Une vraie critique

7/10
Bonjour,

Pseudo : Jinsan
Classe : Cleric
Niveau : 22
Région : East China
Serveur : Tiamat

Tout d'abord je souhaite faire signe à toutes les personnes postant une critique alors qu'elles n'ont pas joué au jeu, et souhaite faire des signes encore plus grands à ceux qui postent, et qui n'ont pas joué au jeu, pour dire "Ça sert à rien de poster si on n'a pas joué". Je souhaite au passage vous rappeler que c'est exactement ce que vous faîtes.

Bref, comme l'expliquent les informations données en en-tête, croyez-le ou non mais je vais vous parler d'un jeu auquel je joue.

Graphismes :
Je pense qu'il est important de décrire ce point, car c'est l'un des arguments "de choc" qui a permit à ce jeu une certaine promotion. Alors, qu'en est-il une fois en jeu ? Ce n'est certainement pas ce à quoi vous vous attendiez. Les graphismes sont certes jolis, mais pas extraordinaires. Il est vrai qu'à l'heure actuelle, je ne vois pas beaucoup de MMORPGs capables de le détroner.
La qualité en elle-même n'est pas particulièrement exceptionnelle. On note assez souvent une certaine hétérogénéité dans la qualité des textures. L'exemple typique est un rocher splendide, de l'herbe bien faite, un bel arbre, votre personnage d'une beauté d'exception e. Une vague texture étalée sur la pente d'une petit colline, sorte de pseudo-falaise. C'est vraiment dommage... Voici un exemple tiré au hasard, parmi mes captures d'écran : Ici.
Le principal atout d'Aion, ce sont ses mises en scène : le paysage est souvent très riche, avec une végétation qui varie vraiment d'une région à une autre. Du niveau 1 au niveau 20 (chez les Elyos) , vous aurez l'occasion de voir des plaines avec des champs, un lac, une forêt dense, des terres arides, une forêt tropicale sporeuse, des carrières, des mines, un paysage féérique, des terres fantômes... Le tout avec un bestiaire approprié et original (du loup basique au petit rocher qui s'avère en fait être un golem qui se réveille dès qu'on s'approche).
Toutefois, il ne faut pas blâmer les graphismes du jeu, qui sont tout de même d'une qualité hors du commun dans le monde des MMORPGs. Disons qu'il s'agit d'un univers aussi riche que celui de World of Warcraft avec des graphismes dignes d'un Lineage 2. 5.

Jouabilité :
Un autre point important est la prise en main de son personnage. Comment voler ? Se déplacer ? Pour répondre à ces interrogations, disons que NCsoft a joué la carte de la polyvalence. Vous pouvez vous déplacer au clic, comme au zqsd. Vous pouvez également maintenir les deux boutons enfoncés pour avancer. Fonctionnalité qui est également disponible en vol, en plus du zqsd et du f (descendre) / r (monter).
Toutefois, je ne recommende pas le déplacement au clic. S'il est très bien prévu dans des jeux comme Lineage 2, c'est loin d'être le cas dans Aion. Par exemple, vous rencontrerez parfois des difficultés avec la caméra.

PvE / PvP / RvR :
Concernant le PvE, nous pouvons dire que nous sommes loin (très loin) d'un jeu tel que Lineage 2, Silkroad Online. On est bien plus proche de World of Warcraft. Premièrement, le jeu est très riche en quêtes, qui rapportent des récompenses intéressantes. Bien que plus de la moitié de l'expérience soit acquise en réalisant la quête. Elles sont un peu diversifiées, disons qu'un effort a été mis en oeuvre pour s'écarter du simple bashing, mais ce n'est pas encore tout à fait ça. Parmi les quêtes "exotiques", vous pourrez vous retrouver face à un NPC qui vous demander d'attirer un monstre vers lui pour le capturer ou simplement lui parler, vous pourrez être transformé en perroquet pour espionner un camp ennemi ou vous pourriez devoir rapporter un objet en un temps limité.
Par la suite, il existe également un certain nombre de donjons ouverts et de donjons instanciés. Ceux-ci demeurent assez classiques, vous aurez à récupérer des objets volés, tuer un certain nombre de gardes, brûler des drapeaux, voler des plans, tuer le chef etc...
Passons maintenant au PvP. Celui-ci repose deux principes essentiels au jeu :
  • Les rifts : ce sont des portails qui s'ouvrent sur les maps, et qui permettent aux joueurs d'attérir sur les terres de la faction ennemie. Les portails refusent les joueurs trop haut niveau voulant attérir dans une zone de bas niveau (même si parfois il leur suffit de faire quelques pas pour y attérir, via un autre rift un peu plus loin). Cela permet donc d'ajouter un peu de piment à votre farm, pendant que vous faites vos quêtes il est possible d'être attaqué.
  • Les abysses : accessibles depuis le niveau 25, vous avez alors l'occasion de vous rendre sur une terre déchirée par trois factions : les Balaurs (NPC) , les Amsodians (joueurs) et les Élyos (joueurs). À vous de défendre votre faction, donc ! Ainsi il s'agit de PvP ouvert sur des terres infestées de créatures que vous devez aussi tuer pour vos quêtes. Lorsque vous tuerez un joueur, vous obtiendrez des AP (Abyss Points) utiles pour acheter des objets auprès des marchands appropriés.
Puis vient le RvR. Je n'ai pas vraiment eu l'occasion d'y participer, mais imaginez ceci : les abysses sont des territoires divisées en régions. Chaque région a une forteresse. Pour posséder la région, la faction doit posséder la forteresse. Donc lors de RvR, c'est essentiellement une tentative de gain de territoire. Généralement c'est assez bien balancé (par exemple il y a trois jours ma faction avait 30 % des régions, et aujourd'hui elle en a 90 % . Demain... Qui sait ? ).

Scénario :
Même si ce n'est pas un RPG pur avec un scénario très travaillé, Aion a quand même mis une certaine note dessus. Lorsque vous commencez votre jeu, vous êtes un mercenaire amnésique. Au fur et à mesure des quêtes, vous serez amené à découvrir des fragments de votre passé, dévoilant votre vraie nature : un daevah (être capable de voler). Curieux de connaître votre passé, vous découvrirez en achevant les quêtes quel passé vous avez vécu...
Lorsque vous arrivez dans une nouvelle région, souvent un NPC vous déclenche une cutscene qui vous présente brièvement les lieux. De même, lorsqu'un NPC effectuera une action, une scène se déclenchera. Lorsque votre passé sera mis à l'oeuvre du jour, vous aurez droit à une instance créee pour vous.

Bande son :
Particulièrement soignée, elle est de très bonne qualité. Vous aurez des bruitages agréables (même si quelques fois l'absence de bruit de pas est regrettable) , des ambiances soignées (pluie, orage, oiseaux, insectes... ) qui varient en fonction de l'heure et de la météo, et bien évidemment... Des musiques entraînantes. Les musiques sont assez variées et agréables à écouter, de plus, lorsque vous passez en mode combat, la musique change au profit d'un air beaucoup plus rythmé. Malheureusement les thèmes de combat sont courts (1 : 30 en moyenne) et donc assez répétitifs, bien qu'ils changent selon la région.

Récolte / Craft / Vente :
Au niveau de la récolte, plusieurs éléments interactifs sont disséminé dans le monde. Rien d'exceptionnel. Plus vous récoltez, plus votre niveau de récolte augmente. Plus il est élevé, plus vous avez accès à des ressources, et plus vous êtes rapide. Rien à noter dessus.
Au niveau du craft, rien d'exceptionnel non-plus. Vous monterez votre niveau à travers des "Working Orders", qui sont des sortes de quête qui demandent de fabriquer des objets à partir de ressources achetables en magasin. Les ingrédients sont à récupérer sur les dépouilles des monstres que vous achevez, ou achetables en magasin ou encore à récolter via le système précédemment énoncé. Vous devez payer pour apprendre une profession, il ne semble pas y avoir de limite de professions.
La vente se fait à travers deux systèmes : l'hôtel des ventes où vous mettrez en vente vos objets auprès de tous les joueurs de votre faction pendant 7 jours (contre une petite taxe) ou via des étalages qui vous permettent de vous installer n'importe où (en ville, forêt, etc) et de vendre vos objets.

Conclusion :
Aion est un jeu qui n'a rien de révolutionnaire, alors qu'il aurait pu l'être. Ses principaux défauts sont de ne pas pouvoir aller sous l'eau sans perdre sa vie à une allure folle, et de ne pas pouvoir voler n'importe où. De même, la limite du temps de vol est trop basse (1min seulement au niveau 10, passage à 1min30 au niveau 30 contre beaucoup d'argent).
Mais il est indéniable qu'il reste très agréable à jouer, facile à prendre en main. Jouez à ce jeu si vous chercher à prendre du plaisir sous pour autant trouver un jeu déroutant plein d'innovations.
36 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Aion ?

773 aiment, 288 pas.
Note moyenne : (1208 évaluations | 176 critiques)
6,6 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Aion
(778 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

2265 joliens y jouent, 5190 y ont joué.