Les joueurs s'interrogent sur les raisons de la fermeture de Paragon et se mobilisent

Vendredi dernier, on apprenait que City of Heroes et son développeur Paragon Studios fermaient leurs portes. On s'interroge sur les raisons de cette liquidation, alors que les joueurs se mobilisent pour que NCsoft revoie ses plans.

Vendredi dernier, on apprenait brutalement que City of Heroes et son développeur Paragon Studios fermaient définitivement leurs portes d'ici la fin de l'année (le 30 novembre prochain). Et la décision surprend forcément : il y a moins d'un an, le jeu qui venait de faire évoluer son modèle économique optant pour une exploitation free-to-play et attirait manifestement les joueurs (Andy Belford précise que ce choix avait octroyé « un second souffle » au MMO et « était loin d'être un échec »), et dans la foulée, le développeur travaillait toujours sur des mises à jour qui auraient dû enrichir le MMO de super héros dans les mois à venir (de nouveaux Épisodes étaient encore annoncés récemment).
Et quand bien même les équipes de Paragon enjoignent les joueurs à « ne pas chercher à savoir le pourquoi de cette décision », les joueurs s'interrogent forcément.

D'aucuns évoquent dès lors un différend avec Cryptic Studios, le développeur original de City of Heroes qui appartient aujourd'hui au groupe chinois Perfect World et à qui NCsoft a racheté la licence en 2007 avant de créer Paragon. Le MMO de super héros reposerait toujours sur le code original développé par Cryptic en 2004 (expliquant que logo de Cryptic Studios soit toujours présent sur le site officiel de City of Heroes) et les droits d'exploitation du moteur du jeu arriveraient aujourd'hui à terme et leur renouvellement se révélerait trop onéreux au regard de la rentabilité du jeu.
Le groupe ne dévoile aucun détail et l'argument reste pure spéculation à cette heure. Et on doute de sa crédibilité. On imagine que s'il s'appuyait sur un fond de vérité, Paragon l'exploiterait pour se dédouaner (à moins que l'opération fasse l'objet de clauses de confidentialités), mais surtout que l'année dernière, NCsoft n'aurait pas initié la transition du modèle économique de City of Heroes sans s'assurer d'une exploitation pérenne.

À cette heure et faute de détails, on se contentera donc des déclarations officielles de NCsoft : les activités de Paragon « ne sont plus en adéquation avec les objectifs à longs termes de la société », le studio est donc fermé. Un discours repris par Andy Belford sur les forums officiels : « NCsoft prend une nouvelle direction et malheureusement, Paragon n'y a pas sa place ». Et on sait qu'au dernier trimestre, NCsoft subissait des pertes et cherche maintenant à réduire drastiquement ses couts de fonctionnements (le siège coréen du groupe subissait récemment une vague de licenciements), tout en recentrant ses activités sur l'Asie (là où ses marges sont les plus fortes). Manifestement, les titres à gros budgets du groupe (Blade and Soul, Guild Wars 2 ou prochainement Lineage Eternal) obèrent les finances du groupe.
Ce qui n'empêche pas les joueurs de se mobiliser : une pétition a été ouverte afin de collecter des témoignages de soutien susceptibles d'influer la décision de NCsoft. Durant le week-end, plus de 9700 joueurs l'ont signée.

Réactions (19)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Paragon Studios ?

4 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (4 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien