Vivendi cède l'éditeur Activision Blizzard

Souhaitant changer de stratégie, Vivendi cherche à céder des actifs pour éponger une partie de sa dette et soigner sa cotation boursière. Parmi les actifs visés, l'éditeur Activision Blizzard était régulièrement évoqué parmi des rumeurs.

Les rumeurs persistantes sur la vente de l'éditeur Activision Blizzard se concluent aujourd'hui, avec l'annonce par Vivendi (sa maison-mère) de la cession d'un bloc de 49% de l'éditeur pour 8,2 milliards de dollars. Le groupe Vivendi compte ainsi avec cette opération passer de 61,1% à 12% du capital d'Activision Blizzard.

L'éditeur va ainsi racheter 429 millions de ses propres actions pour 5,8 milliards de dollars, tandis qu'un consortium d'investisseurs complétera l'opération pour 172 millions d'actions et 2,3 milliards de dollars. Nommé ASAC LP, ce groupe d'investisseurs est mené par Bobby Kotick et Brian Kelly, dirigeants d'Activision Blizzard (et pour l'anecdote, on retrouve le géant chinois Tencent dans ce même consortium, qui entend manifestement renforcer ses positions en Occident).
Par voie de communiqué et au terme de la transaction qui devra se finaliser en septembre prochain, Activision Blizzard indique ainsi redevenir une « société indépendante de l'industrie du divertissement ». On ignore encore les conséquences de l'opération, mais Activision dit conserver trois milliards de dollars de liquidité pour assurer la stabilité du groupe.

L'entité Activision Blizzard était le résultat d'une fusion en 2008 d'Activision et des divisions jeux vidéo du groupe français Vivendi (comprenant notamment Blizzard Entertainment, Sierra Entertainment et Vivendi Games). Elle sort désormais du giron de Vivendi qui souhaite se recentrer sur les médias.

Réactions (40)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Activision Blizzard ?

31 aiment, 106 pas.
Note moyenne : (140 évaluations)
2,9 / 10 - Mauvais