The Elder Scrolls Online, un MMO social sur un serveur unique

Un MMO social, c'est un bien grand mot. De nombreux studios ont fait le pari, et très peu l'ont gagné. TESO revendique une approche ambitieuse avec sa définition de l'aspect social et y voit l'un des futurs atouts du jeu, mais qui pourrait aussi déstabiliser certains joueurs. Explorons donc les aspects proposés sur le jeu.

The Elder Scrolls Online, un MMO social sur un serveur unique

Il sera possible de connecter ses amis via Facebook, Twitter ou encore Google+. Sans que le jeu ne devienne un système de spam sur les murs ou les fils d'actualités, il permettra de trouver ses amis qui se lanceront dans l'aventure. Il sera également possible de créer sa page de guilde directement via un système sur Facebook. Cela devrait permettre de créer les pages avant la sortie du jeu, et de faire le transfert ensuite directement en jeu.

L'un des éléments majeurs de cet aspect social voulu parle studio va sûrement surprendre l'ensemble de la communauté, et faire date dans l'univers du jeu en ligne : cet élément permettra de réguler le flux des serveurs, et surtout de prévenir la fameuse expérience du « day one », ce jour où l'on crée notre personnage, pensant rejoindre nos amis, mais ou finalement on ne retrouve personne.
Ainsi, il n'y aura pas de serveurs pour TESO. Il y aura un seul megaserveur. Tous les joueurs pourront ainsi entrer en contact, ils trouveront leurs amis. Bien entendu, en termes d'infrastructures, nous parlerons sûrement de plusieurs serveurs physiques, mais la connexion au jeu se fera sur une seule entité. Ainsi, plus de file d'attentes énormes, plus de serveurs complets, plus de partition de la base de données. La tâche s'annonce titanesque, notamment en termes de gestion de ce serveur, des données et de la sécurité qui en découle, mais si tout est sous contrôle, cela s'annonce comme une expérience unique et intéressante en terme de socialisation.

Le serveur devrait être capable de mettre les joueurs en relation directe avec ceux présents dans la liste d'amis, dès l'ouverture des serveurs le jour de la sortie. Il pourra également mettre en relation de façon intelligente les joueurs intéressés par le même type de jeu : PvE, PvP, Roleplay, etc. Ainsi l'arrivée des joueurs néophytes devrait être vraiment facilitée. Un système de tutoriel leur sera également proposé au début du jeu.

Dreugh

Un autre point relativement important : le système de guilde. On se retrouve très rapidement à atteindre la limite du nombre de joueurs dans une guilde. Ainsi, les guildes de TESO ne devraient pas en avoir. Un système de compétitions entre guildes devrait également permettre d'augmenter l'interaction entre elles. De plus, un joueur pourra faire partie de plusieurs guildes à la fois, ceci permettant d'avoir des guildes vraiment orientées sur un seul élément à la fois et permettant aux joueurs de se retrouver en fonction de leur passion.

Cependant, et nous avons évoqué ce point avec la CCM globale, cela pose un souci quant aux langues utilisées par les joueurs. Nous pensions (avec nos collègues allemands et français) que c'était se fermer une porte que de ne pas proposer d'options permettant de jouer avec des joueurs de sa communauté. Elle devrait prendre en compte ma remarque afin d'envisager l'introduction d'une option lors de la recherche de joueurs qui permettrait de retrouver des joueurs parlant français, ou ouzbek par exemple.

Et enfin, un système de « mentoring » devrait être implanté en jeu. Il permettra ainsi de proposer à ses amis de les guider plus facilement lors de leur arrivée sur le jeu !

Divers sur le jeu

Le système d'artisanat est quelque chose d'excessivement important dans les jeux Elder Scrolls. TESO ne déroge pas à la règle. Le système se veut évolué et doit comprendre diverses spécialisations. Il aura une part très importante dans les guerres de territoires, notamment dans le développement d'armes de guerre de plus en plus évoluées permettant la prise des cités ennemies... Nous n'avons pas eu plus de détails à ce sujet, mais la question demandera d'être creusée !

Stone falls
Dreugh
  • Un système d'achievements et de hauts faits existe déjà en jeu. Il se base sur des réalisations dans tous les compartiments du jeu, que cela soit PvP, PvE, etc. Il devrait s'étoffer et permettre une compétition à un autre niveau entre joueurs.
  • Pour le moment, il n'est pas prévu que des maisons (housing) soient implantées en jeu. Cela viendra peut-être par la suite, mais le fait d'avoir un megaserveur est un inconvénient à ce genre de pratiques immobilières.
  • Un système de jeu sous forme de Vampires et de Loups-Garou devrait également exister, à l'instar de celui dans Skyrim. Les retours sur la communauté ayant été excellents sur ce système, l'équipe a décidé de l'inclure dans le jeu, mais pour le moment uniquement en PvE.
  • La carte du jeu est facile d'accès. Le système utilisé dans Skyrim est repris, avec les lieux visités notifiés en blanc, et ceux issus de discussions et non visités en noir. Chaque quête avec un objectif pour lequel la localisation est donnée apparaît à la fois dans le journal mais également sur la carte, signalé par un marqueur jaune, que l'on peut effacer. On peut facilement changer d'objectifs, et la carte/mini-carte ne se retrouve jamais surchargée. Elle est très facile d'utilisation.
  • Les faits se déroulent plus d'un millénaire avant les événements que l'on peut constater dans Skyrim. De ce fait, les dragons ont disparu de la surface de Tamriel, et reviendront au moment de Skyrim uniquement. Ne vous attendez pas à casser du dragon ! Comme l'explique Paul Sage : « Je crois que chaque jeu doit avoir son « truc » qui le rend unique. Skyrim, c'était les dragons, TESO, on verra bien ! ». D'autre part, on retrouvera beaucoup de monstres connus de l'univers des précédents Elder Scrolls, et les Dwemers auront déjà disparu du continent. Ceci promet de belles ruines pour tous les amateurs du genre !
The Elder Scrolls Online, PvE et PvP
Sommaire :
  1. Aperçu du gameplay de The Elder Scrolls Online
  2. The Elder Scrolls Online, PvE et PvP
  3. The Elder Scrolls Online, un MMO social sur un serveur unique

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

358 aiment, 120 pas.
Note moyenne : (515 évaluations | 52 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(257 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

584 joliens y jouent, 882 y ont joué.