Les Championnats du monde de SMITE approchent

Les huit meilleures équipes du monde s'affronteront du 9 au 11 janvier dans un tournoi dont les dotations, largement financées par les joueurs via le programme Odyssey, dépassent les deux millions de dollars. JeuxOnLine vous propose un petit guide des différentes équipes qualifiées avant que les combattants n'entrent dans l'arène.

Les Championnats du monde de SMITE approchent

Au cours des deux derniers mois, la scène eSports de SMITE a été marquée par les tournois qualificatifs pour les Championnats du Monde, qui se tiendront à Atlanta du 9 au 11 janvier prochain. JeuxOnLine était présent à Cologne en novembre pour assister aux qualifications européennes, mais certains parmi vous sont peut-être curieux de savoir ce qu'il s'est passé dans les autres régions du monde et qui retrouveront les deux qualifiés européens, Titan et SK Gaming, au Cobb Energy Performing Art Centre.

Les huit équipes se partageront une dotation de plus de deux millions de dollars, financés en grande partie par les joueurs grâce au programme Odyssey, qui leur proposait d'acheter 21 objets différents dont une part des profits étaient directement reversée dans la cagnotte de ces championnats du monde.

Europe

Logos World Championship - EU1 Titan
Logos World Championship - EU2 SK SKGaming

A l'issue d'un tournoi européen très disputé et riche en rebondissements, les deux tickets pour Atlanta furent décrochés par Aquila et SK Gaming, les équipes issues du Wildcard Invitational. Elles ont réussi à chambouler la hiérarchie en place en écrasant la concurrence (malgré une frayeur pour Aquila en quarts de finale face à Cloud 9), en venant à bout des grosses écuries comme Fnatic ou TSM, des équipes qui avaient pourtant dominées tout au long de la saison officielle le classement de la ligue européenne.

Les deux équipes s'entraînent dur depuis leur qualification et la plupart des joueurs ont pris la décision d'arrêter études et emplois pour se consacrer à plein temps à leur carrière dans le sport électronique. On notera d'ailleurs que l'équipe Aquila, qui s'était qualifiée pour le Wildcard Invitational sous le nom d'Agilitas, connaît un nouveau un changement de nom puisque la structure Titan, issue de la scène Counter Strike, s'est portée acquéreuse de l'équipe auprès de son précédent propriétaire, la structure Cognitive.

Nous ne pouvons que saluer ce mouvement de la part de la structure, qui réduit les suspicions qui auraient pu planer sur certains matchs de la compétition mondiale vu que trois des équipes qualifiées appartenaient à la même structure...

Amérique du Nord

Logos World Championship - NA1 COGR CognitiveRed
Logos World Championship - NA2 COG CognitivePrime

Trois équipes appartenant à la même structure, oui, car si le championnat européen a été passionnant avec la qualification des "petits poucets", les qualifications nord-américaines ont, elles, vu la logique du classement de la saison régulière respectée.

Les deux équipes issues des qualifications ont été éliminées dès les quarts de finale, leurs bourreaux ont été eux éliminés en demie-finales par les deux têtes de série, les deux équipes de la structure Cognitive. En effet, ce sont les équipes Cognitive Red et Cognitive Prime qui se sont qualifiées pour la finale et donc pour les Championnats du Monde, après avoir trusté les deux premières places de la saison régulière sans réelle contestation possible de la part de leur concurrence.

Il peut être intéressant de noter que les vainqueurs, Cognitive Red, seront au final l'équipe la plus jeune des Championnats du Monde de SMITE, avec une moyenne d'âge de 17 ans, quand Cognitive Prime est l'une des deux plus vieilles avec pile 22 ans de moyenne.

La plupart des observateurs s'accordent à dire que ces Championnats du Monde devraient selon toute vraisemblance voir la domination des équipes européennes et nord-américaines, qui sont actives sur leurs serveurs et leurs scènes depuis bien plus longtemps que leurs opposants sud-américains ou chinois, principalement car les premiers ne sont encadrés que depuis plus récemment en terme de sports électroniques et que les seconds ne jouent pas sur les mêmes versions que leurs adversaires.

Chine

Logos World Championship - China1 OMG OMG
Logos World Championship - China2 DID DogeisDog

Le troisième tournoi qualificatif était effectivement le (si particulier) tournoi chinois, puisque certains des dieux les plus populaires dans le meta game actuel ne sont en effet pas disponibles sur leurs serveurs. Ces qualifications furent d'ailleurs pour le moins intéressantes à suivre, puisque l'absence de certains dieux a remis en lumière d'autres divinités plus anciennes aux kits pourtant toujours efficaces, avec notamment Hercule.

Le tournoi chinois, disputé en double élimination, a vu émerger en grand vainqueur l'équipe A de la structure OMG, que les fidèles de la scène League of Legends connaissent déjà, tandis que l'équipe Doage is Dog l'emportait dans le loser bracket, malgré une élimination au premier tour aux mains de... OMG.A.

Le potentiel des équipes chinoises n'est jamais à sous-estimer. Dans les interviews de présentation d'avant le championnat, la plupart des joueurs déclarent s'entraîner de manière très intensive sur les serveurs américains pour rattraper leur retard et découvrir les stratégies des serveurs les plus anciens.

Mais malgré tout, on ne peut s'empêcher de remarquer un détail qui saute aux yeux sur chacune des fiches de présentation des joueurs asiatiques : la plupart d'entre eux ne joue que depuis quelques mois au jeu, la majorité entre quatre et cinq mois. Est-ce que ce manque d'expérience, combiné à l'assimilation de ce qui doit leur sembler être un tout nouveau jeu, ne les met pas d'office en retrait par rapport aux vétérans européens et américains ?

Amérique du Sud

Logos World Championship - Brazil WL8 WeLoveBacon
Logos World Championship - LATAM 404 TeamNotFound

Vient enfin le tour des deux équipes sud-américaines, qui sont chacune issues d'un tournoi différent. Là encore, on parle d'une scène récente dont les serveurs ont été lancés dans le courant de l'année 2014, même si la situation est un peu différente de celle de leurs confrères chinois, puisque la plupart des joueurs sud-américains jouaient sur les serveurs nord-américains avant le lancement des serveurs locaux.

Un bon exemple de ce phénomène est l'équipe We Love Bacon, l'équipe brésilienne, dont la majorité des joueurs joue au jeu depuis plus de deux ans. Arrivés au tournoi de qualification régional en qualité d'équipe favorite, les joueurs n'ont fait qu'une bouchée de leurs premiers adversaires, Ragnarok, en demie-finale. La finale face à EternalRally fut, elle, plus disputée, avec notamment une Hel totalement inarrêtable dans la deuxième partie qui ramenait les outsiders à égalité pour forcer une troisième partie : malheureusement pour EternalRally, ce match de la dernière chance se transformerait en une véritable correction, puisque les amoureux de la graisse porcine se montreraient totalement implacables, n'abandonnant qu'une paire de morts avant de plier la partie en une vingtaine de minutes.

Du côté de l'Amérique Latine, là encore, quatre équipes allaient devoir s'affronter pour une seule et unique place. L'équipe Name Not Found, composée de cinq joueurs originaires du Chili, d'Argentine ou encore du Venezuela, s'est imposée de manière totalement incontestée, à l'issue d'une finale qui les a vus renverser une partie qui semblait totalement promise à leurs adversaires, en infligeant un déicide à leurs adversaires, malgré leur retard, qui leur ouvrait les portes de la base ennemie et le précieux sésame pour Atlanta.

Si certains voulaient s'amuser à parier sur les différents matchs de la compétition, il serait très certainement difficile de se décider sur la nationalité de l'équipe qui viendra jouer les trouble-fête sur l'hégémonie américaine et européenne. La rigueur des méthodes d'entraînement chinoises paiera-t-elle et comblera-t-elle le retard de ses joueurs ? L'expérience des joueurs sud-américains pourra-t-elle leur permettre de tenir la dragée haute aux autres équipes ?
Nous le saurons dans quelques jours, puisque toutes ces équipes s'affronteront dès vendredi !

Réactions (16)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Smite ?

54 aiment, 13 pas.
Note moyenne : (67 évaluations | 6 critiques)
7,3 / 10 - Bien

101 joliens y jouent, 147 y ont joué.