Présentation

Destiné à un public jeune et plus particulièrement aux jeunes filles, FreeRealms devrait plonger joueurs (et joueuses) dans un monde fantastique.
Comme son titre le laisse penser, « FreeRealms » (littéralement, les « Royaumes Libres ») se veut un jeu massivement multijoueur gratuit (MMO F2P). Les joueurs auront le choix d'acheter (avec de l'argent réel) un accès à certaines zones spéciales ou encore des objets permettant notamment de personnaliser l'apparence d'un avatar.

Selon Sony Online Entertainment, FreeRealms repose largement sur la création de contenu par les joueurs et pour les joueuses. Grâce à ScaleForm, un outil de création, les joueurs pourront concevoir leurs propres mini-jeux et les partager avec la communauté.
Le jeu ne se veut pas un MMO traditionnel, mais « un lieu un peu fou, où s'amuser », où des « circuits de courses succèdent à des terrains de football, à un échiquier ou encore des zones où il est possible de combattre quelques trolls ».

Cet univers résolument grand public se veut aussi et surtout une plateforme sociale. L'interaction, les discussions entre les joueurs sont manifestement l'une des bases communautaires du projet.

Informations complémentaires

A l'occasion de l'annonce du développement de jeu FreeRealms, JeuxOnLine publiait un éditorial à son propos.
» Lire l'éditorial : Quand World of Warcraft rencontre Second Life, SOE annonce FreeRealms.

Depuis son lancement fin avril 2009, Free Realms a manifestement su séduire les joueurs, inscrits en masse. Leur nombre est régulièrement relayé par Sony Online Entertainment :
- fin mai 2009 : 2 millions d'inscrits ;
- début février : 8 millions d'inscrits ;
- début mars 2010 : 9 millions d'inscrits ;
- avril 2010 : 10 millions d'inscrits ;
- fin juin 2010 : 12 millions d'inscrits...

A noter néanmoins qu'il ne s'agit pas là du nombre de joueurs actifs, mais du nombre de joueurs s'étant inscrits dans le jeu, qu'ils aient joué ou non, qu'ils jouent encore ou non.

Liens