G-Star 2013 - WolfKnights Online illustre son gameplay et s'annonce en anglais

À l'occasion du G-Star 2013, l'atypique WolfKnights Online dévoile longuement, en vidéo, un gameplay hybride mêlant MMO et MOBA. Dans la foulée, les inscriptions à la bêta internationale ouvre sur le site officiel.

G-Star 2013 - WolfKnights Online illustre son gameplay et s'annonce en anglais
Monstres

Le G-Star 2013 se tient actuellement en Corée du Sud, à Busan, et les principaux acteurs locaux en profitent pour détailler leur catalogue. Dans le lot, WolfKnights Online suscite une certaine curiosité, ne serait-ce que par son gameplay atypique.
Le jeu se revendique en effet comme un MMORPG, mais entend s'exonérer de toutes composantes (trop) rébarbatives : le jeu supprime donc les phases de leveling et se focalise uniquement sur des sessions de jeu intenses, PvE et PvP, immédiatement accessibles - le jeu s'articule autour de « saisons », c'est-à-dire des parties de deux heures environ au cours desquelles les factions de joueurs se lancent à l'assaut d'objectifs dans de vastes champs de batailles (selon le développeur, le jeu est conçu pour les joueurs qui apprécient le PvP mais n'ont pas le temps d'accumuler les niveaux).
Un gameplay « en temps limité » donc. Certains y voient un mécanisme incompatible avec la notion de MMO. Mais pour le développeur IMC Games, il permet au contraire plus de libertés : chaque affrontement peut ainsi être l'occasion de débloquer des pouvoirs ou un équipement exceptionnels, impossible à équilibrer dans un MMO traditionnel, mais trouvant leur place dans les parties temporaires de WolfKnights Online (puisque le gameplay est « remis à zéro » à chaque affrontement).

Et pour mieux appréhender ce gameplay hybride et atypique mêlant MOBA et MMO, IMC Games profite du G-Star 2013 pour livrer un premier extrait brut du jeu et du déroulement d'une « saison » (ici dans un champ de bataille tripartite permettant donc à trois factions de s'affronter et qui seront confrontées à un même boss d'envergure au coeur de la carte).

Dans la foulée, le développeur profite aussi du salon coréen pour lancer la version anglophone de son site officiel (via un bouton « english version » en haut à droite du site). De quoi mieux appréhender le détail du gameplay du jeu, mais aussi s'inscrire la « bêta internationale » de WolfKnights Online, qui affiche donc ici des ambitions hors des frontières de l'Asie.


  • En chargement...

Que pensez-vous de WolfKnights Online ?

6 aiment, 6 pas.
Note moyenne : (12 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant