Quand les hackers de Corée du Nord s'en prennent aux MMO de Corée du Sud

Les deux Corée, du Nord et du Sud, entretiennent des relations tendues... jusque dans les MMO. Des hackers nord-coréens pirateraient les MMO du Sud pour financer les caisses noires du régime de Kim Jong-il.
Quand les hackers de Corée du Nord s'en prennent aux MMO de Corée du Sud

Insolite. Les deux Corée - la Corée du Nord totalitaire de Kim Jong-il et la Corée du Sud qu'on présente comme la patrie du jeu en ligne - entretiennent des relations tendues, au point qu'il y a moins d'un an, on craignait que les tensions n'évoluent en conflit armé.
Dans ce contexte, les MMO prennent quasiment des allures d'enjeux géopolitiques. Selon la presse sud-coréenne, les autorités locales auraient appréhendé plusieurs membres de « l'élite des hackers nord-coréens, formés dans la prestigieuse Université Kim Il-sung » pour avoir développé et distribué des programmes de bots visant à piller les MMO de son voisin du sud (Lineage et Dungeon Fighter Online sont mentionnés par le porte-parole de la police sud-coréenne).
Les programmes concernés collectaient manifestement des objets et de l'or, mais aussi des « informations personnelles sur les serveurs de jeu » en vue de les revendre. En deux ans, les hackers auraient ainsi accumulé 6,4 milliards de wons (4,25 millions d'euros).

S'ils en restaient là, les faits pourraient passer pour une simple affaire de gold famers. Les autorités sud-coréennes indiquent néanmoins avoir la preuve que les hackers nord-coréens concernés étaient rémunérés (à hauteur de 500 dollars par mois) par les autorités de Pyongyang. Selon les autorités sud-coréennes (qui exploitent un fait divers anecdotique à des fins politiques ?), les fonds prélevés dans les MMO sud-coréens auraient ainsi servi à alimenter en devises internationales, les caisses du Parti des travailleurs nord-coréen et les caisses noires de Kim Jong-il. Les joueurs achetant des objets virtuels sont prévenus : ils financent une dictature. Bigre !

Réactions (25)


  • En chargement...