Le gameplay de Black Prophecy

Vaisseau Tyi poursuivis par des drones Restorers

Autant de stratégies dont il faudra tenir compte en PvP face à la faction adverse, mais aussi en PvE si les Restorers décident de s’en mêler. Cette race extra-terrestre et belliqueuse, troisième faction (non jouable) de Black Prophecy, revendique l’ensemble des territoires spatiaux et pourra à tout moment parasiter (ou rééquilibrer) les affrontements opposant Tyi et Genide... On trouve là un gameplay baptisé « PvEvP » par Reakktor qui en rappelle un autre (Aion aussi entend rééquilibrer les affrontements entre ses deux factions jouables par les interventions d’un troisième peuple contrôlé par l’intelligence artificielle).

Gameplay : des missions et des instances

On l’aura compris, le gameplay de Black Prophecy est résolument axé sur l’action : le joueur prend les commandes de vaisseaux très réactifs (le comportement « physique » des engins dans l’espace est l’une des principales priorités de l’équipe de développement) et pilonne allégrement l’adversaire grâce à son armement. Sur le modèle du jeu sur console, Black Prophecy entend ainsi plonger le joueur immédiatement au cœur d’affrontements spatiaux, sans le moindre temps mort.

bp_screenshot_001.jpg
Vaisseaux Genide et Tyi explorants les débris d'une station spatiale

Pour remplir ce cahier des charges, le gameplay de Black Prophecy repose sur un système de « missions dynamiques ». Dans des zones communautaires pouvant accueillir 200 à 250 vaisseaux simultanément, les pilotes collectent des missions à réaliser dans des zones « instanciées ». Certaines de ces missions enverront un unique petit groupe de joueurs dans des zones fermées. D’autres les mèneront dans des régions plus ouvertes, mais dont le nombre de joueurs est plafonné (quand la limite est atteinte, une nouvelle instance est créée). Certaines missions seront autonomes quand d’autres auront vocation à dévoiler et faire évoluer la trame scénarisée de Black Prophecy (on annonce plus de 10 heures de missions scénarisées, avec cinématiques et doublages audio, permettant de lever le mystère de la sombre prophétie du titre du MMO). Dans tous les cas, les vaisseaux seront télétransportés directement sur le théâtre des opérations pour ne pas perdre de temps en (longs et laborieux ?) voyages stellaires.

bp_screenshot_009.jpg

L’originalité du système de missions de Black Prophecy tient surtout à son caractère dynamique puisque chaque mission est créée aléatoirement. Là, il faudra porter assistance à une station commerciale face à une myriade de petits chasseurs ; la fois d’après, il faudra lutter contre un immense vaisseau amiral ou une troupe de pirates de l’espace s’en prenant à avant-poste militaire éloigné... L’ennemi est généré aléatoirement selon le joueur, l’obligeant à chaque fois à adapter ses stratégies. Idem pour le théâtre des missions : les décors évoluent d’une expédition à l’autre. Ici, on combattra en orbite d’une planète gazeuse, là au milieu d’un champ d’astéroïdes ou en vue d’une lune désertique.
Des quêtes dynamiques, donc, offrant un large éventail de possibilité, au point qu’à en croire l’équipe de développement, rares seront les chances (ou les risques) d’être deux fois confronté à la même mission.

Précédent
End game : des guildes et du PvP
Sommaire :

Réactions (14)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Black Prophecy ?

97 aiment, 27 pas.
Note moyenne : (124 évaluations | 5 critiques)
5,1 / 10 - Moyen