Sony officialise sa PS4, une console « online et sociale »

C'était attendu et Sony officialise sa PS4. La prochaine console de salon du groupe se veut online et sociale, laissant la part belle au cloud gaming. 

Sony officialise sa PS4, une console « online et sociale »
Spécificités techniques de la PS4

C’était attendu : le « futur » de la PlayStation était présenté la nuit dernière et Sony dévoilait officiellement les bases de sa PlayStation 4 (mais sans montrer la console elle-même, manifestement non encore montrable). Les férus de technologie auront noté que la prochaine console de salon du constructeur repose sur une « architecture PC renforcée » (un CPU x86-64 AMD "Jaguar" 8 cores, un GPU AMD next-generation basé sur la technologie Radeon et 8Go de RAM), les joueurs en ligne retiendront peut-être plus volontiers les ambitions de Sony en matière de fonctionnalités online et sociales.

Pour sa PS4, Sony revendique « une vision sociale » de la console, évidemment articulée autour du PlayStation Network qui prend des allures de réseau social (s’appuyant manifestement sur l’identité réelle des joueurs, même si l’anonymat du joueur est préservé). Les « amis » connectés pourront consulter leurs listes de jeux respectives, suivre leurs parties respectives en vidéo et en streaming (un mode spectateur grâce au cloud gaming), voire, selon Marc Cerny et David Perry lors de la conférence de présentation, « intervenir dans la partie pour leur venir en aide » (en leur transférant le contrôle du jeu, au même titre que dans l'ancien temps, les grognards du jeu console se contentaient de « faire tourner la manette »). Et de confirmer ce qu’on savait déjà : les fonctionnalités sociales de la PS4 ont vocation à communiquer avec les autres matériels de Sony, à commencer par la PS Vita, mais aussi les smartphones et tablettes au travers d’application d’accompagnement et via le Web.
Le système pourrait par ailleurs identifier les goûts du joueur pour lui proposer les contenus répondant à ses attentes et ses préférences.
On note par ailleurs (et c’était l’une des interrogations des joueurs) que le jeu d’occasion aurait toujours sa place sur PS4 (on évoquait, un temps, des mécanismes liant un jeu à une console empêchant toute forme de prêt ou de revente, Sony dément).

PlayStation 4
8493790392_db910ac4cc_h.jpg

Tout aussi notable, on retient le fait que la console embarque des fonctionnalités de cloud gaming (on l’attendait suite au rachat de Gaikai par Sony, l’année dernière, pour la bagatelle de 380 millions de dollars). Il sera donc possible de « jouer en streaming », d’accéder « à ses jeux en pressant simplement un bouton » ou de tester un prochain en quelques clics.
La cloud gaming permet par ailleurs de « transformer la PS4 en serveurs de jeu » afin de jouer à un PS4 sur PS Vita, par exemple. Plus concrètement, la puissance de calcul de la PS4 est utilisée pour faire tourner le jeu, dont l’action s’affiche sur l’écran de la console portable.
On note enfin que si les jeux PS3 ne sont pas compatibles nativement avec la PS4, ils devraient néanmoins jouables sur la nouvelle console grâce au cloud gaming (la rendant indirectement rétro-compatible avec les titres PS3, mais aussi P2 et PS1) et permettant d'imaginer que les MMO comme DC Universe Online ou FreeRealms, mais aussi Final Fantasy XIV seront bien jouables sur PS4. De quoi, selon David Perry, « repenser drastiquement le concept de longévité ».

Et comme une console n’est pas grand-chose sans jeux, on note aussi que la PS4 de Sony semble inspirer les développeurs. On retient par exemple (et entre autres) que Blizzard porte Diablo III sur PS3 et à termes sur PS4, que Destiny (Activision Blizzard) aura aussi son contenu exclusif pour PS4, qu'Ubisoft compte proposer le très intriguant Watch Dogs sur la console ou encore que Square-Enix développera un nouveau Final Fantasy pour la PS4, qui sera dévoilé lors de l’E3.
La console est quoiqu'il en soit attendu au cours des fêtes de fin d'année (entre octobre 2013 et février 2014, selon calendrier nord-américain), même si on imagine que Sony espère lancer sa console suffisamment tôt pour qu'elle trouve sa place au pied des sapins de noël. 

Spécifications techniques :

Processeur principal :
 - Single-chip custom processor
 - CPU : x86-64 AMD "Jaguar," 8 cores
 - GPU : 1.84 TFLOPS, AMD next-generation Radeon-based graphics engine

Mémoire :
 - GDDR5 8GB

Disque dur :
 - Built-in

Disque optique :
 (en lecture uniquement)
 - BD 6xCAV
 - DVD 8xCAV

I/O
 - Super-Speed USB (USB 3.0) 、AUX

Connexions
 - Ethernet (10BASE-T, 100BASE-TX, 1000BASE-T)
 - IEEE 802.11 b/g/n
 - Bluetooth 2.1 (EDR)

Connectiques (AV output)
 - HDMI
 - Analog-AV out
 - Digital Output (optical)

Réactions (44)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Sony Interactive Entertainment ?

11 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (15 évaluations)
5,7 / 10 - Assez bien