WildStar Week #1 : Interview de Sergent, guerrier Granok

Fort d'un univers mêlant fantasy et science-fiction, le projet WildStar envoie des aventurier aux confins de l'univers sur la planète mystérieuse Nexus. Pour mieux appréhender ce monde, nous avons pu interroger en exclusivité francophone, le Sergent, guerrier Granok à la vocation de soldat. Une bonne occasion d'en apprendre plus sur ce peuple et ce métier, sur ses habitudes et son environnement.

Après cinq ans de développement dans l'ombre, en août 2011, le studio Carbine profitait de la GamesCom pour dévoiler très officiellement son premier MMORPG, WildStar. On découvrait alors un jeu massivement multijoueur plongeant le joueur dans un univers mêlant fantasy et science-fiction, s'appuyant sur un gameplay laissant la part belle à l'exploration (dans WildStar, le joueur incarne un aventurier cherchant notamment à percer les mystères de la planète Nexus et de ses anciens habitants, les énigmatiques Eldans).
Fort de ce contexte et avant même la sortie du MMORPG, l'équipe de développement implique les (futurs) joueurs dans la découverte du jeu et de son univers...
Comme aujourd'hui en exclusivité francophone au travers de l'interview de Sergent, solide guerrier Granok à la vocation de soldat, dont les propos permettent de mieux appréhender les us et coutumes de cette race jouable du MMO, ou encore son environnement dans le jeu.

***

Personnage : le Sergent
Race : Granok
Classe : Guerrier
Vocation : Soldat

Q : Parlez-nous un peu de vous !
R : De moi ? Ben, y a pas grand-chose à dire, en fait. Je suis qu'un travailleur indépendant qu'essaye de faire son bout de chemin dans cette satanée galaxie. Vous savez ce que c'est.

Q : Et par 'travailleur indépendant', vous entendez 'mercenaire', n'est-ce pas ?
R : Ben, dites-le avec des fleurs, tout ça...

Q : *Rire* Parlez-nous donc de votre profession !
R : Aucun souci. En fait, c'est pas bien compliqué, on me paye pour botter des arrière-trains. Bastonner des mecs. Faire la guerre. Ce genre de trucs. A emporter ou livraison à domicile, 24 h sur 24. Emballez, c'est pesé ! Passez la commande et je m'occupe du reste !

Q : Je vois... En résumé, on vous paie pour que vous vous battiez.
R : Tu l'as dit, bouffi ! De l'argent bien frais, paiement comptant et à la commande. Faut bien payer ses factures, pas vrai ?

Q : Quel genre de 'factures' avez-vous à payer ? Ce n'est pas comme si vous aviez un prêt immobilier à rembourser.
R : Ah non. Rien dans ce genre-là. Nous autres, les Granoks, on a pas vraiment de chez nous. Aucun d'entre nous est retourné à Gnox depuis... pff, ça fait un sacré bail. Et c'est tout ce que j'ai à dire à ce sujet.

Q : Gnox ? C'est votre planète natale ?
R : Ouaip.

Q : Pouvez-vous nous parler de ce qui s'est passé là-bas ?
R : J'ai dit que je voulais pas en parler. M'obligez pas à me répéter, j'aime pas ça.

Q : C'est compris. Donc, pourquoi avez-vous besoin d'argent ?
R : Les trucs habituels : le carburant, les armes, les explosifs. Et la boissonbière, bien sûr.

WildStar Week #1 : Interview de Sergent, guerrier Granok

Q : La bière, dites-vous ? Intéressant... Vous aimez la bière donc ?
R : Si j'aime la bière ? Ha ! Est-ce qu'un M17 Blastorex Avenger laisse un orifice de sortie de 30 cm ? Bien sûr que j'aime boire ça ! Ouais, j'adore ça même ! Bien fraîche. En canette. En bouteille. En fût de 260 litres. C'est ce que je préfère, pas de doute.

Q : Serait-il exact d'affirmer que vous dégustez quelques canettes après chaque combat ?
R : Ça, c'est bien vrai ! Et j'ai rien contre en ouvrir quelques-unes avant, non plus. Voire pendant. Après tout, y a rien de mieux qu'une petite lampée pour garder son sang-froid !

Q : Vous avez parlé d'armes. Donnez-nous plus de détails sur vos outils de travail !
R : Pas de problème. Bien évidemment, j'aime les armes. Plus elles sont grosses, mieux c'est. Et puis, j'aime les grenades aussi. On pourrait même dire que faire péter des trucs, c'est un peu mon hobby. Les grenades, ça marche super bien pour ça.

Q : Et j'imagine que vous aimez aussi les épées ? Vous en portez une de belle taille.
R : Vous parlez de mon Ol' Blue, là ? Ça, ouais. J'aime bien les épées. Y a rien de tel qu'une bonne épée quand il faut aller au contact, pour trancher dans le vif. Et y a pas mieux qu'Azur pour bien trancher dans le vif. Regardez-moi ce fil acéré...

Q : *Tousse* Oui, ça a l'air très... tranchant. Et cette... euh... machine à vos pieds ?
R : Ca ? A votre avis ? C'est un bouclier, bien sûr.

Q : Vraiment ? Je dirais que c'est une interprétation très... personnelle... de ce concept.
R : Tu l'as dit, bouffi ! C'est une Scieuse. Imaginez qu'un bouclier, une scie électrique et un moteur turbo aient eu une gosse un peu caractérielle. La Scieuse, c'est cette gamine... en pleine crise d'adolescence.

Q : Je vois. Passons à autre chose ! Si j'ai bien compris, vous vous êtes récemment rendu sur Nexus ?
R : J'vais pas dire le contraire.

Q : Que pouvez-vous m'en dire ?
R : Ben, je suis pas vraiment censé en parler. Les huiles gradés disent que c'est top secret, alors faut que je ferme mon clapet.

Q : Vous ne pouvez vraiment rien dire du tout ?
R : Ben, je peux vous dire que j'ai été embauché pour protéger quelques Exilés qui se rendaient sur la planète pour la première fois. Un explorateur et une chercheuse. Je me suis dit que ça mettrait un peu de beurre dans les épinards.

Q : Un explorateur et une chercheuse ? Pourriez-vous nous en dire plus à leur sujet ?
R : Ça doit être possible. L'explorateur, il s'appelait Buck. Entre vous et moi, il m'a un peu tapé sur les nerfs. Un Humain tout ce qu'il y a de plus typique. Le genre de mec qui la ferme jamais, qui fait tout le temps le malin. Mais bon, au moins, il savait se débrouiller avec un flingue.

Q : Et la chercheuse ?
R : C'était une Aurin pure souche. Du genre à avoir le coeur sur la main. Toujours à pleurer à chaudes larmes et à se plaindre qu'on fait pas assez attention à elle. Mais faut dire que quand ça s'est envenimé, elle a carrément assuré.

Q : On dirait que vous avez un faible pour elle.
R : Qui c'est que vous traitez de faible ? J'aime pas trop ça...

Q : Euh... non ! Bien sûr que non ! Avez-vous d'autres missions sur le feu, des missions dont vous pourriez nous parler ?
R : Ben, officiellement, j'ai rien prévu, mais nous autres, les mercenaires, on finit toujours par nous envoyer au combat contre le Dominion. Ce genre de boulot, c'est le pied ! J'adore leur mettre la pâtée, à ces mecs.

Q : On dirait que vous en faites une affaire personnelle.
R : Ça ouais, c'est vachement personnel. Le grabuge entre le Dominion et les Granoks, ça remonte à très, très loin.

Q : Vraiment ? Pourriez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?
R : J'adorerais, mon pote. Mais c'est l'Happy Hour au Dernier survivant et toutes ces jacasseries, ça m'a donné soif.

Q : Je pense que j'ai tout ce qu'il me faut. Nous ferions peut-être mieux de nous en arrêter là.
R : Alors, ça, c'est la meilleure nouvelle de la journée !

WildStar Week #1 Bonus : Briefing de mission

Réactions (21)


  • En chargement...

Que pensez-vous de WildStar ?

133 aiment, 68 pas.
Note moyenne : (220 évaluations | 12 critiques)
6,1 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de WildStar
(76 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

188 joliens y jouent, 367 y ont joué.