Critiques de Path of Exile

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

17 personnes ont trouvé cette critique utile.
Comment une équipe réduite (une quarantaine de personnes) peut elle réussir là où un gros studio comme Blizzard a, selon moi, échoué ? Path of Exile (PoE) est la révélation du moment en matière de hack and slash. La non localisation du jeu n'est pas un problème. Les anglophobes peuvent jouer à ce jeu sans soucis. Tout juste auront ils besoin d'un peu d'aide pour établir l'arbre de compétence de leur personnage. L'arbre de compétence, parlons-en. Il laisse une liberté totale dans la constru...
Publiée le 18 févr. 2013 par Anguille.

Pas de critique négative recommandée.

  • 4 nov. 2015
    5 personnes sur 9 ont trouvé cette critique utile.
    Étant donné que les autres critiques font des présentations courtes du jeu, voici une présentation plus détaillée.
    Attention, pavé.

    PoE est un pur hack & slash, un Diablo II aussi libre que Diablo avec en plus une vraie résolution graphique adaptée aux machines récentes et un arbre de compétences à la Final Fantasy X. Le jeu est en 3D mais l'impossibilité de changer l'axe de vision donne le sentiment que cette 3D est sous exploitée.
    Il se joue en ligne sur des serveurs hébergés chez l'éditeur. Le client local est de taille raisonnable mais souffre encore, mi-2015, de désynchronisations intempestives qui peuvent s'avérer gênantes en cas de rencontres tendues. L'éditeur travaille dessus et a récemment sorti un correctif pour tenter d'améliorer les choses (peut mieux faire) .
    A propos de l'éditeur justement. Grinding Gear Games est une petite équipe néo-zélandaise et semble tenir à garder un modèle économique Free to Play. Les objets disponibles en boutique sont essentiellement cosmétiques. Toutefois, les quatre onglets du coffre de base s’avéreront très vite insuffisants et il faudra rapidement songer à en acheter six de plus (pour 15-20 €) . Mais des promos sont régulièrement disponibles. Compter deux à trois mois au maximum pour revoir une promo sur le coffre. Ces promos changent quotidiennement, ce qui permet d'avoir un turn over de propositions rapides. Remis en perspective, ce n'est pas cher payé pour un jeu de qualité.

    Compétences
    PoE propose un système de compétences intéressant : l'arbre de compétences (similaire à FFX) ne donne pas des pouvoirs supplémentaires mais des bonus sur ces pouvoirs ou les caractéristiques du personnage (dommage des armes, des pouvoirs, caractéristiques, points de vie, de mana, bonus pour les minions, armure / esquive / bouclier énergétique, etc.) .
    Qui plus est, tout au long de la campagne, on peut accumuler un peu plus d'une vingtaine de points qui permettent de réattribuer différemment autant de compétences.

    Pouvoirs
    Les pouvoirs du personnage ne sont pas dépendants de l'arbre de compétences mais de gemmes qui peuvent être installées sur les pièces de l'équipent. Ces gemmes gagnent de l'xp et montent en niveau en parallèle du personnage (sans ralentir sa propre progression) . Certaines gemmes peuvent apporter un bonus supplémentaire à d'autres gemmes, ainsi, il est possible (et même recommandé) de combiner plusieurs gemmes pour obtenir un effet plus puissant.
    En combinant plusieurs pouvoirs (par exemple une attaque de zone, une attaque puissante à cible unique et une aura de défense ou un pouvoir de fuite) , on obtient un personnage viable qui peut faire face aux principales situations de jeu. Le nombre de raccourcis pour activer un pouvoir est restreint (cinq touches de clavier et les boutons de la souris) , ce qui limite le nombre de pouvoirs que peut utiliser un personnage. Par contre, il est facile et rapide d'échanger des gemmes sur l'équipement et donc d'adapter ses pouvoirs en fonction des cibles.

    Équipement
    Le jeu propose un système d'équipement très proche de Diablo (casque, armure, gants, bottes, main primaire, main secondaire, ceinture, amulette, deux bagues) . Même le système d'armes principales et alternatives que l'on bascule avec Tab est repris.
    Toute pièce d'équipement peut être normale, magique, rare ou unique (pas de sets comme dans Diablo) . Le système de préfixes et de suffixes qui détermine les effets des objets est également repris.
    La grande différence repose sur les emplacements pour les gemmes de pouvoirs et surtout les potions qui ne sont pas consommées mais disposent de charges qui sont restaurées au fur et à mesure que l'on élimine des mobs.

    Craft et trading
    Il n'y a pas d'or dans PoE. La monnaie d'échange de base avec les PNJ sont les parchemins de téléportation et d'identification. Il existe également des orbes aux pouvoirs variés : rendre un objet magique, relancer les valeurs numériques d'un objet, améliorer la qualité d'un objet, changer aléatoirement les effets d'un objets ou même dupliquer un objet pour l'une des plus rares. Certaines de ces orbes (que l'on appelle currency) sont recherchées en craft et servent de monnaie d’échange pour les transactions entre joueurs.
    Il est possible d'ajouter des effets à un objet, par exemple ajouter de la vie ou de la résistance à un élément. A haut niveau, il est même possible de fabriquer une pièce d'équipement de toute pièce.
    Les échanges entre joueurs sont possibles via des canaux dédiés et quelques outils hors jeu développés par des fans. Il n'y a ni «  hôtel des ventes  » ni rien d'équivalent intégré au jeu.

    La cachette personnelle (hideout)
    Au fur et à mesure que l'on explore l'univers, on peut rencontrer des masters. Ces maîtres artisans proposent des missions quotidiennes qui permettent d'accumuler des points de réputation avec eux. Ces points permettent d'accéder à une zone personnelle qu'il est possible de personnaliser. Les meubles sont achetés avec la réputation envers chaque maître. C'est purement cosmétique mais il y a moyen de fabriquer un repaire plutôt sympathique. Le principal intérêt, reste toutefois la possibilité de débloquer les "tables d'atelier" utiles pour le craft évoqué dans le chapitre précédent et un accès direct à un téléporteur qui permet d'accéder aux cartes de haut niveau.

    Les niveaux
    Le jeu compte une histoire principale en quatre actes. On atteint la fin du quatrième acte vers le niveau 40 environ.
    Puis on a la possibilité de recommencer à un niveau de difficulté supérieur (Cruel) qui nous fait atteindre le niveau 60 environ.
    Puis encore une fois (Sans merci) jusqu'au niveau 70 environ.
    Au-delà, le jeu propose un système de cartes indépendantes. Les cartes vont du niveau 68 au 82 mais comme tous les objets, il est possible de les améliorer (magique, rare, unique et qualité) ce qui augmente drastiquement leur difficulté (et la qualité et/ou quantité des loots au passage) .
    Un personnage peut monter jusqu'au niveau 100 mais la courbe de progression subit un sacré ralentissement autour du niveau 80 (voir bien avant pour un personnage bancal) .
    La mort est pénalisante en difficulté "cruel" (perte de 5  % de l'xp du niveau en cours à chaque mort) et en sans merci (10 % ) . Une astuce : si vous avez du mal à passer un boss, allez lui rendre une petite visite juste après avoir passé un niveau. Il n'est pas possible de perdre un niveau, vous pourrez alors passer ce boss par la force brute en mourant à répétition. Ce n'est pas glorieux, mais ça passe. Attention toutefois, si vous avez beaucoup de mal à passer un boss de fin de niveau, il est probable qu'il faille revoir votre personnage. 

    Les monstres
    Les monstres reprennent le même code couleurs que les objets : blanc/gris = trash mob ou objets communs, bleu = objets magiques ou mobs plus costauds, jaune = boss ou objets rares. Les formes, les attaques et les pouvoirs sont assez variés. En général, ils utilisent des pouvoirs qui sont également disponibles aux joueurs (gemmes) .

    Les ligues
    PoE propose plusieurs modes de jeu qui sont appelés ligues.
    La ligue Standard, qui comme son nom l'indique, n'a rien de spécial.
    Et les ligues temporaires qui durent quelques mois (3 ? ) et apportent quelques éléments de gameplay supplémentaires (et dont le détail est disponible ici) .
    Ces deux types de ligues sont disponibles en mode hard core : quand votre personnage meurt, il est automatiquement transféré dans la ligue soft core équivalente (standard ou temporaire) .

    Voilà, c'est une vision assez détaillée du jeu mais il n'est pas exempt de défauts.

    Quelques remarques personnelles complémentaires :

    - Le jeu est (à mon goût) trop basé sur le grind et la frustration. Les drops d'items sont globalement insuffisants pour jouer confortablement dans une zone de son niveau. A niveau du personnage et équipement égal à la zone, le jeu reste assez tendu, surtout sur les boss et les gros packs de monstres spéciaux (bleu) . Les drops sont par définition de niveau égal à la zone. Malheureusement quand on est d'un niveau supérieur à la zone, les drops baissent en qualité. On se retrouve ainsi enfermé dans un cercle vicieux : niveau trop haut, moins de drops de qualité, matos de merde, plus de difficultés pour jouer, farmer de l'xp pour monter de niveau, etc.
    Le seul moyen de sortir de ce cercle vicieux est d'acheter du matos à d'autres joueurs. Mais pour cela il faut farmer des currency...
    A terme, cette frustration générée par la rareté des «  bons  » items a un effet très négatif sur la durée d'adhésion au jeu. Il semblerait que beaucoup de joueurs ne restent par sur PoE à cause de cela.
    Soyez donc prévenus : PoE est un pur jeu de grind.

    - PoE ne propose rien d'autre que des channels dédiés et une fenêtre d’échanges directs de perso à perso pour le trade. C'est très léger mais il existe des alternatives sur le forum et des outils de recherches hors jeu (non contrôlés par l'éditeur) .
    Mais au final, l'échange se fera toujours de joueur à joueur en live.

    - Il est très facile de foirer un personnage : en faisant des mauvais choix de pouvoirs ou de compétences essentiellement. Partez du principe que votre premier perso sera très probablement foiré, qu'il n'atteindra peut-être jamais le dernier Boss de l'acte 4 en mode "sans merci". Ces défauts ne seront révélés que vers le niveau 60. Il faut savoir qu'à partir des cartes 70+, le niveau de difficulté monte très vite. Et ce n'est qu'en optimisant toujours plus son personnage que l'on pourra atteindre et nettoyer les plus grosses cartes et leurs boss high end.
    PoE est un jeu de personnages jetables : quand il atteint son plafond, on peut ajuster quelques trucs mais après il faut en recommencer un nouveau pour le refaire en mieux.
    Le forum officiel regorge de modèles à suivre proposés par les autres joueurs. Malheureusement, ces modèles utilisent souvent du matos de ouf. D'où la frustration évoquée plus haut.

    - Le jeu est original et addictif. La campagne principale dure longtemps. Du moins la première fois. Pour les personnages suivants, la découverte est passée et on rush un peu plus.
    Le scénario est dirigiste (time line unique) , avec finalement assez peu de quêtes optionnelles. Mais l'histoire est globalement bien faite et les environnements et les monstres sont suffisamment variés. Certains lui reprochent tout de même une trop forte proportion de zones très sombres. On a le droit à du gore soft : juste quelques sprotchs et quelques éclaboussures rouges. Rien de bien méchant.

    Le mot de la fin
    Voilà, c'est tout pour l'instant (et c'est bien assez) .
    J'éditerais cette critique si de nouveaux points d'importance me reviennent en tête. En attendant, il est 2h du mat, c'est l'heure d'aller farm... heuu, d'aller se coucher. ; )
    EDIT 1 : évaluation détaillée et ajout du paragraphe sur le hideout.
    Publié le 16 sept. 2015 à 02:10, modifié le 4 nov. 2015 à 13:00
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 31 janv. 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    Par Avatar de MadJoke
    PoE, ou Path of Exile de son nom complet (Chemin de l'Exile en français si je ne me trompe pas) est un Hack'n'Slach sortie en 2013.
    N'étant pas là pour faire les présentation (même si cette charmante demoiselle le vaudrais bien) je vais tout de suite vous parler de ce qu'il va suivre.

    Dans cette Critique/Analyse je vais parler des quatre points qui pour moi permettent d'évaluer un jeux relativement facilement et même sans faire d'étude poussées tout le monde y parviendrais.

    Premièrement ; les graphismes, étant la première chose que l'on voie dans un jeux, je ferais de même en le développant en premier.
    En second, la musique, comme les graphismes, c'est quelque chose que l'on peut entendre dès les premières secondes du jeux donc sa position est logique.
    Ensuite vient l'histoire du jeu (celle que le héro va suivre) , s'étalent au file de l'aventure il est évident que cette partie passe avent la dernière qui, pour moi, sera la plus importante.

    Et donc en dernier, le gameplay. Les mécaniques de jeu, ce qui fait que le jeu soit si attractif et de bien meilleur facture que beaucoup de ses concurrents.

    J'essayerais d'être le plus objectif possible, certains éléments dont je ne suis pas assez bien renseigner ou bien pas assez intéressé vous seront informer en temps voulut (on ne peut pas être totalement à fond sur tout ce que l'on fait et certaines choses suscite plus d'intérêt que d'autres).

    Mais avent cela, j'aimerais faire une petite parenthèse sur le studio qui à permit à ce jeu de voire le jours  : Grinding Grear Games.

    Que ce soit au niveau social avec la communauté ou bien économique, je trouve (ce qui suit est bien entendu subjectif) est un des meilleurs studio actuellement.
    Leurs chaîne youtube met toute les semaines des vidéos ou ils présente des façons de jouer crée par les joueurs eux mêmes et les décorations des maison que l'on peut obtenir dans le jeu.

    Je trouve que cela montre bien qu'il reste en contacte avec la communauté, qu'ils regarde les ressentis de chacun des postes sur leurs forum (bon sûrement pas tous mais une partie).
    Et cela est remarquable (pas dans le sens exceptionnel mais notable) car beaucoup de studio avec des jeux qui marchent bien ne prennent pas beaucoup en compte (ou à moindre mesure) l'avis des joueurs.

    Au niveau économique, je pense que c'est là aussi un bon exemple de studio qui (bien que leurs but est de faire du profit, comme toutes société) respecte les personnes en ne les prenant pas pour des «  vaches à lait  » (petit coup de gueule à Blizzard/Activision)
    Le jeu à pris partis pour le modèle économique du «  Free to Play  » , et ce n'est pourtant pas un «  Pay to Win  » .
    Les objets que l'on peut acheter à la boutique sont limité à principalement du cosmétique et de l’utilitaire (80/20).
    Et là une fois de plus les chois des produits mis en vente sont plus qu'honorable, les utilitaires se limite à des onglets de banque ou de guilde. Mais ils sont totalement dispensable pour un joueur occasionnel, si cela devient nécessaire c'est que le jeu vaux au moins la peine d'y mettre un peux de votre porte-monnaies.

    Voila, maintenant que cette petite parenthèse est close je vais pouvoir développer mes quatre point énoncé auparavant.

    1. Les graphismes  :
    N'ayant pas un ordinateur ultra performant, mon jeu tourne actuellement en qualité moyenne (soit la plus basse) mais même à ce niveau là, les graphismes restent agréable à l’œil, les personnages sont quelque peut mécanisé dans leurs démarche, mais sinon ils sont très correcte pour un jeu en ligne comme celui ci. Si on ne s'attarde pas de trop près les textures sont bonne et les figures des différents personnages ne sont pas dégueulasse. (Je rappel quand même que c'est par rapport à ma configuration que je parle).
    Le monde dans lequel on sera amener à évoluer est du type dark fantasy et les classiques zombies et squelettes seront au rendez vous. Ainsi que les prisons et autres grottes, mais le jeu nous amènera aussi dans des forets tropicales et des villes en ruines.
    L'appréciation des graphismes étant surtout subjectif je voudrais juste préciser que ce n'est vraiment pas sur cela que le jeu est le plus intéressent (au contraire des grosses production de jeux consoles tel que CoD ou ACU, et oui c'est subjectif mais ceux jeu valent bien ces coups de gueules : p).
    1. La musique  :
    À titre personnel j'aimerais souligner la qualité de celle ci, étant très rapidement lassé des musiques des jeux, dans celui ci j'ai fini le premier mode de difficulté des trois acte avec la musique.
    Je trouve qu'elle est vraiment bonne est qu'elles vont très bien avec le jeu. Malheureusement là je ne peux pas me placer d'un point de vue objectif pur du fait que chacun aura un avis différent dessus.


    1. L'Histoire  :
    Avent tout, je tiens à préciser que le jeu n'est encore que disponible en anglais pour le moment, une version française est prévue courant 2015/2016, donc si vous n'en parlez pas un traître mots, déjà vous passerez à coté de l'histoire mais aussi de la plus grosse partie du jeu puisque l'optimisation et les description le sont aussi ^^.

    N'étant pas un très fervent lecteur sur écran, je ne m'y suis personnellement pas attardé, mais les dialogues avec les différents PNJ du jeu m'ont l'air vraiment intéressent à lire et le background du jeu en à l'air tout autant. J'attendrais la version française pour m'y attarder un peux plus (plus par fainéantise qu'autre chose).

    Les trois actes nous présente différents PNJ (un vendeur d'armure à chaque acte et une vendeuse de consommable à chaque acte aussi) , ceux si nous donneront des quêtes à remplir qui sont plus ou moins utile à la trame scénaristique. Mais comme dans tout H'n's la trame scénaristique se déroule de façon classique, une suite de zone pour arrivé à un boss final, avec des boss intermédiaire entre et une fois tuer on passe à l'acte suivant.
    Pas de grande originalité de ce côté là.






    1. Le Gameplay  :

    Là, j'attaque la partie la plus intéressante du jeu.

    Il y a cinq personnages jouable dont les seuls différences au départ sont leur position de démarrage dans l'arbre de talent et une légère variation dans les caractéristiques de base.

    Ces caractéristiques de bases sont au nombre de trois  : Force, Intelligence et Dextérité.
    Chacune apportant des bonus différents les unes des autres.

    Là où le jeu se complexifie c'est au niveau de l'arbre de talent, qui permet au joueur de prendre n'importe quel rôle désiré par celui ci (j'ai ouï dire que certains développeur de Diablo 2 faisaient partie de l'équipe de celle de PoE, ce qui, d'après ceux qui on joué au deux jeux, expliquerais les ressemblance dans beaucoup de points. N'étant pas sûr de ces informations je vous prierais de les prendre comme non comptant dans ma critique).



    L'arbre de talent est actuellement composé de 1325 points, certains points pouvant changer totalement votre façon de jouer, d'autre augmentes les caractéristiques ou donne des bonus de dégâts ou autres. La variété des possibles est quasiment infinie (sûrement pas mais j'emploie ce terme pour représenté l’immense possibilité de ceux ci).
    En plus de cela, certains objet unique peuvent eux aussi modifier la façon de jouer d'un personnage.

    Les sorts que l'on utilise dans le jeu sont représenté par des gemmes que l'on peut obtenir aléatoirement sur les monstres, mais aussi en récompense de quêtes.
    Là ce distingue deux type de gemmes, les sorts qui vont être activé par le joueur et les support qui vont amélioré celles du premier genre.
    Chaque gemmes à un niveau et monte au fur et a mesure de l’expérience obtenue. Les près requis de caractéristiques et de niveau du personnage augmente avec le niveau des gemmes.

    Les gemmes elles définissent aussi votre style de jeu, car il y en à beaucoup, les listes se trouve facilement sur internet, et les supporte offre encore plus de possibilité. Si l'on ajoute à cela ce que j'ai précisé plus haut, les possibilité de jeux sont énormes et chacun peut y trouver son bonheur.

    L'optimisation des équipements se fait par plusieurs consommables que l'on peut obtenir sur les cadavres de nos adversaire aléatoirement, certains étant plus dur à avoir que d'autres.



    Là est un point très important ou je voulais insister, ce jeu est un jeu de théoricrafteur (du verbe français du XVIIème siècle  : Théoricrafter, inventé par un paysan pendant qu'il planifiait comment planter ses récoltes)
    Tout, ou presque doit être étudié minutieusement, un personnage ne passant pas le cruel ne sera sûrement pas viable à haut niveau. Et même à haut niveau, la réfection ainsi que la remise en question de sont personnage est importante pour la progression de celui ci.

    C'est donc un jeu qui se fait en plusieurs temps  :
    • L'étude  ; partie ou le joueur découvre le jeu et commence son premier personnage.
    • L’analyse  ; le joueur a fait son personnage, qui ne marche presque jamais du premier coup (ce qui peux en décourager plus d'un) , et recommence un nouveau. Conseil personnel, utiliser un tutoriel du forum pour pouvoir évoluer facilement et voire comment le personnage fonctionne.
    • La création  ; Après plusieurs essais le joueur connais assez bien le jeu et peux enfin crée un personnage viable qui lui correspond.
    La durée de vie dépend du gameplay du joueur, si un personnage n'est pas assez puissant il ne verra jamais le haut du palier, par contre si il l'est alors une fois l'acte 3 fini en difficulté maximal lui permettra d'attaquer les Maps que le joueur obtient aléatoirement. Celles ci pouvant être amélioré (donc la difficulté augmenté) la durée de jeu est immense, chaque Maps (même celle de l'histoire) étant généré aléatoirement, et les dernières étant basé sur des thèmes, le jeu est bien fournie à ce niveau là.


    1. Conclusion  :

    Je me suis peut être perdu dans le dernier point mais ce jeu est vraiment bon si on aime crée des choses en aillant beaucoup de possibilités, une fois les graphismes moyen/bon et l'histoire passé, le jeu est vraiment intéressant et plaisant à jouer.
    Il ne faut pas avoir peur de recommencer des personnages pour apprendre de nouvelles choses et regarder un peux l'arbre de talents et les possibilités qui s'offre à vous pour votre personnage.

    C'est donc un jeu bien compliqué qui s'offre à nous, qui en fera abandonner plus d'un, mais qui vaut clairement les prix qu'il demande pour la boutique.
    Et si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas payer vous ne serez pas handicapé par cela.
  • 22 juil. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    2 personnes sur 7 ont trouvé cette critique utile.
    5/10

    Moyen

    Par
    Path of Exile a été créé par des anciens de Blizzard, ceux-là même qui avaient travaillé sur Diablo 2. Cela se ressent et Path of Exile lui ressemble beaucoup. Si au premier abord PoE semble très bien, à la longue il est ennuyeux. Graphiquement le jeu est très réussi.

    L'arbre de talents est immense et semble donner accès à de nombreux templates. Mais cela est un leurre. Poe est basé avant tout sur les matériels que vous trouverez (ou pas... ). Sans des objets particuliers la plupart des templates ne vous seront pas accessibles.
    Cela vous obligera (si vous n'êtes pas chanceux) à faire du commerce avec les autres joueurs, ce que personnellement je n'apprécie guère n'étant pas un grand fan de jouer à la marchande.

    Les serveurs sont plus que moyen, et l'architecture même du jeu souffrant de gros défauts. Les roll-back sont monnaie courante et certaines capacités (gemmes) sont presque injouables. Le temps de jeu n'est basé que sur la difficulté et le pseudo nouveautés ne sont souvent que de la difficulté en plus. Le jeu en devient vite très répétitif et rébarbatif.

    Le principal attrait de ce jeu est qu'il est gratuit. Je le conseille pour passer le temps en attendant la sortie d'un jeu ou pour les très longues soirées d'hiver. Ou pour les nostalgiques des albums Panini (car les objets sont comme les images de ces albums ont les drops totalement au hasard et le jeu est basé sur le farming intensif en espérant que la chance vous sourit). Tenter l'expérience cela ne coute rien et vous occupera un temps.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 20 nov. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 3 ans.
    5 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    Path of Exile un hack'n slash tout dans la finesse, c'est à dire taper du mob pour avoir un équipement amélioré comme un malade (bah c'est un hack'n slash après tout vous aimez ou vous n'aimez pas).

    Si j'ai bien suivi, ce jeu a demandé trois ans de développement et bien je peux dire que ça se voit, enfin un jeu où il faut un minimum réfléchir, enfin des boss dignes de ce nom où la moindre erreur se paie cash. Comme je n'aime pas trop faire un grand discours, on va commencer par les points forts :

    - Bestiaire assez varié (humain, sirène, zombie, squelette, etc)
    - Très bien optimisé, peu de bug
    - Graphiquement très propre
    - Bande son très agréable qui met dans l'ambiance
    - Vraiment Free to play, pas de cash shop qui avantage ceux qui sortent de l'argent (que des décorations ou bien XP plus rapidement)
    - Très bon suivi des développeurs
    - Système d'évènements que je ne peux pas trop expliquer vu que je n'ai pas testé
    - Système de compétences dont on va expliquer le principe.

    Vous avez donc des archétypes (agilité, force, et intelligences) , ce qui va décider de votre "orientation". Par exemple, le ranger démarre dans la "zone" agilité, du coup votre départ et vos compétences premières seront du coup exclusivement axées agilité durant vos 5 ou 6 premiers niveaux. Après ces niveaux s'ouvre à vous une nouvelle routes vers l'archétype intelligence, qui ainsi de suite ouvrira une nouvelle voie. C'est un rapide schéma mais ce système est l'un des premiers que j'ai vu à être autant libres et compliqué, où chaque point dépensé doit être pensé à l'avance sous peine de "rater" votre perso.

    Pour des personnes comme moi qui aime bien se différencier des autres joueurs, ça ouvre des perso vraiment originaux. Par exemple, mon ranger est axé critique mais pas dans les dégâts par seconde et je n'ai pas mis de points dans les défenses élémentaires (chaos, feu, glace). Du coup je fais de gros dégâts qu'en critique donc tous les 2 coups, tandis que sur des boss qui infligent des dégâts magique je perd beaucoup de vie, ce qui fait que ma progression est très difficile.


    Les points faibles maintenant :

    - Serveurs assez instable, peut-être victime de son succès ?
    - Guerre des clones, pas d'options de personnalisation (je ne sais pas si c'est un mauvais point pour ce genre de jeux donc à prendre avec des pincettes)

    C'est à peu près tout, je n'ai pas comparé ce jeu avec son concurrent Diablo vu que je n'y ai pas joué. Mais ce que je peux en dire, c'est que ce jeu a une très bonne communauté, de très bon développeurs. Ce jeu pourra aisément s'installer et faire partie des grands et c'est ce que j'espère de tout coeur.
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 9 avril 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 4 ans.
    12 personnes sur 12 ont trouvé cette critique utile.
    Digne successeur de Diablo 2, ce hack'n'slash offre vraiment un coups de nostalgie aux joueurs fans du genre. Tout y est bien pensé, que ce soit au niveau du gameplay ou de l'arbre (constellation) de talents. C'est très riche, les possibilités sont infinies et GGG ajoute hebdomadairement du contenu (gemmes, sorts, etc. ). Il faut se dire que le jeu est encore en bêta ouverte mais je n'ai jamais vu un jeu bêta aussi abouti pour un bêta-test.
    En effet, le jeu ne plante pas et bugue très peu, il est bien optimisé et le développement se fait dans ce sens.

    On peut aussi noter la richesse du bestiaire (zombies, monstres de la jungles et des cavernes, soldat etc. ) , des armes avec des centaines de roll possibles, etc.
    Le jeu propose trois niveaux de difficultés à savoir Normal, Cruel et Mercyless et c'est là que ça devient vraiment sympa car si le perso n'est pas bien optimisé, on n'avance tout simplement plus ! Du fait, que le niveau Mercyless donne un malus de -15 % d'exp / mort (c'est pas du jeu de Hardcore Gamer, ça peut être ? ! ).
    Tout ceci nous donne une excellente durée de vie pour ce titre, en effet, il faut compter environ sept jours de jeu (soit environ 170h) pour espérer terminer le mode Mercyless avec un premier personnage et en découvrant tout le jeu.

    Plein de petits détails vous immergent dans le jeu à 200 % que ce soit des flèches qui se plantent, aux loots tombés à terres. Les possibilités de stuffing sont, elles aussi, très grandes, avec des possibilités de gameplay basées uniquement sur un stuff par exemple, donnant des bonus exclusifs (comme certains légendaires).

    La communauté internationale sur ce jeu est aussi un bel atout car on peut commercer avec beaucoup de monde et ce, à n'importe qu'elle heure !

    Pour résumer, tout y est fun, les boss et les packs d'élites ne sont pas déséquilibrés à en spammer la mort comme dans D3 (même avec un perso très opti) , c'est très bien pensé. Si votre perso vous l'avez bien monté, en réfléchissant à réaliser un juste équilibre entre résistances/vitalité/dps, le jeu est un pur régal.

    Bref, du fun encore du fun, foncez !
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 févr. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 4 ans.
    17 personnes sur 17 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    Bluffant !

    Par Avatar de Anguille
    Comment une équipe réduite (une quarantaine de personnes) peut elle réussir là où un gros studio comme Blizzard a, selon moi, échoué ?
    Path of Exile (PoE) est la révélation du moment en matière de hack and slash.
    La non localisation du jeu n'est pas un problème. Les anglophobes peuvent jouer à ce jeu sans soucis. Tout juste auront ils besoin d'un peu d'aide pour établir l'arbre de compétence de leur personnage.
    L'arbre de compétence, parlons-en. Il laisse une liberté totale dans la construction de son personnage. Sachant que tout le monde partage le même arbre, on peut faire un maraudeur (guerrier) lanceur de sort, une witch (sorcière) combattant au corps à corps, etc... Tout est possible ! Bien évidemment cela sera plus ou moins évident en fonction de votre classe de départ, mais ce sera faisable.
    Les combats sont variés, les quêtes suffisamment originales pour ne pas être rebutante lorsque l'on passe à la difficulté supérieure et que l'on recommence le jeu.
    PoE est une franche réussite malgré la présence de petits défauts (mais n'oublions pas que le jeu n'est pas encore officiellement sorti et qu'il est en phase open beta).

    A préciser pour ceux que cela pourrait rebuter, l'itemshop n'est pas un "pay to win". Les objets en vente sont uniquement "cosmétiques" et pratiques ! Effets d'aura sur les armes, emplacement pour un personnage supplémentaire, danses, mini pets, agrandissement du coffre,...
    Publié le 18 févr. 2013 à 23:42, modifié le 18 févr. 2013 à 23:47
    17 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 11 févr. 2013
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 4 ans.
    9 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    WAOOUUHH

    Bon je vais être bref et direct, Path of Exile est tout simplement le meilleur H&S depuis Diablo 2. Il est très immersif, prenant, attachant, déroutant, je n'ai jamais entendu parler de ce jeu jusqu'à la semaine dernière et là, j'ai été littéralement charmé.

    Les graphismes sont très propres et beaucoup plus (réalistes) que D3 et surtout très, très variés. Les cartes aléatoires sont réellement aléatoires, pas comme un certain D3 qui fait pâle figure à côté. L'environnement sonore est très bien retranscrit (petit plus pour les musiques excellentes) , la prise en main est très simple et le système qui parait complexe au départ devient hyper simple et une véritable addiction.
    Ce qui m'a interpellé dans PoE sont les petits détails qui font sa force. Par exemple avec le ranger (archer) quand vous tirez vos flèches, elles restent plantées sur la cible, quand un loot tombe on le voit parfaitement bien avec le bruitage qui lui correspond bien. Bref, il y'a tellement à dire et je trouve tous ces détails absolument puissants.

    Le seul point négatif que j'ai trouvé est la taille du sac, vraiment rikiki. Mais bon, ça reste un point vraiment dérisoire : ) )

    Système de sphèrier comparable à celui de Final Fantasy X pour augmenter les stats, système de gemmes à implanter sur l'équipement et armes comparable à celui des matérias de Final Fantasy VII pour booster ses stats, techniques, etc. Ce dernier étant d'une diversité absolument phénoménale, tous les ingrédients sont réunis pour un bijou de jouabilité.

    Ce jeu n'est actuellement qu'en version bêta mais il promet vraiment énormément. De plus, il est gratuit et pas besoin de mettre la main au portefeuille pour pouvoir jouer correctement, un travail vraiment prodigieux a été apporté sur ce titre et j'en remercie sincèrement les concepteurs qui grâce à leur talent me procure, à moi comme aux autres, un vrai retour à la source, un vrai jeu, en un mot Path of Exile est la vaseline de D3 soyez en certains...
    Publié le 11 févr. 2013 à 13:26, modifié le 11 févr. 2013 à 19:47
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques

Que pensez-vous de Path of Exile ?

87 aiment, 16 pas.
Note moyenne : (107 évaluations | 6 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Répartition des notes de Path of Exile
Répartition des notes (107 votes)

Evaluation détaillée de Path of Exile
(50 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu