Impressions d'Ape sur Skyforge lors de la bêta technique

Membre de la communauté JeuxOnLine, Ape a eu l'opportunité de s'essayer à Skyforge pour mieux nous partager ses premières impressions.

Impressions d'Ape sur Skyforge lors de la bêta technique

Skyforge est un MMORPG d'action développé par l'Allods Team (anciennement nommée Astrum Nival) qui est notamment connue pour le MMORPG du même nom. J'ai attendu ce jeu plus de sept mois avant de pouvoir enfin le tester lors de cette bêta technique de trois jours qui s'est déroulée du 13 au 16 novembre dernier.

Qui dit bêta technique dit crash, bugs, etc. On peut tout de même fortement présumer que ces adversités ne perdureront pas mais j'ai rencontré quelques problèmes de stabilité lors de cette bêta technique. Bref, c'est plutôt inhérent à ces phases de test donc rien d'inquiétant, puis j'ai tellement patienté pour tester ce jeu que ce n'est pas ces petites broutilles qui allaient entraver mes premiers pas sur Aelion (l'univers de SkyForge).

La création des personnages et les décors

C'est après avoir opté pour une carrure, le genre, nom, prénom et classe de mon personnage que je me lance dans l'aventure (l'outil de création n'était pas encore disponible mais on nous en promet évidemment un). Je fais mes premiers pas : c'est beau, c'est instancié mais on sait qu'on disposera de plus d'une dizaine de zones dites « open world » dont la Forêt de Lanber lors de cette bêta technique.

Ape

J'ai quand même tâché de faire un peu d'escalade pour vous concocter une vue de cette zone plutôt agréable. Même si on trouve quelques murs invisibles par-ci par-là, la sensation de grandeur est réelle et j'étais loin de me sentir oppressé. Les captures d'écran ne me permettaient que de prendre des images au format *.jpg qui dégradent quelque peu la qualité des images. C'est nettement plus beau en vrai mais j'étais tout de même en Ultra avec une bonne configuration PC.

On remarque notamment une identité graphique qui va sans rappeler Allods Online. SkyForge entend plaire à tous et proposera des décors variés proches d'un multivers tant il y en aura pour tous les goûts : médiéval, steampunk, contemporain, futuriste... De quoi notamment se démarquer un peu de ses congénères qui tendent à rester dans un seul et unique style.

Gameplay

Comme maintes fois répétées par les développeurs, Skyforge est le fruit d'un mélange inspiré de plusieurs jeux d'action. Il en résulte une forte empreinte Hack & Slash puisque le gameplay est plutôt nerveux, les mobs s'enchaînent vite et les instances PvE rappellent fortement ce fameux système de note attribuée à chaque donjon terminé. Ce système est comme Vindictus, Dragonica, Dragon Nest et j'en passe. En soit, il faut accomplir des objectifs de quêtes aléatoires pour s'assurer d'avoir un meilleur score. J'ai également constaté que la difficulté des donjons évolue au fur et à mesure qu'on les fait et refait. Cette difficulté croissante pimente les défis mais permet aussi d'obtenir un meilleur butin.

Les donjons ont parfois des zones cachées et des bosses optionnels. On remarque assez vite la richesse des décors, puis ces petites zones instanciées sont assez convaincantes. J'ai pour ma part apprécié l'immensité des décors permettant d'amoindrir quelque peu la présence d'instances (donjon multijoueur et solo).

Ape

Un des points fondamentaux de Skyforge est son choix de classe et de spécialisations que l'on peut changer très rapidement en dehors des combats sans devoir monter un nouveau personnage. L'Ascension Atlas est une sorte d'arbre de talents plutôt grand, bien qu'assez linéaire. Ce qui rendra les joueurs uniques, c'est certainement leur choix de compétences, d'équipements, de costumes et autres améliorations. La barre de compétences étant assez restreinte en nombre de sorts, il devient alors important de judicieusement les choisir et l'Allods Team ne manque pas de préciser que l'équipement ne fera qu'un tiers du boulot. Dix classes à débloquer sont prévues au départ, c'est plutôt correct voire au-dessus de la moyenne pour un MMO.

Les quêtes s'enchaînent relativement vite et la plupart des NPC ne servent pas à grand-chose si ce n'est à titre décoratif. Peut-être auront-ils plus d'importance à l'avenir mais force est de constater que les missions s'obtiennent en entrant dans une zone puis l'objectif apparaît et à vous de jouer... Cela a au moins le mérite d'être expéditif et défoulant.

On a aussi eu droit à un peu de PvP sous forme de Match à mort. Ce n'était pas trop mal et les graphismes s'adaptent automatiquement pour assurer une meilleure fluidité dans ces combats. Les matchs s'organiseront en fonction du niveau de Prestige des joueurs. Dans Skyforge, il n'y a pas de niveau mais ce Prestige est un chiffre indicateur de puissance.

Les animations des sorts sont plutôt bien foutues et, ayant joué Cryomancien, j'avoue avoir aimé ces effets imposants et de qualité. On peut tout de même émettre un soupçon d'inquiétude quant à la stabilité des combats de masses avec des attaques d'une pareille ampleur.

Le système économique

Jusque là, nous savons seulement que le jeu sera accessible en free-to-play et donc téléchargeable gratuitement. Il est effectivement normal de penser à un système néfaste comme Allods Online mais soulignons quand même le contexte dans lequel il est sorti. Il s'agissait d'une époque où les MMO freemium n'étaient pas encore popularisés. Ce n'est qu'à partir du moment où certains AAA connus se sont reconvertis en free-to-play (Aion, Le Seigneur des Anneaux Online, Age of Conan...) que ce système économique s'est fait connaître et a été adopté par la plupart des nouveaux jeux d'envergure.

Ape

Aujourd'hui le système free-to-play fonctionne nettement mieux et propose des jeux mieux équilibrés sans pour autant avoir moins de rentrées d'argent. Quand on cumule ce constat et la mode des packs de fondateurs, il y a de quoi se faire une petite fortune rien qu'au lancement. Allods Online a cette mauvaise réputation qui lui collera toujours à la peau, mais Skyforge ne répond pas au même nom, ni a la même équipe de développement ou même à l'époque. On peut avoir des craintes mais franchement, je doute que l'Allods Team soit désireuse de tenter le diable une seconde fois. Le récent serveur avec abonnement d'Allods Online prouve au moins qu'ils commencent à envisager des modèles économiques différents.

Conclusion

Je pourrais écrire dix fois plus tant il y a de choses à dire sur ce jeu, mais je dois avouer que cette bêta technique m'a apporté bien des réponses mais encore plus de questions. Je n'aurais jamais la prétention de juger un MMO en si peu de temps d'autant plus en alpha avec une infime quantité d'éléments mis à disposition des testeurs. Il en ressort tout de même un avis positif, le jeu peut sembler manquer d'originalité car ce que j'ai décri n'est peut-être pas encore assez transcendant, mais bien d'autres mécaniques de jeu plus novatrices sont à venir : la forme divine, la gestion des Adeptes, l'Observatoire divin, le housing, les champs de batailles à 16 joueurs, la zone PvPvE à 100 joueurs, les invasions...

Bref, une belle ribambelle de contenus qui permettra à Skyforge de nous dévoiler tout son potentiel jusqu'à présent discret, qu'on se gardera de critiquer prématurément et qu'on tâchera au moins de surveiller du coin de l'oeil.

- Ape

Précédent
Impressions de Peredur Skyforge lors de la bêta technique

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Skyforge ?

49 aiment, 23 pas.
Note moyenne : (75 évaluations | 0 critique)
6,6 / 10 - Bien

38 joliens y jouent, 67 y ont joué.