Runic Games (Torchlight) esquisse Hob, son prochain jeu d’exploration

Après avoir signé les Torchlight, le studio Runic Games dévoile son prochain projet, Hob, immergeant le joueur dans un monde ouvert et évolutif, au coeur d'une quête narrative sans parole. Premier aperçu du jeu en attendant une démonstration à la PAX.

Avant de fonder Runic Games, les frères Max et Eric Schaefer accompagnés de Travis Baldree avaient fait leurs armes sur les deux premiers Diablo (alors chez Blizzard), ou encore sur le développement de Hellgate: London et de Mythos (chez feu Flagship). Uniquement des RPG d'action, un genre qui 'imposera comme le genre de prélection du trio. Une fois à la tête de leur propre studio, c'est donc assez logiquement que le trio poursuit sur sa lancée et lance le développement du premier Torchlight. Le jeu sera bien accueilli et se vendra à plus de deux millions d'exemplaires, permettant de financer le développement du second opus de la série, un tantinet plus ambitieux et surtout plus communautaire (jouable à plusieurs, supportant des mods, etc.) mais s'appuyant toujours sur les mêmes recettes et qui s'écoulera à trois millions de copies.
Un succès commercial et d'estime, qui permettra à Runic Games de s'étoffer (le studio compte aujourd'hui quelques dizaines de salariés), mais qui poussaient aussi Travis Baldree et Erich Schaefer à quitter Runic Games l'année dernière pour fonder le studio Double Damage Games (une structure plus petite, offrant aux deux hommes davantage de liberté -- on sait qu'Erich Schaefer apprécie de travailler suru n projet de A à Z).

Runic Games (Torchlight) esquisse Hob, son prochain jeu d’exploration

Dans ce contexte, il y a tout juste un mois, Runic Games promettait de dévoiler son prochain projet (le premier sans ses fondateurs historiques) à l'occasion de la PAX Prime de Seattle et alors que le salon américain approche, le studio annonce le développement de Hob, un jeu qui tranche manifestement avec les précédents titres du studio.

Titan
KC_PR_giant_ortho02.jpg

Présenté comme un « jeu d'exploration solitaire », Hob entend immerger le joueur dans un vaste monde ouvert, sans écran chargement, et en perpétuelle évolution. Le joueur y incarne un petit personnage abandonné sur une énigmatique planète dont il ne sait manifestement rien. L'histoire du lieu et celle du personnage ont vocation à se dévoiler progressivement : d'après Marsh Lefler, président de Runic qui se confie à Polygon, « Hob raconte une histoire sans dire un mot » (pas de texte, ni de PNJ avec qui discuter dans le jeu), uniquement au gré de l'exploration de l'univers de jeu, dans le cadre d'un « énorme processus de découverte et d'apprentissage, et ce, sans communication verbale ».
On sera certes confronté à quelques combats dans Hob, mais l'essentiel est ailleurs : l'exploration sera l'occasion de trouver des objets ou des informations, de débloquer des capacités ou des pouvoirs, permettant de mieux appréhender son environnement, de débloquer de nouveaux pouvoirs (différents, pas plus puissants) ou d'atteindre des zones jusqu'alors inaccessibles pour poursuivre son aventure et dénouer les mystères du lieu. Selon le développeur, le gameplay incite « à fureter, à recoller des morceaux éparses pour mieux percevoir une vision d'ensemble, pas simplement à aller de l'avant » de façon linéaire.

Le contenu du jeu reste encore relativement sibyllin et Runic Games cultive le mystère, mais la première mouture d'Hob sera jouable du 28 au 31 août prochain dans le cadre de la PAX Prime de Seattle. De quoi en apprendre un peu plus. Et d'ici là, le jeu esquisse son ambiance et son univers graphique au travers d'un bref teaser (ci-dessus) et d'une page d'accueil qui se remplira progressivement.

Réactions (10)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Hob ?

1 aime, 0 pas.
Note moyenne : (1 évaluation | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant