End game : des guildes et du PvP

Vaisseau humain

Le conflit opposant les deux (voire trois) factions de Black Prophecy offrent évidemment un terrain favorable aux affrontements PvP. Tyi et Genide – en plus des Restorers – se croiseront donc sur des champs de bataille spatiaux pour en découdre, chacun pour soi ou en équipe. Et dans Black Prophecy, le PvP peut prendre la forme de missions (chaque clan dispose par exemple d’un vaisseau mère à défendre contre les assauts des croiseurs ennemis) ou s’inscrire dans une série d’affrontements libres en zone close. Dans cette dernière hypothèse, pour équilibrer les affrontements, le nombre et le niveau des joueurs détermineront les équipes en lice : si des joueurs d’un niveau équivalent s’affrontent, ils seront répartis équitablement entre les deux équipes ; si le meilleur joueur du classement PvP se joint à eux, il pourra se retrouver seul face à moult novices pour que tous trouvent un défi à leur mesure...

bp_screenshot_004.jpg
bp_screenshot_003.jpg

Les joueurs de haut niveau tenteront surtout de réaliser leurs ambitions en fondant leur propre station spatiale de guilde – à condition de réunir les ressources suffisantes. L’adresse au combat des meilleurs pilotes leur permettra peut-être de capturer des colonies minières et autres infrastructures de collectes de matières premières sur de lointaines planètes. Une fois sous contrôle, une partie de la production de ces colonies industrielles sera automatiquement prélevée et allouée à la fabrication puis l’entretien des stations.
A mi-chemin entre le quartier général de guilde et le comptoir commercial de l’espace, les stations bien entretenues attireront progressivement des marchands PNJ, qui eux-mêmes seront susceptibles d’appâter les joueurs en quête d’objets plus ou moins rares. Outre une renommée interstellaire, la guilde en profitera pour prélever son impôt sur chaque transaction commerciale réalisée dans sa station et, nous promet-on, largement remplir ses caisses... Mais comme rien n’est jamais simple dans l’espace (et ailleurs), les stations prospères devraient aussi attiser la convoitise des pillards et allécher tout joueur mal intentionné. On l’aura compris, la station chèrement acquise et les colonies industrielles dont elle dépend devront être âprement défendues pour espérer tenir leur rang. Dans la foulée, elles devraient suffisamment entretenir les tensions pour garantir un PvP intense et durable. C’est en tout cas ce qu’espère Gamigo.

Modèle « Free to Play »

Logo de Gamigo

Ce sont précisément les équipes de l’Allemand Gamigo qui présentaient Black Prophecy lors de la GDC 2010 de San Francisco, suite à la récente intégration du jeu dans le catalogue du portail de MMO « Free to Play ».
Gamigo en a profité pour expliciter son projet d’exploitation du MMO d’action. Black Prophecy sera donc exploité en « Free to Play », c'est-à-dire accessible en libre téléchargement et sans abonnement pour accéder aux serveurs, mais financé par la vente de contenus optionnels dans la boutique du jeu. Selon Falko Böcker, Licensing Manager chez Gamigo, la boutique d’objets de Black Prophecy a uniquement vocation à permettre « d’économiser du temps », pour progresser plus vite. Pour autant, chaque objet utile susceptible d’être acheté contre espèces sonnantes et trébuchantes dans la boutique (armes et améliorations d’équipements) pourra aussi être obtenu dans le jeu par les « joueurs gratuits », à l’exception du contenu purement cosmétique.

Le discours est traditionnel chez les exploitants de jeux gratuits, et il faudra attendre, au mieux, la fin de l’année 2010 pour juger sur pièce (Black Prophecy est en développement depuis plusieurs années maintenant, mais Gamigo affirme vouloir donner le temps à Reakktor d’achever sereinement le développement de son MMO), avec un bêta-test programmé dès avril 2010 en Europe. On patientera donc d’autant pour déterminer dans quelle catégorie ranger Black Prophecy : avec les « petits MMO gratuits » tout juste sauvés de la faillite ou au contraire parmi les MMO « Free to Play » de nouvelle génération qui rivalisent avec leurs homologues payants. Rendez-vous est pris.

Le gameplay de Black Prophecy
Sommaire :

Réactions (14)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Black Prophecy ?

97 aiment, 27 pas.
Note moyenne : (124 évaluations | 5 critiques)
5,1 / 10 - Moyen