Cap à l'ouest avec BattleStar Galactica Online

Officiellement dévoilé en mars 2010, Battlestar Galactica Online se veut le fer de lance de l'implantation de l'Allemand BigPoint aux États-Unis. Le Web MMO inspiré de la célèbre série de science-fiction se dévoilait au cours de l'E3 2010. Aperçu de ce Web MMO de combat spatial.

Fort d'un catalogue d'une cinquantaine de jeux en ligne disponibles en 30 langues (essentiellement des MMO jouables sur navigateur Web, exploités en « Free to Play »), Bigpoint a su progressivement s'imposer auprès des joueurs en ligne européens et connaît une croissance rapide (le studio allemand compte aujourd'hui près de 400 salariés et revendique 125 millions d'inscrits sur son portail).

Et si BigPoint a construit sa popularité en Europe, il lorgne aujourd'hui sur les Etats-Unis. Raison pour laquelle le studio allemand adapte des licences bien connues outre-Atlantique (avec Battlestar Galactica Online reprenant les grandes lignes de la série et The Mummy Online inspiré du film La Momie) qui doivent lui permettre de capter rapidement l'attention des joueurs américains qui ne connaîtraient pas encore l'exploitant européen.
Dans cette optique, Philip Reisberger (BigPoint) était présent à Los Angeles à l'occasion de l'E3 2010, la grand-messe annuelle du jeu vidéo américain, pour présenter une version « alpha » de BattleStar Galactica Online à la presse locale.

Un Web MMO à licence

Cap à l'ouest avec BattleStar Galactica Online

Sans grande surprise, BattleStar Galactica Online s'inspire de la série télévisée du même nom. Dans un lointain futur, l'humanité des Douze Colonies est quasiment éradiquée par l'attaque des Cylons, ces entités robotiques belliqueuses, alors que les dernières représentants de l'espèce humaine tentent de survivre à bord du vaisseau Galactica. Dans la série, cette fuite dans l'espace en quête de la Treizième Colonie (la Terre) prend des accents d'odyssée mystique vers une terre promise, entre deux affrontements spatiaux opposant les dernières forces humaines et les vaisseaux cylons...

Battlestar Galactica Online, le Web MMO, s'intercale au cours de la seconde saison de la série, au plus fort du conflit galactique. Pour autant, même si les joueurs seront amenés à croiser les personnages célèbres de la série au cours de leurs pérégrinations dans le Web MMO, le jeu « ne suit pas très strictement la trame de la série ». Le jeu fait manifestement l'impasse sur la dimension quasi philosophique des épisodes, pour se concentrer sur la guerre opposant humains et cylons. Battlestar Galactica Online se veut résolument un MMO d'action, que l'on prend en main rapidement pour s'amuser immédiatement.

Le gameplay de Battlestar Galactica Online

28052010screenships3.jpg
28052010screenships1.jpg

Selon Philip Reisberger, en charge de la division Jeu chez BigPoint, le joueur de BGO rejoint les rangs des humains survivants ou des cylons et se lance dans la bataille. Battlestar Galactica Online apparaît donc comme un « tactical MMO » axés sur le combat spatial dans un monde en 3D généré par le moteur Unity (qui permet précisément d'afficher des univers 3D dans un simple navigateur Web).
Et bien que BGO soit un jeu sur navigateur Web, Bigpoint entend en faire un « vrai MMO, et non un simple jeu multijoueur ». Le studio allemand promet donc pour Battlestar Galactica Online « un monde ouvert, susceptible d'accueillir des milliers de joueurs simultanément » et des instances devant regrouper chacune au moins 1500 joueurs simultanément prêts à en découdre aux commandes de leur dogfight (le moteur Unity permet dans certaines circonstances d'accueillir entre 3000 et 5000 joueurs dans un même espace).

Dans Battlestar Galactica Online, le joueur contrôle un vaisseau spatial (même si à l'avenir, des mécanismes d'avatars pourraient être implantés « si la communauté le réclame »).
Selon la faction, les différents types de vaisseaux inspirés de la série sont disponibles, auxquels s'ajoute des systèmes d'armements personnalisables (mais à cette heure, le jeu n'intègre aucun mécanisme d'artisanat). Au gré de sa progression, le joueur pourra acquérir plusieurs engins et choisir les plus adaptés selon les missions et circonstances : un vaisseau de combat sera évidemment le plus indiqué lors des affrontements spatiaux qu'ils soient PvE ou PvP, alors que les vaisseaux de collectes permettront d'extraire des ressources - comme de l'eau, du trillium, ou encore du titanium pour réparer les engins, au coeur des impératifs de survies des personnages de la série - sur les astéroïdes alentours pour assurer la pérennité ou le développement de sa faction...

28052010screenships4.jpg

Distribué en « Free to Play », Battlestar Galactica Online vient donc manifestement compléter la (longue) liste de « MMO de combats spatiaux » attendus prochainement. Si Jumpgate Evolution joue la carte de l'affrontement de nations (dans un MMO à abonnement) et Black Prophecy celle de l'artisanat (le joueur y fabrique et personnalise son vaisseau), Battlestar Galactica Online devrait pouvoir compter sur sa licence et son accessibilité à la fois technique et de gameplay pour se distinguer de la concurrence.
Les joueurs pourront quoiqu'il en soit pouvoir juger sur pièce dès septembre 2010, d'abord sur le portail de la chaîne de télévision américaine SyFy qui hébergera le jeu en avant-première, puis un mois plu tard sur le portail de BigPoint. Avis aux fans de la série.

E3 2010 : les MMO du salon
Sommaire :
  1. E3 2010 : le fil de l'actualité
  2. E3 2010 : les MMO du salon
  3. Cap à l'ouest avec BattleStar Galactica Online

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Battlestar Galactica Online ?

11 aiment, 9 pas.
Note moyenne : (21 évaluations | 8 critiques)
5,3 / 10 - Moyen