôtre peut-être
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 5 déc. 2012
    3 personnes sur 8 ont trouvé cette critique utile.
    Un jeu qui permet de s'évader de votre monde IRL et de partager des moments sympas ou de vraies prises de tête qui changeront de votre quotidien (ou pas ! À vous de choisir !).
    Votre personnage : vous le retrouvez là où vous l'avez laissé, en train de croquer une pomme ou bien alors dans le Styx avec sa barre de vie tout aussi rouge : / (bah, quand même  !).
    Le graphisme est, il est vrai, pas des plus enivrant mais il suffit à ma petite carte graphique. Quant au son, je ne l'active pas... laissez une porte ouverte à votre imagination  !

    Le rythme de ce jeu est lent, vous laissant tout le loisir de faire autre chose en parallèle : pour que votre avatar grandisse, il faut du temps, beaucoup de temps... pour les impatients, passez votre chemin ! Il peut devenir... ce que vous décider ! Un nécromant qui pourra par le biais de ses créatures, être redouté des méchants Féaux ou des vils «  pkeurs  » (attention j'ai pas dit que je ne les aimais pas !), un magicien blanc ou noir, un joaillier confirmé, un alchimiste toujours à la recherche de la pierre philosophale (enfin pour l'instant, sa préoccupation serait plutôt : comment travailler ce nouveau minerai « la larme Azur » si le récolteur parvient à lui en ramener...). Quant au forgeron, parviendra-t-il à créer l'armure bleue ?
    Des peuples, amis ou ennemis (essayer donc de parler le « galdur »), des alliances sincères ou intéressées... pour un jour, jamais pour toujours (sinon, c'est pas drôle !).

    Mais derrière se cache toujours de vraies personnes et celles qui restent feront parties de votre jeu ! Certes Landes Eternelles n'est pas un jeu « classique », n'y venez pas si vous voulez être toujours « à fond ». Ici, le temps n'existe pas, c'est ce qui me plaît et c'est pourquoi j'en suis devenu addict !
    De plus, vous trouverez toujours de l'aide si vous en souhaiter (l'équipe de bénévoles est prête à vous aider ainsi que les autres joueurs : « IG » ou par  « MP »).

    Ce jeu est entièrement gratuit et est ce que les joueurs veulent en faire...
    Modifié le 5 déc. 2012 à 18:01
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 2 déc. 2012
    2 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Ce jeu qui par ses autres critiques, me semblait être intéressant par son potentiel de RP, m'a déçu en 5 minutes chrono en mains.

    Je vais expliquer le pourquoi succinctement : un totalitarisme sur le choix de votre pseudo.
    Autant je peux comprendre qu'un regard sur le pseudo pris pour une cohérence de l'univers et un confort de ses utilisateurs soit une bonne chose. Autant, qu'un responsable vous dise à peine entré sur le jeu, "garçon, ton perso tu peux le supprimer et recommencer car quelqu'un a les deux mêmes syllabes au début de son pseudo... " me laisse pantois.

    J'ai surement une sensibilité a fleur de peau et un attachement à la liberté individuelle chevillé au corps, car j'ai vécu ce qui, par ailleurs est un épiphénomène, comme une expérience de ce qu'était la stasi. Une ingérence, dans ce qu'il y a de plus fondamental dans une existence, le choix propre a son identité.

    Alors on peut se dire que j'y vais fort, mais c'est que ça s'est accompagné d'un flot de messages me donnant ordre d'obtempérer car le personnage serait supprimé et que je devais aller sur un site pour vérifier les noms disponibles et choisir dans le catalogue du "parti".

    Tout cela pourrait prêter à sourire, mais personnellement et j'en fais part ici pour que tous ceux s'intéressant à ce jeu soient prudents et avertis. Cela m'a douché et je vais retourner sur FateCraft qui lui au moins accepte que 10 personnes s'appelle Nicolas, Nathalie ou François sans que cela ne pose de souci pour personne.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 nov. 2012
    7 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Ha ! Landes Eternelles ! Qu'en dire...
    Et bien, je ne vais pas revenir sur les différentes critiques qui expliquent bien les mécanismes du jeu mais plutôt vous parler de mon expérience de joueur récemment arrivé.

    J'ai débuté le jeu en juin ou juillet 2012 et... j'y suis encore ! Moi qui d'ordinaire décroche vite, là, ça a été parfait ! C'est LE jeu que je cherchais.

    Parmi les points forts qui m'ont accroché, la communauté de joueurs est certainement le plus important. J'ai toujours trouvé une aide lorsque j'en avais besoin quand on débute. C'est assez essentiel dans ce type de jeu, non ?

    Citons aussi le RP, que je ne connaissais pas en arrivant en terres Séridienne. Beaucoup de joueurs m'y ont incité (pas obligatoire ! hein. Chacun fait ce qu'il veut) , et sincèrement c'est un élément dont je ne me passerais plus je pense. Le fait de pouvoir se monter ses histoires avec d'autres en interne (avec son peuple) ou voir avec les anims pour faire un truc plus conséquent, c'est quand même chouette.

    Il y en a d'autres mais bon ce sont les principaux. Citons aussi en vrac, le système politique, le fait de pouvoir accéder à des responsabilités (au sein de son peuple) assez vite, le BG général du jeu bien sur, et diverses petites choses.

    Bien sur, le jeu possède aussi quelques défauts, et il faut bien que je m'en fasse l'écho.

    Le principal c'est que c'est un véritable jeu de patience ! les premiers niveaux montent vite mais après ça se corse sévère je trouve. Bien sur, c'est un équilibre à trouver mais bon. Je me dis que certains sont la depuis bien longtemps et il est naturel que les derniers arrivés (comme moi) ne les rejoignent pas en 6 mois ! sinon, fâchés les gars !

    Faire le jeu sans RP est à mon avis invivable. Il y a des quêtes bien sûr, mais les indépendants doivent pas rigoler tous les jours pour faire avancer leurs persos.

    Voilà ce que mon expérience récente du jeu m'inspire. Il est certain que j'y suis pour un bon moment et que mon avatar va encore bien changer dans les prochains mois, je pense. Je ne parlerais pas de la musique et des graphismes car je joue sans musique et que les graphismes, pour moi, n'ont pas une importance primordiale dans ce type de jeu (bien sûr les nouveaux sont bien mieux que les anciens hein ! merci Rhiordan).

    Et dernier détail : si j'écris cette critique, c'est en remerciement des coups de main qui m'ont été donné à mon arrivée. Si cette critique peut aider l'équipe et convaincre de nouveaux joueurs à venir nous rejoindre, cela serait une belle récompense pour tout le monde !

    Rejoignez nous !
    Modifié le 27 nov. 2012 à 18:58
    7 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 nov. 2012
    5 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    J'ai découvert Landes Éternelles grâce à un autre joueur qui m'a invité à venir faire un tour et... je ne suis pas reparti.

    J'ai trouvé un jeu très agréable qui offre une multitude de possibilités dans ce que l'on veut faire. Vous choisissez votre ou vos métiers, vous les faites évoluer comme bon vous semble, à votre rythme grâce à l’expérience et aux connaissances et si vous avez un problème, les autres joueurs sont toujours présents pour donner un conseil ou un coup de main.
    C'est vrai le son et les graphismes ne sont pas de la dernière génération. Mais finalement j'aime bien ce petit décalage d'image avec la réalité, je sais toujours que je suis dans un jeu et certains décors sont quand même superbes.

    La dernière version Azur a apporté une très nette amélioration et je pense que l’équipe de bénévoles qui est derrière tout ça a un sacré mérite de consacrer autant de temps et d'efforts à l'évolution constante du jeu, dans tous les domaines et en écoutant les souhaits des joueurs.
    Ce que j'apprécie le plus, c'est la dimension humaine de ce jeu qui permet de croiser de nombreux joueurs, de converser avec eux, de partager des histoires RP ou non, tout en évoluant dans plusieurs contrées différentes les une des autres, avec tout ce qu'il y a à découvrir dans chacune.
    Je me rends compte que depuis que j'ai débarqué sur les Landes, j'y reviens presque quotidiennement avec autant de plaisir et je suis loin d'avoir envie de partir.
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 21 nov. 2012
    6 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Un jeu Roleplay, pour ceux qui aiment ça.

    Il ne faut pas s'attendre à télécharger un "Skyrim".
    Le jeu est entièrement géré par des bénévoles motivés, en général des anciens joueurs. Les graphismes se sont amélioré avec le temps et le travail des bénévoles. Il ne faut pas s'attendre à un jeu à la Zelda en 2D non plus, c'est tout en 3D et loin d'être ridicule mais ça égale pas un jeux payant récent c'est certain.

    Le Background est très développé.
    La liberté dans le jeu des personnages est grande. Haut-Elfes, Elfes Noirs, Nains, humains, etc. Pourris, gentils, un peu des deux, grosses brutes à deux neurones, braves guerriers, un mage, un nécroman qui relève des armées de morts, ou bien avoir un perso juste pour le fun du Roleplay, presque tout est envisageable.

    Par contre, le développement d'un perso peut prendre énormément de temps. Donc il ne pas faut croire qu'en deux semaines on sera le plus fort de tous, loin de là. Ce n'est pas un jeu pour les impatients. Le rythme est ici très calme.

    Mais évidemment, il y a de la baston et de l'action quand même. Des invasions régulières de monstres en tout genre éprouvent les capacités de votre personnage et forcent les avatars à la jouer collectif pour être plus efficaces. Sur ce point, la phrase d'introduction est vrai, "Les Landes sont cruelles". Et elles vous en font baver ces Landes maléfiques, croyez-moi. Un canal "aide" est en place pour aider les nouveaux joueurs perdus.

    Niveau métier (parce qu'il faut bien avoir un moyen d'avoir du "lumen", monnaie du jeu), de nombreuses possibilités... Fabrication de barres de métal pour fabriquer des armes ou armures, potions, artisanat, récolte, etc.

    C'est tout le contraire d'un jeu typé "arcade". Ici les échanges entre avatars ne se résument pas à se taper sur la tronche (mais ça arrive quand même, héhé).
    D'ailleurs, tout part de l'interaction entre joueurs. L'équipe du jeu favorise les échanges Roleplay. Un avatar solo qui parle à personne aura bien des difficultés à évoluer.

    Un jeu à découvrir, mais pour un public particulier donc.
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 27 juil. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    8 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    6/10

    Sans titre

    Par
    Avant de démarrer la critique, prenez bonne note que le jeu est géré par une équipe de bénévoles qui font de leur mieux. Je commence donc cette critique en leur rendant hommage.


    Graphismes : Aïe, on peut dire que ça démarre mal. Celles et ceux qui passeront outre les graphismes seront conquis. Les autres... On est loin des belles animations 3D et de la xbox, il ne faut pas se le cacher. Néanmoins des progrès ont été réalisés en la matière, le grain est un peu plus fin depuis quelques temps. A vous ensuite de bien régler la fenêtre de jeu pour un rendu agréable. La caméra demandera également quelques réglages et un peu d'habitude pour être confortable.

    Sons et musiques : Un gros effort a été réalisé, mais comme pour tout, les sons et la musique peuvent devenir lassants à force. Toutefois pour un travail bénévole, c'est franchement bien joué. Les sons et la musique sont donc à tester, après, à vous de voir si vous voulez couper ou non.

    Gameplay : C'est simple. Soit vous contractez une allergie, soit vous devenez addict. C'est long, très long. Clic après clic, vous augmentez votre xp, pour différents métiers et pour le combat. Cela vous réclamera des mois de labeur et de clics gauche. Comprendre le principe ne sera pas non plus totalement aisé, l'aide des joueurs vous sera indispensable, celles des manuels, de mieux en mieux arrangés (et condensés), vous sera également utile même si cela vous réclamera pas mal de lecture. Autre chose qui bloque parfois les nouveaux arrivants, le système des canaux pour discuter. Les commandes à entrer ne sont pas intuitives et communiquer vous demandera quelques connaissances basiques (les voici en exclu : taper ! suivi du numéro du canal sur lequel vous désirez discuter, en espérant que cela vous fasse gagner un peu de temps !).

    Communauté : Un gros défaut autant qu'une grosse qualité. Capable du meilleur comme du pire, du désagréable et de l'agréable... Difficile de ne pas jouer sans un jour piquer une crise de nerf. Malheureusement, les joueurs tranquilles, aidant les nouveaux, jouant pour jouer sans jamais se prendre le chou, seront toujours effacés par une poignée de provocateurs, se croyant tout permis sur internet, et voulant ABSOLUMENT avoir le dernier mot. Et ceci en toutes circonstances. Oui, je sais, cela ne vous donne pas envie. A vous de choisir les canaux que vous lisez, les joueurs que vous ignorez etc...
    Coté roleplay... Moi aussi, je suis joueur de table (entre autres). La communauté ici se constitue d'une communauté inexpérimentée en la matière, qui pour la majeure partie, découvre le monde du roleplay. Le personnage prend hélas trop souvent le pas sur le joueur, c'est sûrement la faute ("grave") la plus courante que j'ai pu observer. La notion importante à inculquer est le respect du joueur en face, pas toujours évidente. Mais globalement, les joueurs se prennent au jeu, font des efforts, pour peu qu'on les caresse dans le bon sens. Landes éternelles a un très gros potentiel rp, les joueurs aussi. C'est l'occasion pour beaucoup de découvrir de façon ludique le roleplay. Qui plus est, de plus en plus d'outils viennent aider l'animation pour offrir de plus en plus de nouveautés aux joueurs, tout en permettant de se rapprocher encore plus du vrai roleplay.
    Son inexpérience donne l'impression que le rp est trop lisse. C'est absolument faux d'après moi. Pour peu que le joueur qui veut jouer différemment se donne la peine de respecter ses interlocuteurs, tout va très bien. Sauf que c'est une notion que certains semblent occulter parfois... Faire un roleplay différent ne signifie pas pourrir les gens.

    Equipe : De nombreux mécontents viendront dire tout un tas de mal de cette équipe qui est beaucoup plus à l'écoute qu'on ne le pense. L"équilibre d'un jeu est une tâche délicate qui prend du temps. Je suis d'accord pour dire que l'équipe à une tendance à se disperser en abordant beaucoup de sujet. Mais pas qu'elle se fout des joueurs. La volonté de rendre le jeu RP, souvent critiquée, m'étonne toujours... Qu'est ce qui empêche un jeu de vouloir être seulement RP ? Rien. C'est un choix, point. Il serait bon de comprendre qu'un choix, on l'aime, ou on l'aime pas, certes, mais il est là, et c'est bien ainsi.



    Conclusion : Beaucoup de potentiel. Un bon moment de démarrer en roleplay, ou pour les plus expérimentés, d'en faire différemment, d'une manière plus free style. Un gameplay éprouvant, qui mérite de sacrées changements. Testez, jouez, parlez... Vous verrez bien, non ? Et si ça ne vous plait pas, pas la peine d'en faire un fromage ! (Au pire, achetez vous une console de jeu ).
    Modifié le 27 juil. 2012 à 11:45
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 juil. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    9 personnes sur 13 ont trouvé cette critique utile.
    Voilà maintenant un mois que je joue sur les Landes et je ne m'en lasse pas. Pourquoi ?
    Certes graphiquement, c'est moyen quoiqu'à force, on s'y habitue et je trouve que c'est beau. La communauté est très accueillante : des personnes volontaires viennent vous aider dans votre aventure. En plus on vous glisse un guide pour mieux comprendre le jeu et je tiens à préciser que ce guide est complet ; franchement le jeu est accessible à tous, même au joueur lambda.

    On nous aide même pour le roleplay. En effet le jeu se tourne énormément dans le role play, ce qui est assez sympa surtout que la communauté vous aide même à améliorer votre RP. Vous rajoutez à cela une liberté incroyable et riche qui vous permet d'être guerrier, nécro, mage ou alors se baser carrément que sur un métier ou bien faire les deux en même temps, vous êtes vraiment libre et pas prédestiné comme dans certains MMOs lors de la création de votre personnage.
    Il y'a aussi les quêtes qui pour moi sont vraiment pas mal même si parfois, ça part dans le basique, elles restent intéressantes à faire car ces quêtes permettent de mieux comprendre l'histoire des Landes et ainsi d'améliorer encore notre RP. Le jeu est totalement gratuit, pas de cashop ou d'autres conneries de ce genre.

    Ce MMO est développé par des bénévoles que je tiens à féliciter pour le travail qu'ils fournissent. En bref, un bilan positif pour ce MMO.
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 juil. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    8 personnes sur 13 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Les Landes Eternelles est un MMORPG peu connu, il faut le dire. Beaucoup de joueurs en ligne se basent sur des MMO tels que Diablo, World of Warcraft, Flyff et j'en passe.
    Cependant, les Landes Eternelles offrent un plus par rapport à tous les autres : le rôle-play (ou rp, pour faire plus court).
    Mais « Qu’est-ce que le rôle-play ? » : C’est simple. Chaque joueur va incarner totalement son avatar. En effet, le joueur va donner lui un caractère, un physique, lui inventer son histoire, son passé et le jouer sans plus tenir compte de la réalité. Le joueur, le temps du jeu, devient son personnage, il doit donc connaître l’histoire du jeu, les actualités pour pouvoir s’investir au maximum au sein de la communauté.

    Maintenant parlons des qualités de ce jeu :
    Les landes éternelles est une petite communauté regroupant peu de joueurs qui se connaissent tous au moins de nom. C’est là que le jeu devient agréable, ce n’est pas une usine à « fric » , l’ambiance entre les joueurs est conviviale bien qu’il y ait, comme dans notre réalité, des tensions entre certaines personnes. Cependant, cette bonne entente d’empêche pas de créer des conflits entre les avatars dans leur rôle-play.
    Les landes éternelles sont aussi un jeu accessible aux « jeunes » . Les joueurs sont en effet disponibles pour les nouveaux joueurs et compréhensibles envers eux. De plus, l’entraide entre joueurs permet à un enfant (j’entends 10/11 ans) de progresser sans trop de difficulté, parce qu’il n’est pas trop compliqué à comprendre le fonctionnement du jeu. (Mais c’est vrai qu’être jeune sur ce jeu peu poser quelques difficultés au niveau du rôle-play de son personnage. )
    Ensuite, parlons de l’évolution des avatars au niveau des statistiques. Ici, les Landes sont originales car nous pouvons pratiquer tous les métiers du jeu. En effet, dans tous les autres mmorpg nous devons choisir une classe bien précise, je cite : Magicien, Guerrier, Archer [etc]. Alors qu’ici nous pouvons passer à la forge si l’artisanat nous agace. Bien sûr, les aventuriers choisissent leur domaine de prédilection à la base pour pouvoir un bon niveau dans un certain métier mais peuvent en même temps augmenter les autres compétences sans aucun problème (Presque tous les métiers sont en relations quand même, exemple : La récolte de fer nous permet de fabriquer des barres qui vont nous permettre de faire des armures. Ici la récolte et la forge sont en relation). Ainsi les Landes éternelles empêchent une monotonie du jeu.
    Enfin, comme dans tout jeu, on peut créer des liens, de nouvelles amitiés avec des gens vraiment biens.

    Mais parce qu’aucun jeu ne peut être parfait, nous allons parler de ses défauts :
    Les landes éternelles est un jeu gratuit qui n’offrent pas des graphismes tels que World of Warcraft, mais ça ce n’est qu’un détail, car les évolutions se font de jour en jour.
    Aussi ce jeu peu prendre beaucoup de temps pour un joueur s’il désire s’investir au mieux dans le jeu. Pour y jouer, il est convenable d’être patient et persévérant car il n’est pas simple de faire monter sa notoriété et cela peut prendre des mois ou même des années (je l’ai vécu). Et il faut absolument penser à l’IRL avant tout dans ce genre de jeu, car il peut vous accaparer l’esprit.
    De plus, pour les joueurs qui n’aiment pas faire du rôle-play, le jeu n’est pas forcément intéressant même si il y a toujours la présence de joueur qui se fichent de rôle-play et qui sont en général « PK » .
    Mais, les Landes Eternelles ont besoins de joueurs motivés pour remplacés les vieux joueurs partis.

    Pour conclure : Les landes Eternelles est un jeu vraiment agréable pour son rôle-play, pour sa communauté vivante, pour ses joueurs, pour son histoire, pour son activité quotidienne, pour sa sympathie. Mais celui-ci peut paraître barbant pour un joueur qui ne cherche qu’à gagner de l’expérience sans prendre en compte toute la communauté du jeu.

    Le mot de la fin : Je vous le recommande, vraiment.
    8 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de Landes Eternelles ?

60 aiment, 13 n'aiment pas.
Note moyenne : (73 évaluations | 27 critiques)
6,1 / 10 - Assez bien
Répartition des notes de Landes Eternelles
Répartition des notes (73 votes)
Evaluation détaillée de Landes Eternelles
(51 évaluations détaillées)
Suivez-nous : Facebook Twitter Google+ RSS