Du rôle des divinités de Hero's Song : entre créations de mondes et interventions divines

Dans Hero's Song, le prochain jeu de John Smedley, les dieux jouent un rôle majeur : les choix du joueur détermineront la forme des mondes dans lesquels ils évolueront, les dieux pourront intervenir dans leur aventure et les joueurs pourront tenter de prendre leur place.

Du rôle des divinités de Hero's Song : entre créations de mondes et interventions divines

En début de semaine, John Smedley dévoilait son prochain jeu, Hero's Song, un RPG d'action hybride pouvant réunir des milliers de participants sur des serveurs hébergés par les joueurs eux-mêmes, comme autant de mondes différents générés de façon procédurale, notamment en fonction des dieux qui y règnent.
Et pour accompagner la campagne de financement participatif actuellement en cours d'Hero's Song (10% des 800 000 dollars espérés ont été récoltés en deux jours), John Smedley détaille le rôle des divinités dans l'univers de jeu.

On le sait, lors de l'ouverture d'un serveur, les joueurs créeront un monde, dont le contenu dépendra de différents paramètres. L'un de ces principaux éléments dépendra des dieux du lieu. Les joueurs devront en effet choisir cinq divinités (parmi les 15 disponibles) dont une « divinité des ombres ».

Des créateurs de mondes

Ce choix de divinités déterminera notamment la géographie de l'univers de jeu. Le CEO donne quelques exemples : en choisissant Nae, déesse des mers, les joueurs obtiendront un monde maritime essentiellement fait d'îles ; si l'on choisit Cor, le Forgeron fou, dieu des routes et patron des Nains, on générera un monde très montagneux ; et la même logique vaut pour Silea, déesse de la vie sauvage. Elle est aussi la sainte patronne des trois nations elfiques (les Hauts elfes, les Elathi et les Elfes de cendre dont le foyer a été détruit par les Nains quand ils érigèrent les Grandes Forges).
Les dieux ont tous des « attributs » qui influencent le monde ainsi créé, mais le résultat est toujours essentiellement « le fruit d'une combinaison de plusieurs influences divines ».

Ainsi, au-delà de la géographie, en créant un monde, on le peuple également d'habitants et de monstres ayant un comportement spécifique : les peuples dépendent des dieux, tout comme leurs actions -- des factions de PNJ peuvent donc partir en guerre les unes contre les autres, et des peuples peuvent être éradiqués (si Silea dispose d'une influence majeure sur le monde face à Cor, les elfes pourraient réduire à néant une nation de nains et le monde ainsi généré comptera des cités elfes florissantes et des ruines de cités naines).

Par ailleurs, parmi les cinq divinités d'un monde, le joueur devra choisir un « dieu des ombres ». Il sert à générer les « limbes » du serveur : cette zone dans laquelle les joueurs sont précipités en cas de mort. Il faudra relever une série d'épreuves (différentes selon la divinité) pour espérer revenir à la vie. Les uns exigeront une offrande (un objet puissant), les autres imposeront une série de quêtes ou d'affronter l'un de leurs ennemis.

Interventions divines

Pour aller plus loin, les dieux peuvent aussi intervenir plus ou moins directement dans l'univers de jeu.
Leur influence est plus particulièrement notable sur les classes divines (les prêtres et druides, essentiellement). La puissance de ces classes dépend essentiellement de leur foi. Il ne suffit donc pas de débloquer des sorts en gagnant des niveaux, il faudra réaliser des actes de foi pour obtenir des faveurs divines. Et de donner des exemples : procéder à des sacrifices sur un autel dans les profondeurs d'un donjon ou encore exercer un pèlerinage (une longue exploration de l'univers de jeu). Des joueurs pourraient ainsi avoir intérêt à faire preuve d'abnégation et à aider le prêtre du groupe à accéder aux tréfonds d'un donjon pour que tous profitent des nouvelles capacités divines du prêtre.

Les divinités peuvent même intervenir physiquement dans l'univers de jeu, sous forme d'être « incroyablement puissants, mais pouvant néanmoins être tués ». Les dieux sont donc mortels, pour peu que les joueurs s'en donnent les moyens. Les divinités évoluent dans leur propre plan d'existence, et les joueurs devront donc trouver un moyen de s'y rendre, et ensuite de contester la puissance divine, voire prendre la place des dieux.
Car un joueur ayant réussi l'Ascension (une fois avoir atteint le niveau maximum, et après avoir réalisé des quêtes spécifiques), un personnage pourra accéder à un statut « divin » et ainsi être utilisé pour générer à son tour un nouveau monde, influencé par ses réalisations lors de sa vie mortelle...
On le comprend, les divinités jouent un rôle majeur dans l'univers de Hero's Song, mais aussi ambivalent -- il faudra les choisir soigneusement pour profiter leur bénédiction, mais aussi envisager la possibilité de se retourner contre eux pour contester leur pouvoir.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Hero's Song ?

6 aiment, 4 pas.
Note moyenne : (10 évaluations | 0 critique)
5,4 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.