Critiques de Dofus

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

117 personnes ont trouvé cette critique utile.
Bonjour. Après 9 ans passés sur DOFUS, je vais émettre une critique sur ce jeu. Le jeu en lui même est très bien pensé et suivi par les développeurs. Dofus est frais, amusant, complet et surtout il est "tactique", comparé à la plupart des autres MMORPG ou il suffit de cliquer le plus rapidement possible sur les sorts pour être un champion. Aux débuts du jeu (2004) , l'expérience était très satisfaisante, d'ailleurs Ankama a récolté diverses récompenses à l'époque au niveau ...
Publiée le 13 août 2013 par Lonevibel.
15 personnes ont trouvé cette critique utile.
Toi qui cherche un jeu intéressant et agréable. DOFUS fut jadis un paradis, avec ses petits bugs (les minutes d'attente au Zaap d'Astrub quand il y avait des masses de personnes sur la map) et ses musiques douces et entraînantes. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, si vous vous baladez dans cet univers qu'est désormais Dofus, le grand nombre de joueurs que vous y verrez n'est qu'une illusion. Une grande majorité de joueurs jouent avec quatre comptes ou plus et bizarrem...
Publiée le 13 juin 2014 par skakuu.
  • 13 août 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    117 personnes sur 128 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Lonevibel
    Bonjour.

    Après 9 ans passés sur DOFUS, je vais émettre une critique sur ce jeu.

    Le jeu en lui même est très bien pensé et suivi par les développeurs. Dofus est frais, amusant, complet et surtout il est "tactique", comparé à la plupart des autres MMORPG ou il suffit de cliquer le plus rapidement possible sur les sorts pour être un champion.

    Aux débuts du jeu (2004) , l'expérience était très satisfaisante, d'ailleurs Ankama a récolté diverses récompenses à l'époque au niveau international, et c'était mérité. Malgré leur excellent travail sur la durée (MAJ et extensions régulières, prendre en compte l'avis des joueurs, etc... ) , la communauté a changé est est devenue de plus en plus... juvénile je vais dire. L'âge n'a rien à voir la dedans, mais c'est la mentalité qui fait défaut à la plupart des joueurs actuels.

    Dofus est un excellent jeu, mais de part sa facilité d'accès (abonnement via SMS/Texto, tourne sur n'importe quel ordinateur, etc... ) il a vu sa communauté changer en quelques années. L'orientation prise par Ankama de vouloir cibler les plus jeunes (dessin animé, etc. ) est une bonne idée point de vue marketing, mais un risque pour l'image de leurs MMORPG (Wakfu étant l'autre).

    Alors certes, ils ont trouvé une clientèle nombreuse, mais je pense qu'il y a moyen de cibler un plus large panel et d'assurer un certain "sérieux" dans le jeu, ne fusses qu'en poussant plus loin le système de modérateurs en jeu. Ils existent mais sont bien trop rares, et vu le boulot conséquent qu'ils ont, leur présence reste anecdotique.
    Publié le 10 juil. 2013 à 07:01, modifié le 13 août 2013 à 20:22
    117 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 oct. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    44 personnes sur 46 ont trouvé cette critique utile.
    Edition du 25/10/2011 :

    Ceci est une actualisation de ma critique concernant le jeu Dofus. A l'heure où j'écrivais ma première critique, je pensais que ma pause dofusienne serait relativement courte, elle s'est au final prolongée maintenant presque trois ans.
    Je souhaitais néanmoins faire un point sur mon expérience dofusienne et faire partager mes réflexions grâce au recul que j'ai pu prendre sur le jeu. Il y a peu de chance que je revienne sur Dofus, mais, ayant l'habitude de ne jamais dire "jamais", je laisse toutefois la porte entre-ouverte.

    Est-ce le fait que Dofus fut mon premier MMO ? Peut être que cela influence mon propos, néanmoins je garde un bon souvenir de cette expérience qui m'a appris plusieurs choses sur la façon d'aborder un jeu : la persévérance, car à l'époque, pour monter un personnage, il en fallait. La capacité à réfléchir sur un build de personnage et son stuff : en effet, l'expérience Dofus m'a initié au "theorycrafting".

    A la lumière de ces trois ans passés ailleurs, voici donc quelques changements dans ma critique. Cependant, certains points n'ont pas évolué.

    Le jeu a de gros points forts et de toutes aussi grosses faiblesses.

    Les points faibles

    La communauté

    Le style très "kawai" et décalé du jeu, combiné à un système d'abonnement facile et des tarifs peu élevés ont attiré une population peu mâture et très mal éduquée ayant l'insulte facile et se croyant tout permis. D'où une ambiance particulièrement agressive lorsque l'on sort de son groupe de jeu. De cela découle le fait qu'une partie de la communauté plus mâture vit en vase clos et ne joue qu'entre elle : s'y intégrer y est donc difficile.

    Edition du 25/10/2011 : la communauté Dofusienne reste toujours une des pires qui soient. C'est en allant sur d'autres jeux que j'ai pu réapprendre le sens du mot "pick up", le fait de grouper avec des joueurs inconnus sans que cela se passe obligatoirement mal.

    La modération

    Surement par souci d'économie et afin de garder le jeu à un tarif abordable, le Studio Ankama a décidé de déléguer la tenue de la modération à des bénévoles, généralement joueurs ou anciens joueurs. Ces joueurs s'impliquent réellement dans la mesure de leurs possibilités : on ne peut pas non plus demander la lune à un bénévole, je salue d'ailleurs l'altruisme de ces joueurs qui se sont dédiés à leur passion. Il n'empêche que dans des conditions d'une communauté immature et difficile, leur bon vouloir ne suffit pas : des modérateurs professionnels entièrement dédiés à leur tâche ne seraient pas de trop afin que le sentiment général d'impunité qui règne recule enfin de façon significative.

    Le multi compte

    Contrairement à beaucoup de jeu en ligne, le multi-compte ou multi-boxing est très largement répandu sur Dofus, voire est devenu une norme. La légèreté du client permet aisément à un pc de config moyenne de connecter et jouer plusieurs comptes à la fois. Les tarifs peu élevés des abonnements ne sont aussi pas rebutants. La pratique du multi compte est plus que monnaie courante et contribue à diminuer l'aspect social/mise en place de communauté avec joueurs inter-dépendants en jeu. Il est largement possible pour un joueur qui s'en donnerait les moyens de monter quasi toutes les classes, avoir tous les métiers et être ainsi complètement autonome.

    Les carences du PvP

    Le PvP est mal équilibré et le RvR quasi impossible en raison du déséquilibre flagrant et constant des factions, déséquilibre qui ne connait aucune limitation significative. Le multi compte contribue a ce déséquilibre : en effet, comment organiser un plan de bataille si le brakmarien n'a qu'à connecter sa mule bontarienne pour savoir ce que fait l'autre faction et vice versa ?

    Enfin, l'ambiance générale fait que le PvP tourne souvent à un affrontement agressif n'ayant rien à voir avec le jeu et se traduisant par une violence verbale exacerbée, voire même la poursuite de nuisance via un harcèlement constant et anti-jeu.

    Edition du 25/10/2011 : actuellement sur un jeu RvR, je peux en effet affirmer que le RvR dans Dofus me semble impossible. En effet, le RvR implique une notion relative de séparation des factions pour éviter toute collaboration trop poussée, ainsi qu'un équilibre (tout au moins relatif) entre les dits factions. Le mélange complet des factions et leurs inégalités parfois criantes, fait que pour ma part, je considère que le RvR est une feature dont l'existence ne peut en l'état que rester théorique.

    Gain d’expérience et bash

    Dofus est un gros jeu de bash : les quêtes ne ramènent quasi pas d’expérience à une exception près (quête du dofus ocre) , et leurs récompenses sont justes misérables. Si vous voulez monter votre level : une seule solution, le grind pur et dur, bête et méchant. Sur ce point, je m’aperçois en fréquentant d’autres joueurs venant d’autres communautés que le bash dans Dofus en fait un jeu dans lequel monter un personnage est long et réellement difficile.

    Edition du 25/10/2011 : il semblerait que sur ce point, le gain d'expérience ait été simplifié, quoique le système soit toujours tourné vers le bash.

    Le manque de renouvellement du contenu

    Dofus n'a pas connu de Maj de contenu depuis maintenant deux ans. Pour un ancien joueur, cela se fait clairement sentir. La volonté du Studio est de bloquer tout nouveau contenu jusqu’à la refonte graphique Dofus 2. 0. Si l’intention est louable, l’attente engendrée est difficile et usante, même pour de gros fans.

    Edition du 25/10/2011 : on ne peut plus parler d'un manque de maj à ce jour : les Maj sur l'île de Frigost ont changé la donne depuis et font de Dofus un des jeux ayant un gros contenus PvE aujourd'hui.

    Les Plus de Dofus

    Heureusement, Dofus a ses avantages, sinon, je ne serais pas restée trois ans dessus et n’aurais plus l’envie d’y jouer, ce qui est pourtant chez moi toujours intacte malgré ma pause.

    L’univers

    L’univers totalement décalé et qui ne se prend pas au sérieux est appréciable. Dofus est un jeu original et frais de part son univers à l’humour caustique qu’on ne retrouve pas ailleurs. Si vous êtes plutôt du genre sérieux et premier degré : abstenez-vous, sur Dofus on est là pour rire un bon coup sans se prendre la tête, et ça marche.

    Editions du 25/10/2011 : le Studio a fait le choix fin 2009 de procéder à une refonte graphique appelée la "2. 0". Cette refonte a fait l'objet de beaucoup de polémiques, une partie des joueurs se plaignant notamment de "l'infantilisation" des personnages et du décor. Me concernant, à titre personnel : je n'ai en effet pas aimé ce choix, mais j'avoue que cela n'est qu'une question de goût et donc reste à l'appréciation de chacun.

    Les classes

    Les classes de personnages sont réellement originales et différentes de tous les jeux auxquels j’ai joué. Même à l’intérieur d’une classe, plusieurs modes de jeu s’offrent à vous pour un peu que vous vouliez y réfléchir. Ainsi, deux personnages de la même classe peuvent faire des choses assez différentes en ne jouant pas sur les mêmes éléments, en privilégiant certaines caractéristiques plus que d’autres. Réellement, je n’ai pas trouvé de possibilité aussi poussée de personnalisation de sa façon de jouer une classe en fonction de ses envies et de ses préférences dans d'autres jeux.

    Edition du 25/10/2011 : c'est en jouant à d'autres jeux que je ne peux aujourd'hui qu'appuyer ce paragraphe. Beaucoup de jeux ne proposent pas autant de diversité sur les classes des personnages et un theorycrafting aussi intéressant.

    Les donjons

    Plus de 40 donjons, des monstres à tous les niveaux : là où Dofus se distingue, malgré son vieillissement, c’est sur son contenu PvM varié. Pour un ancien joueur, il est en effet usé jusqu’à la trame, mais un nouveau aura de quoi découvrir pendant de longs mois au moins. Voire même des années s’il souhaite prendre son temps.

    Des métiers

    Quoique la montée en level soit peu évoluée, le système d'artisanat de Dofus est complet et varié. Un joueur peut réellement envisager de ne passer sa vie ingame qu'à crafter si cela lui fait plaisir. Un petit plus qui rend le jeu riche.

    En conclusion

    Si vous voulez commencer l’aventure Dofus pour la première fois, je ne peux que vous conseiller de venir avec quelques potes, c’est préférable. Attendez vous à une communauté très médiocre et bas du front, mais restez ouvert à l’inconnu : on croise parfois des gens bien aussi. Si vous venez entre amis, en penchant pour une ambiance pépère, décalée et bon enfant, vous ne serez pas déçu du voyage, certes, Dofus a de gros défauts mais vaut quand même le détour.

    Edition du 25/10/2011 : ma conclusion reste au final la même qu'il y a trois ans.
    Publié le 7 oct. 2009 à 14:53, modifié le 26 oct. 2011 à 13:22
    44 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 11 oct. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    42 personnes sur 47 ont trouvé cette critique utile.
    Voilà un peu plus de cinq ans que je joue à DOFUS, qui est mon premier MMO par ailleurs.

    Je dois dire que j'ai vite été séduite par cet univers en 2D très coloré et le système de combat au tour par tour qu'offre ce jeu. Il y a désormais 15 classes différentes, ce qui laisse pas mal de choix, sans compter que chaque classe peut se spécialiser dans un élément en particulier, puis se diversifier à plus haut niveau grâce aux nombreuses panoplies disponibles. J'aime beaucoup le fait que la map soit grande et variée, il y a beaucoup de donjons et avec le récent système des donjons modulaires, même les petits groupes peuvent tenter leur chance.
    J'aime aussi le fait que le jeu soit truffé de quêtes. On peut reprocher l'inutilité de la plupart d'entre elles, mais force est de constater qu'Ankama Games fait des efforts de ce côté là. Par ailleurs les quêtes, les PnJ et les décors sont souvent parsemés de clins d'oeil à la vie quotidienne, certains d'entre eux échapperont sûrement aux plus jeunes d'ailleurs !

    Il y a également un système de métiers et de craft assez variés, même si chaque personnage est limité à trois métiers. La forgemagie vient s'ajouter à la liste, permettant d'enchanter les équipements, il s'agit d'une spécialisation d'un métier de craft au lvl 65. Il y a trois slots de spécialisations disponibles par personnage. Ainsi, un item lambda aux caractéristiques moyennes peut devenir réellement intéressant après avoir été forgemagé grâce à des runes. Il est juste dommage que ce système soit assez difficile à appréhender pour un novice, sans compter la part inévitable d'aléatoire très frustrante !


    Mais dans Dofus, il y a également du pvp. Les adeptes du pvp multijoueur devraient apprécier le Kolizéum, un système de pvp 3 contre 3 sur des map aléatoires du jeu. Les victoires donnent de l'xp et des kolizétons échangeables contre des récompenses.
    Pour les autres, il y a les agressions via le système d'alignement Bonta/Brakmâr. Vous pouvez choisir de vous aligner dans une de ces deux cités et d'activer votre mode JcJ (mais ce n'est pas obligatoire pour être aligné) , vous aurez alors des ailes (d'ange pour Bonta, de démon pour Brakmâr) ce qui vous rendra visible aux yeux des autres joueurs qui peuvent choisir de vous agresser ou non. Vous pouvez aussi choisir de rester neutre et donc en dehors de ce système de PvP (on peut vous agresser, mais il n'y a rien à y gagner).
    Les ailes peuvent évoluer via un système de points d'honneur que l'on obtient en gagnant des agressions, mais on en perd si on se fait battre dans ces mêmes agressions. Il y a ainsi 10 grades de pvp d'alignement.
    Le gros bémol de ce système est qu'il est mal géré par Ankama Games, presque oublié. Je pense que le pvp d'alignement devrait être revu d'une façon ou d'une autre. Il ne me semble pas intuitif en l'état.


    Le jeu a par ailleurs beaucoup évolué depuis que j'ai commencé et globalement il a évolué en bien. La plus grosse évolution du jeu est sans doute le passage à Dofus 2. 0, que j'ai eu un peu de mal à digérer au départ (j'ai arrêté le jeu plusieurs mois, suite à ça). Mais finalement ce changement est bénéfique, les graphismes sont quand même bien plus beaux et le jeu a beaucoup moins de latence.

    Un autre point fort de Dofus est le fait qu'il fonctionne sur des machines pas forcément très récente, en plus d'avoir un abonnement plutôt bon marché (5€/mois). L'accessibilité est un thème qui semble être cher à Ankama Game, il n'est donc pas étonnant de savoir qu'il est également possible de s'abonner via les ogrines, un système de points achetables contre de l'argent réel ou la monnaie du jeu via une bourse accessible en jeu. En gros, il est possible de s'abonner grâce à la monnaie du jeu tant que d'autres personnes vendent des ogrines, elles-mêmes achetée via des euros contre des kamas en jeu (kamas = monnaie de Dofus).
    Chacun fait son affaire et y trouve son compte finalement.


    Il faut cependant citer les problèmes de Dofus, à commencer par le multi compte. En effet, l'accès facile du jeu et le tour par tour rendent extrêmement rentable le fait de jouer plusieurs comptes. Cela a provoqué un renfermement de la communauté Dofusienne qui n'était déjà pas parmi les plus appréciées du monde des MMO.
    Ce soucis se rencontre surtout à haut niveau, mais les serveurs de jeu ont tous quelques années et la populations est donc majoritairement concernée par ce phénomène.
    Si vous ne voulez pas vous retrouver à jouer seul trop souvent, le mieux reste de se trouver une bonne guilde et/ou de bons amis pour jouer. Ces deux composantes changent radicalement l'expérience de jeu, même si malheureusement il faut s'armer de patience pour trouver les perles rares, la communauté de Dofus étant, il faut le dire, l'une des pire qui soit.

    Autre soucis, la modération et le support d'Ankama quasi inexistants. Les modérateurs sont bien là (invisibles en jeu cependant) , mais sont bénévoles, il est donc difficile pour eux d'être sur tous les fronts, quant au support, il n'est pas la hauteur d'une entreprise telle qu'AG. C'est aussi ça qui a provoqué une dégradation de la communauté dont les troubles fêtes peuvent se permettre beaucoup de choses sans crainte d'être punis ou bannis (ça arrive, mais trop rarement).

    Sans doute lié au manque de modération, les bots ont envahi le jeu au fil du temps. Qu'ils soient floodeurs, récolteurs ou farmeurs, ils sont souvent pénibles pour les vrais joueurs. Le pire étant les bots qui mp les joueurs et le canal commun pour diffuser des liens dangereux ou des pratiques interdites que les joueurs débutants vont peut être tenter, pour finalement se faire avoir.
    Il est donc TRÈS important de ne pas cliquer sur des liens envoyés par des personnes inconnues dans le jeu, pour le bien de votre/vos compte (s) !


    Au final je dirais que malgré ses défauts, Dofus reste un jeu amusant et relativement unique en son genre. Il ne faut pas le comparer avec des jeux tels que WoW pour ne citer que lui. Dofus s'oriente vers une univers plus cartoon, à l'humour parfois potache voire lourd, mais c'est certainement voulu. Il faut prendre ce jeu comme il est et ne pas chercher à le rendre "plus adulte" car c'est précisément ce qui fait son succès et ce qui le différencie des autres.
    Il est vrai que la communauté est certainement plus jeune qu'avant et qu'elle est ciblée en priorité par Ankama, mais il reste tout à fait possible de trouver des joueurs sympas, voir des "vieux joueurs".
    Je pense qu'il faut passer outre toutes les remarques parfois salées et la mauvaise réputation dont souffre Dofus. Il est clair que le jeu a des défauts, mais quel jeu n'en a pas ?
    Je conseille donc à ceux qui sont intéressés de se lancer, ça ne mange pas de pain puisque la zone débutante est gratuite.


    Je m'arrête à 7/10 pour le côté modération et support qui constitue un gros point noir et une entrave à la bonne évolution de la communauté selon moi, mais en dehors de ça, Dofus reste un très bon MMO, made in France qui plus est.
    Publié le 11 oct. 2012 à 22:05, modifié le 11 oct. 2012 à 22:11
    42 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 29 sept. 2016
    10 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    Je me devais de parler de ce jeu qui m'a fait renouer avec Dofus, que j'avais dû laisser derrière moi il y a deux ans, faute d'espérance de voir mes attentes être réalisées un jour. Je considère toujours Dofus comme étant un très bon jeu, mais il y a à mon sens deux énormes défauts que je ne pouvais plus supporter : les bots et le multi-compte.
    Ces deux choses font partie intégrante du jeu depuis des années maintenant et soit on fait avec, soit on va voir ailleurs malheureusement.

    Mais maintenant il y a Dofus Touch et Dieu sait que j'étais sceptique au départ. Je m'attendais à un Dofus tronqué, compressé, bien moins complet que la version PC parce que voilà quoi, c'est sur tablette et dans l'imaginaire collectif des gamers, une tablette c'est nul et pas puissant, c'est limite si j'imaginais pas un jeu King en version Ankama...
    Au final après m'être renseignée, j'ai vu que le jeu avait l'air bien fini alors je me suis dis "pourquoi pas, c'est gratuit" (le système économique, j'y arrive) et là c'est la claque, on est sur une version finie et complète du jeu, c'est bien la 2.14 comme elle a été sur PC et rien n'a été enlevé. Que ceux qui n'ont aucune idée de ce à quoi ressemble Dofus Touch se rassurent donc, on est bien sur DOFUS MMO, pas un dérivé simplifié "parce que c'est une tablette". On a sans doute là le jeu le plus complet sur tablette d'ailleurs.

    Mais ce qui nous intéresse ce n'est pas la ressemblance avec la version PC mais plutôt les différences entre les deux versions que voici (attention, lecture en approche et pas de TLDR, vous êtes prévenus) .


    Le système économique

    C'est certainement ce qui sera le plus déroutant pour un habitué de Dofus PC (mais pas si vous jouez à Wakfu) , car Dofus Touch est gratuit, pas d'abonnement à prévoir, vous pouvez jouer sans débourser un centime. Bien évidemment, il existe une boutique où l'on peut acheter des Booster pack (d'une semaine ou d'un mois, pour le même prix en euro que l’abonnement Dofus à durée équivalente) qui vont augmenter de 50 % votre expérience combat et métier ainsi que des cosmétiques, des services et des familiers/montilliers. On est encore loin du Grand Bazar mais bon, c'est pas plus mal de ne pas crouler sous les offres directement.

    Ce qui va également changer par rapport à Dofus PC, c'est la disparition des ogrines au profit des goultines. Dans l'idée, c'est la même chose, une monnaie alternative qu'on achète en devise, ce qui change c'est qu'il n'y a pas de conversion kamas/goultine à faire dans une BaK (qui n'existe tout simplement pas sur Touch) , on a donc deux monnaies (kamas et goultine) qui coexistent dans le jeu et dans la boutique. Oui vous avez bien lu, vous pouvez acheter des équipements IG en goultine comme en kamas et vous pouvez acheter du contenu de la boutique en goultine comme en kamas.
    Evidemment, un taux de conversion est appliqué (une goultine ne vaut pas un kamas vous vous en doutez) et ce taux évolue en fonction des flux monétaires du serveur (plus d'informations ici) .

    Et puisque c'est une critique, je dois donner mon avis. Personnellement je trouve que l'abonnement n'est plus adapté aujourd'hui, du moins plus sur un jeu comme Dofus et même si les ogrines existent, les nouveaux joueurs n'y ont pas accès et sont donc tentés de farmer leurs premiers kamas juste pour s'abonner, ce que je ne trouve pas sain. Puisque Dofus Touch vise aussi (et surtout à vrai dire) les nouveaux joueurs, ce système économique me semble bien adapté pour eux et en adéquation avec les habitudes de consommation d'aujourd'hui.


    La portage sur tablette

    Sans doute ce qui intéresse le plus les sceptiques, l'ayant moi même été à ce sujet. Je trouve au final que le jeu a été très bien porté sur ce support au point qu'il m'a paru très vite naturel de jouer à Dofus sur une tablette. Le format tour par tour, le map par map et les graphismes un peu cartoon font que ça passe complètement, de plus le jeu est fluide (forcément, on joue un seul compte) et très beau (c'est appréciable de voir en surbrillance les éléments touchables si on le désire) . On sent qu'il y a eu un travail de fait pour rendre le jeu aussi agréable que possible à jouer au doigt (ou au stylet) . Beaucoup d'interfaces ont été revues, on peut lancer nos sorts en "drag-and-drop" (glisser-déposer) en plus du "point-and-click" classique, l'hdv est consultable de partout depuis un onglet et l'interface d'élevage a été complètement revue pour une utilisation en drag-and-drop.

    Le seul point négatif (ou tout de moins, qui est à améliorer) qui gênera forcément les joueurs PC, c'est le chat. On ne va pas se mentir, appuyer sur un onglet qui va ouvrir une boîte de dialogue plus le clavier numérique qui vont prendre tout l'écran, c'est pas la joie. Déjà, les accents sont pénibles à utiliser à cause du clavier numérique, on ne voit plus ce que l'on fait quand on écrit puisque ça prend tout l'écran, changer de canal ou de destinataire de message est compliqué... Au final, je pense que ça aurait sans doute pu être simplifié, le système de canal identique à Dofus PC n'est peut être pas une bonne idée mais dans ce cas, tout serait à refaire et je peux comprendre qu'AG ait eu d'autres priorités lors du développement de Dofus Touch puisque même si ce n'est pas pratique, on peut quand même communiquer et c'est le plus important.

    Le bon point c'est qu'en combat, il y a les textes rapides qui permettent de montrer une case puis de sélectionner une phrase toute faite pour éviter d'écrire. C'est appréciable, mais l'équipe travaillant sur Dofus Touch a admis elle-même que la communication était un problème et qu'ils devront l'améliorer dans le futur. Plus qu'à attendre donc, de toute façon vu le flood dans les canaux j'imagine que tout le monde s'y est déjà habitué.


    Les serveurs de jeu

    Actuellement il y a deux serveurs de jeu. Grandapan fut le premier (d'abord canadien puis international en raison de la présence d'anglophones) et un mois plus tard, Oshimo a ouvert officiellement pour les joueurs francophones. Il s'agit de nouveaux serveurs n'ayant aucun lien avec les serveurs PC, jamais il ne sera possible de migrer d'un serveur PC vers un serveur Touch et inversement (de même qu'il est impossible pour un joueurs d'Oshimo de migrer sur Grandapan et inversement) .

    Qui dit nouveaux serveurs dit économie neuve, on en est à cette période où un simple gelano (sans fm) coûte 7M, où l'élevage c'est de la rousse/amande/dorée  (les came et dd armure de la boutique sont donc bien plus communes que les dindes normales, c'est assez cocasse) où monter un métier rapporte gros et où il faut trouver un groupe de gens pour aller dropper ou xp.
    Le must étant bien évidemment l'absence de bot et le nombre très faible de multi compte (en théorie tout le monde joue mono à moins d'avoir plusieurs tablettes, après par des moyens pas forcément légaux on peut toujours outrepasser les restrictions tablette mais ça reste assez lourd et peu de gens le font réellement du coup) qui font que cette économie risque de perdurer longtemps.

    C'est précisément cet enjeu économique où tout est à refaire et où le moindre bon filon rapporte très gros qui m'attire sur ce serveur, sans compter qu'il y a pas mal de joueurs novices sur Dofus Touch, ce qui avantage d'autant plus les anciens joueurs. Il est évident que si votre plaisir sur Dofus consiste à enchaîner des mob à huit comptes et à jouer en autarcie, vous risquerez d'être déçus sur Dofus Touch.


    Population

    Ce n'est pas forcément la même que sur PC (en tout cas, des actuels joueurs de Dofus sur PC) . Tous les joueurs que j'ai rencontré jusqu'à maintenant sont d'anciens (voire très anciens) joueurs ayant stoppé il y a longtemps (souvent vers la 2.0) , il y aussi beaucoup de nouveaux joueurs ne connaissant pas Dofus ou que de nom. Ainsi, Incarnam et les zones BL sont très, très peuplées, n'ayez pas peur de vous retrouver seul que ce soit aux bouftou, à Astrub, aux prespic, aux scara ou aux gelées, il y a du monde pour xp et dropper (et il y aura aussi du monde pour vous couper les arbres et le minerai sous le nez à n'importe quelle heure de la journée ; ) ) .
    De manière générale, Oshimo est très peuplé pour un serveur où on ne joue techniquement qu'un seul personnage en même temps, mais comme il est le seul serveur francophone, ce n'est pas forcément étonnant.


    L'évolution des MàJ par rapport à Dofus PC

    Je pense qu'il ne faut pas voir Dofus Touch comme une "version retardée de Dofus PC mais sur tablette". D'une part en raison de tout ce qui j'ai expliqué au dessus et qui différencient déjà pas mal les deux versions du jeu, mais aussi parce que l'équipe avait déjà laissé entendre qu'ils n'étaient pas tenus de faire évoluer Dofus Touch strictement comme Dofus PC.
    S'il est quasi certains que Dofus Touch récupérera des contenus très importants comme les Eliotropes/Huppermages ou les dimensions divines, je ne mettrai pas ma main à couper que Touch récupérera forcément les refontes (métiers/classes) , les Havres-Sacs, les idoles ou les chasses aux trésor. Peut-être que ça sera implanté mais différemment pour la tablette ou peut-être que ça sera remplacé par complètement autre chose, qui sait ? En attendant, on laisse évoluer le jeu tranquillement.


    Pour finir

    Si vous avez tenu jusque là, c'est que le jeu vous intéresse alors la meilleure chose que je puisse vous conseiller c'est de prendre une tablette (empruntez celle d'un ami si vous n'en avez pas, le téléchargement de Dofus Touch est gratuit, y jouer aussi) et d'essayer. Cela peut faire peur de recommencer de rien, mais l'ambiance de Dofus Touch est tellement différente de Dofus PC qu'on se prend vite au jeu. On pourrait presque comparer ça à une expérience serveur héroïque par rapport aux serveurs normaux, mais avec des enjeux différents.
    Je pense donc que Dofus Touch n'est pas à mettre dans le même panier que son grand frère sur ordi, il est plus à voir comme une alternative pour les anciens joueurs qui ne désirent pas revenir sur PC, pour les novices qui y trouveront un serveur neuf avec des gens de leur niveau, mais aussi pour les joueurs de Dofus PC désireux de renouveler leur expérience sur le jeu.
    Publié le 19 août 2016 à 05:06, modifié le 29 sept. 2016 à 23:20
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 27 févr. 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    15 personnes sur 17 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Je pense qu'il est difficile de faire une critique objective d'un jeu comme Dofus. Soit on aime, soit on aime pas. Est-ce qu'une note sur 10 peut définir un jeu sur lequel certaines personnes passent des années ? Je ne pense pas. Voyez-vous, au départ, j'aurai voulu mettre un 6/10 avant de réaliser que j'y suis encore, et que depuis le temps, si ce n'etait qu'un "6/10" ca serait ridicule et masochiste.

    Comment également dire de façon complète tout ce qu'on pense d'un jeu sans déboucher sur une critique bien trop longue à lire ? Pourquoi est-ce que tant de personnes semblent critiquer ce jeu, alors même que ce jeu dure encore et toujours ? Voici mon opinion. Pour les flemmards, je fais un résumé à la fin. Le fait que les points faibles soient plus longs que les négatifs n'est pas mauvais signe. En tant que vieux joueur, les défauts me dérangent plus, et j'ai tendance à plus les argumenter.

    Dofus est un jeu de découverte. Découvrir de nouvelles zones, de nouveaux sorts, de nouveaux métiers, de nouvelles classes, de nouveaux combos abusés, de nouveaux amis, de nouvelles guildes... Tant que vous découvrez des choses, alors Dofus vous semblera un jeu merveilleux avec un univers un peu décalé, une communauté parfois superbe, parfois horrible. Mais un jeu vraiment incontournable.

    Commençons par les points forts :
    1- Un univers incroyablement vaste. C'est bien simple, moyennant que vous ayez accès à toutes les zones du jeu, le parcourir pour ne serait-ce que valider tous les succès d'exploration prend bien 20 a 30 minutes, plus encore si vous prenez le temps de regarder les décors et de lire de détails ici et la. Si vous êtes patients et que vous cherchez bien, vous trouverez des maps cachées inexplorées, propices à des petits jeux entre amis.

    2- Un système commercial fantastique. Disons le : quand j'ai commencé dofus, je me disais que je ne m'abonnerai jamais. Je suis contre les systèmes à abonnement. Puis j'ai découvert les hôtels de ventes, les métiers, et ca m'a rendu dingue. J'ai voulu devenir riche. Alors j'ai décidé que le jeu me plaisait et j'ai utilisé la carte bancaire pour m'abonner un total de 2 mois environ. Ce qui me paraissait fournir assez d'argent à la société. J'ai toujours été abonné depuis grâce à des ogrines ou des amis, sans pour autant sortir la carte de crédit, juste grâce à l'argent virtuel. Ce qui est un plus indéniable : si vous êtes commerçants, ne vous souciez pas de l'abonnement, vous pourrez vous le payer en argent virtuel.

    3- Une diversité de gameplay franchement énorme. Vous pourrez passer du temps avant de trouver la classe qu'il vous faut. Soit très simple, telle qu'un cra, soit complexe, comme un roublard, steamer, ou eliotrope. Vous aimez les gros dégâts ? Prenez un iop. Vous voulez un truc fourbe, qui prenne un peu de temps à se déployer, plus dur, mais déboite ? Prenez un roublard. Vous voulez un truc atypique et ne pas ressembler aux autres ? Vous trouverez sans aucun doute un stuff pas/peu utilisé, un élément peu exploité sur une classe, et vous pourrez en profiter comme bon vous semble. Les possibilités ne sont pas infinies, mais elles sont tellement grandes que c'est vraiment génial.

    4- Une communauté parfois adorable. Oui. Vous pourrez trouver, sous la croute de saleté de la communauté des gens particulièrement gentils, altruistes, amicaux, et loyaux. Vous devrez chercher. Bien. Trouver une guilde sympa. Mais une fois que c'est fait, le jeu s'ouvrira à vous, et vous vous surprendrez à vous connecter ne serait-ce que pour leur parler de la même façon qu'on peut se connecter à facebook, skype, steam...

    5- Les compagnons / multicompte. Certains crachent dessus, d'autres défendent à tout prix. Mais soyons honnêtes, avoir la possibilité de jouer un RPG comme dans l'ancien temps à Baldur's Gate, en solo en contrôlant plusieurs personnages de classes différentes et d'optimisations variées, c'est vraiment cool. D'autant que ça vous permet d'être plus indépendant, parce que comme vous le verrez dans les points négatifs, tout n'est pas rose dans la communauté.

    6- L'univers. Ouais encore une fois. Parce que ça vaut la peine de le mentionner deux fois. Parce que vous pourrez aussi bien faire un tueur de joueurs, qu'un farmeur [... ] qui alimente les HDV, un croque mort pour envoyer vos ennemis au cimetière, un éleveur de montures, un collectionneur de familiers, un top-modèle dans le concours de beauté... Ou un pro-gamer, et remporter le tournoi annuel inter serveur : le goultarminator. Il n'y a que peu de limites.

    Les points faibles :

    1- La communauté. Oui. Dans le top des points négatifs, la communauté. C'est tellement une horreur qu'il me faudra plusieurs paragraphes pour tout décrire. Pourquoi ? Parce qu'une bonne partie des joueurs est immature. Parce que c'est un jeu vidéo et que la plupart des gens ont l'impression de pouvoir tout dire derrière un écran, et parce que "c'est qu'un jeu merde". Parce que les gens ne sont pas capables de comprendre que oui, c'est un jeu, mais que les autres personnages ne sont pas des PNJ, qu'il y a un humain derrière avec des sentiments, et que c'est exactement comme facebook d'une certaine façon. Et que l'anonymat d'un pseudo ne permet pas de faire n'importe quoi derrière : voler, arnaquer, mentir, tricher, pishing,...
    Dofus comporte un système de PvPmulti, le AVA. Passons les détails du système, mais grosso modo, les joueurs sont réunis en guildes, qui peuvent s'allier pour former des alliances et contrôler des territoires. L'une des guildes et considérée comme meneuse de l'alliance, et le meneur de la guilde contrôle de fait l'Alliance. Si ça parait amusant, quand on sait que les alliances peuvent réunir 200 a 300 personnages, jusqu’à 2000, 3000 (soit plus ou moins 50 à 750 joueurs, en supposant quatre personnages par joueur en moyenne). Est-ce que vous avez déjà essayé de gérer 750 personnes ? Je suppose que non. C'est quasiment un poste de chef d'entreprise. Oui ce n'est qu'un jeu. Mais les relations humaines sont ce qu'elles sont, c'est juste invivable, d'autant plus que les droits pour gérer ça sont particulièrement restreints. Volonté des développeurs qui diront que c'est pour forcer à se mettre entre joueurs qui partagent la même vision, mais ça rend les choses vraiment difficiles à gérer. Au moins, les meneurs acquièrent des capacités de leadership et de management en jouant \o/. C'est un point positif, même si ça ne vaut pas tout à fait l'effort.

    2- Les bots. C'est une vraie plaie. Il suffit de voir le sujet JoL sur le sujet : 170 pages de discussions pour une progression franchement ridicule. La modération du jeu est bénévole (choix critiquable, mais ce n'est pas le sujet) , ce qui rend leur élimination plus que hasardeuse puisque sujettes aux disponibilités de personnes bénévoles, et sélectionnées drastiquement, donc en effectif parfois franchement insuffisant. On est loin des deux modérateurs par serveur, alors bienvenue dans un monde pourri par ces robots. Et cela impacte l'économie en faisant chuter les prix et en rendant les joueurs beaucoup moins concurrentiels. Heureusement, les développeurs sont conscients du problème et semblent s'y attaquer. Malheureusement, les résultats sont parfois franchement décevants. Et ce, malgré toutes les idées avancées par la communauté pour enrayer ce fléau. Elles ne sont peut être pas toutes bonnes, les devs n'ont peut-être pas le temps de tout lire et tout mettre en place, mais on ne me fera pas croire que les 170 pages de sujet JoL ne sont pleines que d'idioties sans queues ni têtes, et qu'il n'y a rien de bon a en tirer.

    3- L'IA. Oh soyez rassuré, les monstres ont une IA plutôt franchement bonne. Vous pourrez parfois exploiter des failles pendant un moment, mais globalement, c'est vraiment bon. Là où c'est l'horreur, c'est pour les entités alliées du joueur contrôlées par l'IA. Combat de quêtes avec un personnage à protéger ? Pourquoi ne pas lui mettre une IA suicidaire pour obliger le joueur à le coincer dans un coin de la map le temps de tout faire ? Pourquoi ne pas faire des invocations faiblardes avec des IA agressives qui les poussent à se coller aux monstres dans l'espoir de faire dieu sait quoi ? Et ne croyez pas les changelog qui rapportent des hypothétiques améliorations d'IA : en tout mon temps de jeu, je n'ai jamais réellement remarqué que les IA alliées jouaient de mieux en mieux. Souvent, les ennemis jouent mieux. Les alliés ? Jamais. Bloquer les lignes de vues, les déplacements, se suicider sur des cases piégées par leur propre équipe, et j'en passe des meilleures. Je n'ai jamais réussi à comprendre la logique voulant qu'une série d'actions qui mène à la mort de l'entité puisse être sélectionnée par l'IA sans au minimum tuer un ennemi.

    4- L'abonnement. S'il est possible de s'abonner à prix raisonnable, si on ne souhaite pas sortir la carte bleue (ou si on a certains principes bizarres comme moi) , cela peut revenir assez cher en argent virtuel de s'abonner. Si vous n'êtes pas commerçant dans l'âme, devoir payer 1 million de kamas par semaine pour s'abonner, ce n'est pas forcément à la portée de tout le monde. Et encore moins du débutant.

    5- Un dynamisme très faible, et des contenus élitistes longs à l'équilibre bancal. Quand on se rapproche du niveau ultime, on se met à viser des donjons de plus en plus élitistes. C'est normal après tout. C'est nouveau, ou c'est surpuissant, alors on en veut ! Pourquoi est-ce un problème ? Parce que si vous jouez en solo, votre personnage représente entre 1/8em et 1/16em des entités présentes dans le combat. Ce qui signifie que globalement, vous passerez environ seulement 1/4 à 1/8em de la durée du donjon à jouer. Le reste, à regarder. Après tout, c'est un tour par tour. Est-ce normal ? Oui. Qui se plaint que l'adversaire joue au monopoly ? Personne. En revanche, cela devient un réel problème dans les donjons élitistes tant que le contenu n'est pas maitrisé. Passer un donjon avec cinq vagues de quatre à huit monstres d'un coup, c'est environ 30 minutes à 2h30 de combat, avec une issue incertaine. Et quand je dis 30 minutes, c'est celui qui maitrise à fond et dégomme tout très rapidement. A moins d'avoir payé ce genre de personne pour passer le contenu, nul doute que votre première tentative prendra au bas mot 1h30 pour un taux de victoire parfois nul.
    C'est normal, c'est élitiste. Oui, mais élitiste ne veut pas dire devoir passer la moitié de la journée devant son écran à faire un seul combat pour un drop parfois totalement ridicule. Difficulté ne veut pas dire longueur de combat. Difficulté ne veut pas dire pénibilité. Et pourtant, dans Dofus, ces termes ont tendance à rimer.
    Pourquoi est-ce que cela prend du temps ? Parce que les monstres sont des sacs à PV. Parce que réduire les PV, à cause d'un équilibrage parfois bancal rendrait certaines compositions bien trop puissantes pour rouler sur le contenu. Mais du coup, on nous fait des contenus élitistes qui sont atteignables de façon raisonnables par des compositions "puissantes", et les compositions "atypiques" se retrouvent mises sur le carreau. Mais aussi parce que quand la seule façon de gagner un combat est de tuer l'adversaire, plus on passe de temps dans le combat avec des classes qui se révèlent puissantes sur la durée, plus on prend le risque de perdre ou de se faire submerger par la suite. Quand il faut minimum 4 a 5 tours à votre classe pour révéler son potentiel mais qu'au bout de cinq tours, huit nouveaux monstres arrivent dans le combat, bonne chance pour vous en sortir à huit vs. seize. Les 16 en face de vous n'auront pas besoin de cinq tours pour vous envoyer des mandales monstrueuses et vous accompagner gentiment au cimetière.


    Conclusion

    Dofus est un très bon jeu, tant qu'on découvre de nouvelles choses. Il dispose d'un univers fantastique, d'un commerce superbe, et de possibilités de gameplay ahurissantes. C'est un jeu qui fait qu'on peut y rester des années et s'amuser quand même, ce qui, pour de tels avantages, lui aurait valu pour moi une note de 9/10. En revanche, il dispose de plusieurs gros défauts, qui, à la longue, et n'ayant aucun espoir de correction, font que j'aurai pu lui attribuer une note de 5 à 6/10 si je n'y avais pas passé tant de temps. A cause de son gameplay, il s'agit d'un jeu chronophage. La modération est franchement insuffisante,   et les bots récurrents tendent à gâcher beaucoup trop d'activités. La communauté peut parfois être magnifique avec une entraide hors norme si vous êtes bien entourés, ou au contraire, vous dégouter du jeu.

    Ce qu'il faut retenir de Dofus, c'est qu'il s'agit d'un jeu de découverte qui évolue. Et qu'il évolue en bien, ce qui facilite le fait de s'y perdre pendant de longues heures pour découvrir de nouvelles activités. Depuis deux ans que je joue moins, je trouve que les changements font de gros pas en avants, et contribuent à améliorer significativement le jeu. Le problème étant que plus le temps passe, plus vous vieillissez, et moins vous aurez de temps à consacrer à Dofus, qui en exige parfois beaucoup. Et, selon moi, plus que tous les problèmes listés, c'est le défaut majeur. Devoir passer 1h30 a 2h30 dans un donjon pour au final perdre et ne rien gagner, ni même avoir progressé un poil parce que c'est du contenu "élitiste", non. Alors bien sur, une fois le contenu maitrisé, cela se fait en 30 à 45 minutes. Mais comme je l'ai dit, Dofus est un jeu de découverte. C'est la découverte qui est bonne. Et quand la découverte est aussi longue et sans progression, ce n'est pas bon. Heureusement, l'univers étant gigantesque, ce problème ne touche que la portion "élitiste" du contenu destinée aux joueurs de niveau maximum, qui représente à tout casser, trois donjons (voire six ou sept) sur les quoi, 50-70 (je n'ai pas compté) que compte le jeu.

    Ce qui vous laisse beaucoup de temps pour découvrir, et apprécier un jeu vraiment génial pour un peu que vous vous entouriez des personnes appropriées (amis, guildes, alliance).

    Certaines personnes vont critiquer ouvertement le jeu, lui attribuer de mauvaises notes à cause de ses (gros) défauts, et j'en passe des meilleures. Mais bizarrement, ces personnes prennent souvent encore le temps d'y jouer, le temps de rédiger des critiques complètes sur tous les défauts, ou même, simplement, de consulter JoL et participer aux forums alors qu'elles ne jouent plus. Ce qui pour moi signifie qu'il y a quand même des choses appréciables dans ce jeu.
    Publié le 27 févr. 2015 à 20:09, modifié le 27 févr. 2015 à 20:11
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 6 févr. 2007
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    23 personnes sur 26 ont trouvé cette critique utile.
    Après plus de deux ans d'existence, Dofus a su prouver à ceux qui se moquaient du projet d'Ankama qu'un "simple jeu en Flash" peut finalement devenir un MMORPG à succès.
    Le jeu a ses défauts, certes, le Flash fixe des frontières techniques parfois difficiles à contourner. Pour autant, le monde de Dofus continue chaque mois à s'agrandir et à s'enrichir au fil des mises à jours et des extensions. Peu de MMO peuvent se vanter d'un tel suivi.
    La communauté, elle, n'est pas la plus mature que j'ai pu rencontrer mais c'est le revers de la médaille quand on choisit de proposer un jeu accessible et pas cher.

    Au final, même si on peut s'en lasser périodiquement, Dofus est un très bon jeu duquel il est difficile de se détacher, pour peu qu'on s'y plonge sans à priori.
    Publié le 6 févr. 2007 à 09:44, modifié le 6 févr. 2007 à 09:46
    23 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 1 nov. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    7 personnes sur 7 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Le contenu de Dofus est très riche : donjons, zones très variées et monde vaste, plein de métiers et de classes, plein d'activité à faire... peut-être trop varié en fait.
    Car sur Dofus, les choses intéressantes se font à plusieurs. Or avec l'expansion du jeu et la stagnation (voire la baisse) de la population, il est de plus en plus difficile de trouver un groupe pour faire une chose précise.

    Mais ce n'est pas tout, si la population connectée par serveur n'est pas assez élevée, elle en plus est mauvaise :
    1/ La maturité des joueurs s'est dégradée. Les insultes et les manques de respect sont partout.
    2/ Les modes de jeu des joueurs se sont dégradés. Les joueurs sont désormais focalisés entièrement sur leur barre d'expérience (et en général sur les récompenses) et non sur l'amusement.
    Du coup, les pratiques abusives se multiplient pour avoir l'xp la plus grande en très peu de temps : le mode full sagesse est un exemple frappant, les joueurs qui l'adoptent se font xp par d'autres joueurs et ne jouent pas.
    Les joueurs étant tous rassemblés sur les mêmes zones qui 'xp a donf', certaines zones intéressantes sont délaissées et les rares joueurs qui jouent pour la découverte du jeu ne trouvent pas de coéquipiers.
    3/ L'augmentation du multicompte. Elle est à la fois cause et conséquence du manque de possibilité de recrutement.
    Pourquoi cause ? car les joueurs qui jouent en multicompte jouent seuls ou en team fixe. Ils constituent donc une offre de recrutement égale à 0 pour les autres joueurs qui cherchent un groupe.
    Pourquoi conséquence ? Car le manque de possibilités de recrutement encourage les joueurs a s'adonner au multicompte pour pouvoir avoir accès à tout le contenu du jeu.

    Par conséquent, tous les joueurs qui ne veulent pas faire du multicompte sont contraints de passer des heures à recruter sans résultat, ou sont obligés à rester uniquement sur certaines zones bien peuplées, ou alors doivent xp seuls.
    Par exemple, seuls les teams multicompte arrivent à progresser à travers les donjons de frigost.

    Finalement le contenu est bien mais la population gâche tout.
    7 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 13 juin 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    15 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Toi qui cherche un jeu intéressant et agréable.

    DOFUS fut jadis un paradis, avec ses petits bugs (les minutes d'attente au Zaap d'Astrub quand il y avait des masses de personnes sur la map) et ses musiques douces et entraînantes.
    Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin, si vous vous baladez dans cet univers qu'est désormais Dofus, le grand nombre de joueurs que vous y verrez n'est qu'une illusion.
    Une grande majorité de joueurs jouent avec quatre comptes ou plus et bizarrement, moi, ça me répugne. Sûrement parce qu'en début de jeu, chacun jouait paisiblement avec un seul compte, voire deux au grand maximum, et cela multipliait les rencontres de personnes différentes.

    Si Ankama tourne à l'heure d'aujourd'hui, ce n'est plus que grâce à une poignée de joueurs qui achètent de l'argent IG avec de l'argent IRL, car oui, cela est possible dans Dofus.
    Ah, et pendant que j'y suis, parlons des métiers de récolte. Tu ne peux faire un seul pas sans être harcelé par des bots programmés à récolter toute la journée pour une personne qui se fait du blé (LOOOOOOOOOL) et ne prend même pas la peine d'être devant son écran.

    Je ne souhaite vraiment pas être méchant envers la société Ankama, car j'ai passé de merveilleux moments sur Dofus, mais ce n'est plus le cas maintenant.
    Il suffit d'être réaliste pour comprendre que cet ancien trésor vidéoludique n'est maintenant plus qu'un gouffre à fric (pour ceux qui ont envie de se stuff mieux que les autres à la vitesse de la carte bancaire) , à temps (pour les autres) et qu'il n'en ressort presque plus aucun amusement.
    Génial d'aller faire un donjon... Tout seul... Avec 8 comptes. Remarque, si je m'abonne avec 8 comptes sur un MMORPG c'est pour faire du soloplay (c'est du sarcasme, et je n'ai pas 8 comptes).
    Sérieux, si vous voulez faire ça, achetez un Final Fantasy tactics, un Tactics ogres ou un autre jeu de stratégie solo. Ça coûtera moins cher, et ça sera tout aussi intéressant.

    Bien à vous,

    Kai
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 juin 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    12 personnes sur 17 ont trouvé cette critique utile.
    Dofus... Ce nom qui a pu résonner à vos oreilles comme un acte honteux et ignoble, s’avère au finalement être un des meilleurs MMO de ces 10 dernières années.

    Je viens de le stopper très récemment par lassitude après plus de 8 ans de jeu pour le moins intenses, c'est pour cela qu'aujourd'hui, j'ai décidé de le noter.

    Ce jeu est un véritable coups de maître de la part de ses développeurs, le seul problème réside en sa communauté très casual. Cependant, si vous parvenez à jouer en multicompte avec vos 8 personnages, le jeu prend une toute autre dimension, qui elle est fabuleuse.

    Ce jeu est fun, dynamique, passionnant, envoûtant, énorme... les taux de loot sont jouissifs quand on cherche à obtenir quelque-chose d’extrêmement rare, on va mettre plusieurs mois pour l'obtenir (voire plusieurs années pour en obtenir plusieurs).

    Ce jeu est un vrai régal dans le sens où le coté tactique des combats est bien pensé et passionnant.

    Cependant, le jeu a trop vite évolué d'un coups selon moi, et c'est vu rajouter bientôt trois classes de personnage en plus, pour répondre à la demande de Kevin quémandeur de nouveautés...
    Puis son gameplay se voie amputé de plus en plus à cause des nerfs incessants.

    J'ai passé huit années inoubliables sur ce jeu, depuis ses bêta-tests, et je n’oublierais JAMAIS ce jeu, qui a traversé de part en part mon adolescence, aujourd'hui j'ai plus de 20 ans et j'ai été plus qu'heureux d'avoir connu cette merveille.

    Gros coups de chapeau à Ankama Games et je dirais aux rageux qui dénigrent ce jeu d'y jouer vraiment avant de le critiquer négativement.

    Enjoy : )
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 14 mars 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    22 personnes sur 29 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Feoh
    Je joue à Dofus depuis longtemps maintenant, 2005 environ, et si l'ambiance des débuts à disparu avec le succès du jeu, le respect du studio pour les joueurs aussi. Je ne vais pas me lancer dans une étude comparée entre les anciennes versions et les nouvelles, mais voici mon avis a ce jour : Un système pvp entièrement déséquilibré, surclassant abusivement le pvm, et encourageant 4 classes sur 12 : une d'entre elle en particulier, atteint quasiment en permanence les 30 % de personnages par fora. Ces classes représentent elles 80 % des personnages existants par serveur. Une modération inexistante en jeu, et plus vigilante qu'un maton sur les fora officiels, un support aréactif la plupart du temps, et des demandes d'équilibrages demandées pour certaines classes depuis maintenant 3 ans, sans même une réponse du studio, toutes repoussées a chaque fois qu'une rumeur filtre depuis une interview d'un développeur. Bots spams et invasion de kikoolols envahissent le jeu a tel point que votre liste d'ignorés/ennemis atteindra très vite la centaine, sans être suffisante.
    Même en pvm, le "mulage" est pratiqué à outrance, il arrive de voir des joueurs débarquer a des niveaux extrêmement élevés en ne connaissant que trois zones du jeu, et ne maitrisant pas leur personnages, ne connaissant rien au jeu lui même. Le RP est extrêmement dur a mettre en place, malgré une communauté très motivée ! De belles choses en sortent d'ailleurs, parfois.
    --
    Edition : La répartition des classes est désormais modifiée, suite à la refonte du système pvp demandant maintenant une synergie de trois classes au lieu d'une seule surpuissante. Des patchs ont réglé certains soucis de puissance. Un net progrès de ce côté là. Il faudrait néanmoins signaler pour être honnête qu'il existe toujours des sous classes et des surclasses. Mais la différence est bien moins marquée à très haute optimisation. Le reste est toujours valable.
    --
    Dofus s'est perdu en route, et c'est dommage. Les produits dérivés, les jeux annexes et le succès sont monté à la tête du staff, qui se contente de rajouter du contenu, sans équilibrer l'ancien. A tel point qu'il n'est plus rare aujourd'hui de croiser des joueurs n'ayant jamais croisé de membres de certaines classes du jeu, arrivés au niveau 155 sur 200 (exemple que j'ai en tête). Ça en est à un tel point qu'il est presque déconseillé d'aider un noob en perdition, si on ne veut pas crouler sous les demandes d'aides voire... de don de compte !

    --
    Edition du 12 : Seul changement : des mises à jours sont prévues pour rééquilibrer les récompenses des quêtes et des anciens donjon désertés. Excellent point.
    --
    Le pvp est juste impraticable en solo, a cause de la prolifération de twinks. Le pvp casual je le déconseille fermement, les insultes pleuvant rapidement du camp d'en face, que vous gagniez ou perdiez la partie. L'ambiance pvp a été ruinée par un système de récompense abusif pour les pvpistes. Quand au pvp multi... Il est conseillé de le pratiquer non pas en guerre d'alignement entre deux cités rivales (celui dont je viens de parler) mais entre guildes, où l'ambiance sera (souvent) plus bon enfant, si vous choisissez bien. Rien n'empêche de tomber sur certains qui considèrent qu'insulter un attaquant, le menacer, puis le pourchasser en boucle parfois durant des jours est la norme. Rassurez vous ce n'est pas la norme, mais ca arrive. Il est dur de pratiquer un pvp multi équilibré soi dit en passant, le gouffre de puissance séparant une dizaine de niveaux étant parfois juste énorme.
    --
    Edition : Le pvp multi est maintenant le seul récompensé monétairement, le pvp solo en as pour le coup pris un grand coup, avec des gens mulant leur grade pour beaucoup. Néanmoins, la mise à jour du Kolizéum (vous vous inscrivez seul ou en équipe, et on vous propose un 3v3, avec système de cote) à donné un grand coup d'air frais au jeu. Des mises à jour travaillent sur l'équilibrage des classes en équipe, et sont bien faites, il faut le signaler. Le RvR sera probablement abandonné à terme : on assiste à une fusion des hôtels de vente au prochain patch, par exemple.
    Les cotes buggées sont un soucis censément reglé au prochain patch, actuellement en béta.
    --
    Tout n'est pas à jeter néanmoins, les nouvelles zones ajoutent de la difficulté que certains joueurs apprécient d'autant plus qu'en dehors de celles ci, le reste de la carte du monde est peu dangereuse. L'artisanat est développé, relativement bien pensé, et important dans la vie IG. Il est possible de communiquer très facilement avec toute une zone de jeu, de voyager, le contenu reste varié, et si on trouve une bonne équipe/guilde avec qui on est en accord, il devient très agréable de donjonner ou partir à la chasse de groupes importants, le pvm solo reste très pratique pour xper a bas niveau, une prise en main facile et intuitive. L'investissement en temps et en argent paye souvent, permettant d'avoir des personnages très optimisés, parfois surpuissants même. Events un peu rares à mon goût, mais présents tout de même.
    Les restes des débuts du jeu sont toujours là, et c'est un plaisir que de se promener dans certaines zones. Les donjons sont variés, souvent avec de belles récompenses. Dans Dofus, pour vivre heureux, il faut vivre caché : )

    --
    Edit : Donjons THL simplifiés énormément, car peu fréquentés ; 15 % des joueurs des 20 derniers niveaux avaient atteint le dernier donjon du jeu, et ce... depuis septembre 2010. Sans même parler de le farmer. J'y vois un prélude à l'extension end game promise qui elle sera certainement particulièrement velue.
    --

    Malheureusement, je pense avoir fait le tour de ce que ce jeu pouvait m'offrir, je pense que maintenant, il ne peut que se détériorer, pour moi ayant connu le dofus d'avant. De nouveaux joueurs y trouveront peut-être leur bonheur. Attention, toutefois, le jeu casual est vite limitant pour progresser dans le jeu, bien que la facilité aie été énormément augmentée. Ce n'est pas un jeu que je conseillerai, et comme de plus en plus de "vieux joueurs", dès la fin de ma période d'abonnement (coût modeste ceci dit, voire gratuit si on se débrouille bien via la monnaie virtuelle du jeu, qu'on peut échanger contre une autre monnaie virtuelle, utilisée sur le site off' pour s'abonner) je quitterai ce jeu avec une grande déception devant l'équipe de développement, mais sans tristesse, et surtout pas mal de bons souvenirs quand même. Dommage.

    --
    Edition du 12 : Je ne m'abonne plus et ne me connecte que pour saluer les amis, mais je pense revenir d'ici quelques patchs, notamment à cause desn ouvelles panoplies et des nouveaux contenus... Et aussi parce que je tiens à le signaler, ma guilde me manque !
    --
    Publié le 16 déc. 2010 à 04:19, modifié le 14 mars 2012 à 08:33
    22 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 juil. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    9 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    Dofus est un jeu que l'on peut difficilement qualifier de bon ou de mauvais. Il y a plusieurs points importants à aborder.
    On évolue dans un univers décalé, avec un humour et des jeu de mots douteux, ca change du quotidien, ça peut donner le sourire, parfois même faire rire, et chez certains pessimistes rejeté de la communauté, dépressifs, suicidaire, incultes, ça peut provoquer un sentiment de mépris ou de pitié. Selon ce que vous recherchez cela peut-être un point fort ou négatif.

    En ce qui concerne les graphismes, les personnes en quête de gameplay et d'expériences ne s'arrêteront pas au simple fait que ça soit de la 2D, qui plus est, les graphisme sont agréable a regarder, clairs, belles couleurs etc...
    L'artisanat est un point fort du jeu, indispensable au développement des personnages, il faudra donc compter sur le travail de bons artisans pour faire construire ses objets, acheter son pain, et tout ça.
    Les combats, au tour par tour, c'est un concept quasiment unique à cette heure dans le monde du MMO, donc on aime, ou pas, mais c'est bien foutu.
    L'évolution du personnage, un des très bons points du jeu est que l'on peut, avec une même classe, modeler son personnage de nombreuses façons différentes, à chaque niveau vous choisissez les caractéristiques a monter, qui influent directement sur les compétences, vous choisissez également quels sorts vous désirez améliorer.
    Il y a 12 classes, plus encore les incarnations, ce qui laisse une gamme de stratégies élevée, et c'est tant mieux puisque les combats au tour par tour incitent l'aspect tactique.
    L'ennui réside dans le fait que, pour acquérir des niveaux (200 au total) et des objets... Il faut vraiment nolifer pendant des heures à répéter inlassablement les mêmes actions, et ça c'est pas très cool, encore que, en groupe ça peut devenir sympa.
    Le monde, agréable à visiter, je dirai même très joli, et petit, mais le fait qu'il soit petit n'est pas un point négatif, car le système de déplacement (map par map) est assez fastidieux à la longue, et la taille de la carte n'entasse pas les joueurs pour autant. Je dirai que c'est justement dosé !

    En lisant ma description on pense à un jeu qui a l'air sympa. En effet ce fût il y a longtemps hélas, un très bon jeu. Au début c'était quelques jeunes développeurs, avec presque pas de frique, qui bossait sur un beau projet qui leurs tenait à coeur. Par cause de son accessibilité très aisée, le jeu s'est fait peu a peu envahir par une communauté immature et incapable de tout raisonnement humain. la modération étant quasiment inexistante, les bots, les kevins, les rageux, sont devenus 99 % de la population. L'entraide (qui est le meilleur moyen de jouer a Dofus) devient alors néant, et les développeurs, jamais ne réagissent.

    De toute façon Ankama n'a les yeux que sur ses recettes, donc ne s'occupe plus du jeu, car, entre la loterie, les cadeaux d'abonnement, le jeu de lowa, et encore d'autre chose, Dofus est entrain de devenir un F2P avec magasin d'objet !
    Et pour enfoncer un bon dernier coup leur jeu, les devs offrent aux joueurs une mise a jour de temps en temps, qui a chaque fois modifie considérablement le fonctionnement des personnages, ce qui souvent vous oblige à tout recommencer pour garder un personnage potable.
    Publié le 18 juil. 2009 à 18:21, modifié le 18 juil. 2009 à 18:30
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 févr. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    21 personnes sur 26 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Aldwych
    Depuis mon commencement au alentour de début février 2008 (a peu près le début d'Otomail) , Dofus a beaucoup changé, bien que le plus important est ce qui se passe maintenant, cela sera donc constitué en plusieurs parties.

    Graphiquement parlant :

    Début décembre 2009, Dofus 2. 0 est sorti. De nombreuses menaces fusaient de la part des joueurs au sujet des nouveaux graphismes dit "un peu trop enfantin". Cela dit, le pari reste réussi et la populace dofusienne s'est adaptée à ces graphismes. Ceci dit, si vous n'aimez pas les jeux un peu trop "bisounours", vous passerez sûrement votre chemin.

    PvM :

    Ankama Games (AG) a cherché à vouloir garder une constance au fils des niveaux pour que chaque tranche soit servie le plus équitablement possible. Ceci est fait, chaque tranche a un panel de choit pour xp, et cela reste varié. Cependant on remarque que pas mal de zones sont très délaissées par manque de "rentabilité" (le farm donjon bouftou ou donjon blop est plus rentable en général qu'un tout aux scarafeuilles ou aux kitsounes par exemple) et ce malgré le système d'étoiles pour rendre ces zones attrayantes.

    Il faut aussi noter que Dofus est très (trop) axé sur une politique de groupe, en effet pour faire le plus de dégâts, il faut du stuff, qui dit stuff dit ressources, et donc le drop, et le pratiquer seul est une tâche pratiquement impossible (ou alors pratique le multi-compte assez répandu, ou être très riche de part l'artisanat).

    On assistera donc très souvent à du multi-compte (bien qu'il reste encore une bonne poignée d'irréductible mono-compte) , ce qui amène régulièrement à une communauté assez solitaire.

    Pvp :

    Un gros point négatif de ce jeu, bien qu'il a été assez revalorisé par le koliseum. Avant le kolizéum, AG avait sorti un système de traque, rendant les joueurs agressifs (parfois aux insultes). maintenant le pvp est devenu inexistant (hormis deux/trois exploitées) , et la rivalité bontarienne/brakmarienne l'est encore plus. Si vous venez pour du pvp, passez à WoW.

    Artisanat :

    Du farm, du farm et encore du farm, il va falloir être patient pour convoiter le niveau 100 d'un métier et ainsi se faire beaucoup de sous. Le travail est à la hauteur des attentes sur les métiers les plus difficiles et les choix sont multiples, à noter cependant que certains métiers sont très peu utilisés (chasseur/boucher) et qu'ils méritent un p'tit up !

    La communauté :

    Le classique du classique du Meuporg, une grosse variété de joueurs, du courtois au gros rageux en passant par les vétérans du SMS. Malheureusement la communauté est généralement très jeunes, ainsi, on ira plutôt sur du négatif, à vous de faire le tri des personnes et de trouver chaussure à votre pied pour la guilde par exemple.

    On peut aussi dire que c'est un peu une leçon de vie, puisque les arnaques rodent sur Dofus (hack, arnaques de kamas de par les codes audio etc. ) , cela vous rendra sûrement un peu moins naïf sur ce qui vous entoure, à vous de prendre du recul sur cette communauté.

    Au final ?

    Dofus reste un jeu correct, il y a de quoi s'y plaire, AG a fait le bon choix d'implanter une zone gratuite afin de s'immerger tranquillement et en tirer des conclusions, ils essaient de s'adapter aux demandes des joueurs (ils restent cependant un peu trop tardif à mon goût). Bref malgré une communauté pas toujours top, on ne peux pas dire que l'on va perdre son temps en testant Dofus.
    Publié le 3 janv. 2013 à 01:51, modifié le 23 févr. 2013 à 19:32
    21 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 31 août 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    6 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Linoa Yao
    Il manque beaucoup de quêtes encore a ce jours, et les joueurs sont ignoblement puérils ce qui gâche l'ambiance et l'envie de jouer.

    Les joueurs adultes se font trop rare, beaucoup de mes amis sont partis pour des jeux plus matures, avec des joueurs qui ne sortent pas des mots grossiers à tout vas. il manque beaucoup de restrictions sur le niveau jeunesse, leurs apprendre le respect des personnes et du langage.

    Pas qu'ils ne fassent pas de fautes car après tout quasiment tout le monde fait des fautes, mais que l'on comprennent leurs phrases seraient déjà bien.

    De plus, il m'est arrivé de nombreuses mauvaises rencontres, comme des joueurs qui agressent, que l'on arrive à battre avec dix level de moins et qui vous disent "je retrouverai ton adresse et je te tuerai toi et tes enfants" alors franchement je n'ai pas peur, Mais lorsque l'on prévient le support (screen à l'appui) d'un tel débordement de méchancetés et de haine, on vous répond qu'on ne peux rien faire, même pas un avertissement. Donc après tout pourquoi les insultes et autres débordement ne continueraient pas ?
    Publié le 27 août 2009 à 00:37, modifié le 31 août 2009 à 07:21
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 22 août 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    9 personnes sur 12 ont trouvé cette critique utile.
    Un peu partout on lira : "Olol² DOFUS jeu de noob".

    Je me suis toujours demandé si les gens qui tenaient de tels discours ont déjà vraiment joué à ce jeu.

    Pour ma part, actuellement joueur sur World of Warcraft, je continue à regretter les nombreuses qualités de Dofus :

    LES POINTS FORTS
    • Un système de craft épique au point que les artisans étaient véritablement reconnus. Je me souviens que leurs signatures sonnaient comme les noms des plus grands couturiers, et étant donné l'investissement que ça demandait, ça faisait plaisir.
    • Un système de "Jets" sur les stuffs qui, malgré l'arrivée de la forgemagie (pour les retoucher) permettait une grande variation dans les caractéristiques, et favorisait les touches d'originalités qui s'en ressentaient dans les gameplays.
    • Une impressionnante panoplie d'originalité dans les gameplays : Bien que les choses ont très certainement évoluées entre temps, Dofus est un des rares jeux dans lequel on pouvait vraiment monter ses avatars avec des built originaux, voire parfois inédits. On pouvait concentrer toutes sa puissance dans une caractéristique, ou la répartir dans 2, 3 et même 4 caractéristiques, comme on pouvait aussi miser sur un équilibre de Critiques (Chance et puissance) et/ou de dommages (+ ou % ). Évoluer sur son propre chemin en matière de build, voilà une grande réussite.
    • Un système de Tour-par-Tour qui comporte quelques inconvénients (allonge la durée des confrontations) , mais qui était un excellent (voire le meilleur) moyen de forcer les gens à communiquer et à entretenir leurs activités sur les forums). Il faut noter aussi l'apport de ce système sur la stratégie dans les combats qui forçait parfois à réfléchir comme sur un vrai jeu de plateau, quelle joie !
    • Le déroulement des Combats : Un des points que je regrette le plus dans tous les autres MMO, les dommages sur Dofus ne se bornent pas à ne taper que nos adversaires. Par conséquent, envoyer une AoE exigeait de prendre parfois des risques, et de manière générale, à calculer ces risques en fonction de ces dégâts, de ses zones, des pdv de ses cibles, et une bonne vision des prochains coups à jouer. L'essayer c'est l'adopter !
    • Un mode de PVP spécial et jouissif : Les percepteurs sont des Centaures que des guildes placent sur des maps, et dont le but premier, est de prélever un % des loots et d'XP sur les combats qui ont lieux sur celles-ci. Leurs prélèvements pouvaient se faire à tous moments tant qu'un membre de la guilde allait sur place pour s'en charger. N'importe qui pouvait donc attaquer le percepteur pour récupérer son pactole, ce qui n'était pas sans danger. en effet, un percepteur est un "mob" buildé par sa guilde en fonction du lvl de la guilde, et, lorsqu'un percepteur est attaqué, les membres de sa guilde ont la possibilité de rejoindre le combat. Bref, "attaquer un perco" c'est un peu comme ouvrir une pochette surprise !
    • La possibilité de jouer en multi-compte : Ça a beau faire grincer certaines dents, c'est vraiment épatant pour improviser des sorties, accompagnées ou non à n'importe quel moment du jour ou de la nuit.
    • Des Maps figées : Certes c'est pas très beau à voir, et le manque d'exploration est frustrant. Cependant, rien de tel pour tendre des embuscades, espionner des proies, ou, tout simplement, se cacher avec son rencard ! ; ) (accessoirement, ça permet aussi d'assister à des combats)
    • J'aurai encore beaucoup de chose à rajouter, mais je ne vais pas vous retenir plus longtemps ! : p

    POINTS FAIBLES
    Quant aux points faibles, je ne vais pas vous mentir, ils sont nombreux, et c'est pourquoi je ne peux pas mettre une meilleure note (ceci dit, les choses ont peut-être évoluées) : des bugs récurrents, du farm intensif (attention aux overdoses) , une assistance clientèle faiblarde, une absence quasi-totale de quêtes, des facilitées apportées par certains patchs qui ont un peu ruinées les reconnaissances des anciens joueurs (une des raisons qui m'a fait lâcher le jeu) , un système de mini-pets (qui apportent des bonus en caractéristiques) excessivement chronophage, etc.

    Bref, je vous recommande vivement de découvrir ce "petit jeu" sans écouter la critique infondée de certains joueurs médisants qui seraient peut-être surpris en l'essayant. Pour ma part, je resterai sans doute très longtemps nostalgique en repensant à Dofus.

    A noter : mes notes détaillées ne sont pas forcements en cohérence avec ma note globale : Et ceci s'explique par le fait, entre autre, que dans les détails, on évalue pas l'originalité de certaines choses. Par ailleurs, je mets "Bon" dans la personnalisation parce qu'il y a une belle liberté de gameplay, cependant, la personnalisation physique des avatars est très pauvre même si les panoplies permettent de compenser un peu. Enfin, je n'ai jamais joué au Dofus 2. 0, ce qui m'amène à être prudent sur certains critères.
    Publié le 20 août 2011 à 12:54, modifié le 22 août 2011 à 01:26
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 mars 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    3 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Dofus est un des MMORPG les plus addictifs que je connaisse. Jouant à celui-ci depuis mon adolescence alors que je suis désormais une adulte, je pense qu'il est difficile de se lasser et de se passer de celui-ci. Des heures, des jours, des mois à jouer. Les occupations coulent à flot pour les joueurs qui s'intéressent aux plus grosses facettes proposées par Ankama.

    Les donjons, le PvE, sont un des points les plus importants de ce jeu. Peut-être même trop car au fur et à mesure, les zones fournissant des points d'expériences à volonté pour tous les débutants (Niveau 50) abonnés se sont multipliés, et notamment sur l'Île de Frigost. Si vous voulez ne pas connaître votre personnage, ni le reste du jeu et simplement passer votre tour c'est ce qu'il faut faire, puisque le recrutement qui est fait par les joueurs gérant les monstres, est ouvert aux gens entièrement sagesse.

    On remarque également sur le reste de Frigost, pour les gens plus évolués au niveau de leurs équipements et de leur... niveau, que des états de plus en plus difficiles à désactiver sont mis en place. Le boss ultime de cette dernière partie de l'île, le Comte Harebourg, doit même vous faire sortir vos cours de maths puisqu'il nécessite une excellente connaissance de votre rapporteur, et du chiffre PI. Certes, c'est valorisant d'avoir de la difficulté dans le jeu, mais il ne faudrait pas non plus en faire trop.

    Les monstres ont subi depuis quelques temps déjà certaines modifications : hausse ou baisse de leurs points de vie, hausse des dommages, etc. Certes, ça change. Certes, ça rajoute de la difficulté. Mais à quoi bon en rajouter si les personnages n'évoluent pas avec ? Certaines classes attendent donc de subir des modifications entières de leur panel de sorts depuis plusieurs années, tandis que d'autres ont à disposition des MAJ régulières et non-attendues qui passent leur utilité d'un statut normal à un statut anormalement puissant vis-à-vis d'autres classes.

    Ankama s'amuse alors à développer des tactiques plus farfelues à toutes les MAJ, tandis que les gens ont du mal à suivre au niveau de la puissance ou de l'utilité de leur personnage. Un équilibre serait alors requis pour profiter pleinement des zones du jeu, afin que les niveaux demandés par Ankama lors de leur test en "panoplie de classe" (humhum) ne soient pas largement inférieur au niveau requis pour les vrais joueurs comme il a été possible de le voir à la sortie de la MAJ "Kanigroula".

    Concernant l'aspect PvE du jeu, je dirais qu'il a également été longtemps un des principaux facteurs de l'économie Dofusienne jusqu'à la mise en place de succès mais aussi de l'obligation de faire du PvP (même si vous n'aimez pas ça, oui oui) afin de confectionner vos équipements.
    Ressources rares à gogo, difficulté moyennement élevée afin d'obtenir les ressources des Boss de donjons, Galets obtenus qu'en pratiquant le PvP ou une activité répétitive à souhait pendant plusieurs jours d'affilés, tout ceci a complétement réduit à néant l'économie des monocomptes qui arrivaient à évoluer avant l'arrivée des Galets dans les crafts. Maintenant accrochez-vous si vous souhaitez obtenir des kamas : ce n'est qu'avec des métiers ou l'élevage. (Ou le PVP)

    Là encore, les multi-comptes sont largement avantagés pour l'obtention des ressources des boss et détiennent alors un monopole énorme (pire que les États-Unis ou la Chine face au reste du monde) sur l'économie d'un serveur avec les Bots. Aaaah!, les bots. Quand on sait que c'est les joueurs (surtout les plus jeunes) qui les font se multiplier de plus en plus sur notre joli MMORPG, on se rend compte que la mentalité a fichtrement mal évolué.

    Certains diront que les modérateurs sont là pour s'en occuper, pour ma part je dirais que les modérateurs, bien qu'étant bénévoles -et ça c'est déjà énorme-, sont rares en jeu. On peut alors les contacter pour certains par la messagerie électronique en jeu, et pour d'autres... au bout de 5 mois les messages ne seront toujours pas ouverts. Toutefois on les voit plus souvent éliminer les Bots Métiers, que les bots qui vadrouillent dans les zones abonnés et vous empêchent de trouver des Avis de Recherche ou tout simplement de changer de carte, même avec une bonne connexion.

    Nous arrivons donc à la partie des quêtes et du RolePlay (OUF ! ). Le roleplay était très présent en jeu à sa création, et se raréfie au fil du temps et de l'avancée de la communauté kikoololesque sur le jeu (Nous sommes envahis, snif). Rares sont ceux qui auront la possibilité de croiser des rolistes dans des guildes ou des alliances qui y sont consacrées. Les joueurs qui s'en rapprochent le plus sont appelés "Mercenaires" et vous permettent de passer des donjons moyennant une grosse bourse de Kamas (très grosse même pour la difficulté minime de certains donjons).

    Les quêtes sont devenues de moins en moins intéressantes pour la plupart. Répétitions magistrales d'actes basiques : taper du monstre, droper, rendre à un PNJ, retaper du monstre, droper, rendre à un autre PNJ. Ou encore courir, parler à un PNJ, courir, parler à un autre PNJ, etc. C'est sans fin, et je comprend pourquoi certains ne trouvent aucun plaisir à les taper. Pour ma part, je suis SM et mono-compte, donc ça reste une bonne solution pour gratter quelques points d'expériences supplémentaires ainsi que quelques kamas.

    Un point me chagrine néanmoins : la présence systématique, dans les nouvelles séries de quêtes, des sous-entendus pornographiques. On ne peut que citer la magnifique suite dans les quêtes de Frigost par exemple : Justin Dwa au Fion du Trou. Certes, ça serait marrant si ce n'était pas systématique, mais ça passe dans le banal, le courant, et on en vient à ne plus faire attention ou à ne plus lire ce genre de choses. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde, puisque le jeu, par sa facilité d'accès à ce genre de chose, peut choquer des enfants assez jeune ayant encore une âme pure et innocente. (Du moins, j'espère que ça existe toujours à notre époque)

    Pour la suite, je vais faire plus vague car je ne connais pas réellement la branche du PvP et du PvPm. Le kolizéum, une sorte d'arène virtuelle créée pour faire des combats en 3V3 pourrait être un des moyens pour un monocompte de s'amuser réellement à ce niveau là, mais plusieurs points clochent : Un équilibrage mal fait où des bas niveaux (120-130) avec une côte plutôt élevée peuvent se retrouver contre des 190-200 optimisés à souhait avec des EXO, des DOFUS, etc. Et bien entendu, des rageux. On y voit de nombreuses insultes sur sa manière de jouer son personnage, sa manière de l'équiper. L'atypique est pointé du doigt et est énormément critiqué par vos collègues de combat si vous choisissez les formations de groupe aléatoires. (Un soigneur qui soigne pas ? Au bûcher ! )

    Ankama a également implanté depuis l'an dernier un système de PvP qui change de l'ordinaire : les guerres d'alliance que vous pouvez pratiquer avec des guildes qui s'allient entre elles, contre les autres.

    Les points positifs restent le fait que des guildes qui ne pouvaient poser de percepteurs par peur de se les faire détruire dans la nuit peuvent s'allier avec des guildes qui pourront les soutenir sur ce côté là. On y remarque généralement une entraide plus importante qu'ailleurs, dans les alliances qui sont BIEN gérées. Dans les autres... Je nommerais pas ça des alliances mais des nids où pullulent joyeusement kikoolol, rageux, hackeurs et arnaqueurs.

    Les points négatifs sont plus minimes que sur les autres facettes du jeu. Outre la formation d'alliances "élitistes" et d'alliances "poubelles" qui restent assez embêtant pour les bons joueurs qui s'entendent bien avec une guilde mais qui souhaitent pouvoir faire des combats victorieux dans cette branche, on voit également un grand fossé entre les grosses alliances et les petites alliances. En effet, les plus imposantes bénéficieront de zones d'XP et de drop supplémentaires, de zaap et de ressources pour les métiers également, tandis que les plus petites auront simplement un bonus d'XP ou de Drop dans des zones bas-niveaux.

    Bien qu'Ankama tente depuis quelques MAJ de réduire ces injustices, la guerre d'alliances se répercute aussi sur les Métiers. Si vous n'êtes pas dans une certaine alliance alliée à celle de l'artisan, celui-ci peut décider de vous faire payer le double voir le triple de son tarif habituel. Simplement parce qu'on est "des vilains méchants pas beaux d'une alliance "ennemie" à la sienne". Préparez-vous donc psychologiquement à payer très cher parfois si vous choisissez d'être dans une alliance qui pratique ce genre de PvP.

    Pour conclure, je dirais simplement que DOFUS est un MMORPG qui a beaucoup de potentiel en lui, et qui reste très "stable" au niveau de sa population. Toutefois, les nouvelles techniques de marketing attirent des joueurs de plus en plus jeunes, et de plus en plus irrespectueux avec les autres. La mentalité est passée d'un petit paradis d'entraide et de bonne humeur à un enfer où tout le monde se haït, où le troll est roi et où les insultes font les discours les plus respectés par la communauté.
    L'orientation d'Ankama vers les offres commerciales, notamment ces temps-ci, peut donner aux joueurs (anciens majoritairement) d'être uniquement des vaches à lait que personne n'écoute. On voit bien qu'ils tentent toutefois d'améliorer (enfin... peut-être pas) les choses en créant comme il y a moins d'une semaine une "journée des anciens" où ils ont invité une dizaine de gens lambdas à venir dans leurs locaux alors que certains ne jouent même plus.

    On remarque que les Ogrines sont nécessaires pour rendre "beau" son personnage avec des équipements, ou pour modifier des choses comme le sexe, le pseudo ou les couleurs. On peut également s'en servir pour payer son abonnement (enfin un point positif pour ces choses ! ). La plus grosse connerie d'Ankama restera toujours la migration qui a permis à tous les hackeurs et arnaqueurs de changer de serveurs tous les mois après avoir bien niqué tout le monde (Excusez moi mon vocabulaire, mais c'est la réalité).

    Je conseille vivement ce jeu à des gens :
    * Qui ont du sang-froid et pas qu'un peu.
    * Qui apprécient un univers féérique et enfantin par ses décors toujours plus grandioses au fil du temps (Faut bien le dire, la 1. XX c'était largement moins bien que maintenant au niveau des graphiques).
    * Qui ont bien sur une motivation en acier pour évoluer parmi cette communauté qui rabaisse fortement le niveau de ce jeu.
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de Dofus ?

2846 aiment, 504 pas.
Note moyenne : (3490 évaluations | 223 critiques)
7,8 / 10 - Très bien
Répartition des notes de Dofus
Répartition des notes (3490 votes)

Evaluation détaillée de Dofus
(2271 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu