L'Økokrim enquête sur Funcom, le studio répond

Hier, les locaux de Funcom étaient perquisitionnés par la brigade financière norvégienne dans le cadre d'un enquête de l'Økokrim. Le studio indique coopérer avec les autorités et affirme que ces investigations n'impactent pas ses activités.

L'Økokrim enquête sur Funcom, le studio répond

On l'évoquait récemment, ce jeudi, l'Økokrim (la Brigade financière norvégienne) procédait à une perquisition des locaux de Funcom dans le cadre d'une enquête portant sur les activités économiques du studio. Peu de précisions ont été communiquées sur l'objet des investigations menées, mais la cotation boursière de la société était hier temporairement gelée sur les places financières d'Oslo (on s'interrogeait alors sur la capacité du studio à se financer sur les marchés). Et aujourd'hui, Erling Ellingsen, en charge de la communication de Funcom, apporte quelques précisions à Eurogamer.

« Jeudi, la société a reçu la visite de l'Økokrim (l'autorité en charge des investigations sur les infractions économiques et environnementales en Norvège), qui diligente actuellement une enquête pour suspicion d'infraction au Securities Trading Act [qui oblige notamment les sociétés cotées à transmettre des informations financières et économiques aux éventuels investisseurs] quant aux informations financières communiquées aux marchés lors du lancement de The Secret World. Funcom coopère évidemment pleinement avec l'Økokrim et la société fournit aux autorités toutes les informations nécessaires permettant de clarifier la situation et de la résoudre aussi vite que possible.
La production de la totalité des jeux de Funcom se poursuit, et la société reste pleinement investie dans le développement de ses nouveaux jeux comme dans l'exploitation et la mise à jour de ses titres en cours d'exploitation. Les événements d'hier ne devraient pas avoir le moindre impact sur les activités de la société et ses futurs lancements.
Les priorités de Funcom restent le développement de LEGO Minifigures Online ainsi que l'exploitation d'Age of Conan, The Secret World et Anarchy Online, notamment au travers de l'ajout de contenu. Concernant The Secret World, les développeurs finalisent actuellement la neuvième mise à jour qui conduira les joueurs dans une grande aventure à travers Tokyo et Funcom publiera prochainement de nouvelles informations et des images inédites de cetteupdate.
Merci de noter également que la cotation de la société n'a été suspendue que temporairement hier, que les échanges ont rapidement repris le cours normal. Nous sommes également heureux de constater que notre communication a été bien accueillie depuis les événements d'hier, puis l'action a progressé toute la journée d'hier. »

On attendra les conclusions de l'enquête de l'Økokrim pour plus de précisions. Mais d'ici là, on se souvient qu'à la veille du lancement de The Secret World, Trond Arn Aas (resté CEO de Funcom pendant près d'une dizaine d'années avant de quitter brusquement son poste et de vendre l'ensemble de ses actions) avait été suspecté de délit d'initié -- on lui reprochait alors d'avoir vendu ses actions à leur cours le plus haut, juste avant la sortie de The Secret World et que le jeu n'atteigne pas les objectifs commerciaux espérés par le studio, faisant ainsi chuter le cours de l'action du studio (passant de 17,70 dollars à 1,68 dollars en quelques jours). On imagine que l'enquête de l'Økokrim pourrait être liée à cet épisode nébuleux.

Réactions (26)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Funcom ?

38 aiment, 13 pas.
Note moyenne : (51 évaluations)
6,9 / 10 - Bien