Les juridictions texanes accordent 28 millions de dollars à Richard Garriott face à NCsoft

Le différend opposant Richard Garriott à NCsoft était entendu cette semaine par les juridictions texanes. La Cour accorde 28 millions de dollars à l'ancien game designer de Tabula Rasa.
Les juridictions texanes accordent 28 millions de dollars à Richard Garriott face à NCsoft

Nous l'abordions récemment, Richard Garriott avait engagé des poursuites contre son ancien employeur, NCsoft, suite à un différend quant à ses conditions de départ du studio sud-coréen.
Les juridictions texanes devaient déterminer si Richard Garriott, alors producteur de Tabula Rasa, avait démissionné de son propre chef (l'obligeant à vendre ses actions du groupe dans un délai de 90 jours, quand bien même le cours était au plus bas) ou s'il avait été licencié par NCsoft (lui laissant alors un délai de dix ans pour liquider ses actions et attendre un cours plus favorable).
Selon Richard Garriott, la question valait 27 millions de dollars... la somme qu'il estimait avoir perdue en vendant ses actions trop vite.

Après trois jours de débats et trois heure et demi de délibérations, les juridictions texanes ont finalement rendu leur verdict : Richard Garriott a bien été licencié par NCsoft, il avait donc le droit de conserver ses actions 10 ans avant de les vendre. La vente anticipée (indue) lui a donc bien causé un préjudice, que la cour a entendu réparer en lui octroyant 28 millions de dollars de dommages et intérêts.
Sans grande surprise, Richard Garriott se dit satisfait de cette décision. De son côté, Laura Merritt, l'avocate de NCsoft, dit « considérer toute les options quant aux prochaines étapes de cette action judiciaire » (en d'autres termes, le sud-coréen évalue actuellement l'opportunité d'interjeter appel de la décision).

Réactions (67)


  • En chargement...