Présentation d'Aion

Déjà à l'origine de moult MMORPG comme développeur ou éditeur depuis près de 10 ans, le Coréen NCsoft annonce plusieurs projets de jeux massivement multijoueurs pour 2007. Parmi eux, Aion: The Tower of Eternity excite plus particulièrement la curiosité après avoir fait sensation lors de l'E3 2006 et G-Star de la même année de Séoul (Aion y a été remarqué comme la principale révélation du salon).

Régulièrement salué pour ses qualités esthétiques et son univers graphique, Aion revendique aussi un gameplay novateur. Inaugurant un système d'affrontement « PvPvE» (reposant autant sur une lutte contre les créatures du jeu que contre les autres joueurs dans une guerre de factions), Aion joue surtout la carte d'un univers réellement en trois dimensions. Chaque personnage pourra en effet escalader et voler librement dans le ciel d'Atreia, le monde d'Aion, y affronter la faction adverse et faire évoluer son histoire et celle de son serveur !

A l'heure où les ventes des MMORPG historiques de NCsoft décroissent, Aion: The Tower of Eterny fait figure d'atout pour la firme coréenne. Retour sur les points forts d'un projet sur lequel la firme coréenne fonde de grands espoirs.

L'univers d'Aion: The Tower of Eternity

Prenant la forme d'une sphère, l'univers d'Aion défit les lois traditionnelles de la physique que nous connaissons.
A l'origine des temps, Atreia, le monde d'Aion, n'était qu'un globe percé verticalement de part en part par un puit sans fond. Traversant le noyau terrestre, ce puit était un lieu mythique connu sous le nom de « la Tour d'Eternité » (mystérieusement inclus dans le titre du MMORPG de NCsoft). Mais lors d'un gigantesque cataclysme planétaire, la planète se scinda en deux morceaux distincts, ne laissant que ruines et désolation là où trônait jusqu'alors majestueusement la Tour d'Eternité du monde d'Atreia.

Deux royaumes, entre ombre et lumière

A l'heure où débute Aion: The Tower of Eternity, l'univers de jeu est divisé horizontalement en deux demi sphères, séparée par une région que l'on connaît aujourd'hui pour être les Abysses d'Atreia. La moitié inférieure du monde d'Aion, verte, luxuriante de végétations et baignée de lumière, est le domaine des « Chung » (littéralement : les « Elus »), communément appelés les Anges.


Ange


Ange

Bien loin de ce paradis perdu, la moitié supérieure d'Atreia est occupé par les « Ma » (les « Déchus » ou les Démons), combattant par goût de la destruction et affichant une haine féroce à l'encontre de la pureté des Chung. Encore très mystérieux, l'univers des « Ma » devrait être à l'image de ses occupants démoniaques : sombres et ténébreux, oppressant et dangereux.
Aux antipodes, tant géographiquement que philosophiquement, Chung et Ma, Anges et Démons se livrent une guerre ancestrale et sans merci, perturbée uniquement par les assauts des versatiles Dragons, la troisième faction d'Aion.


Monde d'Atreia


Paradis perdu

Cet univers atypique, construit sur un axe plus vertical qu'horizontal influence nécessairement le gameplay d'Aion. Selon Ju-hyun Jang (producteur du MMO chez NCsoft), « en gardant à l'esprit le principe voulant que la plupart des hauts lieux de ces deux mondes ne sont accessibles que par la voie des airs, on comprend par exemple la présence de châteaux flottants dans les cieux ou encore d'îles évoluant au gré des courants aériens ». Même si ce n'était pas prévu initialement (dans le projet d'origine, les « personnages volants » ne pouvaient que suivre des itinéraires prédéfinis ; c'est seulement suite aux demandes des joueurs que le vol est devenu plus libre), c'est la raison pour laquelle, « l'ensemble des personnages d'Aion contrôlés par les joueurs pourront "gagner leurs ailes" » et s'envoler dans les cieux d'Atreia... Si l'on en croit le Studio 5, l'équipe de développement d'Aion chez NCsoft, le personnage devra « gagner » ses ailes, alors que les « premières paires d'ailes disponibles ne sont accessibles qu'à un certain niveau »... laissant penser qu'il existe plusieurs niveaux d'ailes à acquérir, peut-être dotées de capacités propres.
Et quand bien même un personnage ne disposerait pas encore de ses ailes, le monde d'Aion semble particulièrement accidenté (intégrant là encore une dimension verticale omniprésente), fait de falaises et de canyons, de collines et de montagnes... Sans ailes, il ne devrait pas être rare de devoir escalader d'abrupts promontoires pour atteindre certaines régions d'Atreia.

Et la zone la moins accessible d'Atreia est sans conteste les Abysses, le domaine des Dragons et la frontière entre le royaume des Anges et celui des Démons.

Les Abysses

Zone de ruines où s'élevait jadis la Tour d'Eternité, à mi chemin entre les contrées des Anges (Chung) et le monde des Démons (Ma), les Abysses sont présentées comme une succession de rifts où de gigantesques blocs de pierres flottent en suspension dans les airs (les débris de l'ancien monde uni d'Atreia).


Roches en suspension


Combat

Ayant une « importance stratégique capitale » (mais sans tellement plus d'informations de la part de l'équipe de développement qui reste très mystérieuse sur le sujet), les Abysses et ses roches en suspension n'en restent pas moins le lieu idéal pour ériger des avants postes militaires et autres forteresses à défendre, assiéger ou conquérir (selon les factions), permettant de protéger ou d'envahir les positions de l'ennemi millénaire.

Même si l'équipe de développement précise que les Abysses d'Aion ne devraient pas prendre la forme des Abysses de Dark Age of Camelot, le MMORPG de EA Mythics, (auxquelles les joueurs d'un royaume ne pouvaient accéder qu'après avoir conquis les forteresses des royaumes ennemis), cette zone stratégique d'Aion devrait tout particulièrement être source de convoitise par les différentes factions et être le lieu de prédilection des amateurs d'affrontements entre joueurs. Les Abysses devraient laisser la part belle à un gameplay à base de « PvP de faction » entre ceux ayant rejoint les rangs des Chung et ceux luttant parmi les Ma, dans une zone où le vol libre et le contrôle des cieux « seront vitaux ».

Réactions (75)


Ce fil de réactions a été coupé. Il n'est plus possible de réagir.

Que pensez-vous de Aion ?

773 aiment, 288 pas.
Note moyenne : (1208 évaluations | 176 critiques)
6,6 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Aion
(778 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

2265 joliens y jouent, 5190 y ont joué.